NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de John-Paul K

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

En juin 1998, j’ai subi un accès très violent de dépression, il était associé à l’arrêt du Valium. Cette dépression m’a conduit, au cours d’une tentative de suicide, à ingérer une dose potentiellement fatale de Flecanide. A cause de cela, j’ai été emmené aux Urgences de l’hôpital local. Je n’ai présenté ni pouls, ni respiration pendant environ 80 minutes. Durant cette période, j’ai toutefois reçu de l’oxygène par le biais de la réanimation cardio-respiratoire. J’ai subi une opération d’urgence afin d’insérer une canule destinée à un pontage cardiaque. J’ai ensuite passé 14 jours dans le service de Soins Intensifs Cardio-thoracique. A un moment donné, je me suis rendu compte que je ne souffrais plus, que je n’avais aucune sensation physique et que le temps semblait s’être arrêté, tout comme l’ensemble de la douleur physique que j’avais subie. J’ai réalisé que ma vision s’était séparée en deux, c’était comme si je voyais une image avec une mauvaise mise au point et qu’elle m’apparaissait deux fois. J’avais l’impression de regarder la même image réfléchie deux fois, comme si j’avais regardé dans deux miroirs. Cet état était remarquablement serein et calme.

Tout à coup, le mouvement a repris, j’ai à nouveau été conscient de sensations physiques. Peu après, aux Soins Intensifs, j’ai parlé à ma mère. Elle m’a dit que j’avais subi un arrêt cardiaque après avoir pris les médicaments pour le cœur, que j’étais à l’hôpital. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Oui. Médicaments utilisés pour traiter les arrêts cardiaques, pour la réanimation, sédatifs légers.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Il n’y avait pas de netteté, seulement des formes inhabituelles, des expériences qui sont difficiles à mettre en mots.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Arrêt cardiaque.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Je crois que j’étais physiquement mort, pourtant je me rappelle très bien et très clairement de cette expérience.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non. Je n’ai jamais perdu les sensations physiques au cours d’un rêve, c’est très différent d’un rêve à cet égard.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Non

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Il semblait ne pas y avoir de temps, quel que soit l’endroit où cet épisode a eu lieu.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je ne crois plus en Dieu, je crois par contre que j’étais dans un espace entre les corps, où seul mon esprit était présent.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je n’ai pas peur de mourir, en fait je suis impatient de retrouver la maturité spirituelle de l’existence précédant la mort.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Je me préoccupe davantage de devenir une personne bonne, de vivre au mieux ma seconde vie. Je crois que ce n’était pas mon heure pour mourir, qu’il existe des tâches que je dois accomplir auparavant.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Rien de particulier. Les gens semblent déçus que je n’aie pas vu de tunnel, ou de membres décédés de ma famille.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Principalement de la curiosité car je ne comprenais pas ce qui venait de se passer.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Juste savoir que c’est arrivé, qu’il existe une autre dimension au delà du monde physique.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Cela semble être très différent des autres EMI.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui. Au cours des dernières années, j’ai pratiqué la méditation, cela me permet de retrouver le calme et la tranquillité de l’EMI.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui