NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

Jean G SMR

Bonjour.

J'ai beaucoup lu et expérimenté un peu à ces sujets.

Je crois avoir eu la chance d'identifier et aimer mon âme jumelle après avoir rencontré quelques rares âmes soeurs. Vous avez raison de distinguer 2 ou 3 types d'âmes soeurs. Je ne crois cependant pas que les liens karmiques répétitifs soient conciliables avec ce type de relation et donc d'appellation. Ces relations répétitives ont pour but de permettre à la conscience de faire un pardon définitif sur de multiples vies et de libérer ainsi l'âme du faux fardeau qu'elle se donne des manques d'amour des incarnations passées qu'elle a créé. Reste à savoir pourquoi l'âme a t'elle besoin de confier ce "fardeau" à la "faible" conscience humaine... Je n'ai pas de réponse limpide à cette question.

Oui, il existe des âmes soeurs relationnelles qui sont des relations d'apprentissages, d'échange de parcours et qui communiquent souvent entre deux personnes d'un groupe d'âme à un autre certaines compréhensions et apprentissages. Dans mon groupe d'âme, voir ma famille simple et élargie nous appelons ces groupes d'incarnation des clans mais ne nous arrêtons pas aux mots.

Finalement, il y a des âmes soeurs au sens plus spécifique du terme, celles avec les relations s'établissent dans la rapidité. Elles pourraient être selon moi des divisions de "grandes âmes" expérimentant sur plusieurs vies simultanément pour apprendre et donner davantage. Ainsi, avec une âme soeur on se retrouve souvent en similitude de pensées, d'émotions, et de valeurs. Nous sommes issus de la même branche mère et nous reconnaissons facilement mais il en est autrement de l'âme jumelle; la plus belle et la plus difficile des relations amoureuse.

Comme Platon, je crois que pour chaque conscience et âme, une âme/incarnation similaire en énergie mais renversée est né et ou créée. C'est pourquoi plusieurs des auteurs ayant reconnus le phénomène dans leur propre expérience sont unanimes; il n'y a point de coup de foudre dans ce type de relations car la sécurité de l'identité personnelle (très présente en l'âme soeur) n'existe pas et l'attirance mutuelle doit transcender les égos pour se manifester graduellement. A chaque étapes, des superficielles aux plus intenses, l'égo doit être transcendé. C'est pourquoi il est si difficile aux âmes jumelles d'arriver à vivre en union car l'égo altéré est encore très puissant dans nos vies. Deux branches identiques du même arbres mais là ou une reçoit la lumière, l'autre est à l'ombre.

Lorsque la relation s'établit, les incarnations ont le choix constant de remarquer qu'elles peuvent enfin comprendre un comportement que leur est normalement étranger et laisser ces leçon faire d'eux des être plus complets ou rejeter le tout dans la peur.

Cette femme permets enfin à cet homme de comprendre ce qu'il n'a jamais compris aux femmes et inversement. L'amour doit pour éclore devenir totalement inconditionnel mais l'égo se bat car dans de multiples incarnations passées les âmes jumelles ont plus souffert qu'évoluées de leur relations.

Même l'amour physique ne peut se vivre de la même manière en ce type de relations ou la communion potentielle des âmes cherche à transcender les sens.

Ayant cependant la même forme, les branches sont en tout point identiques là ou elles le sont et en tout point "opposées" là ou elles le sont. C'est le parfait complément dont le but est de mener à la fusion des âmes qui recherchera alors une âme soeur ayant elle aussi fusionné avec son âme jumelle. C'est le processus du grand retour au Père-Mère éternel.

J'ai eu la chance de toucher à la table du repas avec l'incarnation de mon âme jumelle et j'y au vécu des expériences enrichissantes hors du commun (la télépathie c'est tout petit à coté de certains phénomènes qui réjouissent au début mais peuvent enclencher la peur...)mais l'égo a tout au moins temporairement triomphé. L'insécurité est forte en nous; ne nous leurrons jamais. Pendant trois ans nous nous somme éloignés et quasiment ignorés mais récemment nous avons renoués une simple amitié sans pour autant revoir la table du grand repas.

On verra pour la suite si nous sommes en mesure de réussir de nouveaux pas.

Comment reconnaître l'âme jumelle... Par les yeux (dès le premier contact mais on y fait généralement peu attention) et ensuite par l'expérience. C'est notre miroir inversé. Plus nous nous aimerons, plus nous aimerons notre image inverse car nous la l’Accueillerons enfin comme notre parfait complément.

J'espère avoir été clair et pas trop long. Je prie pour que tous ceux et celles qui tentent de bâtir ce genre de relation réussissent et sans égoïsme, je pris un peu pour moi et pour elle.

Fraternellent vôtre.

Jean