NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Karen M

Description de l’expérience : 

J’ai subi une rupture de l’appendice. Bien que j’aie été examinée par plusieurs médecins, sans que j’en sache la raison, ils n’ont pas su diagnostiquer ce qui m’arrivait. Quand ma mère s’est rendu compte que j’étais mourante, elle m’a une fois de plus emmenée aux Urgences, exigeant qu’on trouve le problème. Nous avons eu la chance que le médecin de garde cette nuit-là soit Indien, qu’il ME demande de lui dire ce que j’avais. Je lui ai répondu que cela provenait de l’appendice. Je l’avais bien dit à tous ceux qui m’avaient examinée, mais il est le seul qui m’ait écoutée et crue. Il avait été décidé de faire de la chirurgie exploratoire, mais au lieu de cela, lui a décidé de réaliser une appendicectomie. L’opération a eu lieu assez longtemps (des semaines) après que l’appendice ait éclaté. La gangrène s’était alors installée et mon corps était ravagé. J’ai fait une hémorragie et je suis morte. Le cœur s’est arrêté alors que j’étais sur la table d’opération. 

Avant l’anesthésie générale, la dernière chose dont je me souvienne c’est que l’anesthésiste m’a demandé de compter à rebours en commençant par « 10 ». Je lui ai répondu qu’elle était très belle tout en pensant : « Si seulement elle laissait tomber l’ombre à paupière bleue, ça ne lui va pas au teint. ». Pendant que je m’endormais, je l’ai entendue rire (ainsi que tous les autres) de ma dernière sortie. Je me souviens d’avoir eu légèrement honte de m’être exprimée à voix haute.

Dans mon souvenir suivant, je sortais de mon corps. Je flottais en direction du plafond de la salle d’opération et de la lumière. A ce moment-là, il ne s’agissait que de la puissante lampe du bloc opératoire. J’ai regardé vers le bas, j’ai vu mon corps avec de nombreuses personnes autour. Je ne ressentais ni attachement envers mon corps, ni regret de le quitter. J’étais légèrement curieuse de savoir ce que tous ces gens étaient en train de faire. J’ai décidé que ce n’était pas mes affaires. Je me sentais tellement légère et libre, délivrée de la douleur des dernières semaines, de la souffrance de ma vie jusqu’alors. J’avais la sensation que rien de très important ne m’empêchait de partir, particulièrement mon corps qui n’avait constitué qu’une source de douleur. Je me sentais plus que prête à m’en aller. 

J’ai continué à m’élever en flottant, sortant de l’hôpital. J’ai vu la ville et les gens vaquant à leurs occupations. Plus je flottais vers le haut, plus les gens et les lieux rapetissaient, jusqu’à ce que je voie rétrécir la terre elle-même. J’ai commencé à éprouver un lien absolu avec chacun, chaque créature, chaque plante, chaque rocher, avec tout. J’ai constaté que nous sommes tous liés, que nous faisons partie les uns des autres, ainsi que de Dieu. Je ressentais tant d’amour et une joie indescriptible. Les mots me manquent vraiment pour décrire à quel point je me sentais et me savais totalement joyeuse, parfaite, en plénitude et faisant partie de tout. Avant ma mort, je me posais des questions sur tout. Là-bas, je savais tout, je n’avais plus aucune question.

 A un moment donné, j’ai flotté dans les nuages et décidé de m’y arrêter quelque temps. Je n’ai aucune idée de la raison pour laquelle je l’ai fait, j’imagine que c’était sans importance. Je me suis arrêtée simplement par pure joie. Je me souviens d’avoir rapetissé de plus en plus, jusqu’à faire partie du nuage. Je suis devenue une molécule d’eau, puis plus petite encore ; j’ai peut-être rétréci jusqu’à atteindre la taille d’un atome. Je voyais chaque particule du nuage, ce à quoi nous ressemblions à notre minuscule niveau. C’était beau, nous étions magnifiques. J’ai très rapidement perdu la sensation de mon corps. J’étais simplement rien et tout simultanément. J’ai finalement quitté le nuage, toujours dépourvue de notion de « corps ». J’étais « Je ». J’étais énergie pure, tout simplement magnifique et complète. J’étais amour pur et pourtant toujours « moi ». 

Très rapidement par la suite, j’ai quitté la terre et je suis allée vers la lumière. Je faisais partie de la lumière. J’aurais pu y rester pour toujours. Peut-être l’ais-je fait, car le temps n’existait plus.  

J’ai alors remarqué trois « Etres ». Ils étaient magnifiques, constitués de lumière dorée. Nous ne faisions qu’un, séparés pourtant d’une manière ou d’une autre. A certains moments ils possédaient une forme, à d’autres ils n’étaient qu’une lumière dorée stupéfiante. Je les connaissais sans savoir comment, mais pas dans la vie que je venais de quitter. Ils m’ont appelée leur « fille bien-aimée », m’annonçant que je devais prendre une décision. Je pouvais aller avec eux et séjourner pour toujours dans la lumière. Ou bien revenir pour être leur « fille Margaret ». Je ne comprenais pas pourquoi ils pensaient que je pourrais vouloir revenir. Etre là-bas avec eux était tellement merveilleux. Ils m’ont dit que je n’avais pas terminé mes leçons, qu’il me restait beaucoup à apprendre, beaucoup à enseigner à autrui. Ils m’ont dit qu’on avait besoin de moi, qu’ils seraient toujours avec moi, que je devais me souvenir que je ne suis pas seule. 

Aucun d’entre nous n’est seul, peu importe que nous en ayons parfois le sentiment. La vie est belle, même quand on ne connait rien d’autre que la douleur. 

Ma décision se réduisait à l’amour, à la responsabilité de chacun envers autrui. Avec beaucoup de réticence, j’ai donc décidé de revenir. 

Réintégrer mon corps n’a pas été aussi facile que le quitter. Je me suis réveillée en train de vomir en salle de réveil, je subissais une souffrance émotionnelle et physique inimaginable (j’ai un peu la nausée rien qu’en y repensant). De temps en temps, je me demande si j’ai fait le bon choix, si d’une manière quelconque j’ai réussi à apprendre ou enseigner quoi que ce soit concernant l’amour.

 

Informations générales :

Sexe :            Féminin

 Date de l’EMI :            1974

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui Maladie liée à une opération. Au cours d’une anesthésie générale. Mort clinique (arrêt de la fonction respiratoire ou cardiaque). Rupture de l’appendice. La gangrène était alors installée et mon corps était ravagé. Je me suis vidée de mon sang et je suis morte. Le cœur s’est arrêté alors que j’étais sur la table d’opération.  

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Totalement agréable  

L’expérience a comporté : une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Oui J’ai vu les médecins et les infirmières tenter de réanimer mon corps. On m’a plus tard dit que cela s’était bien produit ainsi. J’ai nettement quitté mon corps et existé en dehors de celui-ci. 

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ? Plus conscient(e) et lucide que d’habitude La plupart du temps je vis sans me sentir unie à tout. J’éprouve parfois ce sentiment, mais ce n’est pas une sensation ou une expérience constante. Je ne vois que ce qui se trouve devant moi, pas tout autour, ni à grande distance. C’est une question à laquelle il est difficile de répondre.  

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? Quand je n’ai plus fait qu’un avec tout 

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Incroyablement rapides  

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps Peut-être suis-je restée là-bas éternellement ou une seconde seulement, il n’y avait pas de notion de temps.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Incroyablement plus aiguisés  

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Je « voyais » tout. Aujourd’hui j’ai besoin de lunettes, sinon je me cogne partout.  

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? J’entendais tout sans parole, ou sans que des sons soient produits.  

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ? Non 

Avez-vous traversé un tunnel ? Non

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? J’en ai effectivement vu

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Oui Les trois « Etres » que j’ai vus étaient très vieux, je les ai identifiés comme étant des membres de ma famille, même si je ne les avais jamais rencontrés au cours de ma vie.  

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle  

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui J’ai vu la lumière puis je suis devenue elle. Je ne sais pas comment le décrire.  

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel J’étais dans un endroit empli de lumière. Jésus a dit : « Je suis la Lumière… », je pensais qu’il s’agissait d’une métaphore, mais mon expérience du paradis et de Dieu a été constituée de Lumière et d’énergie.  

L'expérience a comporté : une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Joie pure 

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ? Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ? Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ? Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde 

L'expérience a comporté : une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur l'univers Je connaissais et comprenais tout. Malheureusement j’ai perdu ce savoir en réintégrant mon corps. Ou peut-être cet oubli est-il une bénédiction.  

L'expérience a comporté : revoir ma vie  

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Non 

L'expérience a comporté : une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Des scènes de mon avenir personnel J’ai vu et connu mes enfants pas encore nés. Peut-être que les trois « Etres » étaient mes trois enfants en attente de renaissance. Je n’en suis pas certaine, mais j’ai eu la sensation que c’était le cas.  

Êtes-vous arrivée à une frontière ou à un point de non-retour ? J’ai pris la décision consciente et ferme de revenir à la vie Je ne voulais pas revenir à ma vie, mais j’ai ressenti une obligation, un genre de responsabilité. Il me fallait terminer ce que j’avais commencé, apprendre et enseigner. J’avais une responsabilité envers les enfants auxquels il me restait encore à donner naissance. Il est très difficile d’expliquer une chose que je savais sans raison apparente, contrairement à ce qui nous est habituel.

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Peu importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Autre ou plusieurs confessions. J’ai reçu une éducation luthérienne, mais dans ma famille les coutumes islandaises étaient également respectées. Je doutais du christianisme, je m’étais éloignée de l’Eglise quelques années avant ma mort.  

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Oui Je me suis bien plus intéressée aux traditions de mes ancêtres.  

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ? Modérément importante pour moi  

Quelle-est votre religion maintenant ? Autre ou plusieurs religions Très similaire à mon éducation, même si je ne fréquente pas très souvent l’église, je ne pratique pas assidument les coutumes non-plus. Je crois totalement en Dieu, je suis revenue de mon expérience en sachant son existence.  

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu partiellement en accord, partiellement en désaccord avec les croyances que j’avais à l'époque de l’expérience. Je voyais le paradis différemment. J’avais toujours imaginé un monde magique, de nature plus terrestre. Je pensais que ma grand-mère, ou un autre proche décédé avant moi, ou bien Jésus, allait m’accueillir et m’accompagner. Je croyais que j’allais voir Jésus, je n’avais pas réalisé qu’il se pouvait que Dieu soit unique, mais simplement connu sous de nombreux noms. J’imaginais que j’allais demeurer en tant que « corps astral », que mon moi allait continuer à ressembler à celui que je connaissais. Ce fut très différent de ce que j’avais toujours cru, ou de ce qu’on m’avait enseigné. Je pensais qu’il y aurait des trillions d’anges chantant en chœur. Il y avait de la musique, mais pas telle que nous la connaissons. Elle faisait simplement partie de tout.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui Je sais que Dieu existe, que l’amour et la bonté constituent tout ce qui importe vraiment.  

L'expérience a comporté : la présence d’êtres surnaturels

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement ésotérique ou surnaturelle J’ai déjà décrit les trois êtres rencontrés, ils m’ont parlé mais sans mots, même si je me souviens de notre communication comme s’ils avaient prononcé des paroles.

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? Je les ai effectivement vus  

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Indécise J’ai senti la présence de Dieu. J’avais la sensation de ne faire qu’un avec Lui, d’être enveloppée par Lui (que je connais dans cette vie en tant que Jésus). Mais je n’ai pas perçu que Dieu ait un nom particulier ou unique. Jésus, Mahomet, etc. ne sont que des noms attribués à Dieu pour nous aider à comprendre, à nous sentir liés. J’ai alors su qu’il s’agit de la vérité, aujourd’hui je crois que c’est la vérité.  

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Oui J’ai pris conscience et su qu’avant d’être Margaret j’avais existé dans de nombreuses vies. Et pas toujours en tant qu’être humain.  

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui Je n’ai plus fait qu’un avec tout, j’ai su, senti et vu que nous sommes tous liés. En quittant la terre, ces liens me sont d’abord apparus comme des fils lumineux, ensuite je ne les ai plus vus mais ils étaient simplement présents. 

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Existence probable de Dieu  

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Oui J’ai connu Dieu, j’étais très consciente de Sa présence, de Son existence séparée de moi et faisant partie de moi. Existence de Dieu indubitable.  

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ? Existence de Dieu indubitable

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui Mon dessein consiste à apprendre et à enseigner. Mais pour d’autres il peut être différent. J’ignore s’il s’agit ou non d’une « connaissance particulière » mais c’est mon dessein « particulier » dans cette vie. Actuellement, je suis principalement dans une phase d’apprentissage de la vie, même si je crois que Dieu a mis mon meilleur ami dans ma vie afin que nous apprenions l’un de l’autre ce qu’est le véritable amour. Mes enfants m’ont tant enseigné au sujet de l’amour et de ses défis. L’amour n’est pas quelque chose de facile pour moi, je suis en effet d’une nature quelque peu égocentrique. D’un autre côté, j’aime vraiment de tout mon cœur et de toute mon âme. Il me faut davantage travailler à aimer ce qui est « déplaisant », y compris en apprenant à aimer les aspects « déplaisants » de moi-même. Je ne suis pas certaine que cela réponde à votre question. Je crois que nous avons tous un dessein particulier.  

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ? Peut-être significatives et importantes  

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Oui Apprendre et enseigner. L’amour constitue le sens et le dessein de la vie.  

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ? Existence probable d’une vie après la vie

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ? Existence indubitable de l’au-delà Oui J’étais très consciente et je savais que la vie continue après la mort, bien que sous une forme différente de celle que nous vivons ici-bas.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ? Je craignais légèrement la mort  

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ? Je n’ai pas peur de la mort  

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? J’avais légèrement peur de vivre ma vie terrestre  

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ? J’avais légèrement peur de vivre ma vie terrestre  

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Peut-être importantes et significatives  

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Importantes et significatives  

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Oui Pardonner, être pardonné. Laissez l’amour guider vos décisions, rendez à autrui des services, quels qu’ils soient, grands ou petits.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Oui Toujours se souvenir qu’aucun de nous n’est seul, que nous sommes aimés de façon infinie.  

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ? Pas compatissante envers autrui  

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui Oh oui. Absolument. J’ai vécu une expérience de joie et d’amour purs. 

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ? Très compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? Large changes in my life J’ai répondu à cette question un peu plus haut. J’ai commencé à être plus qu’avant attentionnée envers autrui. Je me suis également mise à me préoccuper de la terre, de la façon dont nous en prenons soin (ou pas, comme c’est le cas actuellement).  

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui Je suis plus compatissante, plus aimante, je pardonne. Je ressens les choses plus profondément. Aujourd’hui, je suis davantage impliquée dans la vie, non parce que j’aurais peur de mourir, mais parce que la vie est très courte et que nous avons tant à apprendre avant de partir.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Les mots sont inadéquats. La vie peut être brutale par moments, il m’est parfois difficile de me rappeler de la joie et je peux ne pas y être présente. En d’autres occasions, me souvenir est réconfortant et me donne de l’espoir. Il m’arrive quelquefois d’éprouver ici et maintenant ce que je ressentais au paradis. Je me rappelle parfois que le ciel et Dieu sont ici-même, en nous et tout autour de nous. Et surtout, je ne doute jamais d’être aimée.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ? Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque J’ai oublié de nombreux éléments. Maintenant que je suis revenue, je ne suis plus omnisciente. Les souvenirs de mon séjour au paradis sont toutefois plus nets que tout ce que j’ai vécu avant ou depuis. Ce fut l’expérience déterminante de ma vie. Avant ma mort, je me sentais très maladroite, mal à l’aise avec les personnes vivant un deuil ou n’importe quel type de crise. Cela a changé, j’ai changé.  

A l’époque, ma mère était conseillère dans un centre de désintoxication. Elle travaillait la journée, mais souvent aussi dans la soirée. Parfois ses clients appelaient à la maison pour la joindre quand ils étaient en crise, au bord du suicide, ou autre. Si elle était absente, je discutais avec eux. J’avais alors quatorze ans, très peu d’expérience de la vie et indubitablement aucune expérience d’une quelconque addiction. Mais d’une manière ou d’une autre, je savais toujours quoi dire pour les aider. Je ne peux m’empêcher de penser que, d’une certaine façon, Dieu me fournissait les paroles adéquates pour les aider. Je n’en ai jamais parlé à ma mère, mais ces personnes ont commencé à lui raconter que je les avais aidées et « sauvées ».  

En 1974, l’époque était très différente d’aujourd’hui. Ma mère ne m’a pas interdit de discuter avec elles quand elles appelaient, je l’ai donc fait les soirs où ma mère était absente. La personne que j’étais auparavant n’aurait jamais pu le faire. Après l’EMI j’ai aussi pu pardonner beaucoup plus facilement, comprendre les autres et les aimer. Merci pour votre site, je n’ai plus réfléchi à mon expérience depuis longtemps et pas en profondeur. C’est tellement ancien. Le simple fait d’écrire sur le sujet a ramené la joie connue à l’époque, je me sens très proche de Dieu. Qu’Il vous bénisse et vous garde.  

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Oui Je préfère ne pas décrire mes expériences.  

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui Je l’ai racontée à ma mère très peu de temps après ma sortie de l’hôpital. Elle a réagi positivement. Je l’ai racontée à quelques amis proches ainsi qu’à quelques personnes désespérées. J’en ai parlé lors d’un cours de philosophie que je suivais, pas en détail mais dans les grandes lignes. Le professeur s’est moqué de moi, il m’a expliqué que ce n’était que mon cerveau qui fonctionnait encore et qui rêvait pour me réconforter. Il semble que ce soit l’explication en vogue ces temps-ci. Ce n’est pas un problème, je comprends que pour certains il faille vivre une expérience avant de pouvoir y croire vraiment. J’étais ainsi à bien des égards et je le suis toujours. Je sais que c’était réel.  

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Indécise Je ne m’en souviens pas car c’est trop ancien. J’en avais peut-être entendu parler ou lu des récits.

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ? L'expérience était tout à fait réelle Je l’ai considérée comme une expérience réelle parce que je l’ai vécue. Tout comme je vis le fait d’être assise ici à ma table, sur mon balcon, en train de saisir ces mots, entendant une émission télévisée à laquelle je ne prête aucune attention. Comment sais-je que ce dont je fais l’expérience actuellement est réel ? Je le sais, c’est tout. Je fais la différence entre un rêve et l’éveil dans ma vie quotidienne. Comment ? Je la fais, tout simplement.  

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ? L'expérience était tout à fait réelle Je crois qu’il s’agit d’une bénédiction qui n’est pas accordée à tout le monde, ce fut une expérience magnifique, aussi réelle que le fait de respirer en ce moment-même.  

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Oui Je préfère ne pas répondre à cette question.  

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ? Pas pour le moment.  

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ? Je ne vois rien pour le moment.