NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Hafur

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je me suis soudain retrouvée dans l’obscurité totale, je ne pouvais me raccrocher à rien, jusqu’à ce que je me sois souvenu que je possédais un corps… et quand j’ai ressenti l’amour, une lumière est arrivée dans mon cœur, petit à petit elle a grossi jusqu’à illuminer mon corps totalement éclairé par sa propre lumière. 

J’ai senti que j’étais dans une sorte de grotte ou de tunnel sombre, à l’arrière une petite lumière est apparue, elle a grossi au même niveau que ma propre lumière, elle s’est approchée, comme s’il s’agissait d’un reflet de l’endroit où je devais aller. 

Dans l’obscurité il y avait de nombreuses ombres de personnes autour de moi, marchant sans aucun sentiment ni but (comme des zombies). J’ai vu à ma droite un être qui ne m’a pas montré son visage, j’ai pensé qu’il s’agissait de mon grand-père décédé, à cause du costume en cachemire anglais, de la cane et du chapeau qu’il portait quand il était en vie. Il m’a indiqué que je ne devais pas essayer de parler à ces gens parce qu’ils n’allaient pas me porter attention. Ils étaient dans leur propre rêve inconscient, marchant comme des robots. Cela m’a rendue triste et j’ai ressenti de la compassion à leur égard. 

J’ai décidé de poursuivre mon chemin vers la lumière à l’arrière du tunnel, je suis sortie sur une magnifique petite plage où il y avait toute une gamme de couleurs que je n’ai jamais vues sur terre. Elles étaient très intenses et nettes mais ne faisaient pas mal aux yeux. Le sable très blanc, le bleu du ciel et de l’eau étaient tout à fait délicieux. La couleur des rochers et du reste n’était pas produite par un reflet, ils brillaient de leur propre lumière. 

A ma droite, la silhouette qui me guidait s’est arrêtée, je n’ai pas pu voir son visage. C’était comme si nous étions sur une petite plage fermée, il y avait une montagne qui a servi à projeter ma vie plusieurs fois, du début à la fin. Rapidement d’abord, puis plus lentement. C’était stupéfiant de voir ma vie montrée avec des évènements que j’avais complètement oubliés, d’autres étaient tellement insignifiants que j’avais l’impression de voir chaque image d’un film personnel de ma vie sur terre. Je me suis rendu compte que je comprenais tout avec une grande netteté et une super lucidité inconnues auparavant. J’ai découvert que j’avais moi-même choisi de prendre un corps physique et de vivre ces expériences de vie. J’ai réalisé que j’avais perdu du temps en souffrant. Ce que j’aurais dû faire, c’était d’utiliser ma liberté pour choisir non pas la douleur, mais l’amour véritable dans tout ce qui advenait dans ma vie. 

J’ai vu que j’avais moi-même conçu la vie que j’allais mener avant de venir volontairement dans ce monde, que ma liberté dans un corps physique ne pouvait être trouvée qu’en cultivant consciemment le bonheur dans toutes mes pensées, sentiments et actions parce que j’avais conçu ou choisi mon propre destin avant d’intégrer un corps physique. J’ai réalisé qu’il n’existe aucun Dieu juge ou vengeur tel que le décrivent les religions, c’était mon esprit avec une conscience étendue qui se jugeait lui-même, passant ses actions par le filtre de l’amour conscient et parfait. 

Je suis revenue à l’avant de la plage et j’ai vu au loin quelque chose qui ressemblait à une île en forme de montagne. Au sommet, dans le ciel, se trouvait un très petit soleil qui m’a parlé par télépathie, me faisant tout comprendre au sujet de la vie. 

Soudain, sortant de cette lumière, j’ai vu une myriade d’êtres vêtus de blanc qui suivaient une personne au port d’une grande magnificence, il avait une barbe blanche et portait une sorte de tunique plus blanche que celle des autres et absolument magnifique. Il est venu à gauche de l’endroit où je me trouvais, sans toucher terre (en flottant au dessus de la mer paisible). Sur la poitrine il portait un croix de Malte en or, également entourée d’un anneau d’or, il m’a regardée avec sérénité. 

En queue de la procession de ces êtres se trouvait mon père décédé, il portait une tunique blanche également. Je lui ai demandé par télépathie : « Que fais-tu là alors que tu es déjà mort. ». Il m’a répondu de la même manière (par télépathie) qu’il était dans le monde des vivants et que je venais du monde des morts sur terre. Cela m’a fortement surprise, je me suis souvenu que je venais de la terre et que j’avais laissé mes 3 jeunes enfants seuls. J’ai regardé l’homme à la barbe, je lui demandé de m’autoriser à repartir afin d’être avec eux car ils avaient besoin de moi. Il a accepté et m’a dit que je pouvais repartir. 

Tout à coup, je me suis retrouvée dans un endroit plus bas que les images, sur ma gauche, j’ai vu une série de rochers dans le sable qui émergeaient de l’eau, je me suis vue assise sur le plus grand des rochers entre la plage et la mer. Je portais une tunique blanche semi-transparente (comme de l’organza) décorée avec des étoiles dorées qui tintaient. J’ai été surprise de me voir enceinte car mon mariage n’était pas heureux, la dernière chose que je souhaitais, c’était d’être à nouveau enceinte. 

Mais tout à coup un être superbe a émergé de l’eau (je ne voyais que la partie supérieure de son corps), il était assez jeune, le teint pâle, avec de très grands yeux bleu turquoise et des cheveux d’or bouclés. Il m’a souri et m’a dit par télépathie qu’il était mon véritable mari et qu’il m’envoyait son amour. J’ai senti une tendresse infinie. J’ai compris que la sorte d’amour la plus proche de l’amour divin dans cette vie-ci, c’est celui que nous ressentons pour un petit enfant. 

Tandis que ce merveilleux sentiment m’envahissait, j’ai entendu dans mon cœur une voix qui disait : « Par l’amour tu comprendras tout. L’essence, l’essence, l’essence… ». Cela fut suivi par un sentiment de grande paix mélangée de joie à l’intérieur de mon âme. J’ai senti que ma vie allait changer pour le meilleur, cela a toujours été le cas depuis car j’ai une meilleure compréhension du véritable sens de ma vie. 

Je me suis ensuite retournée pour voir la lumière dans le ciel et une force télépathique a déversé dans mon esprit une série de codes emplis de sagesse millénaire au sujet : de la création, du monde, de ma vie et de celle de tous les autres êtres qui peuplent tous les univers, tout est éternel, la vie spirituelle, tout en dépend et les distinctions ou différences que nous déterminons dans cette vie, sont le fait de l’ignorance ou d’avoir oublié cette vérité. 

Comme un aimant géant, la lumière m’a attirée à elle et j’ai été immergée à l’intérieur, il n’y avait là rien d’autre que la lumière. J’ai oublié que j’avais un corps je me suis sentie fusionnée avec cette lumière. A cet instant, j’ai éprouvé un sentiment « d’unité plurielle ». J’ai tout à coup compris chaque chose avec une extrême clarté. J’ai découvert ce qu’est la réalité, j’ai vu et compris avec ma conscience lucide qui m’a permis de tout saisir avec une infinie perfection, sans l’ombre d’un doute. 

De mon cœur a jailli ce sentiment : « Ah Ha !!!! » comme si j’avais toujours su quelque chose mais que je l’avais oublié, je ne peux l’expliquer par des mots du langage humain. Je me sentais comme co-participante à la création. 

UNE PARTIE DE CE QUE J’AI COMPRIS ET DONT JE ME SOUVIENS AUJOURD’HUI : 

***Nous vivons dans une « Unité Plurielle » ou « Unicité ». En d’autres termes, notre réalité c’est « l’Unité dans la Pluralité et la Pluralité dans l’Unité. »

***J’étais tout et tout était moi, sans autre différence essentielle que les apparences temporelles.

***Il n’existe pas de Dieu extérieur, Dieu est en tout et tout est en Dieu, exactement comme la vie elle-même.

***Il n’existe pas de Dieu en dehors de nous-mêmes, au lieu de cela, Il est en toute chose et toute chose est une partie de Dieu, comme l’est la vie elle-même.

***Dieu est tout et rien en même temps.

***Chacun et chaque chose ou phénomène temporel dans cette dimension se trouve à sa place, car émanant du plan d’un rêve partagé (si on peut l’appeler ainsi) qui se répète indéfiniment jusqu’à ce que nous comprenions ce qui est essentiel ou réel.

***Tout fait partie d’un jeu essentiel de la vie elle-même, dans la mesure où nous vivons selon l’amour authentique, inconditionnel et universel, nous nous approchons de la compréhension de ce qu’est vraiment la vie et qui est le véritable bonheur, la sagesse parfaite.

***Tout est expérience, cette vie et la prochaine sont identiques en essence car tout est Dieu. Rien n’est en dehors de Dieu tout comme rien n’est en dehors de la vie elle-même.

***La mort est une métamorphose du temps. Une illusion supplémentaire de nos concepts mentaux.

Fondamentalement, le temps n’existe pas, l’espace non plus. Ce sont des illusions de notre esprit créatif qui joue un jeu d’illusion dans la création d’évènements.

*** « je » inclut « nous », ils sont comme un miroir où nous percevons le reflet de notre réalité dans ses multiples facettes et illusions.

***Le « Créateur » crée éternellement et l’une de ces créations est la pratique de l’amour conscient. « on apprend à peindre en peignant », c’est pourquoi notre « création illusoire humaine et temporelle » existe comme s’il s’agissait d’une matrice dans une autre matrice et cette dernière dans une autre… de façon multi-dimensionnelle jusqu’à ce que nous nous éveillions.

***J’ai vécu quelque chose qui ne peut être communiqué avec des mots mais on peut l’exprimer ainsi : « L’Essence de la Vie est son Néant Total (veuillez comprendre « Néant » comme quelque chose qui n’a aucune substance intrinsèque, mais qui est par contre composé d’une multitude de phénomènes à l’infini). J’ai compris que la vie intangible, indescriptible est tout ce qui existe. La mort n’existe pas (il ne s’agit que d’une description pour montrer les polarités dans le monde des phénomènes).

***Vivre consciemment selon l’amour est l’essence de la vie elle-même, il est rendu manifeste ou il se matérialise sur ce plan d’existence comme une force de cohésion pour se recréer lui-même sous de multiples formes, comme un jeu dans lequel le néant se recrée lui-même en des évènements illusoires et temporaires.

***L’univers connu est une fraction de la réalité infinie qui, par l’amour, s’est transformée en éléments finis dans nos « mains » temporelles.

***J’ai appris des milliers d’autres choses sans limitation, c’est difficile à exprimer avec des mots car ils sont insuffisants, ils ne peuvent décrire ce que j’ai vécu dans cet autre état de conscience qui est bien plus net que ne l’est celui-ci.

Quand je suis revenue à cette vie-ci, j’ai senti que j’étais tombée dans un espace très lourd, que mon corps était comme du plomb, tout comme mon esprit qui était très lent… 

J’ai vu mes proches, la famille et les amis, comme s’ils ne m’étaient rien ; ils n’étaient que des reflets dans le grand théâtre de la vie, chacun acceptant volontairement de jouer un rôle afin d’apprendre comment aimer davantage et mieux. 

J’ai parlé avec eux pour leur raconter mon expérience, ils m’ont regardée comme si j’étais folle. Je me suis rendu compte qu’ils ne comprenaient pas ce que je leur disais. 

Peu à peu mon expérience s’est évanouie, mais de nombreuses expériences nouvelles particulières sont apparues : télépathie, intuition entre autres, tout comme des Sorties Hors du Corps volontaires et des bilocations involontaires. Je suis en particulier incapable de contrôler ces dernières et j’aimerais savoir, en utilisant le langage conventionnel, comment ce phénomène se produit. 

Je sais seulement que tout est pure conscience éternelle, que nous sommes dans un rêve mental qui se construit en permanence, comme une dynamique de conscience se connaissant elle-même et se recréant au travers de chacun de nous. 

Nous sommes le « point de vacuité » où le vide ou néant de l’univers devient conscient de lui-même. C’est vraiment difficile à expliquer. Mais je sais que tout ce que j’ai vu provient de pensées, ou de l’esprit universel, projeté en images et en évènements interagissant avec la conscience lucide en tant qu’expérience. L’intégralité de cette expérience fait partie de l’infini de ce qui est réel sur tous les plans ou niveaux d’existence que nous voulons inventer ou diviser en éléments, afin que notre esprit temporel puisse le décoder en dépit de ses limitations. Je crois avoir compris que ce que nous appelons Dieu, c’est le silence de la vie indescriptible qui se trouve en toute chose et toute chose est en Lui. 

Comme analogie, on pourrait utilise l’image de la vapeur qui se convertit en eau et l’eau en glace, une fois qu’elle est dans cet état, la glace oublie qu’elle est vapeur avec sa capacité d’expansion. C’est ce qui nous arrive dans ce plan-ci de conscience. 

Je crois avoir compris que ce que nous appelons Dieu, c’est le silence de la vie indescriptible qui se trouve en toute chose et en lequel toute chose existe ou est en lui. Une éternité merveilleuse, aimante et consciente. 

NB : J’ai le sentiment que toutes les images qui ont été créées dans mon esprit pendant cette expérience, avant d’entrer dans la lumière, sont des pensées-formes symboliques de quelque chose peut-être plus profond, qui pourrait servir à faciliter une traduction de ce qui est expérience essentielle. C’est impossible à expliquer dans notre langage humain limité, je suis pourtant actuellement en train de tenter de le décoder petit à petit. 

J’ai remarqué une modification de la vitesse à laquelle mon esprit fonctionne et j’ai développé mon intuition ou perception universelle de la vie. Il est difficile de traduire en langage conventionnel avec mon cerveau physique ce qui est essentiel ou infini. 

Peut-être que cela peut être fait grâce à l’art de la communication télépathique d’âme à âme. Je vais continuer à tenter de le faire, je vais essayer de voir si des personnes ayant vécu ce même phénomène ou ayant eu une expérience similaire, possèderaient une autre partie du puzzle verbal, tous ensemble nous pourrions bâtir une image plus claire qui pourrait bénéficier à ceux qui ne lisent pas les pensées. 

Je demande votre indulgence pour mes limitations et j’espère n’avoir troublé personne. Je conclurai  en disant :

« Avec un simple morceau d’argile, on peut faire de nombreuses formes. »

« Tous les concepts mentaux se cristallisent en formes éphémères de néant. » 

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. L’infinie tendresse, la perception, la compréhension de la vie et de chaque chose, le néant, la connaissance et sagesse parfaite. Mes mots ne peuvent exprimer l’expérience ni ce que j’ai compris. 

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Quand j’ai perdu connaissance pour une raison ou une autre, il n’y a eu aucun avertissement de ce qui allait se passer… si ce n’est peut-être une sensation de faiblesse ou de malaise etc… et puis BOUM ! c’est arrivé tout simplement… comme ça. En fait si je n’étais pas revenue à la conscience en 3D, je n’aurais jamais su qu’il s’était produit quelque chose. J’ignore quelle est votre expérience à ce sujet, mais c’est ainsi que je l’ai vécu.  

COMMENTAIRE DU DR JEFF LONG : être dans un état physique dans lequel cela se produit, puis avoir une EMI associée au fait de « revenir à la conscience en 3D » est suffisant pour confirmer une EMI. 

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau de conscience et de lucidité le plus élevé ? Quand je suis entrée dans la lumière. J’ai simultanément pénétré dans le « vide » et dans « toute chose ». J’ai fusionné avec la lumière et la réalité est devenue consciente d’elle-même. J’ai réalisé que tout était Dieu et en création permanente. Le néant créant le néant. Franchement, j’ignore comment communiquer ou m’exprimer avec des mots, ils me limitent…

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus consciente et lucide que d’habitude

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Quand je suis entrée dans la lumière. J’ai simultanément pénétré dans le « vide » et dans « toute chose ». J’ai fusionné avec la lumière et la réalité est devenue consciente d’elle-même. J’ai réalisé que tout était Dieu et en création permanente. Le néant créant le néant. Franchement, j’ignore comment communiquer ou m’exprimer avec des mots, ils me limitent…

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. La netteté et les couleurs sont indescriptibles.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. La netteté de la compréhension sans son, par télépathie, inexplicable également.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Conscience super lucide, infinie tendresse et paix totale.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. Voir description plus haut.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Voir description plus haut.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Tout est enregistré dans une mémoire universelle, même les choses les plus insignifiantes. J’ai pris forme dans mon corps volontairement, j’ai conçu la vie dont j’allais faire l’expérience afin d’apprendre comment aimer vraiment davantage et mieux. Tout ce que nous faisons devrait l’être par amour authentique, sans arrière-pensée ni jugement : inconditionnel et universel. Il n’y a qu’une loi : la VIE. La mort n’existe pas. Nous sommes tous Dieu. C’est notre propre conscience super-lucide qui nous juge avec amour. La sorte d’amour humain qui ressemble le plus à l’amour divin c’est : la tendresse infinie. Ce que nous pensons ou voulons penser est ce qui est, advienne que pourra. C’est de cette manière que se construit l’univers. C’est comme un jeu de conscience qui se reconnaît lui-même et se recrée lui-même à travers chacun de nous, simultanément nous sommes le « point de néant » dans lequel la vie prend conscience d’elle-même. C’est difficile à exprimer.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Dans ma propre vie.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Ce que j’ai le plus aimé c’est le « vide » du néant parce que j’ai compris toute chose.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Il n’y avait ni temps ni espace dans le vide.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. C’est là que j’espère qu’on pourra m’aider. Dans mon esprit reste une empreinte de quelque chose qui aidera beaucoup de monde, mais j’ignore comment l’expliquer avec des mots. Peut-être existe-t-il une autre manière de le communiquer ?

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. J’ai pénétré dans le Vide et le Tout sans temps ni espace, comme une éternité.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui. Très nettement.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Nombreux, dont : des rêves super-lucides, des prémonitions, des perceptions intuitives de pensées d’autres personnes, des expériences de Sortie Hors du Corps volontaires et involontaires. J’ai fait 5 fois l’expérience de me trouver à plus d’un endroit à la fois, etc..

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. J’ai recherché l’aide de plusieurs personnes afin qu’elles puissent m’aider à m’orienter, certaines ne m’ont pas crue, elles ont pensé que mon expérience avait été imaginaire, d’autres m’ont trouvée bizarre ou bien je leur ai fait peur. Pour ces raisons, j’évite de parler de l’expérience. Mais les personnes qui sont des âmes sœurs me croient, toutefois elles ne savent pas expliquer ce qui s’est passé.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Je l’ai considérée comme plus réelle que cette vie-ci. J’ai le sentiment que nous sommes endormis dans cette vie. Elle est plus dense, comme du plomb, lourde…

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Quand j’ai fusionné avec la lumière. Je pense que j’ai dans l’esprit quelque chose qui pourrait aider l’humanité, je ne me souviens pas de quoi il s’agit.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Tout était en effet plus net. Mon esprit était super-lucide et tout était compréhensible. Dans cette vie-ci j’ai le sentiment d’être dans un rêve et tout est très lent…

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Maintenant je considère la vie d’une manière tout à fait différente. Avant je la voyais comme linéaire, maintenant je la vois dans sa totalité.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je ne pratique aucune religion. Je les considère comme très discriminatoires. La seule chose qui unit toutes les religions, c’est l’amour que j’y sent présent, auquel elles souhaitent parvenir, qu’elles veulent intégrer dans la vie. L’essence véritable. Le mauvais point, c’est qu’il y a beaucoup de confusion et de fanatisme.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? J’aimerais que quelqu’un m’aide à vivre « la connaissance totale » à nouveau, afin de me souvenir avec netteté de ce que j’ai vécu et ainsi aider l’humanité.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Non. Mes mots sont inadéquats pour expliquer ce que j’ai vécu.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ? J’aimerais rencontrer un chercheur sérieux qui souhaiterait m’aider. Merci.