NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probable de Jennifer C

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Le 15 octobre 2004 – J’ai pris 250 Klonopin, et une bouteille entière deTylenol PM. J’ai été retrouvée sans respiration le matin suivant. J’ai été transporté à l’hôpital le plus proche, l’oxygène dans mon sang était de 45 environ et continuait à descendre.  J’ai été intubée, puis transportée par hélicoptère à San Antonio.   

J’étais dans un coma profond. Le 27 octobre j’ai été placée en personne à ne pas ressusciter. A ce point, j’avais combattu une septicémie, une double pneumonie, une maladie respiratoire des adultes, la non coagulation du sang, le foie et les intestins qui ne fonctionnaient plus du tout. Ils ont dit à mes parents qu’ils souhaitaient arrêter la machine qui me maintenait en vie, parce que je ne sortirai jamais de cet état. Et si oui, je serais un légume. Mon père a refusé, mais ils ont acceptés le fait que je ne sois pas réanimée si besoin était. Ils ont dit que j’avais 95 % de chances pour que je fasse un arrêt cardiaque. Ils ont demandés à tout le monde de venir pour me dire au revoir. Aux environs d’11 heures cette nuit, ils m’ont envoyés en chirurgie, ils ont cru que je faisais une occlusion intestinale (pourquoi ??? si j’étais sous la mention à ne pas réanimer - Personne n’a pu répondre). Bien, sur la table d’opération l’oxygène dans mon sang est encore une fois tombé, fréquence cardiaque, et il y avait peu de fonctions cérébrales. Seulement pendant environ une minute. Puis, je suis retournée à la normale et suis sortie de la salle de chirurgie. Une semaine plus tard ils ont décidés de me nourrir par intraveineuse, et, je suis sortie de mon coma. Je sui resté en réanimation plusieurs semaines. Le jour de la Toussaint (Thanksgiving), j’ai été transférée dans un hôpital de réhabilitation et, aujourd’hui j’ai très peu d’effets secondaires de cette mésaventure.

 Principalement j’étais dans le désert avec cette vieille femme hispanique vêtue d’une robe rouge et tamponnant mon front avec un tissu de gaze blanc. Il y avait d’autres personnes autours de moi. Très désemparées.

C’était comme si j’avais vécu d’autres vies. Pas une n’était la mienne. Les gens je les connaissais, mais les endroits étaient étrangers. Je me suis retrouvée le plus au Mexique (ou ce qu’il m’a semblé être Mexico).

J’ai contracté une maladie au Mexique et j’ai été obligée à continuer à me droguer parce que je devenais verte continuellement. J’ai vécu dans une ville où les gens sont  « infectés ». J’habitais dans des maisons parfois qui étaient pratiquement en ruine, les murs manquaient. J’ai vécu dans un appartement avec des personnes âgées et les murs avaient seulement la moitié de leurs hauteurs.

 J’ai rencontré un home est suis tombée amoureuse. Il était mien. Et je le savais. Exactement. Je pense qu’il avait peut-être été Jésus. C’est le sentiment que j’ai maintenant.

J’ai vu ma grand-mère décédée. Elle était irritée avec moi et a dit qu’elle n’était pas là pour moi, qu’elle était venue chercher quelqu’un d’autre (mon grand père est mort peu de temps après que j’ai été admise à l’hôpital). D’autres choses qui se sont passées dont je ne peux précisément mettre en mots.

MAIS la seule chose qui était miraculeuse était la vieille femme hispanique. Il y a six mois j’ai commencé à fréquenter un gars que je connaissais depuis environ 4 ans, eh bien je suis allée chez lui et dans sa chambre il y avait une photo de sa mère. C’ETAIT ELLE ! Je lui aie posé des questions à son sujet, et il a dit qu’elle était décédée  en octobre 2004. Je ne lui ai pas parlé de mon expérience. D’autres choses sont arrivées, j’ai découvert qu’elle avait été enterrée dans une robe rouge. J’en ai finalement parlé à John et tout ce qu’il a eu à dire a été : eh bien cela lui ressemble, toujours à aider quelqu’un.

 Aujourd’hui, nous sommes fiancés et nous allons nous marier le 11 mars 2006. Et il se passe des choses magiques. J’ai tellement peur d’en parler à qui que ce soit parce que je ne veux faire peur à personne.

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots? Oui, le sentiment que j’ai maintenant. Pas de lumières, mais une connaissance plus profonde de ce qui ce passé.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Incertaine, je ne suis pas sure de ce que vous demandez.         

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Un jour, et je me suis souvenue de cela, j’étais assise – Coma complet, quand ma tante Carole est rentrée et j’ai dit – Hello tante Carole, tu es là. C’était la première chose que j’avais dit en 3 semaines et la dernière chose que j’ai dit pendant 5 semaines.

Vers la fin, mes rêves incluaient mon entourage. Ce n’était pas une incorporation réaliste, mais c’est devenu plus clair au fil du temps.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?     Moins consciente et lucide que la normale.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui, elle était plus brillante.

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?    Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?         Non

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience? Des émotions très intenses. Quand j’étais avec la femme mexicaine je me suis sentie en paix. La plus part du temps, je me suis sentie en paix. Je le réalise maintenant en écrivant.  Quand j’étais en rehab, j’avais l’habitude de fermer les yeux et d’essayer de retourner là-bas, de retrouver ces émotions en me rappelant le  « rêve ».        

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Non, j’ai ressenti que le désert était une zone d’attente. Un de mes derniers “rêves” était une chambre froide entièrement carrelée et une piscine remplie d’eau qui brillait. J’étais de retour de ce côté, dans mon lit d’hôpital. Mais je ne me rappelle pas être entrée ou sortie de cette piscine. Je savais que c’était une pièce en sous-sol (en réalité j’étais au 18ème étage).       

Avez-vous vu une lumière?         Oui, dans l’eau

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?     Non. Beaucoup de gens qui portaient des médaillons.       

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?    Non, j’ai beaucoup appris et ça m’aide aujourd’hui. Je suis dans une paix profonde, je sais que tout va être ok. J’en ai l’intuition. Les choses sont juste différentes. Je ne peux pas l’expliquer. J’aime penser que j’ai rencontré Dieu et que nous avons négociés et qu’il m’a donné de meilleurs outils pour vivre. Ma dépression a pratiquement disparue. Et je suis beaucoup plus heureuse. Aujourd’hui, je me sens jeune et heureuse. Avant, j’étais triste, vieille et déprimée.     

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?    Oui, la mère de John était là. J’ai décris ce qu’elle portait avant que je ne me le dise. Elle savait que je serais avec son fils. Elle m’a aidée à rester en vie pour cette raison. Je crois en ça. Elle est morte juste avant que ça n’arrive.   

Et ma grand-mère qui était là pour venir chercher mon grand-père. Il est mort quand j’étais dans le coma.  

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Oui, tout était magnifique. Spécialement à Mexico. Le désert était magnifique. C’était chaud et collant. (Pourquoi le désert serait humide ?)

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps? Oui, je savais qu’il y avait un avant et un après. Qu’il y avait un espace. Je veux dire une semaine où il n’y avait rien. Pas de souvenirs.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?                  Incertaine     

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Oui, le désert était la limite.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?       Incertaine, je me demande parfois si le fait d’avoir été dans une ville “infectée” aurait pu être quelque chose du futur, parce que j’étais plus âgée. Et il y avait des doses de vaccins différents. J’ai eu cette maladie deux fois, donc j’ai du avoir la 2ème injection qui était différente de la première. Et tous les endroits où nous étions vaccinés étaient très tiers-monde. Beaucoup de champs de choux. (Je ne suis pas sur ce qui me fat me rappeler ça.)        

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?   Oui, je sais que les  choses sont plus profondes que la valeur nominale. Mes amis viennent me voir très souvent pour que j’interprète leurs rêves, je tombe habituellement juste à 100%. J’ai une compréhension du fonctionnement de l’univers. Tout fonctionne ensemble.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui, je l’ai immédiatement partagé avec ma mère quand j’ai été n mesure de parler. J’en ai parlé à John en novembre 05. Et avec mon père récemment, parce que c’était la dernière fois que j’ai vu sa mère (je sais cela, mais je l’avais gardé pour moi.) Je voulais qu’elle sache où j’étais. Je ne sais pas s’ils en ont été influences. Ils ont juste paru ok avec. Ils étaient  dans la crainte. Mais ils ont juste compris.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?     Non           

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu: L’expérience était définitivement réelle. Mais je n’y ai pas pensé. Il m’a fallu du temps pour que le brouillard se lève.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?  Ce que la mère de John a fait pour moi.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:         L’expérience était définitivement réelle. Plus j’y pense et spécialement aujourd’hui, plus j’écris et le dis aux gens, plus les pièces se mettent en place. Je me rends compte de l’expérience.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui, je travaille sur moi pour pouvoir avoir de bonnes relations avec les gens. Je ne suis plus au centre de mon univers. Je suis plus équitable avec les gens.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?  Oui, je haï les religions. Je ressens très fortement que les religions sont un obstacle entre moi et Jésus/Dieu.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?       Non      

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ?
S’il y avait un moyen sûr de faire cela… Je le recommanderai à d’autre. Cette expérience a été vraiment un heureux hasard !!!

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? 
Incertaine, je ne peux pas décrire avec des mots la vraie magnitude de ce qui c’est produit.