NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de John L 16065

Description De L'Experience:

En tout premier lieu, je me suis senti mal à l'aise et en difficulté. J'ai essayé de toutes mes forces de m'extirper de cette situation. J'ai entendu un gros bruit. Un peu plus tard, il m'a semblé que je maîtrisais le probème. Ensuite je ne ressentais plus rien physiquement. La douleur s'était évanouie. Mon esprit avait quitté mon corps en passant par la tête. J'ai vu un groupe de gens autour de mon corps. Il m'a semblé qu'ils désiraient s'occuper de moi. Je pense que mon esprit s'était relativement éloigné de mon corps. Je ne pouvais voir exactement ce que les gens faisaient. Mon esprit flottait dans une clarté sur fond bleu lumineux. Je me sentais pleinement serein et en paix. Plus tard je me suis réveillé brusquement et j'étais allongé sur un lit. J'avais les doigts douloureux, ce fut là mes premières sensations physiques. J'ignorais comment mon esprit avait pu réintégrer mon corps, c'était comme revenir en arrière. Plus tard le médecin m'a dit que je ne respirais plus, et que lorsqu'elle m'a ausculté mon rythme cardiaque était très faible. Il m'ont traité en urgence, après s'être rendu compte que mon cœur s'était arrêté de battre, ils ont continué les soins et ont procédé à des injections médicamenteuses. Elle m'a dit qu'ils avaient prévu l'arrêt des soins actifs au bout de cinq minutes si je ne montrais plus alors de signes de vie. Ce ne fut pas le cas et ils ont continué les soins actifs jusqu'à ce que je reprenne conscience. 

Expérience de mort imminente et la paix dans le monde - les auteurs d'attentats suicides connaissent-ils la paix lors de leur EMI ?

Ces dernières années, la violence et les attentats suicide en particulier sont en augmentation. La majorité des assassins sont extrêmement religieux. D'autres n'ont aucune foi. Trois raisons essentielles sont à retenir :1) ils ont une profonde "haine"; 2) ils pensent que le fait de mourir en kamikaze est considéré comme de l'"héroïsme" par leurs coreligionnaires. 3) ils pensent que leurs dieux les récompenseront dans l'au-delà. 

Les exposés suivants quant aux EMI pourraient aider à réduire le nombre de candidats au suicide (kamikaze) et apporter plus de paix dans le monde. 

La mort est depuis plusieurs milliers d'années, une question essentielle pour les idéologies qu'elles soient religieuses ou non. Les personnes ayant des convictions religieuses pensent qu'une vie existe après la mort. Les personnes dépourvues de foi religieuse pensent le contraire, et croient que mourir est comme éteindre la lumière en APPUYANT sur l'interrupteur. Les personnes dotées d'une foi extrémiste ne voient que leur seule croyance et leurs idées, lesquelles sont pour eux la seule et unique vérité, et ils peuvent même vouloir contraindre d'autres personnes à adopter leur système de croyances. Des leaders utilisent le radicalisme religieux pour servir leurs propres intérêts et pour "formater" des enfants ainsi que d'autres personnes. Les différentes religions ont une définition de l'au-delà impactant les populations quant à leurs valeurs et leur comportement. Beaucoup de leaders au cours de l'histoire, ont utilisé les croyances religieuses pour provoquer un grand nombre de conflits et de guerres. Beaucoup de kamikazes se considèrent comme des héros ou croient que les autres personnes partageant leurs convictions pensent qu'ils sont des héros, du fait de leur acte et de leur mort. La mort est une inconnue et personne ne peut s'exprimer sur le sujet car nul (décédé) n'est revenu pour nous dire ce qui se trouve "aprés". En outre on observe une absence de preuves scientifiques dans les livres traitant de la question. Les personnes se réclamant d'une religion vivent en rapport avec leur foi.

Les expériences de mort imminente sont une réalité tangible qui peut être étudiée par tout le monde. Chacun avec ses croyances religieuses, qu'elles soient radicales, tolérantes ou inexistantes, connaîtra une EMI. Ce fait a été prouvé "scientifiquement" par moi-même et beaucoup d'autres personnes qui ont fait cette expérience. Le docteur Raymond Moody a étudié le cas de plus d'une centaine de personnes, ayant expérimenté la "mort clinique" et qui sont revenues à la vie, et il a publié le livre "La Vie Après la Vie". Il a exposé le résultat de ses recherches sur les EMI. Des preuves existent quant à des personnes mourantes continuant à être conscientes de leur environnement alors que leur mort clinique avait été prononcée. Ces personnes ont expérimenté une sortie hors du corps, tout en étant, elles mêmes, plongées dans un environnement lumineux et paisible, et elles ont réintégré par la suite leur corps. Le site web http://nderf.org/ (site de recherche sur les EMI) est une bonne source d'information sur le sujet. 

De par ma propre expérience et de par mes recherches, l'EMI, proprement dite, précède le fait de mourir véritablement, le processus de la "mort" dure bien plus longtemps que le fait d'"appuyer sur un interrupteur". Les gens ont un esprit. L'esprit est une "énergie spécifique". Après une EMI, deux possibilités existent : ou l'esprit continue son périple dans l'au-delà, notion qui va dans le sens des croyants en une religion, ou il disparaît alors que l'"énergie" retourne au monde tangible, idée qui va dans le sens des personnes sans religion. Quant à moi je m'intéresse à la relation existante entre l'EMI et fait d'être en paix. L'EMI est une réalité incontestable qui a été démontrée lors des tous premiers moments qui précèdent la mort véritable. 

De nombreux facteurs sont à prendre en compte lors de l'EMI : les convictions religieuses, le comportement, le contexte, l'âge, la santé, l'environnement, la situation, la température etc. La foi et le comportement sont les deux facteurs les plus décisifs. Comme nous l'avons constaté en étudiant de nombreuses EMI, les personnes ayant des convictions pacifistes et ayant eu un comportement bienfaisant dans la vie, expérimentent des EMI sereines et agréables. 

Quand Seung-Hui Chu a tué plus de trente deux personnes en Virginie le 16 avril 2007, les personnes assassinées ont expérimenté une EMI. L'EMI précède la mort véritable, processus qui dure un certain temps. Les trente deux personnes étaient à même d'apercevoir leur corps et leur environnement. L'hypothèse a été émise que les victimes ont eu conscience de ce que le tueur avec son arme leur a fait. Puis Seung-hui Chu s'est suicidé. Il a vécu une EMI et il a vu, du fait de sa folie meurtrière, les trente trois corps sans vie. Puis l'esprit de Chu n'ayant plus une arme à sa disposition, a dû faire face au trente deux autres esprits. L'esprit de chu était alors trop faible pour affronter les trente deux autres. Pour l'esprit de chu, il a été très difficile de trouver la paix lors de son EMI. 

Des attentats suicides se produisent souvent en Iraq, alors que le kamikaze se tue et assassine une vingtaine de personnes. Puis il fait, ainsi que les autres vingt autres personnes, une EMI. L'esprit du tueur doit alors affronter les vingt esprits du fait de son acte. Les vingt et un "morts" lors de l'attentats, voient, reconnaissent et agissent durant leur EMI. Si le kamikaze avait des convictions religieuses et pensait être récompensé  dans l'au-delà, son dieu doit également affronter les vingt esprits, qui suivent le kamikaze et se plaignent de lui. Rappelons qu'il est question de victimes civiles. Parmi les vingt tués, certains partagent peut être des convictions religieuses identiques ou similaires à celles du tueur. 

Ce commentaire s'adresse à un futur kamikaze. Si vous n'avez aucune conviction religieuse et de la "haine" dans votre esprit, que vous détenez une arme à feu vous donnant la possibilité de tuer des gens ainsi que vous-même dans le futur, vous serez obligé d'affronter les esprits des victimes de votre acte lors de votre expérience de mort imminente. Vous ne bénéficierez plus du pouvoir donné par un pistolet ou par une autre arme. Si vous êtes de ceux qui ont une très mauvaise opinion d'eux-mêmes et que vous avez de la haine dans votre cœur, laquelle haine est un reliquat du passé, alors quelqu'un doit montrer de l'amour envers les autres et faire en tout premier lieu une action qui améliorera cette situation négative. La focalisation sur les évènements négatifs et ne rien faire pour améliorer les choses, fait qu'il est pratiquement impossible de se construire un avenir meilleur. Le passé ne doit pas empiéter sur le présent.

Nous devons nous concentrer sur le présent et sur le futur. Celui qui le premier essaie d'améliorer une situation contraire doit être tout spécialement remercié pour son acte. Sinon nous ressentons l'"injustice" qui a eu lieu dans notre passé et nous ne ressentirons aucune paix quand on sera confronté à d'autres esprits lors de notre EMI. Tout cela est bien regrettable. Si vous avez de très fortes convictions religieuses, et c'est là une question de foi, vous serez confronté à la réalité lors de votre EMI. Si vous tuez d'autres personnes et vous-même, vous devrez affronter d'autres esprits eux-mêmes victimes civiles parmi lesquelles quelqu'un pourrait avoir les mêmes convictions que vous. Vos victimes seront avec vous au moment de l'EMI et vous suivront dans l'au-delà après la mort. Alors votre dieu ne vous récompensera pas en présence des autres personnes mortes suite à votre acte. Si vous pensez que ceux qui ont une conviction proche de, ou identique à la vôtre, voient en vous un "héros" du fait de votre acte, vous devez vous inquiéter de votre propre EMI et considérer comment vous allez affronter les esprits de vos victimes. Lors de votre EMI vous n'aurez aucun pouvoir supplémentaire tel qu'un explosif à votre disposition. Il sera presqu'impossible à votre esprit de trouver la paix. S'il vous plaît, respectez les autres et vous-même et vous pourrez trouver la sérénité lors de votre EMI.

Nous sommes responsables de la façon dont se déroulera notre EMI. Notre foi, notre comportement et d'autres paramètres contribuent à cette expérience de mort imminente. Que nous soyons chrétiens, musulmans, juifs, bouddhistes ou sans religion, nous avons tous des valeurs communes quant à la paix. Tout le monde connaîtra une expérience de mort imminente durant le processus qui précède la mort véritable. Que ce processus se déroule sereinement ou pas, dépend entièrement de nous.