NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Jonathan

(Notez l’épilogue sous l’EMI) 

Je m’appelle Jonathan, c’était au cours de l’été 1975, j’avais 17 ans et je vivais dans une petite ville du nord de l’état de New-York J’avais acheté une grande quantité d’une variété de LSD appelée Windowpane (vitre). Mes amis et moi utilisions cette drogue quotidiennement depuis quasiment une semaine, mais les effets de la dose injectée ne satisfaisaient plus nos attentes. Le jour précédant cet événement, nous avions tous fait 2 injections, le jour de l’événement je suis parti pour le « grand-père de tous les trips » et je me suis fait 5 ou 6 injections de cette forme puissante de LSD. J’ai donné 2 ou 3 doses à tous les autres. Vers 16h 40, j’ai commencé à ressentir les effets mais quelque chose était différent cette fois-ci, je commençais à me sentir malade. J’étais dans la maison d’un ami, à côté de chez mes parents où j’habitais. J’ai monté l’escalier pour m’allonger dans une des chambres parce que j’avais des vertiges, le souffle court, mon cœur battait vite et j’avais la nausée. J’ai remarqué la pendule près du lit, il était 16h 50 lorsque j’ai senti mes yeux se révulser comme si j’essayais de regarder en haut, puis tout est devenu noir.

Je me suis immédiatement retrouvé en train de me déplacer d’une planète à l’autre, en commençant par Vénus, puis Jupiter, Saturne, Neptune et Uranus. Je dois admettre ne pas me souvenir d’avoir vu Pluton. Ces planètes étaient très proches les unes des autres comme sur une ligne brisée, pas alignées. Elles étaient énormes et magnifiquement belles ; Jupiter était la plus colorée et lumineuse. Elles étaient si proches que lorsque j’en avais passé une, j’approchais immédiatement de la suivante. Je les dépassais en peu de temps, malgré cela, je n’avais pas du tout l’impression de me déplacer très rapidement. Alors que j’arrivais près d’Uranus, j’ai tourné la tête  pour regarder vers l’arrière et les revoir toutes, elles étaient tout simplement incroyablement belles, lorsque j’ai retourné la tête pour regarder en avant afin de voir où j’allais, j’ai été surpris par la vue de ma destination finale. J’approchais d’un mur de nuages qui avait la forme d’un fer à cheval. Je me suis arrêté à l’entrée et la taille de ce mur était impressionnante, je peux estimer sa dimension. Il semblait faire environ 30 mètres de profondeur et de largeur et peut-être deux fois plus haut. Je ne pouvais pas voir à travers. Il était de couleur violette en bas et en regardant vers le haut il devenait plus brillant en couleur et en intensité, de violet à lavande, à bleu, puis bleu clair à blanc sur le dessus, bourgeonnant comme le haut d’un nuage d’orage reflétant le soleil de l’après-midi. Je dois dire que je ne contrôlais pas mes mouvements, j’ai été déplacé à cet endroit, je n’ai pas essayé de me déplacer par moi-même, je ne sais donc pas si j’en aurais été capable. En haut du nuage j’ai vu beaucoup, beaucoup de paires d’ailes, d’un blanc pur avec une touche d’or, elles étaient tout autour du périmètre en haut du nuage. J’ai immédiatement réalisé qu’il s’agissait d’Anges. Ils semblaient me regarder depuis leurs situations et je pouvais voir leurs ailes pivoter et bouger, s’ouvrir largement et se refermer avec lenteur, c’était une vision stupéfiante. Ils étaient illuminés par une source de lumière que je ne pouvais voir, mais le ciel au dessus d’eux était de couleur jaune pâle / blanc et très brillant. J’ai scruté le haut des nuages et j’ai regardé tous les mouvements des Anges, essayant de discerner des détails, mais ils étaient tout simplement trop loin pour voir leur visage ou une grande partie de leur corps, mais leurs ailes étaient étonnamment grandes et très faciles à voir. J’étais tellement fasciné par ce que je voyais, j’ai sursauté lorsque j’ai baissé les yeux et que j’ai vu une silhouette debout au milieu de ce mur de nuages, directement en face de moi, à environ 15 mètres au niveau du « sol ». Je ne me souviens pas avoir eu un corps ou avoir senti une surface solide sous moi, en fait le « sol » sous moi était aussi noir que l’espace à travers lequel je venais de voyager. Mais la silhouette était celle d’une personne avec un corps complet, recouverte de la tête aux pieds d’une toge blanche. La lumière d’en haut illuminait cette silhouette, mais le capuchon recouvrait suffisamment sa tête pour faire une ombre sur le visage, si bien que je ne pouvais en voir aucun détail. Je pouvais voir ses bras baissés, mais tendus de telle manière que ses mains se trouvaient à une trentaine de centimètres des flancs, les paumes tournées vers moi. Aucun de nous n’a parlé verbalement, en fait il n’y avait rien d’autre que le silence pendant tout l’événement, mais dès que j’ai jeté les yeux sur cette silhouette, j’ai été submergé par un sentiment d’amour et de joie trop grand pour l’exprimer par des mots. Ensuite mon esprit s’est empli de connaissance et de réponses sur mon existence et le sens de la vie, je me souviens m’être dit : « Maintenant je comprends, maintenant j’ai saisi, c’est siiiii FACILE !! ». A ce moment là, j’ai su pourquoi j’étais né et ce qu’était mon dessein dans le plan général de Dieu, j’ai su que c’était simple, très peu compliqué. Puis je me suis aussi rendu compte, sans le moindre doute, que la silhouette devant moi était Jésus. Juste après quelques moments supplémentaires de communication non orale, je me souviens m’être réveillé dans le lit sur lequel je m’étais allongé. OH quel sentiment terrible d’être de retour, loin de l’endroit dont je revenais à l’instant. Je me rappelle avoir hurlé « NOOOON ! » et avoir fermé les yeux pour essayer de retourner là bas, mais bien sûr je n’ai pas pu. J’ai regardé la pendule, il était 17h, peut-être une minute ou deux plus tard, je suis descendu du lit et j’ai réalisé que j’étais en pleine forme ! Les effets du LSD étaient totalement absents. Je suis allé vers un miroir et j’ai remarqué que mes pupilles étaient normales. Le LSD entraîne une forte  dilatation des pupilles, même avec une lumière intense, nous nous moquions souvent les uns des autres en disant que nous avions des yeux comme des soucoupes.

En fond sonore, je pouvais entendre mes amis qui poursuivaient toujours leur trip, j’ai pensé : « Super, je n’éprouve plus la joie que je viens juste de ressentir ET je ne suis plus dans un trip non plus. » En fait, j’ai marché jusque chez moi et j’ai dîné avec mes parents. Je suis retourné à la maison de mes amis environ une heure plus tard et ils étaient toujours fortement sous l’effet du LSD. Souvenez-vous que j’en avais pris deux fois plus qu’eux et les effets avaient totalement disparu. 

Quand je suis revenu de mon EMI, la connaissance qui m’avait été accordée pendant mon bref séjour a été complètement retirée de mon esprit, mais j’ai pu me rappeler exactement, même encore maintenant, 24 ans plus tard, ce que j’avais vu, que l’on m’avait donné la connaissance et comment j’avais réagi.

Information fascinante supplémentaire, 10 ans après l’événement j’ai étudié dans un cours biblique les psaumes concernant Daniel, comment Dieu avait ordonné à l’Archange Saint Michel de sauver Daniel des lions. 

L’Ange a dit que lorsque Daniel a commencé à prier, il est parti d’à côté de Dieu et lorsque Daniel a eu fini de prier, l’Ange est apparu à son côté et l’a sauvé des lions. Maintenant, je ne me souviens plus du passage, mais l’enseignant s’en est servi pour nous démontrer que si l’on récite la prière à une vitesse normale, comme en lisant à haute voix, il faut 5 à 6 minutes pour la terminer. Il a donc fallu5 à 6 minutes à l’Ange pour atteindre Daniel depuis le côté de Dieu. Souvenez-vous que j’ai dit qu’il était 16h 50 quand je me suis évanoui et environ 17 h quand je suis revenu à moi, 5 à 6 minutes aller, 5 à 6 minutes retour. J’ai essayé de comprendre ce qui m’est arrivé ce jour là et cela concorde parfaitement. Je suis convaincu maintenant qu’en tant que mortels, nous sommes gouvernés par le temps et l’espace, lorsque l’on va au delà de l’état mortel, le temps et l’espace existent toujours mais énormément condensés, d’où les planètes si proches les unes des autres pendant mon EMI. Je vous assure que le Paradis était juste au delà de ce mur de nuages, simplement, je n’ai pas été autorisé à le voir à cause de la vie que je menais (j’ai cessé l’usage des drogues peu de temps après cet événement). Quand vous regardez les étoiles dans le ciel la nuit, un de ces points de lumière que vous voyez est le Paradis et il ne se trouve qu’à 6 petites minutes lorsqu’on passe de l’autre côté après cette vie. 

Epilogue : Jonathan déclare suite à son EMI : 

Vous vouliez en savoir plus au sujet de mon utilisation de drogue…Peu après mon EMI, j’ai cessé l’utilisation des drogues « dures » comme le speed, la Cocaïne, le LSD, J’ai fumé des pétards pendant un peu plus longtemps, mais au cours des 3 ou 4 années suivantes, j’ai totalement arrêté l’usage des drogues, plus encore, je n’aime pas les médicaments prescrits par mon médecin. Je ne bois pas plus d’une ou deux bières par mois non plus. Je suis certain d’avoir vu Jésus et ne pas être autorisé à voir le Paradis me fera toujours réfléchir à deux fois concernant les choses négatives que je pourrais faire.