NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probable de Julio M

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE : 

Mémoires de mon décès

Puerto Madryn, Chubut, Argentine

L'hiver 1976 était très froid compte tenu du contexte familial très complexe et de ma vie personnelle. Je cherchais désespérément une façon de m'en sortir.  Je faisais mon travail plus responsablement et  professionnellement  que nécessaire. En ma qualité de responsable du contrôle de la qualité d'une usine, les contremaîtres, avec une consigne de la direction, effaçait mon classement de produits rejetés, pour les remettre sur le marché avec une certification de qualité. Ils avaient mis un gardien à la porte pour surveiller les lieux. Pour les surprendre en pleine action, je suis allé à l'usine un dimanche à 2 heures du matin, marchant plus d'un kilomètre au travers des champs, au milieu d'une tempête de neige avec des vents de 180 kilomètres heure et des bourrasques à 220 kilomètres heure à moins 20 degrés Celsius.  Bien sûr, je suis arrivé les oreilles et les extrémités de mes doigts presque gelés - il n'y a pas de vêtement qui puisse composer avec de telles conditions climatiques extrêmes.  Les bourrasques m'ont plusieurs fois renversé mais je parvenais à me remettre debout en m'accrochant péniblement à la végétation éparse de la région. Mon plan a fonctionné: je les ai pris en flagrant délit en train d'effacer les croix rouges et  de les remplacer par des marques vertes - une erreur crasse - le contremaître de l'usine était le chef du groupe qui faisait ce travail parce que le matériel défectueux était sous sa responsabilité. Le détecteur à ultrason n'avait pas fait défaut pas plus que ma vue. Pour me protéger du froid, je suis allé me réchauffer près d'une fournaise à proximité de mon bureau. La température à l'intérieur de la fournaise atteignait les 800 degrés Celsius et environ 50 degrés à la distance d'où j'étais. Je me suis arrêté tout près sans percevoir la grande différence de température. À 7h  du matin, j'ai quitté les lieux avec une fièvre, je suis allé me coucher, et aux environs de 7h de l'après midi, mes collègues m'ont trouvé dans mon lit en train de délirer. Ils m'ont transporté à une clinique publique de la ville réputée pour ses accouchements par césariennes ayant causé le décès de plusieurs jeunes femmes. Une infirmière m'a examiné et, effrayée par ma condition, a immédiatement appelé un médecin. On dirait que tous ceux qui échouent se retrouve à vivre dans le sud. (Note du traducteur: Chubut est dans le sud de l'Argentine et a la réputation d'Accueillir tous ceux qui ont échoué d'une façon ou d'une autre). Le docteur a dit à l'infirmière: " celui-ci est prêt à mourir, il ne passera pas la nuit. Donnez-lui une injection de Novalgin",  un antibiotique très connu à l'époque mais dont je ne me souviens pas le nom, et il a ajouté " ...donnez lui du sérum.."  Le diagnostic était une bronchopneumonie. Bon, le médecin était brutal, mais il avait raison parce que, finalement, je n'ai pas passé la nuit.  Vers les 2 heures du matin, je me " suis réveillé"  à cause d'un insupportable sifflement très fort  et  j'ai vu une silhouette lumineuse, d'une blancheur immaculée, qui me transmettait une merveilleuse sensation de paix. C'était une lumière très spéciale qui, malgré son éclat intense, n'éblouissait pas, elle était dense et concentrée... tout ce qui était atour paraissait sombre en comparaison de cette lumière, sauf que pour une raison que j'ignore, je ne pouvais me voir dans le lit, comme si j'étais à l'extérieur du building, sur le toit. Complètement confus, j'ai essayé de demander de l'aide. J'ai vu une infirmière dans la chambre d'un autre édifice que je ne connaissais pas très bien compte tenu du fait que je suis arrivé à cet endroit dans le coma. Je pouvais tout voir à la perfection. L'infirmière préparait une injection  et je priais pour que ce soit pour moi, mais elle est passé en face de ma chambre pour aller dans la suivante. Une des personnes dans cette chambre était sur le point de mourir. Je le savais et c'est arrivé quelques heures plus tard le matin même. Je visualisais tout ce que je voulais voir avec une incroyable conscience et clarté mentales. Je voyais au travers des murs, simplement à y penser. J'ai vu ma vie se dérouler devant moi et j'ai senti le désir de rester dans cet état de paix immense. Quelque chose m'a dit: " Si tu veux, tu peux partir. Tu as encore beaucoup à faire. C'est ton choix", et je suis revenu.  Immédiatement, mes bras n'étaient plus paralysés. J'ai levé mes mains vers mes oreilles mais le son avait déjà cessé. À partir de ce jour, ma vie a fait un virage à 180 degrés. C'était seulement le début de mes expériences hors du corps. Aujourd'hui, entre autres capacités que j'ai développées, je franchis le voile à volonté. Je voyage à travers l'univers. J'acquiers de l'information que je transmets à quiconque me le demande. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?  

Oui. Toute l'expérience est difficile à décrire en mots.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie?    

Oui. Mon coeur s'est arrêté.

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    

Plus conscient et lucide que d'habitude. Pendant tout le temps que j'étais hors de mon corps. Peu de temps après, pendant que je recouvrais la santé, j'ai commencé à répéter l'expérience involontairement. Après ça et à cause du conflit intérieur provoqué par mes prémonitions, j'ai  commencé à faire des expériences volontairement dans le but d'expérimenter.  Je cherche une explication scientifique et je crois que je suis sur la bonne voie. Oui, je peux voir absolument tout ce que je veux voir simplement en le désirant. Je voyage à la vitesse de la pensée. Il n'y a pas de limites de temps ou d'espace. Je peux voir à travers les murs, voir les gens, savoir ce qu'ils font et connaître des événements passés et futurs et, apparemment, les " changer" (c'est ce sur quoi j'enquête présentement...), visiter d'autres dimensions ou d'autres planètes, etc. Mais il y a quelque chose que je ne contrôle pas encore: je ne peux contrôler volontairement la mécanique entière des événements. Il me manque encore des connaissances.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   

Oui. Il n'y a aucune limite parce que je ne vois pas avec mes yeux. 

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?   Oui. Avec la première expérience, au moment de quitter mon corps, j'ai commencé à ressentir un son très strident dans ma tête qui est devenu insupportable lorsque j'ai quitté mon corps. Une fois de l'autre côté, ça ne m'a plus dérangé. Après la première expérience, le sifflement est demeuré dans ma tête en permanence. Je l'entends à longueur de journée, comme si c'était connecté à un réseau d'information. De temps à autres, ça augmente en intensité et à ce moment, j'ai l'impression de recevoir de l'information. Si je dors et que le son s'en va, je sais que je vais me retrouver de l'autre côté et je me laisse aller. 

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?  Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?   Oui. Paix, amour, conscience totale, transmission et réception d'informations, sensation d'être hors du temps et de l'espace, de mouvements illimités à la vitesse de la pensée, etc.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé?    

Oui. Personnellement, et après l'avoir étudié pendant des années, je pense que le phénomène n'est pas un tunnel. Ce qui arrive c'est que nous sommes habitués de relier les événements avec une description valide du point de vue terrestre, mais les choses ne sont pas ce qu'elles semblent être. Ça requiert une longue explication, mais je ne pense pas qu'il y a un tunnel. Plutôt, la lumière que l'on voit est concentrée et aspirée par une puissante force gravitationnelle qui l'empêche de s'échapper. Le périmètre ressemble à un "trou noir". Ce qui donne une apparence de tunnel, mais c'en n'est pas un.

Avez-vous vu une lumière?  

Oui. Je considère cette lumière comme étant moi-même, ma partie éternelle, permanente, immortelle, hors du temps et de l'espace - une petite parcelle de Dieu, ma conscience supérieure, etc.  C'est difficile à décrire, mais je suis une partie de la lumière et connecté en permanence à elle. Je trouve ça difficile de donner une définition parce que je n'ai pas non plus que j'aie jamais eu de croyances religieuses. Je cherche une explication scientifique. Je crois que c'est plus proche du concept d'une Matrice ou d'un super ordinateur, que du Christ ou de Boudha.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?  

Oui. Durant de nombreux voyages, j'ai rencontré des membres de ma famille, des amis et des étrangers.  Je voyage dans d'autres dimensions où je vois différents types d'êtres. Je reçois de l'information sur mon passé et mon futur ( c'est ce qui m'a mené à enquêter sur les façons de changer le futur, parce que j'étais préoccupé par ça), je voyage vers des installations souterraines où je vois des gens travailler, etc.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?    Oui. J'ai revu ma vie instantanément.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?     

Oui. J'ai reçu de l'information sur le futur. J'ai vérifié cette information dans la presse.  L'aspect préoccupant de cette information m'a rendu presque complètement fou. Etant donné qu'on m'a offert un choix, soit de me retrouver à l'asile ou d'accepter le défi d'explorer au risque de ne pas être en mesure de retrouver mon chemin, j'ai décidé d'oublier mes peurs et de poursuivre mes explorations. Ne pas être capable de revenir ne m'inquiète pas parce que je trouve toujours des réponses et le chemin du retour. Je sais qu'il existe une explication scientifique. Je suis sûr de cela. Je crois aussi que nous pouvons changer le futur en faisant de subtils changements si nous les comprenons. Même le doux battement d'un papillon laisse sa marque dans l'univers. Je crois également que l'on peut changer le passé. Tout dépend du point de vue de l'observateur lorsqu'il voit divers séries de films ou de couches hors de l'espace et du temps.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers?    Oui. J'ai décrit ça dans une question précédente. Autres dimensions, autres êtres. Des lieux étranges, des planètes avec des mers denses ( elles ressemblaient à Mercure), des endroits sous la terre ( peut-être dans le bassin de l'Amazonie), où je vois des gens semblables à nous, des bois avec d'immenses arbres, et beaucoup de travail, d'activités qui se déroulent, etc.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?    

Oui. Dans chaque expérience. L'espace et le temps sont relatifs dans notre dimension mais n'ont aucun sens sur le plan universel. La vérité, c'est comme si nous voyions un univers de films virtuels. On peut avancer ou reculer vers diverses séquences ou hologrammes de différentes dimensions ou de pseudo réalités.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?   

Oui. Il faudrait des heures pour l'expliquer. Mais oui. Nous pouvons concevoir ça comme une sorte d'école du jeu virtuel. Il y a ordre et chaos. L'un est impossible sans l'autre. Tout est fait de la même chose.  Ni l'espace ni le temps existent. Rien n'existe pas non plus. Il n'y a ni début ni fin. Notre mémoire est hors du corps et elle est universelle. J'ai aussi acquis certaines habiletés d'aider par la guérison, mais je ne sais pas comment elles fonctionnent.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?    

Oui. Je les ai traversés à plusieurs reprises. La première fois, j'ai perçu le son s'intensifiant et je me suis vu tiré comme un projectile hors de mon corps. En pensant seulement à mon corps, je retourne.  Des fois, quand je me projette, je vois un disque avec un symbole engravé. Le disque contient de l'information. Si  je le permets, elle vient à moi. Beaucoup de ce qui arrive semble dû au hasard, mais j'ai l'impression que ce n'est pas le cas. Apparemment, rien n'arrive sans mon autorisation ou mon consentement - mais, dans quelle mesure nous acceptons librement ou avec notre libre arbitre ? 

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?   

Oui. Plusieurs sont extrêmement précis, d'autres, pas tellement. Je sais que l'information est disponible - filmé d'avance avec toutes les variations possibles, mais c'est comme encodé pour nous. Ce que je suis encore incapable de faire c'est de trouver une façon de décoder tout cela pour aider à sauver des vies humaines. J'aimerais être en contact avec des gens qui ont les même habiletés pour échanger de l'information. De ce que je peux dire, le film du futur que je vois est le plus vraisemblable à se produire compte tenu des circonstances. Je vois des choses qui sont à la fois complexes et simples. Bonnes et mauvaises du point de vue terrestre (de l'autre côté, il n'y a ni bon ni mauvais). Je ne suis pas en mesure de dire ici lequel des événements futurs que je vois est le plus important, mais l'impact émotif sur moi était grand, très grand. La question que je me pose et puis je permettre à ces événements de survenir?  Qui me croirait si je leur en parlais d'avance? À qui j'en parle? Quelle assurance ai-je que le battement d'aile d'un papillon produit un changement et que l'événement n'arrive pas parce que le futur a été changé? Comme tout cela peut-être prouvé ?

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    

Oui. Je les ai décrits ailleurs. Toute ma vie a changé, et à l'occasion, je découvre des habiletés que je ne savais pas pouvoir développer. Je pense que tout le monde qui a ce genre d'expériences devrait essayer de les répéter. Ils peuvent le faire volontairement et sans peur. Ils vont découvrir de merveilleuses choses. Je pense que tout le monde possède mes habiletés, mais elles sont cachées par ce que l'on considère la réalité. On vit anesthésié, confus, dans l'hologramme de la Matrice. Pour moi, savoir certains événements quotidiens est devenu un lieu commun au point que je ne peux reconnaître si ce qui arrive est inhabituel, à moins que quelqu'un m'en avise. Parfois, je peux lire dans les pensées des gens, trouver des objets cachés, etc. Mais comme je l'ai dit précédemment, je ne peux évaluer ça ou découvrir la méthodologie scientifique qui me permettrait de systématiser cette connaissance. J'attribue ça à mon désir de me distraire et de m'impliquer dans une vie normale parce que je ne me considère pas normal. Étant donné le fait que je dois gagner ma vie avec mon travail terrestre, je n'ai pas le temps de plonger davantage dans des études en profondeur.  Il semble que les choses que je peux voir ne peuvent pas, ne devraient pas ou je ne sais pas comment les utiliser pour mon bénéfice personnel. Mes expériences terrestres sont très fortes et parfois je me sens très fatigué. En pratiquant à la maison, j'ai été en mesure d'utiliser l'information donnée pour changer des événements futurs. Je fais ça sur une petite base personnelle ou en relation avec un petit cercle de personnes ou un groupe. J'ai aussi vu des choses, lesquelles peuvent être changées,  en mesure de modifier le cours de l'histoire humaine, mais pourrais-je ? Devrais-je? Je peux dire que parfois je me sens coupable de ne rien faire. Une fois, j'ai raconté à un contact dans un journal un événement sérieux qui était pour se produire et quand la réalité m'a donné raison, le contact ne l'a pas publié.  Avant, j'avais l'impression que je n'avais pas la permission de changer les choses. Maintenant, j'ai l'impression que j'en ai la permission, mais je n'ai pas de contrôle sur les techniques. Je n'ai pas de temps terrestre pas plus que j'ai accès à l'information qui pourrait aider à décoder les données. 

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?    

Oui. Les jours suivant la première expérience, je l'ai raconté à un ami. Il était très impressionné et m'a dit: " Tu étais mort". Je ne l'ai raconté à personne d'autre. Pendant plusieurs années, j'ai gardé ça secret, avec beaucoup de sentiments de culpabilité, jusqu'à ce que je me retrouve au bord de la folie. Alors, j'ai commencer à chercher. Plus tard, j'ai décidé de me soulager de ce fardeau en me confiant à quelques membres de ma famille, des collègues, mon médecin et des amis. La plupart était incrédules. Mais ils ont tous pensé à ça.  Quelques-uns m'ont confié avoir eu une forme d'expérience et d'autres connaissaient des gens qui avaient vécu de telles expériences. C'est fréquent que certains viennent me voir pour du réconfort lorsqu'ils souffrent d'une déveine personnelle ou de celle d'un membre de leur famille. Je suis capable de mettre les gens à l'aise pour qu'ils me confessent leurs problèmes. Je peux voir à travers leurs yeux.  Dans certains cas, j'ai pu soulager certaines personnes lorsqu'elles me demandaient de les aider à sortir du désespoir. 

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?   Non     

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu   

L'expérience était tout à fait réelle. Toujours, depuis les tout débuts, j'ai vécu cette expérience comme réelle. J'ai une conscience totale. Je pourrais voir tout, bouger, passer au travers des murs et prendre des décisions. La seule chose que je ne pourrais faire c'est de me manifester aux autres physiquement de quelque façon que ce soit.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:    

L'expérience était tout à fait réelle. Spécialement depuis que je peux la répéter et acquérir des connaissances. Je demande et reçois des réponses. ( J'ai déjà expliqué ça) 

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?    

Lors de la première expérience, le désespoir et la peur au moment de quitter mon corps - le son, mon corps paralysé et l'incapacité de recevoir de l'aide de l'infirmière qui ne pouvait me voir.  J'ai eu l'impression que je ne voulais pas quitter. Alors, quand j'ai vu la lumière, tout a changé. À la suite de mes premières expériences subséquentes, je me suis retrouvé plus " sensitif " émotionnellement. Les plus grands impacts sur le plan émotif surviennent :

1 - quand je parle d'une de mes expériences

2 - quand certains prémonitions significatives surviennent

Malgré le fait que je ne sois pas responsable de ce qui arrive, le fait de savoir que le futur peut être changé et peut-être avertir de certaines catastrophes me fait sentir mal.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?    

Oui. Toute ma vie a changé. Ma façon de traiter les gens, ma philosophie de vie, etc.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?    

Oui. Je n'ai jamais eu de croyances religieuses. Je continue de ne pas en avoir. Je crois que tout s'explique scientifiquement. La physique quantique, la théorie des cordes etc. Je ne crois pas aux explications mystiques ou religieuses. Je crois que nous voyons tous ce que nous croyons, tout ce qui valide ou approfondi nos croyances. Le problème, c'est que lorsque nous revenons d'une expérience, nous continuons de penser comme des humains, des produits de nos sensations transmises par nos sens terrestres de l'espace et du temps.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?   Non    

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?    

J'aimerais réitérer que je cherche une explication scientifique parce que je sais qu'il y en a une et je serais très reconnaissant pour toute aide qui me permettrait d'augmenter mes connaissances ou d'aider l'humanité.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?    

Indécis. Je vois certaines questions comme répétitives. Toutes peuvent être répondus en une seule question. Je ne sais pas si j'ai été suffisamment clair en clarifiant ce que vous pensez utile et que ça puisse servir à allumer la LUMIÈRE de la compréhension.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ?   

Je pense que les questions 19 et 20 sont erronées. Pour la question 19: L'être de lumière que je vois est moi. Nous communiquons par la pensée, il n'y a aucune voix.  Aussi, ma lumière m'a dit: " Si tu veux, tu eux demeurer ici, mais tu as beaucoup à accomplir encore. Si tu veux, tu peux retourner "

Alors, je suis retourné.

La question 20: Les choses ne sont pas comme elles apparaissent. Il n'y a PAS d'esprits de morts, mais plutôt une parcelle permanente d'eux. Concernant les figures religieuses, nous pouvons affirmer que " chaque personne voit ce qu'elle croit ". Je pense qu'il y a plusieurs questions qui ne sont pas bien posées, où je ne peux pas indiquer deux choix, par exemple dans les deux premiers points de la question no 35.  J'ai donné suffisamment de suggestions pour améliorer les questions précédentes. C'est trop long!!!  Je suis fatigué d'écrire. Mille mercis ! J'espère que ce sujet sera traité d'une façon utile. Salutations chaleureuses, Julio.