NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d'IA

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

L’expérience a eu lieu pendant l’été 2002 quand je me trouvais en Afghanistan comme reporter, je couvrais des histoires pour les médias pour qui je travaillais. Après l’invasion de l’Afghanistan par les Américains, j’ai été envoyée à Kaboul comme correspondant pour mon pays. J’y suis restée pendant 3 mois. Un après midi vers la fin août alors que je me rendais avec un ami journaliste de Nouvelle Zélande à l’un des campements des forces internationales de maintien de la paix « les casques bleu » pour y acheter quelques bières et célèbre l’anniversaire de mon compagnon, nous avons eu un grave accident impliquant plusieurs véhicules. Notre véhicule, un tout terrain, s’est retourné plusieurs fois (je me souviens de deux). Mon compagnon a été tué dans l’accident. Miraculeusement, le conducteur et moi-même avons survécu. Entre autres choses, mon crâne a été fracturé et j’ai été placée en observation pendant plusieurs jours en raison d’une hémorragie interne.

Concernant l’expérience, je dois dire que ma mémoire revient peu à peu et que je ne suis pas sure si mes souvenirs son réels ou si c’est le fruit de mon imagination. Au préalable je m’étais très instruite concernant les études des EMI, et était au courant des travaux du Dr Raymond Moody. Ce que je me souviens à coup sûr est que je ne me suis trouvée dans aucun tunnel. Plus que tous les  souvenirs, j’ai des sentiments vagues que je voudrais revivre afin de les éclaircir dans mon esprit.   

Je me souviens me sentir bien, accompagnée d’une personne qui à mon avis, ressemblait à Jésus, bien que je n’ais jamais pu voir son visage à aucun moment. Il était un être calme, qui m’a accompagné en volant au dessus de la scène de l’accident tout en m’expliquant les choses. Je me souviens  avoir volé au dessus de la scène de l’accident et me voyant giser sur le sol. Pendant ce temps, le sentiment de totale compréhension est venu sur moi, même si pendant l’expérience j’avais été guidée, enveloppée dans d’un sentiment chaud et sécurisé. La première chose que j’ai pensée, que va-t-il arriver à ma famille quand ils allaient découvrir l’accident sans avoir eu l’occasion de me voir et se prouver à eux même que j’étais vraiment ok. Ces pensées semblent avoir été lues par mon compagnon « imaginaire » qui m’a dit, « regarde,  tu es là-bas, mais ne t’inquiète pas. Tu vas repartir et tu sera ok ». Ou quelque chose du genre. Ca c’est des assurances qui calment avec une puissance archétypique.  

J’ai immédiatement été envahie par un sentiment de culpabilité, parce que j’ai vu mon ami journaliste et craignais qu’il ne revienne pas. Mon compagnon « imaginaire » a répondu en disant, « ne t’en fais pas pour lui ». Il a décidé de rester ici. Tu vas repartir, mais il restera.  

Avec ses paroles j’ai compris le message que là-bas il n’y avait pas de conflits avec la mort. Il n’y a pas de raison de pleurer.  

Par la suite mes souvenirs se sont mélangés, parce que j’ai repris connaissance et je me suis vue dans une ambulance entourée de médecins et de câbles. L’un d’entre eux s’est rendu compte que je reprenais connaissance et en a averti les autres. Il s’est penché sur moi, et en même temps qu’il me faisait briller une lumière dans les yeux me demandait des questions absorbe. Ce qui est curieux est que je répondais dans un Anglais parfait (le docteur et infirmiers étaient des militaires Allemands des forces internationales de maintien de la paix « les casques bleu ») malgré le coup porté à ma tête, le sédatif, la confusion et le fait que ma langue maternelle est l’Espagnol et que je ne suis pas parfaitement bilingue. Je me souviens que on obsession première était de vouloir voir si je pouvais bouger mes doigts et mes orteils. Une fois que j’ai pu me prouver que je pouvais les bouger, je me suis relaxée. A aucun moment lors de mon regain de conscience je n’ai perdu le contrôle. J’avais la certitude absolue que rien de mauvais n’allais m’arriver. Pas à cause de quelque chose qui avait été dit, mais comme le fait d’avoir un sentiment qui n’était même pas conscient. C’était comme vivre dans un état de tranquillité. Avec le temps, j’ai compris que c’était surement à cause de la morphine. J’ai aussi compris pourquoi les soldats s‘assuraient toujours d’avoir de la morphine avec eux au combat ; C’est un paradis parfait au milieu de la guerre.  

Beaucoup de choses n’ont pas de sens pour moi concernant ce qui est arrivé. Je pense que l’expérience peut-être vue comme une modification des effets des tranquillisants. Je tiens également à dire que quand quelqu’un passe deux mois en situation de guerre, cela modifie de beaucoup le fonctionnement mental et les perceptions. C’est une forme de folie passagère. La vie n’est  plus la même intérieurement ou à distance. Même si vous n’avez pas eu l’expérience des lignes de front (quelques fois c’est également difficile à faire dans les guerres informatisées de ce siècle nouveau) votre conscience de la nécessité est modifiée afin de changer certaines choses.  

Ce que je voudrais après avoir raconté ceci est que quelqu’un qui a eu une expérience similaire puisse répondre à toutes les questions que j’ai et qui sont restées sans réponse… Tellement que je ne sais pas où commencer.  

Ce qui est certain c’est que je ne suis plus la même depuis cette expérience ou que ne je crois pas vouloir échanger ma vie présente contre mon passé, bien que maintenant ma vie est beaucoup plus difficile et exigeante… Mais aussi beaucoup plus réelle.  

Je suis certainement reconnaissante d’avoir survécue, mais depuis cette expérience je suis plus perdue que jamais, et je n’ai plus les illusions de la vie que j’avais avant. C’est comme si j’avais du changer le sens de ma vie entière et je résiste à le faire.  

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots? Oui, il y a beaucoup de questions sans réponses, dans mon esprit sur ce qui c’est passé.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie?          Non  

A quel moment au cours l’expérience étiez-vous à votre plus haut niveau de conscience et de lucidité ? 

Je ne me souviens pas avec certitude, peut-être avant mon réveil, dans l’ambulance. Mais depuis, avec le temps, c’est une expérience que j’ai commencé à me souvenir… Je ne sais pas comment répondre à cela. Certains soirs la scène revient à moi avec une grande force, parfaitement claire et j’ai l’habitude de prendre des notes. Je fais des rêves vifs, j’en reviens avec des sensations différentes. Bien que le plus commun est d’ajuster une partie du rêve afin de se conformer plus au puzzle que je vais mettre ensemble dans mon esprit.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?   Plus consciente et lucide que la normale.  

Si votre niveau le plus haut de conscience et la vigilance pendant l'expérience différait votre normal de chaque conscience de jour et vigilance, expliquez s'il vous plaît :          C’est la sensation de posséder une compréhension complète de toutes les choses, de comprendre toutes les théories scientifique par le seul fait d’y penser. Mais plus que de les comprendre, les sentir de l’intérieur. C’est comme “être” la théorie de la relativité, non seulement de la comprendre, mais d’être ça. 

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?    Incertaine, je ne suis pas habituée à me voir d’au dessus… Hi hi.       

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale? Oui, c’est plus comme avoir la capacité d’entendre. C’est avoir la capacité d’entendre sans les Oreilles, d’entendre de l’intérieure. 

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?   Oui 

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?   Vitesse, calme, la chaleur de la maison de ma mère, peut-être dans l’utérus.   

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé?  Incertaine, je ne me souviens pas.      

Avez-vous vu une lumière?         Non    

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Incertaine, j’ai de vagues souvenirs qui pourraient bien appartenir à mon imagination, c’est pourquoi je n’en ai pas parlé en détails. Je pense qu’ils font partie de ce que j’ai ajouté à l’histoire dans mon esprit au fil du temps, mais je n’ai pas la certitude d’avoir rencontré des membres de ma famille ou des amis.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?  Incertaine, avec toutes ces questions, j’ai la sensation que cette partie d’information est bloquée, comme si c’était à l’intérieur de moi mais que je n’ai pas la possibilité de la trouver.       

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Incertaine, peut-être la mort de mon compagnon, qui s’est passée des heures après l’expérience. Je le savais au préalable, mais cela pouvait très bien être une coïncidence. Il y a 50% de chance.   

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?            Non  

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?    Oui, indescriptible. Toute l’expérience e développe au sein d’un lieu inexistant où le temps et l’espace n’existe pas, pendant que nos esprits normalement le conçoivent..

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?             Incertaine    

Peut-être que j’ai aussi appris les raisons pour ma propre existence ainsi que celle de tous les autres êtres ici sur terre. Non pas comme quelque chose de personnel, mais plutôt comme quelque chose de général.    

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation? Non 

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Incertaine

     Ce qui m’arrive maintenant est que je suis en mesure de connaître les évènements avant qu’ils n’arrivent, pas le crash d’un avion, ou les numéros du loto, mais les choses plus près de ma vie et des gens qui font partie de ma vie. C’est généralement sous la forme de pensées qui plus tard se réalisent. C’est comme si l’on m’avait donné la perception comment les choses de cette vie sont organisées, quelque chose qui se passe au lieu de quelque chose d’autre. C’est comme une leçon qui, quoi qu’il arrive, tout est ok, mais quand je suis émotionnellement vers le bas, le fait de garder cette façon d’être exige un effort.  

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Incertaine, je ne considère pas ça comme un don, ça ne me semble pas extraordinaire, et je ne veux pas donner l’impression sur le sujet que j’ai mentionné plus haut que j’ai reçu un don extraordinaire, j’ai tout simplement la capacité de voir au-delà de nombreuses situations et que mon intuition s’est incroyablement réveillée depuis mon expérience. Mais je suis sûr que c’est quelque chose qui est en nous, que nous avons de caché et non développé et que, n’importe qui peut l’exercer ou l’activer à n’importe quel moment.  

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?   Oui, après plusieurs semaines, peut-être plusieurs mois se sont passés. Avant je devais me raconter l’expérience à moi-même, ce qui n’était pas facile bien que je sois quelqu’un de très ouverte d’esprit pour beaucoup de choses. Les réactions de ceux qui je l’ai dit, écoutaient avec respect, mais personne n’avait de questions… C’est pour cela que j’ai pris contact avec vous.   

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Oui, j’ai expliqué cela au dessus. Le phénomène m’a toujours intéressée, mais cela n’a rien à voir quand vous l’avez vécu en tant que personne.  

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu: L’expérience était probablement réelle. 

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?    Je ne saurais que dire à ce propos. 

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:   L’expérience était probablement réelle. Dans un certain sens  c’est plus mature et complet, bien que je l’aie dit précédemment, je voudrais finir d’assembler les pièces du puzzle en quelque sorte.   

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?  Oui, sans aucun doute, j’ai tendance à m’isoler plus. J’intériorise plus les choses et j’aime être silencieuse pour ce qui semblera une éternité. Il m’est arrivé à beaucoup de reprises de me sentir complètement seule et cela quand j’étais entourée de gens… « Seul ensemble ». Je ne vois plus les tragédies comme tel et les choses ne m’affectent plus de la même façon qu’elles m’affectaient avant. Ma susceptibilité a changée, s’est apaisée ou a été modifiée.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?  Oui, avant je croyais en Dieu, mais pas beaucoup en l’église catholique. Maintenant, je préfère dire que je comprends mieux ce qu’est Dieu et certains aspects de la vie même si parfois il est difficile de se rappeler ce qu’ils sont.   

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?  Oui, des champignons Psilocyben. J’ai eu certaines expériences avec ces champignons, à faible doses et contrôlées par un ami; ce n’était pas d’une façon définie, mais plutôt comme une expérience intériorisée. Les expériences ont été une expansion de conscience. Sous l’influence de ces champignons, j’ai à nouveau senti plus ou moins, à l’occasion, la chaleur émotionnelle que j’ai ressentie pendant l’accident.       

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui, je l’espère bien, bien qu’exprimer en mots ses sensations et ses sentiments, c’est toujours un peu limité.