NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Jill D

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

C’était lors d’Halloween 1971.  J’étais passagère sur une moto pour aller déjeuner chez McDonald avec un jeune homme. La seule chose bien chez lui, c’était sa moto.

J’étais novice à moto. Le fait de pencher, de s’incliner vers l’intérieur du virage n’était pas inné chez moi. J’ai appris de rude manière qu’il ne faut pas pencher du mauvais côté.

Nous approchions d’une courbe et il m’a semblé que la moto s’inclinait trop à gauche. J’ai appris plus tard que nous avions dérapé sur une flaque d’huile. Je me suis instinctivement penchée à droite. Ce fut probablement une bonne chose, car sinon je serais restée coincée sous la moto sur la voie opposée. Je me rappelle d’avoir volé dans les airs et d’avoir vu la glissière de sécurité approcher terriblement vite. Ensuite tout est devenu noir et j’ai entendu un genre de sonnerie parasite aigüe.

Il n’y avait pas de lumière là où je me trouvais, mais je voyais un très fin, très grand croissant entrer dans mon champ de vision. Il est devenu de plus en plus petit, jusqu’à je comprenne de quoi il s’agissait : la face nocturne de la terre.

Je me suis mise à « flotter » devant, puis j’ai vu le côté éclairé. La terre rapetissait de plus en plus tandis que j’étais entraînée au loin par une force invisible (c’est exactement comme cela que j’imagine l’effet du rayon tracteur de Star Trek).

Je me suis retournée afin d’être entraînée en avant et non en arrière, c’est alors que j’ai vu l’intégralité des cieux. Les étoiles, les nébuleuses, les novas, les nuages de poussière, les galaxies, les planètes, le soleil, l’ensemble était en 3D ! Et c’était vivant, en mouvement et non pas immobile comme sur les photos d’Hubble. Il y avait tant de choses à voir, tout était absolument magnifique.

Tandis que j’étais entraînée « en avant » sans savoir pourquoi, j’ai compris plusieurs choses.

(1)       C’était réel, aussi réel que tout ce que j’avais vécu auparavant. Je fais des rêves lucides, quand je rêve je m’en rends donc compte. Ce n’était pas un rêve.

(2)       La réponse à la grande question : « Pourquoi sommes-nous ici ? » est : « Pourquoi pas ? C’est une bonne idée ! ». Ou mieux encore : « Parce que ! ». Et c’est tout ! Vraiment !

J’ai remarqué que je commençais à être entraînée de plus en plus vite. Les étoiles se sont mises à défiler en accélérant jusqu’à devenir des traits lumineux. Puis elles ont commencé à disparaître jusqu’à ce que je me retrouve à nouveau dans l’obscurité totale. Je n’avais pas peur, l’endroit était réconfortant, maternel, je m’y sentais en sécurité.

Ensuite, j’ai remarqué un petit point de lumière très, très lointain, semblable à l’unique lampe d’une ferme vue à grande distance  depuis une autoroute. Puis la lumière s’est rapprochée et j’ai vu qu’elle était dorée. Elle a continué d’approcher de plus en plus en une série de 8 ou 10 sauts que je pourrais décrire ainsi : « Boum, boum, boum… ». Sans transition, je me suis retrouvée tout près. Il s’agissait d’un nuage doré « bouillonnant » qui ressemblait aux photos de la surface du soleil que j’ai vues depuis.

L’instant suivant j’étais dans ce nuage. Je descendais en flottant un grand couloir, peut-être 20x20. Il y avait des gens apparaissant et disparaissant dans les parois nuageuses, je n’ai toutefois reconnu personne. J’avais la sensation de flotter au-dessus de NOMBREUSES personnes qui se trouvaient immédiatement sous moi. Elles étaient toutes vêtues de blanc et paraissaient heureuses, je pense qu’il s’agissait de Mormons.

Tandis que j’avançais en flottant, je me souviens particulièrement d’avoir vu un homme qui se tenait sur la gauche dans une courbe du couloir. Je lui ai demandé où je me trouvais, il a en quelque sorte étouffé un rire en disant : « Continue simplement à avancer, va jusqu’au bout. ».

C’est ce que j’ai fait.  Quand je suis arrivée à la fin du couloir, j’ai vu un gars derrière un bureau, on aurait dit un réceptionniste. Il a levé les yeux vers moi, l’air plutôt perturbé, il a pensé : « Que fais-tu là. ». J’ai répondu : « Je ne sais pas, je suis là, c’est tout. ». C’est alors que des gens de l’autre côté ont pointé le doigt par-dessus mon épaule vers ceux qui restaient à l’extérieur, faisant signe que je vienne.

Le type a haussé les épaules, froncé les sourcils en pensant : « Bon ! Un instant. Je vérifie quelque chose. ». Pendant qu’il le faisait, j’ai regardé derrière lui et je me suis aperçu e que nous n’étions absolument pas dans un tunnel, nous nous trouvions dans une grotte et le gars se tenait à l’entrée. Derrière lui se trouvait un magnifique paysage, à flanc de montagne avec des fleurs, des arbres étincelants et un torrent ; l’endroit le plus somptueux et paisible que j’aie jamais vu. Puis, à ma gauche sur le flanc de la montagne,  j’ai remarqué des gens en position du lotus. Une grande lumière s’est mise à pulser sur eux. Cela m’a intriguée, pendant que le type avait la tête baissée regardant quelque chose (peut-être un ordinateur), je me suis donc faufilée dans le coin pour voir ce qui se passait. J’ai avancé dans ce qui semblait être une très grande présence (10m peut-être), l’amour et l’innocence en émanaient. Elle paraissait  tout simplement si pleine de joie qu’elle ne pouvait la contenir, émettant donc ces pulsations, c’était vraiment agréable. J’ai été inondée comme une passoire sous l’eau. Passionnant, stupéfiant, inspirant la révérence… tout le vocabulaire y passerait.

J’ai tenté de m’approcher. Je me suis rendu compte que la présence était sur une île environnée par une étendue liquide. Lorsque j’ai avancé dans ce liquide, tout ce qui constituait « Jill » a disparu. « Je » n’existais plus… pourtant, « j » ‘étais toujours là. J’étais l’essence de… la vie… j’imagine. J’ignore comment l’appeler autrement. J’avais conscience de mon environnement. J’avais rejoint toutes les autres consciences dans l’étendue liquide, ne faisant qu’un avec elles. Je « connaissais » toute autre vie dans l’étendue liquide ; je ne faisais « qu’un avec tout. ». J’étais chez moi.

Puis je suis revenue. Le gars m’avait ramenée devant le bureau. Le souffle coupé, je lui ai demandé : « C’était QUOI ? ». Il m’a répondu : « Ne te préoccupe pas de cela. N’y pense même pas. ». J’ai rétorqué : « Mais… mais… je veux y retourner. »

« Non »

« Mais… »

L’instant d’après j’étais de nouveau hors du tunnel doré. Tandis que j’étais chassée du nuage, j’ai entendu « l’employé » dire : « Ne t’inquiète pas. ». J’espérais qu’il voulait dire : « Ne t’inquiète pas, tu peux revenir. ». J’ai refait dans l’autre sens tout le chemin à travers l’espace, me retrouvant à mon point de départ. « HOOO ! » ai-je pensé en voyant les cieux dont la beauté m’avait laissée bouche bée quelques instants auparavant. Par la suite, j’ai été très déprimée. J’ai tenté d’en parler, mais tout le monde pensait que j’étais folle ou droguée (ce qui n’était d’ailleurs pas le cas à l’époque). Il est frappant que ce soient les personnes se revendiquant chrétiennes qui m’aient causé le plus de problèmes concernant mon récit

Quoi qu’il en soit, j’ai baptisé « Howard » l’homme derrière le bureau, Jésus a en effet dit : « Notre Père qui es aux Cieux, que ton Nom soit sanctifié », or en Anglais « sanctifié » se prononce à peu près comme « Howard ». Je sais, c’est un mauvais calembour, mais cela ne semble pas le gêner. Aujourd’hui encore, nous parlons lui et moi. Il est toujours là pour moi, même quand je tourne le dos. Une chose m’échappe, il doit avoir fait une grosse bêtise pour finir comme mon assistant social.   

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?   Oui  Accident de moto, j’ai percuté la glissière de sécurité au niveau du front. Dieu-merci je portais un casque qui s’est presque fracturé en deux. 

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ? Oui     Quand je suis passée de l’autre côté, que j’ai fait partie de… je ne sais quoi… aucun mot n’est suffisamment signifiant pour décrire la joie/l’amour qui s’écoulait à travers mon « moi ». 

A quel moment au cours de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Tout le temps. 

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à celui de tous les jours ?      Conscience et lucidité normales                                                                                                                                        

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.   Identique 

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?   Oui   Quand je suis revenue sur terre, tout est redevenu noir. Ensuite j’ai plané en l’air, à hauteur d’avion. J’ai regardé vers le bas, j’ai vu une route sinueuse en-dessous de moi et sur laquelle régnait une certaine effervescence. Je suis descendue par étapes (tout à fait comme lorsque j’ai rencontré le nuage doré). J’ai tout d’abord pensé : « Hé ! Il y a un accident en bas. ». En me rapprochant, je me suis dit « Tiens ! Cette fille porte les mêmes vêtements que moi ! ». C’est seulement à une dizaine de mètres que j’ai compris : « Hé ! Mais c’est moi ! ». Tout est devenu noir. Très, très loin, j’ai entendu une voix féminine hurler à plein poumons.

J’ai ensuite ouvert les yeux, découvrant que je ne pouvais pas bouger car j’étais sur le ventre et une personne était assise sur mon dos. J’ai lui ai demandé de s’en aller. Une femme a répondu d’une voix blanche: « Oh ! Je suis l’épouse d’un médecin, j’habite de l’autre côté de la rue. Vous venez d’avoir un accident de moto, je crains que vous ne vous soyez cassé le cou. Je me suis assise sur vous parce que je ne veux pas que vous bougiez. ».

En fait je savais que je n’aurais pas été renvoyée si j’avais été paralysée. Comme je ne pouvais bouger que les doigts, je les ai remués en disant : « Est-ce que je pourrais faire ça si j’avais la nuque brisée ? ».

Elle a répondu : « Non. Probablement pas. Mais… »

J’ai alors rétorqué : « Je promets de ne pas bouger mais vous rendez ma respiration un peu difficile. »

« Oh ! » Elle s’est levée et je me suis sentie mieux.

Je lui ai demandé : « Au fait, est-ce que quelqu’un vient de hurler par ici ? »

Il y a eu un blanc puis elle a répondu : « Oui… c’était vous. »

« Ah oui, pas moi mais mon corps. »

On m’a emmenée à l’hôpital où l’on a failli me perdre plusieurs fois. Je me souviens qu’un médecin des Urgences a déclaré : « Sa pression artérielle est à zéro ; nous sommes en train de la perdre. » J’en savais plus que lui, je suis revenue. 

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?   Révérence au début, plus que de la béatitude quand je suis passée de l’autre côté, tristesse quand Howard m’a éjectée.    

Avez-vous traversé un tunnel ?   Oui   Voir le récit.

Le nuage doré ressemblait vraiment à un couloir, mais il s’est avéré être l’intérieur d’une grotte. 

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?   Oui   Voir le récit.

Le nuage doré. Le liquide pulsatile dont émanaient paix/joie/amour. 

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence mystique, ou bien entendre une voix non identifiée ?   J’ai rencontré un être précis, ou une voix clairement d’origine ésotérique ou surnaturelle

Voir le récit

J’ai vu un homme dans le tunnel ; à l’extrémité  j’ai rencontré Howard; quand je suis passée de l’autre côté, j’ignore ce qu’était cette présence, tout ce que je savais, c’était : « Voilà ce dont je fais réellement partie ; c’est là que je suis censée être. » 

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ?   Non    

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?   Oui   Tous les gens que j’ai rencontrés étaient des inconnus. 

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?   Non    

Avez-vous semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?   Un monde nettement ésotérique ou surnaturel

Pendant qu’il le faisait, j’ai regardé derrière lui et je me suis aperçu e que nous n’étions absolument pas dans un tunnel, nous nous trouvions dans une grotte et le gars se tenait à l’entrée. Derrière lui se trouvait un magnifique paysage, à flanc de montagne avec des fleurs, des arbres étincelants et un torrent ; l’endroit le plus somptueux et paisible que j’aie jamais vu. Puis, à ma gauche sur le flanc de la montagne,  j’ai remarqué des gens en position du lotus. Une grande lumière s’est mise à pulser sur eux. Cela m’a intriguée, pendant que le type avait la tête baissée regardant quelque chose (peut-être un ordinateur), je me suis donc faufilée dans le coin pour voir ce qui se passait. J’ai avancé dans ce qui semblait être une très grande présence (10m peut-être), l’amour et l’innocence en émanaient. Elle paraissait  tout simplement si pleine de joie qu’elle ne pouvait la contenir, émettant donc ces pulsations, c’était vraiment agréable. J’ai été inondée comme une passoire sous l’eau. Passionnant, stupéfiant, inspirant la révérence… tout le vocabulaire y passerait.

J’ai tenté de m’approcher. Je me suis rendu compte que la présence était sur une île environnée par une étendue liquide. Lorsque j’ai avancé dans ce liquide, tout ce qui constituait « Jill » a disparu. « Je » n’existais plus… pourtant, « j » ‘étais toujours là. J’étais l’essence de… la vie… j’imagine. J’ignore comment l’appeler autrement. J’avais conscience de mon environnement. J’avais rejoint toutes les autres consciences dans l’étendue liquide, ne faisant qu’un avec elles. Je « connaissais » toute autre vie dans l’étendue liquide ; je ne faisais « qu’un avec tout. ». J’étais chez moi.

Puis je suis revenue. 

Le temps a-t-il semblé accélérer ou ralentir ?   Non 

Avez-vous soudainement semblé comprendre tout ?   au sujet de l’univers

Pourquoi existons-nous? C’est une idée absolument splendide. Donc, pourquoi pas ? 

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?   Oui

Le bureau d’Howard dans le couloir. 

Etes-vous arrivé(e) à une limite ou un point de non-retour ?   Je suis arrivée à une barrière qu’on ne m’a pas permis de franchir ; ou j’ai été renvoyée contre mon gré.

Howard m’a fait savoir que ce n’était pas encore mon heure et tout s’est terminé. Si on m’avait laissé faire, je serais sans aucun doute restée. 

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?  Non   

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir suggérant que l’existence persiste (ou non) après la vie terrestre (vie après la mort) ?   Oui   Quand je me suis faufilée derrière le bureau, pendant qu’Howard faisait des vérifications, je suis allée dans un paysage, j’ai été attirée dans la lumière. Mon identité personnelle a disparu mais mon essence a continué d’exister. Ce n’était cependant pas du tout effrayant. J’avais au contraire la sensation d’être vraiment moi-même, comme lorsqu’on sort de la douche après s’être lavé. 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir suggérant que Dieu ou être suprême existe (ou non) ?   Indécise. Ce qui s’est produit, c’est que j’ai fait partie de (ou que je suis retournée à) cette présence tellement stupéfiante. La meilleure analogie que je puisse imaginer, c’est Odo dans Star Trek (Deep Space Nine), quand il revient sur sa planète natale et retourne au collectif. Si ce n’est que tout dans l’univers fait partie du collectif. C’est plutôt difficile à expliquer parce que cela se situe en dehors du domaine de l’expérience humaine. 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir suggérant que vous existiez (ou non) avant votre vie actuelle ?   Non    

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques suggérant qu’il existe (ou non) un lien ou une unité/unicité ésotérique dans l’univers ?   Oui   Quand j’ai perdu mon identité, j’ai pris conscience de toute autre « vie ». 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant le sens ou le but de la vie terrestre ?   Non   Tandis que je revenais vers la terre, au loin j’ai entendu Howard dire : « Ne t’inquiète pas. ». Je sais maintenant qu’il voulait dire « Tu n’as pas à t’inquiéter ; la vie est un don. Profites-en. ». 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant les difficultés, défis, épreuves de la vie terrestre ?   Oui   Tandis que je revenais vers la terre, au loin j’ai entendu Howard dire : « Ne t’inquiète pas. ». Je sais maintenant qu’il voulait dire « Tu n’as pas à t’inquiéter ; la vie est un don. Profites-en. ». 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant l’amour ?   Indécise   L’amour de l’univers est la source de la présence que j’ai ressentie. 

Pendant votre expérience, avez-vous découvert d’autres information / un autre savoir spécifiques que vous n’avez pas mentionné pour d’autres questions et qui serait pertinent pour vivre nos vies terrestres ?   Non    

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?   Oui   Je n’ai plus besoin d’avoir la foi. 

Ce qui s’est produit pendant votre expérience comportait :   Un contenu absolument non-conforme aux croyances que vous aviez au moment de votre expérience   Concernant l’au-delà, on m’a enseigné le dogme Méthodiste traditionnel. On ne m’avait jamais parlé de voyager dans l’espace, du nuage doré, de rencontrer des gens dans un couloir, de rencontrer Howard, du paysage, de la lumière pulsatile, de l’étendue liquide d’existence de l’univers. Rien de tout cela ne m’a paru bizarre ou étrange non-p lus et il en est toujours ainsi. 

Comparez le degré de précision de votre souvenir de l’expérience avec le souvenir d’autres évènements qui se sont produits à l’époque ?   Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque   C’est très saillant. Je mettrais cela au même niveau que le souvenir de l’assassinat de Kennedy ou du 11 septembre. 

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience :   Je crois qu’Howard m’aide. Peut-être ne s’agit-il que d’une coïncidence, mais à chaque fois que je demande son aide, il intervient dans la semaine. J’ai obtenu du travail au début des années 80 alors qu’il n’y en avait pas. De plus, les évènements qui y ont conduit étaient vraiment bizarres. J’ai rencontré mon mari actuel après deux divorces et de nombreuses relations. C’est le seul dont j’aie parlé à Howard au préalable. Mon mari est entré dans ma vie une semaine après que j’aie dit à Howard que j’étais prête à rencontrer quelqu’un. De nombreux évènements de cette nature se sont produits depuis. 

Mon expérience a directement entraîné :   De grands changements dans ma vie 

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?   Oui   Je ne crois pas en un « Dieu » tel que la plupart des gens le conçoivent. Je sais par contre que nous sommes tous liés, que nous faisons partie de la même chose (je suis Dieu, tout comme mon chien, ma voiture, l’air, etc.). 

Y a-t-il une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?   La rencontre avec Howard a été fantastique pour moi, je ne suis pas sûre que ce soit réciproque. 

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?   Non    

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?   Oui  Immédiatement.  J’ai fini par cesser d’en parler parce qu’on pensait que j’étais folle, droguée, mythomane, etc. Ce sont les « chrétiens » qui me rejetaient le plus. Une femme m’a dit que j’étais allée en enfer. Eh bien si l’enfer est ainsi, je signe des deux mains. 

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?   Non    

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité :   l’expérience était tout à fait réelle   J’ai immédiatement SU que cela se produisait effectivement, que c’était réel et non pas un rêve. Cette conviction n’a jamais varié. 

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience :   l’expérience était tout à fait réelle 

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?   Non    

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?   Oui   Le grand type sur son trône est un conte de fée pour les enfants. La Trinité est faite pour les gens incapables de penser par eux-mêmes. Toutes les religions s’approchent vraiment de la vérité puis la ratent d’un kilomètre. Celle que j’ai apprise, c’est que nous sommes liés (et quand je dis « nous », je veux dire toute existence). Quelle belle chose que dans ce continuum d’espace-temps nous parvenions à penser indépendamment, mais ce n’est qu’une façade. Tous, nous ne faisons qu’un. Par ailleurs, le concept de « dieu » n’est qu’absurdité bornée. 

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, a reproduit une partie de l’expérience ?   Non       

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?   Indécise   N° 43 – Dieu est une invention humaine. La question n’a pas de sens. J’ai rencontré une présence, mais je ne l’appellerais pas « Dieu ». Il n’existe aucun « Seigneur » ou « Dieu » qui gouvernerait nos vies ; c’est pour cela que ce qu’on appelle l’existence est tellement fantastique, nous en sommes responsables! 

Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire.

N° 46 – A nouveau, la question n’a pas de sens. Ma vie comporte intégralement le dessein et le sens que je choisis d’y mettre. Il n’existe aucun intervenant extérieur en charge de me gouverner. Howard m’aide et m’oriente. Il m’enseigne probablement aussi, mais il ne me fait pas faire quoi que ce soit.  

Selon vous, quelles actions intéressantes un organisme national consacré aux expériences de mort imminente (EMI) pourrait-il mener ?        Comparer les notes.