NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Jamin A

12/19/2003 & 9/16/2013

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE 9/16/2013:

Vers 15 heures, près de Poitiers (France), une semaine avant mes 9 ans... Je rentre pour la première fois à pied seul à la maison, ma mère m’avait laissé faire le trajet depuis le centre commercial... J’ai hâte d’arriver, excité de pouvoir rencontrer les enfants du compagnon de ma mère que je n’avais encore jamais vus... si bien qu’en traversant la rue je ne vois pas arriver sur moi le « gros camion », qui n’est en fait qu’une voiture...

Elle me percute de plein fouet, triple salto arrière me rapportera-t-on, je me retrouve sur la route quelques mètres derrière, inconscient... je me vois ensuite, mon corps, allongé dans le Samu, recouvert d’une couverture orange, vision en plongée du toit du samu (je me souviens encore clairement de cette sortie de corps, j'en garde même une image nette, aux allures de photo)... Coma 3... traumatisme crânien et fémur gauche cassé... J’arrive à l’hôpital un bon quart d’heure après en coma 2, « électroencéphalogramme lent et diffus », puis Coma 1 et y reste pendant 11 jours... 11 jours très longs pour mes proches notamment pour ma mère qui était sur place et donc plus impliquée.

A mon réveil je parle d'une vision de moi-même, de mon corps, dans le samu recouvert de la couverture orange puis je me décris comme volant rapidement à travers une succession de décors qui paraissaient sans limite, vision périphérique, j'observe ce voyage, je suis le voyage.

Il y'a d'abord des champs noirs, paysage de désolation que j'ai dessiné plus tard en thérapie remplit de cadavres, de membres et de têtes. Puis la traversée de déserts de sable avant d'arriver sur immense prairie verte couverte de fleurs blanches. Puis d’une colline verte, de couleurs vives, d’un chemin et d’une grande porte au style « arabo-andalous » diffusant une lumière très pure, chaude et envoutante, qui a quelque chose de sincère, comme une âme... Cette gigantesque porte est perchée  tout en haut de la colline, porte vers laquelle je me vois me diriger, par le chemin. J'observe ce petit Arnaud mais je suis aussi cet Arnaud, je suis à la fois dans et hors et il en va de même pour la colline et le décor, j'ai cette impression d'être en fusion complète avec l'environnement, dans un bien-être absolu. Cette lumière, qui est un peu moi-même ou en tous cas me ressemble, me comprend, m'attire irrésistiblement.

 Je parle aussi d’un choix que j’aurais fait...

Ce monde, plus réel que bien des moments de ma vie, restera dès lors gravé en moi et me changera profondément. J’ai la sensation d’avoir su quelque chose à ce moment là.

Voilà en substance les faits et ce que j’y vécu et ce dont je me souviens...

Suivirent plusieurs mois de rééducation, de broches dans la jambe, plusieurs années de visites médicales, de thérapies diverses en psychodrame et dessin pour canaliser l’accident et le « rêve », d’angoisse et de chaleur, de confiance ou de peur... Je n’en avais plus parlé pendant de longues années, peu avec mon père, davantage avec ma mère, rarement pour ainsi dire jamais avec mes amis... De peur de passer pour un allumé ou un extra-terrestre. J'ai changé, apparemment assez radicalement après l'accident, je me considérais comme "invincible" me raconte ma mère - ce qui était assez ingérable pour elle - pendant quelques mois mais aussi j'ai demandé très vite à ma mère qu'elle me trouve un prof de piano, de chant  d'opéra ou de harpe... Je voulais composer de la musique, peindre, je voulais devenir un artiste.

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?    Oui     Il s'agissait d'un accident.

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?    Oui     Difficile de retranscrire les visions, les couleurs, les sensations, la chaleur et cette lumière.

A quel moment au cours de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude     En voyant la lumière de la porte.    Je m'en souviens comme d' une évidence. Je faisais partie d'un tout. J'étais mon "rêve".  Dans ce sens que c'était plus réel encore que bien des moments dans la vie... Si c.est bien cela que vous appelez lucidité.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.    Vision panoramique.

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Je ne m'en souviens plus.

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?    Oui     alors que j'étais en état de mort apparente, dans le samu, j'ai vu mon corps recouvert d'une couverture orange, ce dont j'ai parlé tout de suite à la sortie de mes 11 jours de Coma.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?    Chaleur. Bienveillance. Paix. Extrême bien-être.  

Avez-vous traversé un tunnel ?     Indécis(e)    Je ne me souviens pas d'un tunnel proprement dit, mais plutôt avoir traversé une succession de décors.

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?    Oui     Je l'ai décrite plus haut, dans mon témoignage. C'était une lumière extra-ordinaire, chaude, envoûtante, pure... Presque "une âme".

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ?     Non     

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?    Non     

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?    Non     

Vous a-t-il semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?     Un monde nettement ésotérique ou surnaturel    Décrit plus haut dans mon témoignage : d'abord le "survol" de champs, dont certains étaient noirs, puis la prairie couverte de fleurs blanches, puis la colline verte et le chemin débouchant sur cette gigantesque porte arabo-andalouse diffusant une lumière incroyable.

Le temps a-t-il semblé accélérer ou ralentir ?     Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps    Pas de notion de temps... C'était à la fois long parce que très riche et très rapide.

Avez-vous soudainement semblé comprendre tout ?  Sur vous ou sur les autres     J'ai eu le sentiment d'avoir su quelque chose de capital à propos de moi. de comprendre "tout" si on veut, car c'était comme une évidence, et indissociable de ce que j'étais ( et suis toujours) .

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?    Oui     La porte.

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?    Non     

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?    Oui     La musique est arrivé à ce moment là.

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience :   Moderate changes in my life    Je me suis senti bien différent, pendant de longues années je me suis attaché à être NORMAL. J'avais du mal à communiquer et à me sentir inclut dans un groupe, une communauté d'idée même... L'art est venu comme une évidence...

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?     Indécis(e)    Ça a sûrement changé mon rapport à l'humain et ma sensibilité. Pour ce qui est de mes croyances, je ne sais pas, j'étais enfant.

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Non     

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?    Oui     Je l'ai raconté sitôt sorti du coma, à mes parents... Puis en thérapie... Pas du tout adolescent, pas à mes ami(e)s. Puis en 2003 c'est revenu à moi et j'ai commencé à écrire et à témoigner à ce sujet.

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?    Non     

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité:    l’expérience était tout à fait réelle     Ma mère me disait que j'en parlais de la sorte et que j'avais ce sentiment d'invincibilité.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:    l’expérience était tout à fait réelle     C'est presque palpable.

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Oui     Par la force des choses oui.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Non     

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, a reproduit une partie de l’expérience ?         J'ai eu des rêves et quelques vagues sensations. Mais rien de comparable.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?    Oui         

Y a-t-il une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?    La sortie du corps et la lumière de la porte. 

 

 

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE 12/19/2003:

Mon expérience a été faite en coma 3 à la suite d’un accident. Inconscient, je me souviens d'une colline verte et d'un chemin; je me voyais grimpant sur ce chemin, et tout en haut trônait une magnifique et grandiose porte « arabe andalouse ». Ce qu'il y avait derrière cette porte était sombre, noir ... mais je ne sais plus si ce dernier point est le résultat d'une interprétation post-traumatique ou un réel élément du « rêve ».

 

En revanche, la puissance des images et sensations de la première partie (la colline/le chemin/la porte) et le poids qu'elles ont eues, et ont toujours sur ma vie, me persuadent que j'ai fais là un « rêve réel » et singulier. J'ai choisi de revenir, je ne sais pas ce qui a motivé ce choix...

 

Toujours est-il que ce « rêve ». m'a transformé, changement radical de centres d'intérêt, développement de nouveaux talents, et que ces images sont bien en moi et reviennent de temps à autres. J'ai aujourd'hui la sensation que cet élément-charnière a une emprise totale sur ma vie, sur mon sens des priorités.

 

Y avait-il des médicaments ou des substances pouvant affecter l’expérience : Indécis.

      Précisez : Réanimation par un SAMU en coma 3, puis à l'hôpital en coma 2 et 1.

 

Était-il difficile de décrire l’expérience verbalement? Oui.

      Qu’est-ce qui rend l’expérience difficile à raconter? La puissance du « rêve » et des sensations ressenties.

 

Votre vie était-elle menacée au moment de l’expérience? Non.

 

Quel était votre état de conscience et de lucidité pendant l’expérience? J'étais inconscient.

 

L’expérience ressemblait-elle à un état de rêve? Oui, tout à fait, mais un rêve inhabituel et d'une puissance inouïe, que je peux voir comme « une réalité » ou en quelque sorte, des images concrètes mais difficilement descriptibles.

 

Avez-vous ressenti une séparation entre votre conscience et votre corps? Oui.

 

Décrivez votre forme ou votre apparence hors de votre corps : Je me suis vu cheminant sur le sentier, sur la colline.

 

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l’expérience? Sensation de chaleur, de bien-être, j'étais contemplatif, envoûté...

 

Avez-vous entendu des bruits ou des sons inhabituels? Juste le vent... Je ne me souviens pas d'autres sons.

 

 

Êtes-vous passé dans ou à travers un tunnel ou une enceinte? Indécis.

      Précisez :  La porte « arabe andalouse » était bien là... et j'y allais tout droit, maintenant, je me répète, je ne suis pas sûr que ce que j'ai vu derrière la porte ne soient pas que des interprétations faites par la suite. Ces images sont là elles aussi, mais n'ont pas le même poids que mon cheminement jusqu'à cette porte.

 

Avez-vous vu une lumière? Indécis.

      Précisez : Il y avait beaucoup de lumière, de chaleur, de couleurs vives jusqu'à cette porte. Mais, UNE lumière en particulier, je ne crois pas.

 

Avez-vous vu ou rencontré d’autres êtres? Non.

 

Avez-vous revu des événements passés de votre vie actuelle? Indécis.

      Précisez :  Malheureusement, ça, je ne m'en souviens plus.

 

Durant l’expérience, avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des gens ou des événements, qui puisse être vérifié par la suite? Non.

 

Avez-vous vu ou visité des endroits, des plans ou des dimensions extraordinaires ou distinctifs? Oui.

      Décrivez : Cette colline, ce chemin et cette porte sont d'une beauté extraordinaire.

 

Aviez-vous eu l’impression que le temps et l’espace étaient altérés? Oui.

      Décrivez : Aucune notion de temps; l'espace est grandiose, immense, je n'y vois pas de limite.

 

Aviez-vous l’impression d’avoir accès à une sorte de connaissance particulière, à un ordre et/ou un but universel? Indécis.

      Précisez : Sur le coup non. Mais plus j'associe mon évolution, ma soif de création et mon changement brutal d'esprit à ce « rêve », plus je pense que j'ai bien eu accès, à ce moment précis, à une forme de connaissance singulière.

 

Avez-vous rencontré une frontière ou une sorte de limite physique? Oui.

      Décrivez : La porte « arabe andalouse » représente un passage.

 

Avez-vous connaissance d’événements futurs? Non.

 

Participiez-vous ou étiez-vous conscient de la réintégration à votre corps? Indécis.

      Précisez :  J'ai choisi de revenir. Je ne sais pas ce qui a motivé ce choix, mais je sais que je l'ai décidé, voilà tout.

 

Avez-vous reçu un don quelconque, psychique, paranormal ou extraordinaire, que vous n’aviez pas avant l’expérience? Oui.

      Décrivez :  Ce sont principalement des dons liés à une sensibilité artistique qui sont apparus à ce moment-là.

 

Avez-vous éprouvé des changements d’attitude ou de croyance à la suite de l’expérience? Oui.

      Décrivez :  Avant je n'étais pas le même... Je n'avais pas ce besoin de créer, je ne croyais pas autant à l'Amour et à la sensibilité.

 

L’expérience a-t-elle affecté vos relations? Votre vie quotidienne? Vos pratiques religieuses? Vos choix de carrière?

- Au niveau religieux : rien, je ne suis pas baptisé et suis toujours athée.

- Vie quotidienne : je ne peux le dire, j'étais enfant à l'époque.

- Au niveau de mes relations : ça a changé beaucoup de choses au niveau de mon « humanité » et de ma sensibilité.

- Choix de carrière : ça a tout changé (développement artistique).

 

Avez-vous partagé cette expérience avec d’autres? Oui.

      Décrivez :  J'en ai parlé à mes parents, aux médecins, mais rarement à des amis. Et c'est la première fois aujourd'hui que je souhaite en parler plus largement. Réactions : mon père m'aide à oublier, ma mère m'aide à comprendre, les médecins psychiatres et thérapeutes rencontrés après m'ont aidés à transcrire et canaliser ce « rêve ».

 

Qu’avez-vous ressenti sur le plan émotionnel à la suite de l’expérience? Je ne m'en souviens pas précisément; des moments de peur, de bien-être, de confiance, beaucoup d'émotions diverses liées à cette expérience ... mais celles qui restent aujourd'hui en rapport avec cette expérience sont finalement chaudes et rassurantes.

 

Décrivez le meilleur et le pire de cette expérience. Le meilleur : cette image de « rêve » qui m'a transformé et qui est toujours présente.

Le pire : l'accident !! mais sur l'expérience à proprement parler, il n'y a pas de pire finalement.

 

Désirez-vous ajouter autre chose à propos de cette expérience? Tout a été écrit sur papier à la sortie de mon coma; ce que je livre aujourd'hui est seulement ce que je garde en moi 18 années après...

 

Votre vie a-t-elle particulièrement changé à la suite de l’expérience? Oui.

      Décrivez :  J'ai déjà parlé de ça plus haut... elle a changé dans le sens où j'ai le sentiment de savoir où aller.

 

À la suite de cette expérience, y a-t-il des événements, des médicaments ou des substances qui ont reproduit ce genre d’expérience, en tout ou en partie? Indécis.

      Précisez :  Je n'ai jamais eu d'expérience analogue seulement lors d’une soirée. J'étais ado, excès d'alcool et de cannabis, je suis « parti » et j’ai ressenti un « étourdissement » similaire, mais rien à voir avec la puissance du « rêve »... Il m'arrive fréquemment (sans médication ou substance) de faire des rêves intemporels où je parcoure de grands espaces.

 

Les questions demandées et les informations que vous avez fournies ont-elles permis de décrire l’expérience avec précision? Indécis.

      Précisez :  Le questionnaire est aidant, mais il reste que j'ai du mal à préciser et à décrire la nature, la persistance de ce « rêve ».

 

Avez-vous des suggestions pouvant améliorer le questionnaire www.nderf.org? Questionnaire global complet; aucune suggestion particulière.