NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Karen W

Description de lexpérience:

J'ai entamé cette expérience suite à des complications médicales qui duraient depuis deux ans, liées à des thérapies adjuvantes à un cancer. Cela a été ponctué par des alertes régulières à la récurrence du cancer et des chirurgies constantes. En raison de ces conditions, je quittais rarement la maison et nous avions tout récemment déménagé de l'endroit où nous avions pris notre retraite pour s’installer dans notre région natale septentrionale.

Avant cela, je n'avais jamais souffert de maladie cardiaque et ma pression artérielle restait anormalement basse. Pendant trois semaines, j'ai souffert de douleurs thoraciques inexpliquées. Deux fois en une semaine, j'ai demandé de l'aide par le biais de la salle d'urgence de l'hôpital, en vain. Il était clair après ma première visite que le personnel de la salle d'urgence me considérait comme une hypocondriaque incorrigible, qui leur faisait perdre leur temps. Un deuxième examen plus poussé a confirmé le mauvais diagnostic de mes douleurs à la poitrine.

Le matin de l'attaque, j'avais pris un soin particulier pour mener une excursion rare au magasin Wal-Mart. Lorsque nous sommes arrivés dans le parking, j'ai éprouvé une douleur à la poitrine, donc j'ai avalé avec désinvolture un Nitro (le seul médicament pour la douleur fourni par les urgences). Le temps que nous marchions jusqu'à la porte, je m'étais arrêtée pour en prendre un autre. Le temps que nous retournions à la voiture, j'en avais encore pris un autre. Le temps que nous sortions du parking, j'étais dans une situation désespérée, ne comprenant pas pourquoi les pilules nitrées ne fonctionnaient pas? Refusant de revenir aux urgences insultantes de notre hôpital, nous avons emprunté l'autoroute dans cette belle campagne vallonnée. Le temps était parfait, le soleil brillait et l'air était vif.

Tous mes sens corporels ont commencé de me dire que quelque chose de terrible se passait. Je me tordais de douleur et d'anxiété, me sentant terriblement anormale. Le ciel bleu devant moi passait par des étapes de plus en plus diverses d'un blanc illuminé, chaque étape de blanc étant plus brillamment éclairée que la précédente. En revanche, les bords de routes verdoyants plongeaient dans une obscurité tout aussi inquiétante. La route sombre semblait être consommée progressivement, comme si elle était diminuée par ce phénomène aveuglant, qui enveloppait progressivement, des poutres lumineuses rayonnantes de lumière du jour blanc pur.

Avec un sentiment d'urgence, je me suis entendu dire à haute voix: "Quelque chose va vraiment mal, tout est en train de devenir blanc, tout est en train de devenir blanc!" J'avais trop peur de détourner mon regard et j'étais stupéfaite de ce que je voyais. J'ai essayé de voir mon mari à travers ma vision périphérique. J'avais littéralement peur que si je cessais de regarder la lumière blanche, elle pourrait m'engouffrer également. Je me suis dit: "Ça y est, le moment est arrivé pour moi, je pense que je vais mourir maintenant, quelque chose va vraiment mal, rien de tout cela n'est comme il devrait".

Je me suis vue morte dans le siège de voiture, me demandant si mon mari pourrait faire face à cela, ce qui se passerait, s'il pourrait se garer en toute sécurité, s'il serait même en mesure de se garer, où emmèneraient-ils mon corps, est-ce que j'avais payé les factures et pourrait-il trouver le nécessaire pour aller de l'avant? Une masse de pensées que je ne voulais pas avoir. Je suppose que c'est que la littérature médicale sur les crises cardiaques qualifie de "pressentiment de Malheur” ?

D'après la silhouette que je percevais de mon mari, la panique l'avait collé au volant pendant qu'il regardait droit devant. Il n'a pas dit un mot et n'en avait pas besoin, je savais ce qu'il ressentait. Au lieu de paniquer, c'était comme si je pouvais l'entendre penser: "Pas le temps de rentrer à la maison ou aux urgences". J'ai ressenti avec lui son sentiment d'impuissance et de peur, acceptant le fait qu'il ne pouvait presque rien faire. A ce point-là, nous savions tous deux que peu importait où nous allions, ce serait trop tard en ce qui concernait ce qui se passait. Nous étions coincés là où nous étions sur une route de de campagne à deux voies, et ce qui allait se passer allait se dérouler à ce moment-là, et à cet endroit-là. Stupéfaite par la lumière blanche brillante et terrifiée à l'idée que je mourais, je pouvais sentir mon mari accélérer. Le blanc avait engouffré tout sauf la silhouette sombre de la ligne d'arbres, qui allait s'estompant, la ligne d'arbre s'aplatissant contre les différentes densités saillantes de brillants faisceaux blancs de lumière. La lumière était si brillante que j'avais le sentiment de devoir protéger mes yeux. J'avais une peur intense que la lumière m'engouffre si j'écartais mon regard, et j'étais en admiration absolue devant ce que je voyais.  

Brusquement une vague de nausée m'a submergée. A plusieurs moments, j'ai baissé la tête et vomi des mucosités. J'ai éprouvé une sueur froide et tourné la bouche de climatisation directement vers ma tête. Quand j'ai regardé à nouveau, brusquement, tout s'était calmé - comme une tempête qui se calme brusquement - tout étant revenu à la normale (à l'exception de ma douleur à la poitrine). Le ciel bleu clair devant moi ressemblait à un ciel bleu normal à nouveau. Le paysage verdoyant bordé d'arbres verts ressemblait à nouveau à un paysage normal vert.

Nous sommes arrivés à la maison. Épuisés par l'expérience, je me suis traînée dans la maison. J'ai pris deux aspirines, comprenant en quelques instants que je devais fléchir en ce qui concernait des soins médicaux. Je me suis interrogée pour savoir si nous devrions appeler une ambulance. J'étais tellement abrutie par la fatigue que j’ignorais si je pourrais regagner la voiture. Je craignais de refaire à nouveau "ce voyage" en prenant la route.

Nous sommes retournés à la salle d'urgence locale de l'hôpital et, vu que c'était ma troisième visite en une semaine, ils nous ont laissé assis dans l'entrée pendant trente-cinq minutes jusqu'à ce que tout le monde devant nous ait été appelé. Ils m'ont nonchalamment installée dans un lit et m'ont accrochée à un électrocardiogramme. Puis ils ont commencé à s'activer. Je les ai entendus commander des médicaments comme la morphine et cette fois je savais qu'ils avaient trouvé ce qu'ils n'avaient pu trouver auparavant.

Le médecin urgentiste est arrivé et, d'un ton inhabituellement nerveux, m'a informé que j'avais eu une «méchante» crise cardiaque et qu’ils allaient tout de suite me faire subir une chirurgie pour me sauver la vie. Après être revenue, je n'ai perdu conscience que brièvement, pour être immédiatement placée sous sédation pour la chirurgie.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle la EMI est survenue:     05/25/2007

Au moment de votre expérience, y avait-il un évément qui menaçait votre vie?    Oui   Crise cardiaque        J'ai souffert d'un infarctus du myocarde avec élévation du segment ST (STEMI). Une fois sous soins hospitaliers, les médecins ont continué à dire: «Vous avez eu une méchante crise cardiaque.» Finalement, je leur ai demandé ce qu'ils entendaient par-là (par exemple, il y a de «bonnes» crises cardiaques)? Ils ont expliqué c'était le pire type de crise cardiaque qu’un individu puisse éprouver, que la plupart des personnes qui en souffrent ne vivent pas assez longtemps pour arriver à gagner un hôpital.

Éléments EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Mitigée 

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Indécis(e)  

NonQuel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude. Voir ci-dessus.  

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Au cours de l'expérience quand je voyais la lumière blanche, avant que je commence à régurgiter.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Plus vite que d'habitude

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. Je n’avais aucun sens réel de l’espace ou du temps.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Oui   La CLARTE a atteint un pic lorsque je regardais la lumière blanche pour la première fois, avec la ligne d'arbres s'assombrissant en contraste et en dépit du fait que la lumière blanche absorbait la clarté des autres choses sur son passage. CHAMP DE VISION: pendant que je regardais dans la lumière blanche, mon champ était sans aucun doute limité. Mais quand j'ai fait un effort conscient pour voir la silhouette de mon mari grâce à ma vision périphérique, il m'a paru normal. Les COULEURS dans la lumière blanche allaient du blanc à divers degrés de blanc brillant allant jusqu'au blanc rayonnant, comme la bordure verte de la route allait d'un vert pale à un vert foncé comme dans une forêt, puis à un vert qui était presque noir. Il semblait y avoir une différence visuelle distincte selon que je regardais la lumière blanche ou que je faisais un effort conscient pour regarder ailleurs autour de moi en utilisant ma vision périphérique. Si je n'avais pas fait un effort conscient, je n'aurais pas remarqué que j'avais cette vision périphérique parce que la lumière blanche était si englobante.

La lumière blanche perdait de façon drastique sa perception de profondeur au fur et à mesure qu'elle gagnait en contraste entre blanc et sombre, pour devenir un écran avec de grandes variations de profondeur de brillance blanche par rapport à l'obscurité plate diminuant. De même avec sa massivité/TRANSPARENCE, la ligne d'arbre devenait de plus en plus solide et plate avec des rayons de lumière rayonnant dans de grandes profondeurs variables. À un moment donné, je redoutais que le côté plus sombre de la route ne soit totalement avalé par la lumière blanche dévorante. Mais la vision périphérique est restée relativement normale et intacte, quand j'ai fait un effort conscient pour l'utiliser. Sinon, je n'ai rien vu périphériquement.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Indécis(e)   Je ne me souviens pas avoir entendu d'une façon ou l'autre. Il semblait que l'expérience était visuellement absorbante que l'ouïe n'importait guère.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Non  A mon avis, j'étais tellement obnubilée par mon but de ne passer nulle part que «l'effet tunnel» auquel on fait souvent allusion ne s'est pas manifesté. Mais je crois que si j'avais vécu cela pendant beaucoup plus longtemps, le tunnel est probablement ce vers quoi je me serais dirigée.

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Non  

L'expérience incluait:  de l’obscurité

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  Voir le récit principal.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     De la crainte. Une peur énorme de ne pas savoir si je mourais. De l'admiration. J'étais fascinée par la lumière blanche que je voyais. Acceptation. L'acceptation de mes circonstances indépendamment de la peur. Je me souviens m'être demandée si c'était la lumière blanche qui précède la mort, puis avoir pensé en réponse à cela, que mon expérience de la lumière blanche donnait plus l'impression que mon corps allait se fermer, plutôt qu'une expérience spirituelle? Jusqu'à ce que je songe à l'unicité de l'expérience plus tard (la brillance surnaturelle impressionnante de cette lumière blanche), je croyais, au moment où il cela m'arrivait, que mon corps était tout simplement en train de s'arrêter.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil, hors de mon contrôle    Je suis sortie de cette expérience avec le sentiment que seul Dieu m'a permis de vivre, et qu'Il avait un but pour me garder en vie. Surtout après avoir appris des médecins que la plupart des gens ne survivent pas à ces sortes de «méchantes» crises cardiaques, et compte-tenu de mon expérience avec la lumière blanche.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Oui     La limite était la lumière blanche. Il s'agissait entièrement de ne pas passer dans la lumière blanche, de vouloir vivre, ayant peur de mourir, de ne pas laisser la lumière blanche m'engloutir.

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    Chrétienne croyante, mais sans aller à la messe régulièrement. 

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Oui  Impossible d'avoir des expériences qui vous rapprochent de la mort et ne pas changer votre perspective sur votre religion. En tout cas, je ne pouvais pas. En particulier, cette expérience m'a rendue plus vivement reconnaissant pour ma vie et je me sens plus proche de Dieu, qui m'a accordé de la prolonger.

Quelle est votre religion maintenant?   Chrétienne croyante, mais sans aller à la messe régulièrement. 

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Impossible d'avoir des expériences qui vous rapprochent de la mort et ne pas changer votre perspective sur votre religion. En tout cas, je ne pouvais pas. En particulier, cette expérience m'a rendue plus vivement reconnaissant pour ma vie et je me sens plus proche de Dieu, qui m'a accordé de la prolonger.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     Incertain

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Incertain

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Non   

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Indécis(e)     Mes rapports avec les gens avaient déjà enclenché une transformation spectaculaire il y a deux ans à cause de toutes les alertes à la mort que j'avais eu avec des cancers. Mais, oui, cela a manifestement renforcé cette expérience. Grâce à ces expériences combinées, je fais preuve de beaucoup plus de compassion qu'il y a deux ans. Directement suite à cette expérience, je suis maintenant nettement plus consciente que je ne l'ai jamais été que mon avenir est limité et avec quelle facilité je pourrais ne pas être ici aujourd'hui. Cela vous conduit à de nouvelles appréciations pour chaque moment de la vie et à une meilleure compréhension de la façon dont je veux vivre ma vie, ainsi qu'un sentiment de la bénédiction qu'est le fait que je sois en mesure de parvenir à ces conclusions.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     Il est difficile de trouver les mots pour décrire ma vision de «lumière blanche».  C'était tellement unique que je n'avais jamais rien vu de similaire auparavant. Par exemple, «quel était le degré de blancheur» de la lumière blanche? Il est difficile de décrire une expérience unique, une que vous n'avez jamais eu auparavant et que vous n'oublierez jamais.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Je garde un journal presque quotidien (depuis des années). Peut-être du fait que je fais plus attention aux choses cosmiques maintenant, j'ai remarqué que mes généralités rédigées sur une question particulière feront curieusement surface quelques jours plus tard dans la vie réelle. Même des questions qui, à mon avis, étaient depuis longtemps réglées. Cela semble se produire si souvent dorénavant; c'est un peu étrange, et on dirait que c’est plus que des «coïncidences». Ce que je raconte semble bizarre maintenant, non?

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Avoir vécu à travers l'expérience a été particulièrement significatif. Le comportement de la lumière blanche a été particulièrement important. Ma réaction, avec le fait d'accepter ma situation, croyant que je savais exactement ce que mon mari pensait et ressentait, était vraiment remarquable.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?    Oui, j'en ai parlé, en termes plus cliniques, dès que je me suis réveillée de la chirurgie. Mon père, un optométriste, a décrêté que la lumière blanche était due à un manque d'approvisionnement en sang vers les yeux. Mon mari, un homme timide (qui se sentait également coupable de n'avoir pas pris de décisions plus rapides sur la route), est resté muet. Ma fille, une femme résolument spirituelle, croit que j'incarne un miracle. Des amis à qui j'en ai parlé me regardent avec un silence curieux. Dès que je suis sortie de l'hôpital, j'ai écrit l'expérience dans mon journal en détail parce que je voulais la mettre sur papier avant que j'en oublie les détails.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Oui  Tout au long de ma vie adulte, j'avais vu quelques documentaires télévisés et j'avais lu quelques articles de magazine sur le sujet. C'était fascinant, mais mis à part ce qu'un individu moyen recueille au sein de ces curiosités et sources quotidiennes, je n'avais aucune connaissance fondamentale. C'est l'une raison pour lesquelles je suis venu à vous, pour demander si mon expérience était vraiment une EMI?

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle ?

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle ?

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     Jaimerais savoir si ce que jai éprouvé était vraiment une EMI?

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     C'est frustrant de chercher les mots pour décrire cette expérience. Aucun d'entre eux ne semble approprié. Je ne sais pas quelle aide peut être offerte et je suppose que le questionnaire serait alors trop orienté, mais offrir des mots descriptifs est la seule chose utile à laquelle je peux penser. Ce questionnaire semble très complet.