NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d’un médecin en Inde

TÉMOIGNAGE :

Salutations ! Et merci pour l’estime véritable. Je suis doyen médecin homéopathe, je pratique depuis plus de trente ans. Sous mon message initial, j’envoie le détail de mon EMI personnelle pour publication. Vous pouvez également mettre mon adresse mail. Que les personnes avec le même état d’esprit se rassemblent et parlent de ce sujet important qui a impliqué la conscience collective indienne pendant des milliers d’années. Avec mes chaleureuses salutations.

En Inde, avec nos traditions philosophiques vieilles de plus de sept mille ans et les expériences de milliers de saints et de sages, nous croyons en la philosophie Holistique de la Vie.

Aucune expérience menée sur des « critères expérimentaux moyens » ou des études objectives du cerveau ne peuvent expliquer le fonctionnement de la conscience. L’expérience de chaque homme sera différente tout comme aucune empreinte digitale n’est identique.

L’EMI d’une âme évoluée sera transcendentale. C’est comme un saut quantique. Tandis que les expériences de nombreuses personnes ordinaires peuvent être imputées à des stress ou des facteurs émotionnels. Dans le domaine de la conscience, on entre dans le domaine quantique où la science moderne n’a pas de ligne de conduite.

J’étais également sceptique au sujet des expériences transcendantales jusqu’à ce que j’aie une EMI en 1969. Après avoir subi une attaque de dysenterie sévère et une perte de sang, j’approchais de la fin. Soudain, j’ai quitté le corps et depuis le plafond j’ai pu regarder mon propre corps en bas. Dans cet état, je pouvais instantanément connaître tout ce à quoi je pensais. J’ai pensé à ma mère. J’ai pu la voir courir paniquée sur un quai pour prendre un train. Plus tard, quand par chance j’ai guéri, j’ai pu corroborer le fait qu’à ce moment précis, elle courait sur un quai à des centaines de kilomètres de là afin de prendre un train pour venir me voir, après avoir reçu un télégramme indiquant la gravité de mon état.

Toute EMI qui peut s’avérer vis à vis de la réalité est stupéfiante ! Comment l’esprit peut-il voyager dans l’espace et dans le temps ? L’esprit est réalité transcendantale. Une entité quantique. La science n’a pas encore atteint ce niveau de compréhension.

Comme le dit Shakespeare : « Il existe sous le ciel des Vérités dont on ne peut rêver ! »

                        Détails

L’incident s’est en fait produit en septembre 1969. Malgré cela, comme l’EMI est une expérience profonde, elle est fortement gravée dans ma mémoire. Je me souviens même instantanément de petits détails , bien que trois décennies se soient écoulées.

J’avais trente sept ans à l’époque, un homme solide. J’étais agnostique et sceptique vis à vis de la religion ou de tout ce qui n’était pas strictement scientifique. Ma famille venait juste de déménager dans une petite ville appelée Eluru dans l’Andhrapradesh en Inde. En raison des conditions non hygiéniques là-bas, j’ai subi un accès de dysenterie grave. Evitant un auto traitement, je me suis fait soigner par mon ami à l’Hôpital Général. En dépit d’un traitement antibiotique vigoureux, la dysenterie ne s’est pas amoindrie. J’ai perdu une grande quantité de sang. En plus de cela, une fièvre sévère s’est développée. Après quelques jours, mon état s’est détérioré très rapidement. Le pouls est devenu très faible et à peine palpable. Le troisième jour de pleine lune à minuit, le médecin a été appelé, car mon état se détériorait rapidement et je m’effondrais. Tandis qu’il auscultait mon cœur, j’ai tout à coup quitté mon corps. Depuis le plafond je regardais mon propre corps ! La visibilité était très faible, comme si un nuage de fumée m’avait séparé du reste de l’environnement. La douleur sévère que je subissais juste avant de quitter le corps avait disparu. J’étais calme et tranquille. Soudain, j’ai réalisé que j’étais mort ! Mon Dieu ! J’ai amené mes jeunes enfants et ma famille et je les ai laissés  dans un endroit étranger sans aucune protection financière ou autre ! La visibilité n’était pas claire. Tout était brumeux. Mais c’était comme si je pouvais voir sans la vue, entendre sans son. J’étais dans une autre dimension de l’existence. Je pouvais entendre les lamentations des femmes en dessous et les conversations chuchotées. Une pensée s’est imposée à moi. A quel point la vie est absurde ! Au matin le corps serait brûlé. Est-ce là tout ce qu’est la vie. Quelle fin vide de sens à une chaîne de merveilles sans limites et d’opportunités potentielles. C’est comme une bulle flottant sur la mer. Alors qu’est-ce que la mort ? Une entrée vers une autre dimension ? Je réfléchissais calmement et objectivement tandis que mon cerveau et mon corps gisaient en bas ! Comme si je n’étais pas cette personne touchée par la mort. L’évolution donne à la matière des niveaux de conscience de plus en plus élevés et la mort semble les saisir. Pendant que je méditais, j’ai pris conscience d’une présence. En une communication sans parole CELA m’a informé que je pouvais retourner dans mon corps si tel était mon désir. Mais il ne fallait pas perdre de temps. Cependant, en cet instant critique, j’ai demandé une réponse à l’énigme de la Vie car cette pensée m’avait totalement absorbé. Il y a eu une belle vision d’étoiles passant près de moi dans un bruit de tonnerre. Au centre de tout ce tumulte se trouvait une lumière étincelante. Chaque étoile semblait être un petit centre de conscience. Elle fusionnait dans la conscience centrale et en émergeait selon le désir de cette VOLONTE cosmique qui resplendissait comme un soleil immensément énorme ! La vision a disparu et j’ai remarqué que le médecin baissait les yeux vers moi avec stupéfaction. J’ai souri faiblement et je lui ai dit que j’allais bien. Dans cet état hors-du-corps, je pouvais accomplir tous mes souhaits comme si j’étais omnipotente, omniscient. J’ai pensé à ma mère et je l’ai vue paniquée courir sur un quai de gare à des centaines de kilomètres de distance. Quand je suis entré dans le corps, l’infection virulente avait disparu et j’ai pu récupérer en quelques jours. Ma mère a confirmé plus tard, qu’en effet, elle courait éperdument dans la gare de Vijayavada recherchant un train pour Eluru, après avoir reçu un télégramme au sujet de mon état critique. L’EMI ne peut être expliquée en termes objectifs ordinaires. J’ai subi une modification positive de ma personnalité. Toute mon arrogance a disparu.