NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d'Heather B


Description de l’expérience : 

J’étais à l’hôpital où l’on m’administrait un anesthésique via une perfusion. Quand le tube s’est débloqué, la substance a afflué dans mon corps. J’ai senti mon cœur passer en tachycardie extrême. J’ai hurlé : « Mon cœur ! Mon cœur ! ». Les infirmières se sont précipitées vers moi. 

Tout à coup, je me suis retrouvée en train de flotter à deux mètres cinquante au-dessus de mon corps. J’observais la scène en contrebas, une infirmière fouillait précipitamment dans un placard, elle attrapait des objets et les jetait sur le sol. Une aide-soignante est arrivée dans le bloc en courant. Elle avait entraîné au passage le médecin qui s’est précipité sur moi, entamant un massage cardiaque, tandis que les infirmières sortaient une grande aiguille. Elles argumentaient pour savoir s’il valait mieux me la plonger dans la poitrine ou dans le tube de perfusion. J’ai cru que c’était un rêve, jusqu’à ce que le moniteur bipe et affiche des lignes plates. 

Je me suis dit : « P. je suis en train de mourir ! » je voyais les médecins en bas qui tentaient frénétiquement de me réanimer. Je me suis exclamée : « Je ne veux pas mourir ! Oh Mon DIEU ! NON ! ». J’ai essayé de replonger dans mon corps, mais au lieu de cela je suis tombée en arrière dans un tunnel obscur à une vitesse qui m’a parue être de plusieurs milliers de Km/h. Ce fut terrifiant, jusqu’à ce que je commence à ralentir. Je me suis rendu compte que le tunnel n’était pas obscur, il comportait tant de lumières. Il y avait tellement de couleurs que je n’avais jamais vues avant. Je n’avais plus peur.  

Au bout du tunnel se trouvait l’endroit le plus magnifique qui puisse exister. J’ai eu l’impression d’être de retour dans la salle, mais dans une autre dimension. Je regardais tout et tout le monde dans cet hôpital, au travers de ce que je peux seulement qualifier : « des yeux de Dieu ». Je ressentais l’amour de Dieu pour tous ces gens dans l’hôpital ; les patients, le personnel, la réceptionniste. Je n’ai pas vu défiler ma propre vie, mais celles de toutes ces autres personnes. J’ai vu la réceptionniste et tout ce qui la concerne. J’ai vu son cœur, j’ai senti son amour pour ses bébés. J’ai ressenti sa souffrance et ses pensées. J’ai vu le technicien et tout dans sa vie d’alors. J’ai vu chaque personne telle qu’elle était vraiment. J’ai vu ce qui les motivait, leurs magnifiques cœurs plein d’âme. J’ai vu leurs âmes comme par les yeux de Dieu. Je les ai vues et je les ai aimées, chacune de ces personnes. J’ai eu la sensation de sortir de la pièce par le haut, quittant le bâtiment. J’ai vu les gens dans la rue et j’ai su leur souffrance. Je les ai vus avec un amour pur.

Ensuite j’ai commencé à recevoir un téléchargement d’informations. Il n’y avait aucune parole, seulement des informations entrant en moi avec un amour absolu. Il était tout à fait fort, net et certain que Nous sommes TOUS TRES IMPORTANTS POUR DIEU. Nous sommes tous aimés très, très profondément par Dieu, la Vie est censée être difficile, mais pour Dieu il s’agit d’une sorte de terrain d’essai de création. Le message consistait en ce que nos vies sont hautement importantes pour Dieu et l’existence de l’univers. L’amour que nous possédons et que nous cultivons sur terre, particulièrement à l’égard des gens que nous avons du mal à apprécier, cet amour étend en quelque sorte l’univers et accomplit des choses très importantes. J’ai senti que quelque chose était en jeu, que nous avons une tâche très importante à effectuer. Les êtres humains sont bien-aimés et le choix de notre manière d’agir nous est accordé afin de démontrer l’existence de Dieu. J’ignore comment le décrire, je m’efforce vraiment de l’expliquer ici, mais c’est difficile. Peut-être me faudra-t-il une vie entière pour expliquer ce que j’ai appris.  

Dans cet endroit où nous irons, nous obtiendrons la légèreté, les rires, la joie et la famille de notre âme nous y attend. Nos tâches sur terre consistent à trouver comment abattre tous les murs illusoires, ceux que nous érigeons partout afin d’occulter ce que nous sommes vraiment. Il faut vraiment nous aimer les uns les autres, ainsi que nous-mêmes. J’ai eu l’impression qu’un sens de l’humour était présent également. C’était comme une estime profonde pour nos vies et même pour nos échecs. Nous sommes censés apprendre de nos échecs et non pas nous mortifier à leur sujet. Nous trouvons une façon de nous pardonner et de nous aimer nous-mêmes, car en réalité, dans le lieu authentique de la création, seul l’Amour existe. Il semble que le message disait que si nous ne trouvons pas le chemin vers l’amour, alors nous détruisons quelque chose de très, très précieux.  

J’ai décelé une grande foule de personnes autour de moi, mais elles n’avaient pas une apparence humaine, leurs formes étaient roses, résonnant de l’énergie qui les constituaient. J’ai senti que mon grand-oncle Steve était là. J’ai également senti la présence de ma grand-mère qui est en vie actuellement. C’est alors que je me suis rendu compte que lorsqu’on prie, on envoie effectivement son moi spirituel auprès de la personne. C’est un acte d’amour créateur. L’amour était inimaginable, la beauté était si absolument, si démesurément incroyable. En regardant tous ces gens en bas, ces médecins qui tentaient de me sauver, j’ai pensé : « Bon d’accord ! retournons-y ! J’aime ces gens, oh ils sont tant aimés ! » Je voulais tant repartir, leur dire à quel point ils sont aimés. J’étais aux côtés de la famille de mon âme, en présence de ce que je décrirais comme l’amour total de celui qui a tout créé. Pourtant je voulais repartir.  

L’instant suivant je me suis retrouvée dans mon corps, serrant la main du médecin qui tenait la mienne. Il criait pour me faire revenir. Je lui ai dit : « Oh Docteur, ne me laissez pas partir ! ».

 

Informations générales :

Sexe :           féminin

Date de l’EMI :            Mars 2016

 

Éléments de l’EMI :

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui. Lié à une opération. Mon cœur ne fonctionnait plus parce qu’il y a eu un problème avec la perfusion d’anesthésique. Elle s’est bloquée pendant 40 minutes, quand elle s’est débloquée, toute la dose a afflué dans mon organisme, arrêtant le cœur. Celui-ci a cessé de battre pendant 2 minutes et 45 secondes durant lesquelles j’ai vécu une EMI.  

L’expérience a comporté : une décorporation 

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ? Oui J’étais totalement hors de mon corps. Entre le moment où je flottais au-dessus de mon corps et celui où j’ai traversé le tunnel, je me trouvais dans un lieu en expansion. J’étais environnée par ce que je décrirais comme le moi spirituel de personnes qui m’étaient familières, je ne les identifiais pas, mais d’une manière ou d’une autre je semblais les connaître sans pouvoir m’en souvenir. Ces personnes ne possédaient pas un corps humain, elles ressemblaient à des formes vaporeuses roses, souriant de joie et vibrant d’amour. Je ne ressentais absolument aucune douleur, alors que je vis avec une douleur chronique invalidante due à une lésion de la moelle épinière, au SDRC, j’étais donc tout à fait séparée de mon corps. 

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ? Les médecins ont déclaré que mon cœur a cessé de battre pendant 2 minutes et 45 secondes. J’ai pourtant reçu des informations pendant l’expérience et j’étais très curieuse, mais dans une autre dimension.  

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps. Absolument. La notion de temps ne paraissait pas avoir cours dans ce pays éternel. Même s’il semblait que tout bougeait, ce qui n’a aucun sens dans la physique newtonienne ou dans les postulats d’Einstein, cet endroit était une création magnifique. Elle est indescriptible (comment expliquer la beauté d’une symphonie de Mozart ?). Mais je la ressentais dans son intégralité telle qu’elle était. J’ai l’impression que lorsque nous créons de la beauté sur terre, elle est manifestée au paradis. Lorsque nous chantons sur terre, c’est amplifié par le ratio d’or au paradis où cela devient un genre de manne (même si la faim et la soif n’existent pas là-bas, seules s’y trouvent la vérité et le contentement).  

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ? Ce n’est que lorsque je suis sortie de mon corps, flottant au-dessus de la salle, que j’ai entendu tout ce qui se passait. J’ai perçu les alarmes du moniteur cardiaque, de l’oxymètre. En fait je ne comprends pas comment mon cerveau s’est « réveillé » après avoir été privé d’oxygène aussi longtemps, j’ai cependant subi par la suite des examens cardiaques étendus qui n’ont révélé aucune séquelle.  

Avez-vous traversé un tunnel ? Non 

L’expérience a comporté : la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ? Oui Des formes roses vaporeuses que j’ai identifiées comme leurs âmes, même s’il n’y avait pas de visage. Elles semblaient en résonnance avec une vibration d’amour, ce qui m’a marquée. J’ai tenté de dessiner ce que j’ai vu.  

L'expérience a comporté : une lumière  

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ? Oui Je suis artiste. La lumière que je décris n’était pas blanche, mais plutôt semblable à des milliards de fréquences de coloration que je n’avais jamais vues avant, c’était totalement différent. Je m’intéresse aux sciences et je me demandais ce que c’était. Il ne s’agissait pas de photons normaux mais de quelque chose de tout à fait différent. 

L'expérience a comporté : un paysage ou une ville

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ? Un monde nettement ésotérique ou surnaturel. Dans l’autre monde je semblais disposer de super-sens. Il me paraissait très clair que dans notre existence humaine nous ne jouissons pas de récepteurs percevant cette beauté, ou cette sorte unique de lumière et de son. Chaque être vivant semblait disposer d’une musique. Je pouvais en fait sentir, pas seulement entendre, les arbres, les animaux, les oiseaux, les herbes et les cieux dans cette autre REALITE. Dans cet endroit les choses disposent d’un chant qu’on peut ressentir. Cela paraît bizarre, je le sais, je peux à peine le décrire. Depuis cette expérience, j’ai étudié la physique pour tenter de l’expliquer. 

L'expérience a comporté : une tonalité émotionnelle intense  

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Je ressentais un amour pur et complet, de la légèreté, de la joie, une compassion très profonde, de la joie pure. J’éprouvais une révérence profonde, chaleureuse, vibrante et inimaginable qui accompagnait un amour exaltant.  

L'expérience a comporté : un savoir particulier  

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ? Tout sur l'univers. Nous sommes importants pour Dieu (quel que soit le nom qu’on lui donne). Toutes les religions tentent d’expliquer Dieu, mais c’est tout simplement impossible. Un cœur sincère motivé par une compassion aimante constitue ce qui importe dans la vie. Notre tâche consiste à essayer de nous aimer les uns les autres quoi qu’il arrive. Etre capable d’aimer ou non compte énormément car il s’agit de notre mission en ce monde. Nous devons aimer ! C’est la raison pour laquelle nous vivons et cela ne signifie pas aimer seulement son conjoint, mais aussi son ennemi car c’est la raison même de notre présence ici. Nous sommes aussi profondément importants pour Dieu. Notre tâche sur terre est importante. Si nous n’apprenons pas comment aimer, cela entraîne des conséquences très négatives dans le multivers. J’ai profondément éprouvé le sentiment que nous sommes Nécessaires, que notre valeur se mesure à l’aune de notre capacité à aimer. 

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Mon passé a défilé devant moi, hors de mon contrôle  

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ? Des scènes de l’avenir du monde. Ce fut en fait très perturbant. J’ai fait des rêves qui semblent se présenter comme des énigmes. Je n’aime pas en parler, je n’aime pas cette partie, ni toutes les autres choses bizarres qui se sont produites par la suite. Je perçois les sentiments d’autrui, même ceux de personnes inconnues. Je pense que je ferais peur aux gens s’ils s’en rendaient compte. Mais avec le temps ces rêves se sont réalisés. Des communications se sont répétées et il ne s’agit pas des voix d’un malade mental. Les informations me sont présentées en rêve ou en période de veille. Je me suis demandé si je n’avais pas un problème et j’en ai parlé à mon psychologue (j’avais commencé à le consulter celui-ci dans l’enfance), je lui ai dit ce que je voyais et que c’était la réalité.  

Je ne suis pas du tout à l’aise avec ces choses. Je n’aime pas cela et je crains cette faculté post-EMI. Cela n’a pas de sens. J’essaie de comprendre ce qui pourrait le provoquer. J’en parle à très peu de personnes car cela donne l’impression que je suis folle. Les seules personnes à qui je me confie sont des amis amérindiens. J’ai de la famille éloignée amérindienne, ils pensent que cela ressemble aux visions des guérisseuses. En tant que personne rationnelle, je pourrais supposer que ces expériences résultent d’un dommage au cerveau, mais ces rêves se réalisent et ce que j’indique aux gens leur arrive. Je pense qu’il me faut faire une introspection profonde pour savoir ce que je crois véritablement en la matière. Après tout je suis artiste, peut-être ai-je l’imagination féconde et fais-je simplement des conjectures étranges.  

Mais parfois j’entre accompagnée dans une pièce et j’ai l’impression de me rappeler un souvenir, mais il ne s’agit pas d’un de mes souvenirs, ce n’est pas quelqu’un que je connais personnellement. Par deux fois, lorsque je l’ai mentionné à une personne en lui demandant si cela signifiait quelque chose pour elle, elle s’est mise à pleurer ou quelque chose de ce genre. Je ne veux PAS faire peur aux gens ! Je n’ai jamais demandé cela. Qui sait, peut-être ai-je conclu un accord en revenant de l’autre monde. Déjà, je suis une artiste considérée comme marginale par certains dans la société, j’avais pourtant toujours cru que les « médiums » étaient des givrés et des arnaqueurs. Je me qualifierais d’empathique.  

L'expérience a comporté : une frontière

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique de délimitation ? Oui Je voyais la limite entre notre vie et l’autre monde. La frontière entre les deux mondes n’est qu’un filament aussi fin qu’un cheveu de bébé. L’amour que nous recherchons vibre tout à côté de nous. Il nous suffit d’y faire appel. Notre monde terrestre n’est pas censé comporter toute la beauté de l’autre monde. Nous sommes censés apporter la beauté en ce monde avec notre amour. C’est ce dont il a besoin, l’amour des hommes pour l’amener à une nouvelle conscience.

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle-était votre religion avant cette expérience ? Juive modérée

Quelle-est votre religion maintenant ? Juive modérée 

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ? Oui La croyance en l’existence de multiples dimensions est sans aucun doute bétonnée dans mon esprit. J’ai toujours profondément recherché la connaissance, mais ma quête est devenue bien plus intense. Ma croyance autrefois hésitante en Dieu est devenue solide comme le roc. Elle est totale et sans place pour le doute. L’autre monde est la réalité authentique, notre monde est différent, il s’agit d’une sorte de terrain d’essai.  

L'expérience a comporté : la présence d’êtres surnaturels

 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :  

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? Oui. Je pense que le but de ma vie a changé, je ne sais donc pas où cela va me mener.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui Le degré d’amour était tellement inimaginable, immense et impressionnant. Je n’ai jamais ressenti cela sur terre. D’autre part, la vision de l’environnement lorsque je suis tombée en arrière a une vitesse impossible dans le tunnel géant a été très effrayante au début. Je ne voulais pas aller dans ce tunnel. Je voulais réintégrer mon corps. Mais lorsqu’à l’extrémité du tunnel, je me suis en quelque sorte retrouvée dans la salle, je me trouvais dans un endroit que je ne pourrais jamais décrire car il est plus beau que tout ce que j’ai pu voir dans ma vie. C’était éthérique. J’ai pu goûter la beauté, même si je ne semblais pas avoir de corps car la douleur était totalement absente. J’éprouvais joie absolue, bonheur, légèreté et perfection. C’était une perfection totale.  

Cet endroit constituait une vaste éternité, pourtant la salle était là, telle un petit cube de verre. Ce cube représente la dimension dans laquelle nous vivons sur terre, ce n’est qu’une minuscule fraction de la réalité de l’existence. Sur terre, dans nos vies, nous percevons seulement au travers de quelques sens déficients, alors qu’en REALITE (c’est ce dont j’avais le sentiment) la véritable REALITE est constituée de bien davantage que les petites dimensions disponibles sur terre. Sur terre c’est avec nos 5 sens que nous élaborons toute la vision de ce que nous sommes, de qui nous sommes et de ce que nous faisons ici. En REALITE, il existe beaucoup plus d’éléments, beaucoup plus de sens dont disposent nos êtres spirituels. Cela peut paraître fou, mais je suppose que c’est presque logique si on peut l’imaginer pour un théoricien en physique ou pour un juif mystique. J’étudie ces domaines pour tenter de comprendre les informations que j’ai reçues.  

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ? Oui Cela me gêne d’en faire mention, mais c’est exact. J’ai même dû contacter quelqu’un pour « purifier mon logement » car de nombreux évènements bizarres et inexpliqués s’y déroulaient. Mon mari a également été témoin de certains d’entre eux, il ne s’agissait donc absolument pas d’une illusion. J’ai d’abord cru que je perdais mes fonctions cognitives à cause du manque d’oxygène lors de l’arrêt cardiaque, mais les évènements qui se sont produits sont inexplicables et bizarres. Je n’en ai parlé qu’à quelques personnes choisies.  

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ? La meilleure partie a consisté à ressentir l’amour que Dieu nous porte à tous, à faire l’expérience de la façon dont Dieu nous aime à travers ses yeux. En ce qui me concerne, l’opportunité de ressentir vraiment une compassion aimante envers une autre personne a changé ma vie. La pire partie a consisté à craindre que ma vie se termine prématurément. Je suis encore jeune et il me reste tant à vivre. J’ai toujours tellement aimé ma vie.  

Avez-vous déjà raconté cette expérience ? Oui Je ne l’ai racontée qu’à une douzaine de personnes, ainsi qu’à des membres de communautés internet. J’ai peur que les gens pensent que je suis folle, marginale, une givrée de la théorie du complot, ce qui ne m’aiderait pas du tout dans mon travail. Cette expérience m’a vraiment joué un drôle de tour car je ne peux plus vraiment reprendre les affaires comme avant. J’ai visionné tout un tas de vidéos sur Amazon Prime au sujet des EMI, je m’amuse des scientifiques arrogants qui déclarent que les EMI ne sont que le produit de la diminution de certains neurotransmetteurs à destination de certaines parties du cerveau. C’est tellement ridicule ! J’ai appris que nous en savons très peu sur le système nerveux central, je recherche sans fin la vérité et je sais cela depuis l’enfance. A 10 ans, ma mère m’a demandé ce que je voulais faire quand je serai grande. Je lui ai répondu : « Eh bien maman, je pense que ma vie sera une sorte de recherche compatissante de la vérité. » Il est certain que cela n’a pas changé.  

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ? Oui Comme je subis une maladie incurable très douloureuse, chaque fois que la souffrance devient insupportable pour mon corps humain, je pratique ce qu’on appelle la méditation transcendantale. Je ferme les yeux et je m’assois si j’en suis capable. Je remonte du nombril jusqu’au monde céleste. Je prie ceux qui m’ont entourée de leur amour et je leur demande qu’ils me guident. Je leur demande aussi parfois de m’emplir l’âme de leur aide et de leur amour, de m’aider à guérir mon corps. Après une fracture cervicale et une opération ratée, je subis des souffrances terribles qui m’empêchent parfois de respirer normalement. Il y a deux ans, on m’a donné deux ans avant de me retrouver en fauteuil roulant. Eh bien je suis toujours debout ! Lors des moments où j’ai l’impression que ma tête et mon cou sont dans le royaume céleste, il m’arrive d’écrire. Parfois je pose des questions et j’écris les réponses provenant de ce que certains appelleraient mon moi supérieur.  

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ? Merci d’avoir demandé de raconter. J’espère avoir l’opportunité de contacter d’autres personnes ayant vécu cette expérience. Qui que vous soyez, vous qui lisez, je sais que vous êtes profondément aimé. Votre vie est profondément importante pour Dieu. Dieu est plus grand que tout ce que vous pourriez mesurer trop grand même à mon avis pour en faire l’expérience. J’ai seulement senti Sa présence et Son amour. Cher lecteur vous êtes important. Votre vie est cruciale. L’amour que vous avez en vous est magnifique, lumineux et nécessaire sur terre. Vous pouvez changer ce monde avec votre amour, qui vous est totalement spécifique. Vous avez votre propre chant.  

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ? Existe-t-il des groupes de soutien auxquels vous participeriez pour aider à gérer une EMI et les changements en résultant concernant le degré de sensibilité. Si oui, merci d’en faire la liste afin d’obtenir l’aide d’autrui.