NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EST d'Helen S


 

 

Description de l’expérience :

Depuis un an et demi, je méditais chaque après-midi. Par cette magnifique journée de printemps, le calme et la paix associés à un état méditatif dans la durée sont survenus en cours de méditation.

J’ai descendu les escaliers en direction du salon, en regardant par la fenêtre, j’ai remarqué que je ne faisais qu’un avec l’herbe et les pierres de la route. J’étais enveloppée dans un amour inexprimable. Cet amour divin était en tout, en moi. Dans le cœur de mon être, j’étais cet amour, tout comme l’était chacun. Dans cet état de grâce, il n’y avait ni bien, ni mal, ni aucune sorte de jugement. La peur n’existait pas. La mort n’existait pas non-plus et je savais que nous vivons tous éternellement. Tous ceux que je rencontrais étaient amour, peu importe leur apparence. J’étais eux, ils étaient moi, nous étions tous reliés. La joie extrême est indescriptible. Je savais que notre être ne finit pas au bout de nos doigts. Cette paix et cette béatitude sont au-delà de toute description.

Je me suis rendu compte qu’une présence (différente de ce que je considère habituellement comme moi-même) regardait à travers mes yeux. Je ne faisais qu’un avec cette conscience infinie se contentant d’observer sans juger. Il s’agit de l’essence même de la vie, de la vie éternelle. Je ne désirais rien, je n’avais besoin de rien. C’était une paix qui dépasse l’entendement. Ma famille et mes amis ne cessaient de m’interroger au sujet de cette profonde sérénité qu’ils observaient en moi. A l’époque, j’étais incapable de la traduire en mots pour eux. Elle s’écoulait simplement à travers moi et rejaillissait sur tous. J’ai commencé à me rendre compte que les réponses aux questions posées provenaient d’un lieu profond connaissant la vérité.

J’ai assisté à une partie de base-ball en Caroline du nord, mon fils était lanceur pour l’équipe de son université. C’était un match de championnat particulièrement important pour lui. Normalement, j’aurais dû agiter les bras à chaque lancer, faire des bonds à chaque frappe. Ce jour-là, je me suis retrouvée assise, regardant la partie dans un état de béatitude tout simplement indescriptible. La petite-amie de mon fils est venue me voir pour me demander si j’allais bien. Je lui ai répondu : « Bien sûr que je vais bien, pourquoi ? ». Elle m’a expliqué : « Vous paraissez tellement calme. Mike a ses buts remplis et vous ne vous agitez pas. ». Je lui ai rétorqué : « Ma chérie, gagner ou perdre n’a pas d’importance. » En voyant sa réaction, je me suis vraiment rendu compte qu’elle ne comprenait pas. Comment l’aurait-elle pu ?

J’ai réalisé qu’il me fallait simplement vivre ce dont je faisais l’expérience, sans tenter de l’expliquer. Comment aurais-je pu expliquer que rien n’est nécessaire parce que tout est donné. Je me rappelle avoir vu un homme ivre, échevelé, assis sur le trottoir. En m’approchant de lui, j’ai vu son être véritable. Il était amour inconditionnel. Je n’ai porté aucun jugement. Il avait autant de valeur, était autant aimé que n’importe quel autre. J’ai compris que je voyais au-delà des apparences. J’ai également compris qu’il s’agit de notre état naturel. C’est ainsi que nous sommes censés vivre. Ce que je faisais ou possédais n’avait pas d’importance. Il y avait de la joie dans chaque acte, dans chaque tâche, dans chaque occasion. L’amour et la joie imprégnaient tout. L’énergie de l’univers c’est l’amour, il circule à travers nous tous. Nous faisons tous partie de cet amour, nous ne faisons tous qu’un avec Dieu.

Pendant deux semaines glorieuses, je suis allée me coucher et je me suis réveillée souriante, avec une joie extrême. Le quatorzième jour, j’ai conversé avec ma mère. Elle aussi avait remarqué un changement dans ma voix et mon attitude. Elle ne cessait de me demander ce qui avait causé ce profond changement, j’imagine que ce jour-là j’ai senti que je devais le lui dire. Quand j’ai essayé de le faire, je pense que j’ai tenté de personnaliser. La sensation s’est dissipée aussi soudainement qu’elle était apparue. J’ai appris qu’on ne peut s’attribuer de mérite à la place de Dieu. Je n’arrivais pas à y croire, je ne savais plus quoi faire. Je me retrouvais dans la réalité ordinaire, le « monde relatif » ainsi que j’ai fini par l’appeler. Désormais, je connaissais toutefois la grande vérité/ Dieu. « Comment vivre ainsi ? » ai-je demandé.

Il m’était très difficile d’écouter les nouvelles du monde, de voir comment nous-nous comportons les uns envers les autres. Cette découverte due à l’expérience m’a changée pour toujours. Je ne pouvais/ne voulais pas lui tourner le dos. Je me suis impliquée dans l’aide aux sans-abris, aux affamés. J’ai dans le cœur de l’amour pour chacun, peu importe son apparence ou son comportement. Il m’est tellement nécessaire de côtoyer ceux qui ont atteint cette profondeur d’amour. J’ai l’espoir qu’un nombre de plus en plus élevé d’entre nous croisse en vérité, afin qu’un jour nous obtenions le paradis sur terre. Nous vivrons alors comme enseigné par tous les maîtres, aimant notre prochain comme nous-même.

 

Informations générales :

Sexe :      Féminin

Date de l’EMI : 12 avril 1985

 

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Non. Etat méditatif extrêmement profond.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ?     Totalement agréable

L’expérience a comporté :     une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Non J’ai perdu conscience de mon corps

 

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude. On ne peut vraiment pas comparer. Je dirais que c’est comme s’éveiller d’un cauchemar et réaliser que ce n’était qu’un rêve. Notre réalité ordinaire est un rêve ; une illusion à laquelle nous contribuons tous.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? Immédiatement et cela a persisté deux semaines.

Vos pensées étaient-elles accélérées ? Non

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Non

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ? Plus aiguisés que d’habitude

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Uniquement après l’expérience d’unicité, j’ai effectivement remarqué que tout était davantage vivant, par exemple les plantes, les arbres, les gens, etc.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Idem

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs, comme par perception extrasensorielle ? Non

Avez-vous traversé un tunnel ? Non

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ? Non

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Non

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ? Non

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Non

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Non

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Joie, sérénité et amour inimaginables. Absence de peur également.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ?   Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ?     Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience a comporté :    une connaissance ou un dessein spécifique

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur moi et autrui. Principalement que nous sommes tous aimés inconditionnellement, que nous ne faisons qu’un avec notre créateur. Ce que nous faisons aux autres, nous-nous le faisons à nous-mêmes. Blesser autrui c’est se blesser soi-même ; juger autrui, c’est se juger soi-même ; haïr autrui c’est se haïr soi-même ; aimer autrui c’est s’aimer soi-même. Tout fait partie d’un plan parfait, il n’y a rien à craindre.

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Non

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Non

Êtes-vous arrivé(e) à une frontière ou à un point de non-retour ? Non

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ? Pas importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Sans confession – Aucune en particulier – Laïque sans confession

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ? Oui Je me suis mise à pratiquer dans une église aconfessionnelle locale.

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ?     Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ? Autre ou plusieurs. J’ai adopté toutes les religions, je les considère en effet comme différentes voies menant à la même vérité.

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ? Un contenu pas du tout conforme aux croyances que j’avais au moment de l’expérience. A l’époque de l’expérience, j’éprouvais de la béatitude et je profitais de la vie. Mes croyances n’avaient en revanche rien à voir avec ce que j’ai vécu.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui Mes valeurs concernant autrui ont changé. Je m’identifie davantage à l’esprit qu’à l’égo, je suis devenue très aimante envers moi-même, je m’accepte, il en est donc de même à l’égard d’autrui.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ? Non

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ? Non

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ? Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ? Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ? Oui La réalité de son existence est confirmée par l’expérience d’unicité en soi, la preuve consiste à l’avoir vécue dans la durée.

Croyiez-vous en l'existence de Dieu avant votre expérience ? Existence probable de Dieu

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ? Oui Le fait qu’il y ait un amour pour lequel n’existe aucun autre mot que « Dieu ». Cet amour n’est absolument pas du niveau de celui que nous éprouvons pour nos enfants, nos parents, nos conjoints, etc. Il est un million de fois plus puissant. C’est Dieu !

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ?     Existence de Dieu indubitable

 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ? Oui  Le savoir que nous pouvons transcender l’égo, toucher notre propre moi qui est l’amour divin.

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ?    Probablement significatives et importantes

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ? Oui S’aimer soi-même et les uns les autres.

Croyiez-vous en l’au-delà avant cette expérience ?     Incertitude quant à l’existence de l’au-delà.

Croyez-vous en l’au-delà à la suite de cette expérience ?      Existence indubitable de l’au-delà. Oui J’ai appris que la mort n’existe pas, que notre être ne se limite pas aux confins du corps. Nous sommes bien plus étendus que notre corps physique et ce que nos sens en perçoivent.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ?     J’avais très peur de la mort

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ?     Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ? J’avais légèrement peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ?     Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ? Probablement importantes et significatives

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?   Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ? Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ? Oui Nous créons notre propre souffrance en nous aimant nous-mêmes insuffisamment.

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ?     Légèrement compatissant(e) envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ? Oui L’amour est vraiment tout ce qui existe, depuis nous-mêmes en passant par la nature et même par les objets inanimés.

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ?     Très compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ?     De grands changements dans ma vie. Ma vie a changé de la manière suivante : je suis devenue plus tolérante envers autrui, moins réactive, plus compatissante envers mes semblables humains, même envers ceux qui commettent ce que nous considérons, dans notre monde relatif, comme des crimes impardonnables. Je suis bien davantage capable de résister avec stoïcisme aux pertes, aux épreuves qui touchent les membres de ma famille.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ? Oui Mes relations sont plus compatissantes, compréhensives, aimantes qu’auparavant. Il m’est également bien plus facile de pardonner à autrui.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Les autres ne peuvent pas comprendre, à moins d’avoir vécu une expérience similaire ou une EMI. Comment exprimer avec des mots ce qui est indescriptible ? L’amour que nous sommes, l’amour inconditionnel déversé sur nous à chaque seconde de notre vie doit être ressenti pour être compris. Lorsque j’ai essayé d’en parler, nombre de personnes n’ont pas compris ce plan de conscience.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ?     Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque. C’est une chose que je n’oublierai jamais. C’est comme si c’était arrivé hier, tous les détails sont en effet aussi nets aujourd’hui qu’ils l’étaient alors.

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Non

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ? L’ensemble. Mais je n’oublierai jamais l’amour inimaginable qui m’a enveloppée.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui Les autres ont eu des difficultés à l’intégrer. Peut-être qu’aujourd’hui les gens sont davantage au courant qu’en 1985, c’est mon espoir.

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ? Non

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ?    L'expérience était tout à fait réelle. C’est le plus grand cadeau que j’aie reçu.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ?     L'expérience était tout à fait réelle. Je la considère comme un don précieux qui a rendu ma vie bien plus aimante et riche.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Non

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ? Simplement que je crois que nous sommes au stade infantile de notre évolution spirituelle, que les millions d’expérienceurs contribuent à l’étape suivante de notre développement en tant qu’êtres spirituels pleinement réalisés.

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ? Non, je pense que vous avez couvert tous les fondamentaux.