NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Gülden

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’ignore combien de temps je suis restée à la clinique, quoi qu’il en soit, je me trouvais dans le service de Neurochirurgie de l’université Izmir Ege. Je souffrais d’une hémorragie du lobe temporal droit, mon cerveau comptait 9 fois plus d’artères/de veines qu’un cerveau humain moyen (j’avais une sorte d’accumulation de veines/artères). C’était la cause de l’hémorragie. Depuis le 06/06/2000, je me trouvais à la clinique mais la date de l’opération était fixée au 20/06/2000, en effet les médecins devaient choisir quelles veines/artères ils devaient enlever.

Au cours des 3 semaines que j’ai passées à la clinique après l’opération, j’étais consciente mais je ne m’en souviens pas, sauf au moment où je me suis élevée au dessus de mon lit. J’ai eu la sensation de monter en surplombant le lit, puis d’aller en direction d’une lumière blanche très brillante. En chemin, j’ai vu mon oncle, décédé un mois plus tôt, quand je suis passée près de lui, il a dit : « Pas encore. ». J’ai été surprise de le comprendre sans qu’il articule un seul mot, je me sentais cependant très sereine. Plus tard, une femme est venue vers moi, si je la revoyais maintenant, je la reconnaîtrais. Elle m’a emmenée dans un endroit merveilleux avec des montagnes, elle a dit que c’était là que je vivais. C’était magnifique là où nous sommes allées, je lui ai toutefois répondu que ce n’était pas l’endroit où je vivais. Puis nous sommes allées sur une plage avec un petit village, elle a répété que cet endroit était celui où je vivais, mais je ne le connaissais pas et je lui ai dit que je ne vivais pas là. Après avoir voyagé dans d’autres lieux magnifiques, elle a déclaré que je n’étais pas prête à rester dans ces endroits et m’a demandé ce dont je me souvenais de ma vie. La première chose dont je me sois rappelée, c’est de ma mère, j’ai chuté vers le bas à grande vitesse. J’ai senti comment je tombais dans mon corps, je me suis réveillée et j’ai demandé à ma mère si elle était bien ma mère. Une couverture me recouvrait, un cadeau d’un ami proche, j’ai voulu qu’elle le confirme. J’ai énoncé le nom de mon petit-ami et j’ai voulu qu’elle me dise s’il existait. Elle a répondu oui et s’est mise à pleurer. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Oui. Je crois que cette expérience était propre à l’autre monde, c’est pourquoi les mots terrestres que j’utilise ne peuvent la décrire.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie ? A ce moment là j’étais à la clinique et l’opération venait juste de prendre fin.

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? J’ai été consciente depuis le début de mon expérience, en m’élevant au dessus de mon corps et jusqu’à ce que je retombe dans celui-ci.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Tandis que j’étais à la clinique, j’étais consciente également. J’ai parlé aux visiteurs, j’étais capable de plaisanter, mais alors que je me rappelle seulement très peu de choses de tout ceci, je me souviens de mon expérience comme si c’était hier. Je crois que rien ne peut faire oublier la merveilleuse lumière blanche et la paix que j’ai ressentie.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Rien ne peut être comparé à l’intense lumière blanche que j’ai vue.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? C’était comme si la communication ne passait pas par la voix mais par des ondes cérébrales. Nous parlions mais sans bouger les lèvres.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Grand bonheur et grande paix.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non. Ce n’était pas comme un tunnel, plutôt comme un chemin avec une lumière blanche au bout.

Avez-vous vu une lumière ? J’ai vu une lumière blanche très brillante.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? J’ai vu mon oncle et une dame dont je pense qu’elle est mon ange gardien. J’ai rencontré quelques personnes qui me paraissaient familières.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Un endroit montagneux avec une nature verdoyante. Un petit village près d’une plage. Un lieu forestier. On m’a dit que c’étaient les endroits où je vivais, j’ai senti qu’on voulait que j’y reste, mais j’ai répondu que je ne connaissais pas ces lieux.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Le temps n’était pas défini. La distance et l’univers étaient absents, en temps terrestre en effet, la durée a été de quelques secondes pendant lesquelles nous avons changé d’endroit et voyagé.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? La définition de la paix est très personnelle. J’ai appris qu’il n’y a rien à redouter de la mort. Je peux écrire mieux et plus joliment, mes peintures sont plus belles.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Je suis allée dans différents endroits et je ne m’y suis pas sentie chez moi, je suis donc revenue. C’était des lieux absolument magnifiques.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Fortes prémonitions, dans mon corps je ressens l’énergie de certains endroits. Des gens viennent à moi lorsqu’ils souffrent, avant qu’ils ne me le disent je suis capable de dire d’où provient leur mal, je touche la zone douloureuse et je peux ôter la souffrance. Je crois que c’est lié à l’augmentation de ma bio-énergie, je ne pense pas que je sois guérisseuse.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Je suis quelqu’un d’heureux maintenant, avec des yeux rieurs, je répands l’énergie positive partout où je vais. Au début, j’ai parlé de mon expérience à des amis proches, ils étaient très troublés. Les membres de ma famille ne savent que peu de choses à ce sujet, je sais en effet qu’ils ne me croiraient pas. Mon médecin dit que les analgésiques et les médicaments sont la cause de cette expérience.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : Je pense qu’on ne peut pas l’interpréter, on est seul à savoir que c’est réel.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Voir mon oncle a été très important pour moi. La lumière blanche et la grande paix m’ont fait éprouver une émotion absolument merveilleuse. Mon ange gardien et les êtres qui nous Accueillent à la mort m’ont enlevé la peur de mourir.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : Je le sais.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Je suis davantage heureuse de rencontrer les gens. Je ne me mets presque plus en colère. Ma vie quotidienne est pleine d’amour et de paix. J’éprouve du plaisir à aider des inconnus.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Je pense que ma vie s’est arrêtée à un moment donné, je vis ce temps qui est un don, c’est pourquoi je tente d’en tirer le meilleur parti possible.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Je n’ai jamais raconté mon expérience aussi ouvertement qu’aujourd’hui.