NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Jeffrey C

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’ai entendu la voix de mes amis ; l’un disait : « Il faudrait aller chercher ses parents, ça a l’air grave. ». Peu après, je me souviens de m’être vu allongé sur la route, près du poteau téléphonique… j’avais les bras tendu vers le ciel, comme si j’avais toujours le vertige et que je chutais. Pourtant, à ce moment là j’étais allongé sur le dos ! Mes amis étaient rassemblés autour de moi, tête baissé, comme une équipe de foot en conciliabule. D’une certaine manière, j’avais l’impression de regarder cette scène depuis le haut du poteau téléphonique.

J’ai vu John se mettre à courir en direction de chez moi. Je l’ai regardé jusqu’à ce qu’il parvienne à l’angle de l’immeuble et qu’il tourne à droite. J’ai pensé : « Est-ce qu’il sait où il va ? ». Tout à coup je me suis élevé davantage, peut-être au 3ème ou 4ème niveau du bâtiment d’usine de 10 étages situé dans la rue de notre terrain de sport… Je l’ai vu continuer à courir jusqu’à ce qu’il arrive dans ma rue, il a tourné à gauche. Le processus a recommencé, j’ai gagné de la hauteur pour avoir une meilleure vision ! J’ai commencé à voir les toits de nombreuses maisons, je voyais même l’église 4 pâtés de maison plus loin. J’avais la sensation d’observer en flottant, j’ai également remarqué que le groupe de footballer (dont dépassaient mes jambes) devenait plus petit… pourtant j’entendais toujours mes amis qui me parlaient, comme si j’avais été en bas avec eux. Je ne sentais aucune douleur, le « bourdonnement » avait cessé… j’étais très paisible, observant John qui gravissait les marches devant chez moi en courant.

Rapidement, j’ai vu mon père, puis maman, puis John descendant les 4 marches en courant, se dirigeant vers l’angle de la rue où nous nous trouvions, le dépasser et continuer dans notre direction sur Park Street. Très vite je me suis retrouvé beaucoup plus haut, j’avais l’impression d’être au dessus du bâtiment de 10 étages. Je voyais à des kilomètres tout autour de mon secteur de la ville. J’ai entendu une sirène sur ma droite, mais l’usine obstruait la vue, je me suis soudain retrouvé bien plus haut !!! Je voyais le toit de l’usine de 10 étages en dessous de moi, j’apercevais à peine les autres et moi-même dans la rue… J’ai vu une ambulance remonter Church street, tourner à gauche, traverser le pont en direction de notre secteur de la ville. Alors que je regardais les lumières clignoter, j’ai commencé à entendre la voix de ma mère qui disait : « Jeffrey, s’il-te-plaît ne meurs pas. ». Cela a interrompu mon observation de l’ambulance qui approchait, j’ai de nouveau regardé en bas dans la rue où se trouvait le groupe. Ma mère se répétait sans cesse, j’entendais mon père dire la même chose, bientôt tous mes amis se sont mis à le répéter également: « Jeffrey, s’il-te-plaît ne meurs pas. », (j’ai les larmes aux yeux en écrivant cela).

J’avais 13 ans, je n’ai pas compris ce qui se passait, ni ce que je voyais, ni pourquoi ils disaient cela… Je regardais le film d’un évènement, que pourtant je ne comprenais pas… Tout à coup, il y a eu une lumière très intense, comme lorsque tonton Cliff sortait sa caméra… difficile de voir dans la lumière… c’est là que je l’ai vue, un ange, elle était tellement belle. « Qu’est-ce qui se passe ? Est-ce que je suis en train de mourir ? ». Elle a pointé le doigt vers la droite et en bas afin que je regarde, j’ai effectivement vu tous les gens dans la rue, l’ambulance qui était arrivée… elle a recommencé ce geste pour que je regarde encore… j’ai entendu ma mère, mon père, mes amis, tous implorant que je ne meure pas (je pleure à nouveau en écrivant ceci…). J’ai vu qu’on installait mon corps sur un brancard… soudain je me suis retrouvé dans mon corps, je voyais tout le monde autour de moi. J’ai dit : «  Ne t’inquiète pas maman, je ne vais pas mourir. ». Tout le monde s’est mis à crier, à pleurer, à sauter en l’air. Aujourd’hui, je pense que c’est à ce moment là que je suis revenu dans mon corps. J’imagine que j’aurais pu aller dans un sens ou dans l’autre… avec l’ange, ou bien sur terre.

Maman et papa ont sauté dans l’ambulance pour m’accompagner, nous sommes allés à l’hôpital Amsterdam Memorial. Quand nous sommes arrivés, j’ai vu notre médecin traitant et tout un tas d’infirmières qui nous attendaient à l’entrée des Urgences. Il m’a examiné puis il a dit à ma mère et mon père de l’accompagner à son bureau. J’étais toujours allongé sur le brancard aux Urgences, mais je ne sais comment, je pouvais pourtant les entendre tous, comme s’ils étaient à côté de moi, même si je savais qu’ils avaient fermé la porte et qu’ils étaient dans une pièce éloignée. Je me souviens que le médecin leur a essentiellement annoncé que ma blessure était trop importante pour l’hôpital de notre petite ville. Il a dit : « Larry, (c’est mon père) si vous ne l’emmenez pas à l’hôpital de Schenectady ou d’Albany, il va mourir. ». Ils ont quitté la pièce et sont venus me voir. Mon père m’a informé que nous devions partir, j’ai répondu que j’avais entendu le médecin dire que nous devrions aller à l’hôpital de ma tante Theresa à Schenectady (elle était infirmière en chef au bloc opératoire). On m’a emmené en ambulance avec quelqu’un à l’arrière qui me parlait. Je me rappelle avoir prévenu que j’étais malade et que j’allais vomir, il m’a tendu la poubelle et j’ai rendu… Il n’y avait que du sang rouge.

Dans mon souvenir suivant, je vois ma tante Theresa au dessus de moi, avec son uniforme d’infirmière (elle pleurait).  Je lui ai dit : « Ne t’inquiète pas, je vais guérir maintenant que je suis ici avec toi et tes docteurs. ». On m’avait installé sur une table froide en acier/pierre et on me radiographiait la tête… On n’arrêtait pas de me dire : « Tiens cette plaque, ne bouge pas. ». Côté gauche, côté droit, sur le dos (sur le dos j’avais des vertiges). Puis j’ai prévenu que j’allais vomir à nouveau… on m’a donné un de ces récipients en forme de U. Le premier vomissement l’a rempli, je l’ai vidé dans une poubelle que l’on me tendait. Je me souviens de 2 ou 3 autres fois… seulement du sang… pour moi ce fut tout.

Je me suis réveillé 32 jours plus tard. Après une opération du cerveau et l’utilisation d’un médicament envoyé par avion depuis la France (1ère utilisation aux USA)… j’ai eu des flashs… une fois j’ai ouvert les yeux, mon corps était entièrement plongé dans un « lit de glace ». Tout ce que je voyais c’était mes pieds et des perfusions dans chaque cheville. Une autre fois j’ai levé les yeux, j’étais entouré de « nonnes ». J’ai compris que j’étais mort et que j’étais arrivé au paradis (j’ai à nouveau perdu conscience)… Je me suis réveillé encore une autre fois, le médecin me retirait des points du front… j’ai compté chaque déclic des ciseaux, mais après 100 j’ai  dormi / perdu connaissance à nouveau. Je suis resté 32 jours dans le coma.

Au cours de ce mois j’ai grandi de 13 cm, on m’a dit que c’était dû aux médicaments français, c’était la première fois qu’on les utilisait aux USA. Durant les 5 années suivantes, j’ai consulté mon médecin tous les 6 mois pour des examens sanguins et autres qui ont tous été rapportés par le magazine AMA. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Indécis.

C’était un dimanche après-midi, j’avais les épaules et la tête appuyés contre un poteau téléphonique en bois (ce dernier constituait la 3ème base, nous jouions au baseball de rue), je contemplais un ciel bleu magnifique avec quelques nuages blancs moutonneux. Ensuite j’ai vu un avion et je me suis demandé où il allait. Tout est soudainement devenu noir/gris, un fort « bourdonnement » s’est mis à résonner dans ma tête… Je ne voyais rien, mais j’ai senti que je perdais l’équilibre et que je tombais. Ce qui est bizarre, c’est que je n’ai pas heurté le sol, j’ai simplement continué à avoir le vertige et à tomber. Ce n’est que 4 semaines plus tard qu’on m’a dit que le batteur avait frappé la balle, la batte lui a échappé et telle une torpille elle m’a percuté le front. Comme j’étais appuyé contre le poteau, je ne pouvais pas tomber. Ma tête a été fracassée à l’avant et à l’arrière, un œil est sorti de son orbite, j’avais un enfoncement du front. On m’a dit que mon nez ressemblait à un groin de porc. Sur le moment, j’ai cru qu’un câble était tombé du poteau et que j’avais été électrocuté.

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Voir question N°3 plus haut.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus conscient et lucide que d’habitude.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Je n’avais que 13 ans vous savez, la vie a continué. Aujourd’hui encore « je revois et réentends tout cela comme si c’était arrivé hier ». Je possède une tablette graphique et j’ai dessiné tout ce dont je vous ai parlé.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Voir N°3

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. Voir N°3

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Voir N°3

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Voir N°3… avec l’ange.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Un ange (voir N°3)

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Voir N°3. J’ai entendu ce que le médecin disait à mes parents… dans une pièce très éloignée de moi.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Voir N°3.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Voir N°3

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Il semble que je réalise des prouesses « sexuelles », cela a toujours été le cas depuis. J’ai fait des recherches sur les blessures au « lobe frontal » chez les adolescents de sexe masculin, selon de précédentes études il semble que ce soit fondé. Je pense que le sexe est très important pour moi.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. A mes parents. Ils m’ont dit qu’ils étaient heureux de ma guérison et aussi qu’il fallait « garder ça pour nous ». C’est ce que j’ai fait pendant 40 ans. Maman est décédée, papa va bien mais il est très âgé (87 ans), il ne comprend pas ce dont je vous parle. Mon fils pense que : « C’est cool. » (Qu’est ce que ça signifie ???).

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? J’ai aimé voir l’ange. Cela m’a aidé et renforcé ma foi … Cela m’a aussi fait penser que je suis revenu à mon corps pour une raison particulière. Etait-ce pour avoir un fils ? Cela a-t-il influencé la vie de mes élèves ? Les adultes que j’ai croisés ? Pourquoi ai-je été renvoyé, dans quel but ???

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Voir N°3.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Voir N° 3.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Oui. Quand on m’a remplacé le front par une plaque, on a utilisé un matériau ressemblant à un fil afin de la coudre en place sur le crâne. Les radios me font penser à ces carnets à spirale qu’on achète au supermarché. J’ai une spirale verticale sur chaque tempe. Je refais parfois le même cauchemar : je me mouche et un morceau du câble sort d’une de mes narines… je commence à tirer dessus et un tas se forme sur le sol. En général je me réveille à ce moment là.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. J’aurais souhaité raconter d’autres choses, elles n’apparaissent tout simplement pas avec vos questions.

Merci de proposer toute suggestion permettant d’améliorer ce questionnaire : Des questions sur ma vie après cette expérience… disons l’année suivante. Ou peut-être les 5 années suivantes ? Ou toute la vie ? ;o)