NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Judith E

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

On m’a fait subir ce protocole plusieurs fois auparavant, ce que j’avais vécu alors est totalement différent de la dernière fois. Lorsqu’on m’a initialement administré la substance, je me souviens d’avoir ressenti un violent soubresaut, instantanément mon cœur a ralenti puis il a battu normalement. J’ai maintenant un traitement qui maintient un rythme cardiaque normal, il fonctionne magnifiquement. Je souffre d’insuffisance aortique (la valve aortique ne se ferme pas correctement). Je crois que c’est également l’origine du battement rapide du cœur. On a remplacé la valve aortique de mon père. Ma grand-mère avait ce qu’on appelle une valve qui fuit, à l’époque on ne pouvait pas grand-chose pour elle. Mon père raconte qu’elle disait que son cœur partait tout simplement avec elle. Cela me fait tant de peine qu’elle n’ait pas pu être soulagée. Mais je m’égare. La dernière fois que je suis allée aux Urgences, on m’a traitée exactement de la même manière et le résultat a été identique. Toutefois, ce que j’ai ressenti n’a pas du tout été pareil. J’ai vu qu’on injectait le produit dans la perfusion, immédiatement après je me suis aperçue que quelque chose de bizarre m’arrivait. Je n’ai aucune idée de ce qui s’est passé, mais je vais essayer de le décrire de mon mieux.

Tout à coup… je me suis retrouvée ailleurs. J’ignore à quel endroit, mais j’étais seule. La pièce dans laquelle j’étais avait disparu, ou peut-être est-ce moi qui avais disparu. Quoi qu’il en soit je n’étais plus dedans. Le médecin et l’infirmière n’étaient plus là, pourtant ils ne se sont éloignés à aucun moment. J’imagine que je suis partie, mais j’ignore où je me trouvais. Je me souviens de m’être demandé ce que je faisais là. Je n’étais pas effrayée ni particulièrement curieuse. En quelque sorte je suivais simplement les évènements comme s’ils ne m’importaient pas. J’avais l’impression d’être partie, ou en tout cas j’avais quitté la salle des Urgences et tout le monde. Je crois que j’ai également quitté mon corps, je n’en voyais en effet aucune partie. Je ne le ressentais pas non plus. Je me sentais simplement très légère et en paix… et curieuse. J’avais l’impression d’être dans un siège inclinable, dans le sens de la marche, l’inclinaison était similaire à celle d’un avion au décollage. Je ne montais pas à la verticale, mais je grimpais en progressant vers l’avant. Il faisait assez noir, mais ce n’était pas une obscurité totale. C’était plutôt comme une couleur brumeuse grise, similaire au brouillard. Au même moment j’ai eu la sensation de ne plus être dans la pièce, je me déplaçais seule dans une direction inconnue, Un bruit accompagnait cette sensation. Je ne pouvais pas entendre le médecin et l’infirmière, ni leur parler, ni les voir. Il n’y avait que moi. Ainsi que j’allais le dire, exactement au même moment je suis partie et j’ai commencé à me déplacer dans ce qui ressemblait à l’espace, un bruit très bizarre était présent. Cela faisait plus ou moins ZHOOOOOOOOOOMMMMMMMMMM. D’une certaine manière cela a semblé durer longtemps, mais je sais que ce ne fut pas le cas en fait. Soudain j’ai vu quelque chose de familier… Un cercle de nuages blancs avec un disque de ciel bleu au milieu. Puis ce fut fini et j’ai su que j’étais de retour. J’étais dans la pièce où je m’étais trouvée quelques secondes auparavant, je me rappelle des visages du médecin et de l’infirmière qui continuaient à discuter normalement comme si rien ne s’était passé. Je n’en étais pas vraiment certaine, mais quelque chose de tout à fait anormal venait juste de se produire, j’ai su que jamais je n’allais l’oublier, même si je devais vivre 150 ans. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’influencer ? Indécise. On ne m’a pas administré de produit qui aurait pu altérer mes sens. On m’a injecté une substance par intraveineuse pour arrêter et redémarrer le cœur. Je le sais parce qu’après que l’évènement se soit déroulé, j’ai demandé à l’infirmière comment opérait le produit, sa réponse fut : « Il arrête et redémarre le cœur. ».

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Le fait que j’aie quitté mon corps et les gens, que je me sois retrouvée seule mais sans crainte, c’est vraiment très bizarre. Et il n’existe aucune explication en ce monde. Le bruit était très étrange également. J’ai lu les Ecritures à ce sujet après que cela me soit arrivé… à propos du bruit du vent à différents moments quand l’esprit venait. Eh bien je pense que le Saint-Esprit m’a tout simplement montré que je n’allais jamais vraiment disparaître, qu’il existe autre chose pour nous. Par ailleurs, en ce qui concerne les nuages… Je n’avais jamais lu auparavant que Jésus était parti et allait revenir dans les nuées. Quoi qu’il se soit passé, cela m’a changée à jamais. Je suis bien plus attentionnée et sensible maintenant, j’ai une excellente intuition. Après l’évènement, j’ai téléphoné à mon frère, je lui ai dit que désormais je savais des choses. Il est mort depuis, je me suis assurée qu’il soit sauvé avant qu’il ne meure. Ma sœur et moi lui avons tenu la main. Ma fille est morte à 24 ans en 2000, mon frère en 2001… tous deux en décembre. Quoi qu’il en soit il est très difficile de décrire ce genre d’expérience. Beaucoup de choses me sont arrivées par la suite. Mais je sais que je les reverrai. Nous nous rencontrerons avec Jésus dans les nuages, exactement comme c’est écrit dans les Ecritures.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation mettant votre vie en danger ? Oui. Je le crois. Mon docteur m’a averti que mon cœur pouvait tout simplement s’arrêter. Par ailleurs, ce genre de pulsations cardiaques ne fait pas circuler le sang correctement, cela occasionne des accumulations et de la coagulation, provoquant ainsi des caillots. Ce fut la cause de mes deux attaques. J’aurais pu mourir d’un arrêt du cœur, ou bien d’une attaque.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Comme je l’ai écrit plus haut, je n’avais pas l’impression d’avoir un corps. Je ne pouvais ni le voir, ni le ressentir. Pourtant je pensais ; je ne sais donc que dire. Je n’étais pas inconsciente, le médecin et l’infirmière n’ont rien remarqué. Je sais seulement que cela m’a probablement paru plus long que ce ne le fut, en fait je suis sûre que cela s’est produit en une fraction de seconde.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non. Ce n’était pas du tout comme un rêve. On sait quand on rêve, on se réveille, on commence à oublier et on ne peut pas se souvenir des détails. Je sais que je ne rêvais pas, mais j’ignore ce qui m’est arrivé. L’infirmière m’a dit qu’on avait arrêté et redémarré mon cœur, je pense que mon esprit avait commencé à partir. Je crois que j’étais mon esprit et que je suis partie un instant. Mon esprit a cru que j’étais morte quand on a stoppé le cœur, j’imagine que j’allais rencontrer Jésus.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Ma conscience était moi et j’ai quitté mon corps dans la salle. Je n’ai pas vu mon corps ou moi-même allongé dans le lit. Je suis simplement partie ou bien mon esprit l’a fait. Je ne me préoccupais pas du tout de mon corps. Je n’en avais pas, c’est tout.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Oui. J’ai entendu un bruit du genre : Zhoooooommmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm. C’était un son puissant mais il ne m’a pas fait peur.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non. C’était plutôt comme si j’avais été toute seule dans l’espace.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Elle se trouvait dans un cercle de nuages. Mais cela ressemblait davantage au ciel bleu qu’à une lumière intense. Je me souviens d’avoir été contente de voir des nuages et de la lumière parce que c’était assez gris brumeux avant que les nuages n’apparaissent devant moi. J’allais tout droit vers ce trou dans les nuages.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non. Je n’ai pas revu d’évènements de mon passé, mais après l’expérience, je savais tout simplement que j’avais changé. Je savais que notre raison d’être est entièrement de nous aimer les uns les autres, de simplement aimer tout le monde et de le faire savoir. Tout ce dont nous avons vraiment besoin, c’est de croire en Dieu et de faire tout ce qu’on peut pour autrui, ainsi on aura une vie heureuse. Comme Jésus l’a dit : « AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES ». C’est la seule chose que l’on doive vraiment faire et l’on sait que toutes les autres réponses sont dans son propre cœur. J’ai le sentiment qu’on m’a accordé beaucoup de sagesse.

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Non. Si ce n’est qu’après avoir réintégré mon corps, j’ai demandé quel produit on m’avait injecté, l’infirmière m’a répondu que c’était pour arrêter et redémarrer le cœur.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non. Je pense que je me trouvais entre des dimensions, mais j’avais vraiment quitté le plan sur lequel nous vivons ici sur cette terre.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Comme je l’ai écrit plus haut, cela n’a pas duré une seconde, mais j’ai eu l’impression que plusieurs minutes s’étaient écoulées.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Je savais tout simplement que j’avais changé. Je savais que notre raison d’être est entièrement de nous aimer les uns les autres, de simplement aimer tout le monde et de le faire savoir. Tout ce dont nous avons vraiment besoin, c’est de croire en Dieu et de faire tout ce qu’on peut pour autrui, ainsi on aura une vie heureuse. Comme Jésus l’a dit : « AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES ». C’est la seule chose que l’on doive vraiment faire et l’on sait que toutes les autres réponses sont dans son propre cœur. J’ai le sentiment qu’on m’a accordé beaucoup de sagesse.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non. Uniquement le cercle de nuages vers lequel j’allais, puis je me suis retrouvée dans mon lit, dans mon corps etc.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Je ne suis pas certaine de comprendre la question, mais ma vie a changé. Je n’avais pas l’impression d’avoir beaucoup d’intuition auparavant, mais maintenant, en ce qui concerne ma famille, je peux quasiment prédire les évènements qui vont se produire bientôt. Je suis tout simplement tellement consciente des sentiments et des pensées de chacun.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Je n’avais pas l’impression d’avoir beaucoup d’intuition auparavant, mais maintenant, en ce qui concerne ma famille, je peux quasiment prédire les évènements qui vont se produire bientôt. Je suis tout simplement tellement consciente des sentiments et des pensées de chacun.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Ma foi est beaucoup plus forte, mon comportement consiste simplement à penser à tout le monde avant moi-même. Je ne me sens heureuse que lorsque j’aide quelqu’un, ou lorsque je répands mon éternel optimisme et ma bonne humeur. Ne croyez pas que j’exagère, c’est tout simplement la vérité.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Ma pratique religieuse comprend maintenant bien plus d’étude des Ecritures.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. J’ai le sentiment d’être moins préoccupée de moi-même. Je suis aussi certaine que je reverrai ma petite fille au Paradis et je vais faire de mon mieux pour que tous mes enfants soient sauvés.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. La plupart des gens ne savent pas quoi dire. Je n’aurais pas su non plus. Auparavant je pensais qu’il fallait être un abruti complet pour dire quoi que ce soit de cette nature et s’attendre vraiment à être cru. Pourtant ma sœur a pensé que c’était tout simplement sidérant. Elle a dit que j’avais tellement de chance… que j’ai eu un aperçu de l’endroit où je vais aller, à cause du fait que je me sois sentie si sereine et que j’aie paru monter. Elle m’a crue. Je n’en ai parlé à personne pendant des mois. Je ne voulais pas qu’on rie de moi.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Simplement un sentiment de sécurité et de sérénité, de pouvoir faire face à n’importe quoi.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Il n’y a pas eu de pire. Cela ne me préoccupait tout simplement pas, même si j’ignorais ce qui m’arrivait. La meilleure partie c’est juste que cela me soit arrivé.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? N’ayez pas peur de mourir ou de perdre votre corps. Je me sentais très calme et sereine. Je n’avais absolument pas peur.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Je pense que les questions couvrent tout.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : J’aimerais en savoir davantage au sujet des personnes qui pensent avoir plus de sagesse et d’intuition qu’auparavant.