NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Judith

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

            J’étais à l’armée, lorsque j’ai subi une série d’injections avant déploiement. L’une d’entre elles (les médecins pensent qu’il s’agissait du vaccin de l’anthrax) m’a causé des dommages graves au cœur. Ces dommages ont entraîné un blocage artérioveineux de 3ème degré, me laissant avec 7 pulsations/minute en moyenne. Ce qui a nécessité l’implantation d’un pacemaker permanent. Tout s’est bien passé durant les deux premières opérations, cependant, six mois après la deuxième, un câble de mon pacemaker s’est déplacé, ce qui a entraîné des ratés pour mes ventricules. Les médecins ont dû y remédier sans délai, j’ai donc à nouveau été opérée.

Les médecins n’ont pas pu fournir un pacemaker de secours pour l’opération au moment où ils ont dû déconnecter celui d’origine. Cela a provoqué un arrêt cardiaque immédiat et une mort clinique d’environ 3 minutes (selon le chirurgien). Lorsque c’est arrivé, j’ai senti une traction sur ma poitrine, puis j’ai entendu de nombreuses voix au loin. J’avais l’impression de tomber en arrière, mais uniquement pour la partie supérieure de mon corps. Mes jambes restaient fermement sur la table. Avec les bras, j’ai tenté de me raccrocher à la table, c’est alors que j’ai réalisé qu’ils étaient attachés à la table le long de mes flancs. Je me suis alors rendu compte que j’étais en train de regarder mon corps sur la table. Mais j’étais très proche de lui, presque comme si je me trouvais sur ma propre épaule, (sans les jambes). Cependant, je pouvais voir toute la scène dans la salle d’opérations. Il faisait relativement sombre et c’était très paisible. Je me rappelle avoir pensé que tout allait bien et que tout le monde comprendrait plus tard. Il n’y avait pas une parcelle de peur liée à cette expérience. C’était merveilleux !

Ensuite, je me suis réveillée tandis qu’on me brancardait dans le couloir en direction de ma chambre d’hôpital. J’étais dans une confusion extrême, je ne cessais de dire aux médecins et infirmières que quelque chose était arrivé et qu’il fallait qu’ils me disent de quoi il s’agissait, comme s’ils avaient eu toutes les réponses. Je voulais simplement qu’on m’explique ce que je venais de vivre. Cependant, avec le temps j’ai commencé remettre de l’ordre moi-même, au début je n’avais même pas réalisé que j’avais eu une expérience de mort imminente. Toutefois, plus j’y réfléchissais, plus je me rendais compte qu’il s’agissait exactement de cela. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Incertaine

Explication : Je subissais une opération du cœur, je n’en suis donc pas certaine…mais je ne le pense pas.

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? Parce que je le vois par mes propres « yeux » et c’est très difficile à expliquer, bien que je puisse le visualiser parfaitement. Personne ne peut comprendre. J’ai essayé de dessiner ce qui s’est produit afin que d’autres personnes s’en fassent une meilleure idée, toutefois cela ne fonctionne pas toujours.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Décrivez : opération du cœur

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Au début c’était un petit peu « brouillé » (je ne dispose pas d’un meilleur  mot!), puis c’est devenu aussi clair qu’on puisse l’imaginer.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Pas du tout.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : voir plus haut.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Voir plus haut.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non, au début seulement des gens qui parlaient dans la pièce (mais je ne pouvais pas les comprendre), ensuite tout était silencieux.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé ? Incertaine

Décrivez : peut-être un tunnel obscur en remontant depuis l’endroit où j’étais « tombée » de la table et dans lequel je m’agrippais à la table.

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui

Décrivez : la traction sur ma poitrine était due à la déconnexion des câbles reliés au pacemaker.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Incertaine

Décrivez : J’ai seulement ressenti une paix extrême.

Avez-vous vécu une modification de l’espace ou du temps ? Incertaine

Décrivez : au début je ne comprenais pas ce qui se passait

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Incertaine

Décrivez : tout ce que je savais c’est que ce n’est absolument pas un problème de mourir et que c’est tellement paisible, qu’il faut que je dise aux autres de ne pas avoir peur de mourir.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou conscient(e) d’une décision de retour au corps ? Incertaine

Décrivez : je ne suis pas certaine que le fait d’essayer de m’agripper à la table ait eu un effet quelconque sur le retour dans mon corps.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Incertaine

Décrivez : j’ai pu prévoir certains évènements, mais j’ai tendance à les qualifier de coïncidences !

A la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé ? Oui

Décrivez : la mort n’est PAS effrayante ou horrible, en fait elle est sereine et merveilleuse. J’ai une propension à vouloir remercier celui ou ce qui m’a donné l’opportunité de voir cela.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Un ami m’a dit récemment que je semble très amère vis à vis de mon mauvais état de santé (concernant mon cœur) et que je ne devrais pas me considérer comme une victime (ce que j’ai fait cependant depuis que l’incident s’est produit). C’est en fait la première fois que j’écris mon expérience et cela semble me libérer fortement. J’espère que le fait de partager mon expérience avec d’autres, leur permettra de comprendre qu’ils ne sont pas fous !

Avez vous partagé cette expérience avec d’autres personnes ? Oui

Décrivez : la seule chose que je puisse dire c’est qu’ils veulent en savoir plus…et je ne peux leur fournir aucune réponse.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? J’étais très exaltée et je ne parvenais pas à m’enlever cette expérience de la tête. J’avais l’impression de devoir remercier quelqu’un pour m’avoir laissé vivre. Dès que j’ai pu marcher, je suis allée à l’église la plus proche (je n’en connais même pas l’obédience) et j’y suis restée pendant 3 heures.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La pire a été de me réveiller et de ne pas savoir du tout ce qui venait juste de se passer. La meilleure partie c’est que je sais que lorsqu’on meurt, cela ne signifie pas seulement « s’éteindre ».

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Je pense avoir tout dit.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Décrivez : voir plus haut.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui