Page d’Accueil – NDERF

EMI de Graciela H

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

2, 3 minutes avant l’opération, un étudiant en médecine appartenant au même collège ou j’étudiais  la programmation informatique. D’autres étudiants en médecine étaient à l’intérieur du même bloc opératoire avec mon docteur et d’autres docteurs et infirmières. Je me rappelle avoir lu et souri, oh tu es dans la même université que moi. Il a commencé à me dire, décomptes de 10 à 0. Je me rappelle avoir dit oh le gaz dans mon masque et décompter de 7 à 10 puis soudain je ne pouvais plus voir, la chambre était un peu plus sombre, et mon docteur était entrain de m’opérer, j’ai vu quand il était entrain de me mettre quelque chose comme de la Bétadine, c’était froid. Je n’ai pas senti quand il a coupé mon ventre  mais j’ai commencée à me sentir lourde et j’ai relevée la tête pour voir ce qui se passait sous un angle meilleur. J’ai vu mon père au milieu des docteurs et infirmières. Il était entrain de regarder le docteur qui m’opérait. Je savais qu’il n’était pas là. Quelques heures avant mon opération j’avais parlé à ma mère et à mon père, ils étaient au Panama occupés à l’ouverture d’un nouveau restaurant et ce n’était vraiment pas possible pour eux d’être avec moi à ce moment là et ce pas avant 3 ou 4 jours. J’étais au Costa Rica entrain d’avoir mon bébé. Presque 8 heures de route, et, j’ai commencé à parler à mon père, j’étais en position assise. J’ai vu que mon corps était en bas et j’étais assise.

Je ne savais pas exactement ce qui ce passait, tout ce que je me rappelle c’est que j’étais entrain d’être opérée. Pui j’ai vu que mon père ne pouvait pas m’entendre. J’ai vu les docteurs travailler très vite sur moi, de très loin, je pouvais entendre qu’ils étaient très agités. Je ne pouvais pas entendre clairement ce qu’ils disaient. Ils ont pris mon pouls et m’ont fait des massages cardiaques. Puis doucement, ils ont commencés à sortir de la pièce. Je ne comprenais pas pourquoi ils agissaient comme ça. Tout était calme. Je me suis alors décidée à me lever. Seul mon docteur était resté à la même place regardant mon corps. Je me suis décidée de me rapprocher de lui, j’étais tout à coté de lui, Je pouvais ressentir sa peine et son âme était triste. Je me rappelle avoir touché son épaule, puis il est parti. Mon père était près de mon corps tout le temps. Il ne me parla pas, mais il regardait mon corps. J’ai alors compris combien mon père m’aimait et j’ai su alors que quelque chose allait lui arriver, je ne pouvais pas savoir quoi, mais sur le moment je pouvais le ressentir. Mon corps a commencé à s’élever et s’élever,  je peux dire que j’ai été transporté par une force étrange. C’était agréable. Mon corps devenait de plus en plus léger. Quand je suis passée à travers le plafond de la salle d’opération j’ai découvert que je pouvais aller où je voulais. Voir les murs du bloc opératoire de près, finalement cette étrange force éleva mon corps plus vite. Je me suis vue passer  à travers le plafond de la pièce, mon buste passait à travers le plafond, ce fût une autre étape, un autre temps, une autre place. J’apprenais et l'expérience de tout ce savoir à ce moment tous ces sentiments étaient nouveaux pour moi. J'ai décidé de passer ma tête de nouveau à l'intérieur de la pièce pour voir si je rêvais ou c'était une réalité. Je l’ai fait et vu le bloc opératoire de nouveau. C’était comme plonger à l’intérieur d’un trou me propageant à  travers  le temps et le futur.

J’ai décidée de continuer d’avancer plutôt que de rester dans la salle d’opération. L‘intérieure de la salle d’opération était sombre comparée à l’autre coté. J’ai continué à accepter cette force, j’ai été tirée dans un endroit où il y avait des nuages éclatants, une pièce ou un endroit où tout autour de moi était lumière, une lumière très brillante qui remplissait mon corps d’énergie, remplissait ma poitrine de joie, j’ai regardé mes bras, ils avaient la même forme que les humains, mais avec une texture différente, la texture était comme du gaz mélangé avec  une lueur blanche, lueur argentée, lueur de perle tout autour de mon corps, c’était magnifique, je n’avais pas de miroir pour voir mon visage mais je pouvais ressentir qu’il était beau, j’ai vu que mes bras et mes jambes avaient une longue robe de lumière blanche très simple. Une lumière lourde que je pouvais ressentir comme un tissu. Ma voix était comme celle d’une adolescente avec des sons comme les sons d’un enfant. Peut-être 6 ou 10 ans. Mais mon esprit avait 23 ans. Soudainement une lumière plus brillante que mon corps s’est approchée de moi, ceci par la droite de cet endroit éclatant. Sa lumière m’a aveuglée et m’a fait me mettre à genoux et m’a faite me couvrir le visage avec les mains. Finalement j’ai décidée que je n’en avais rien à faire si je devenais aveugle, j’avais besoin de voir son visage. A ce moment j’ai pensé que peut-il m’arriver d’autre, j’ai été tirée d’une place à une autre étrange place que je n’ai jamais vu auparavant, donc j’étais d’accord pour une nouvelle expérience. Il avait quelque chose comme des ailes derrière sa longue robe blanche, de grandes ailes touchant le sol et mesurant deux fois sont corps. Son visage n’était que lumière, ses yeux étaient plus brillants que la lumière de son visage, la forme de ses yeux était si belle, la lumière était tellement étrange, je n’avais jamais vu quelque chose d’aussi  beau. J’ai réalisé que je ne pouvais pas voir son visage, il y avait tellement de beauté derrière cette lumière. J’étais toujours à genoux quand il me dit d’une fine voix masculine « tu ne vas pas pouvoir continuer » J’ai commencé à me sentir plus lourde, lourde et vulnérable à un point tel que j’ai commencé à pleurer. Comme un bébé malade qui pleure très fort. Je me rappelle parler sa langue avec mon esprit, il parlait avec  son esprit aussi. Nos esprits avaient le même son que les voix humaines. Je lui aie demandé s’il savait combien cela était douloureux d’être passée par cette étape, pourquoi il voulait que je reparte de nouveau ? Il a répondu : maintenant tu ne peux rien sentir de ce que je ressens, tu sais qu’il n’est pas bon d’être humain, je lui ai dit que maintenant mon âme avait mal, j’ai commencé à pleurer et pleurer comme un enfant malade.

Je me suis mise en colère car j’étais entrain d’essuyer mes larmes avec mes mains quand j’ai découvert que quand vous êtes humain les larmes sont invisible, je n’avais pas de larmes. Il y avait juste le son de mes pleurs. Je continuais de lui dire que je voulais rentrer à la maison, j’appartiens là-bas. Je lui ai montré que sur ma gauche il y avait une porte trouble ou un trou ou un tunnel avec  une douce lumière brillante, particulière comme les larmes de rayons de lumière et mon corps ou mes épaules étaient attirées par cela. J’ai compris que c’était le chemin à suivre pour rentrer à la maison. J’ai dis que j’appartenais  à cet endroit, et là-bas est ma maison, laisses moi partir. Il a arrêté cette étrange force, me faisant comprendre que pleurer, ici, c’était refuser de faire ce que l’on m’a demandé de faire. Il m’a  attrapé et pris dans ses bras. Il est resté silencieux tout le temps, il m’a donné la force, j’ai ressenti de l’amour et de l’énergie, je ne peux comparer ce sentiment seulement à 10% de sa capacité, c’est comme quand ma mère me serrait contre elle lorsque j’avais 2 ou 3 ans. Il n’y a pas assez d’amour  et de force dans ce monde comparé à cet instant où il m’a pris dans ses bras. Tandis que j'acceptais sa déclaration, il me dit alors : “Tu as été envoyée ici par erreur, quelqu’un a fait une erreur", tu dois repartir ". « Ton heure  n’est pas encore venue » Pour venir ici il te faut accomplir encore beaucoup de choses. Je lui ai demandé quelles choses ? Il m’a répondu “Essayes d’aider quelques personnes”. Je lui aie dit: “Comment ? Et pourquoi moi ? Envoi quelqu’un d’autre !!! Nous gardons la même attitude, même après la mort, refusant de faire certaines choses, refusant d’apprendre plus sur les choses de la vie.   « Tu part maintenant » !!! J’ai refusé une autre foi, j’ai eu le sentiment que j’avais assez d’énergie pour  me battre avec  lui, puis, pour la troisième foi il m’a dit  « Tu dois y aller maintenant » !!! Sa voix était comme quelqu’un de pressé et qui a peur de ne pas pouvoir me renvoyer à temps, je ne sais comment mais j’ai compris que j’étais entrain de perdre la bataille et que je n’aurais plus de chance ici ou là-bas. Lors de sa dernière déclaration sa voix était autoritaire « Il est temps d’y aller maintenant !!! » Je me suis sentie poussée en arrière rentrant dans mon corps par mes pieds, j’ai refusé une autre foi car j’avais besoin de lui demander une dernière chose, quand est ce que je reviendrai ??? Il m’a répondu que je le saurai. Puis j’ai réintégré mon corps par les pieds et je me suis cognée la tête de l’intérieur. Puis j’ai ouvert mes yeux, tout autour de moi il n’y avait que des portes de métal, des gens sur des tables de métal, un corps avait un autre corps sur lui. J’ai reconnu l’endroit. J’étais à la morgue.

J’ai senti comme de la glace sur mes cils, mon corps était froid. J’étais incapable de bouger  ma nuque ou de parler. J’avais le sentiment d’être endormie, je savais que si je  fermais les yeux je serai  entreposée dans un tiroir. 2 ou 3 heures après, j’ai entendu des voix, j’ai ouvert mes yeux de nouveau et j’ai vu  2 infirmiers se demandant où ils pouvaient mettre le corps suivant, ils étaient à coté de la table où je me trouvais. Je savais que je devais attirer le regard de l’un d’eux, j’avais à peine la force de cligner des yeux, mais je l’ai fait. Cela m’a pris beaucoup d’énergie. Il m’a regardée apeuré et a dit à son collègue, regardes, regardes !!! Elle bouge les yeux !!!  Il a rit et a dit : laisses tomber, cet endroit fait peur. Intérieurement  je criais, s’il vous plait ne me laissez pas. Ils sont revenus en compagnie d’un vieux monsieur, il s’est assis sur la table. Au moins il a eu le courage de s’assoir. Il ne pouvait pas parler non plus. Je n’ai fermée les yeux que quand les infirmières et docteurs sont arrivés. « Tout ce que j’ai entendu c’est Qui a fait ça, qui a envoyé ce patient à la morgue» Les docteurs étaient fou. Je n’ai alors fermé mes yeux que quand j’ai été sure que j’étais loin de cet endroit. Je ne me suis réveillée que 3 ou 4 jours après. Je me rappelle de quelques moments où j’étais réveillée, 3 ou 4 heures, le reste était de longues périodes de sommeil. Je ne pouvais pas parler. 5 jours après j’ai commencée à bouger les jambes et les bras, entre deux sommeils. Plus tard ce jour, les docteurs m’ont expliqués que j’ai été envoyée à la morgue par erreur, et, que je devais rester en observation à cause de leur erreur. Un médecin m’a dit que j’avais le droit d’attaquer l’hôpital pour leur erreur. Il m’on aidée à remarcher cela à l’aide de physiothérapie. Quelque part j’avais peur de parler. Après toute cette expérience j’avais peur de parler ou de faire quoi que ce soit. Une foi encore cet ange ou cette personne de l’autre côté m’a montré que nous pensons faire les choses de nous même, et si nous les faisons de nous même, nous devons faire face à nos propres décisions. Une chose que j’ai apprise est qu’il ne faut pas gaspiller son temps pour des choses sans importance pour de mauvaises choses. Nous devons faire le bon choix. Nous devons faire tout ce que nous pouvons en notre pouvoir, de bon pour notre intérêt à tous pour l’après vie « l’au-delà ». C’est comme une banque, tu épargnes tant, à la fin tu reçois tant. Après mon opération, je ne me suis rappelée de rien, mais depuis une foi par an j’ai des visions de ce qui est arrivé pendant mon opération. Les visions apparaissent toujours quand je suis assise et relaxée. Dans ma vie de tous les jours j’ai des visions de grands évènements allant arriver aux  personnes de mon entourage. Quelques fois j’aimerai ne pas les avoir. C’est pourquoi j’essaye de  travailler dur je dois me fatiguer, car quand je suis fatiguée je n’ai pas de visions. Quelques fois quand je suis fatiguée j’ai cette voix masculine qui me dit fais ça, ne prends pas ce chemin, c’est comme s’il prenait soin de moi. J’entends toujours cette voix dans la partie droite de mon cerveau. A l’hôpital je peux ressentir quand un patient a besoin d’aide plus rapidement que la normale.  

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?       Oui    La liberté sur la terre n’est pas pareille qu’après la mort, notre liberté est juste que nous pouvons partir de notre corps et nous pouvons bouger rapidement ou voler sans ailes. 

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui   Oui 

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?  Tout le temps, puis j’ai commencée à me sentir plus lourde et en colère, triste, pleurant et devenant faible, perdant mon agilité de voler quand cet ange ou personne m’a dit que pour le moment il n’y avait pas de choix, « tu dois repartir », « Tu es ici parce que quelqu’un a fait une erreur. Ce n’est pas ton heure » Ton heure  n’est pas encore venue » Pour venir ici il te faut accomplir beaucoup de choses. Je lui ai demandé quelles choses ? Il m’a répondu “Essayes d’aider quelques personnes”. Je lui aie dit: “Comment ? Et pourquoi moi ? Envoi quelqu’un d’autre !!! Nous gardons la même attitude, même après la mort, refusant de faire certaines choses, refusant d’apprendre plus sur les choses de la vie. La vie ce n’est pas seulement ici bas, c’est aussi après la mort, et apprendre c’est pour toujours. 

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?          Plus consciente et lucide que la normale 

Si votre niveau le plus haut de conscience et la vigilance pendant l'expérience différait votre normal de chaque conscience de jour et vigilance, expliquez s'il vous plaît :             Il m’a dit que je n’allais pas me rappeler qui m’avait dit tous ces mots, je continue à dire cet homme ou cet ange, un jour je me rappellerai. 

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui lumineux partout, le tunnel et l’ange. Le tunnel était mon chemin du retour et même quand il me soutenait, l’énergie provenant du tunnel tirait toutes les particules dans mon corps. Il savait que nous appartenions au même endroit mais d’une façon ou d’une autre c’était mon devoir de devoir finir ce qu’il voulait que je finisse. 

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?

            Oui   Je peux entendre les gens parler, même s’ils sont loin de moi. 

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?         Oui 

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?           Rien, c’est quand  tu pense donc tu fais, je pense que je veux me lever, donc, je me lève, et la force vient à toi 20 minutes lus tard.  Tu peux aller où tu veux et après tu commence à être tiré au toit ou au plafond.   

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé?  Non       Il était devant moi, mais l’ange ne m’a pas permit d’y entrer. 

Avez-vous vu une lumière?         Oui   Deux lumières,  tous deux différents types de lumières. 

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Oui   Un home qui parlait la même langue que je parle ce n’était pas l’Espagnol, ce n’était pas l’Anglais. 

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?      Oui    Pas du passé. 1 an après mon retour mon père a eu une crise cardiaque et une attaque cérébrale ne lui laissant aucune chance de survie. Il me semble que je n’ai pas vu le passé, j’ai vu mon père qui était à coté de moi. 

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Oui    Pas le passé, je demande toujours à mes amis, as-tu fais ça ou ça, je suis sure que tu l’as fait. Ils me répondent tous, qu’ils avaient l’intention de le faire. Il me semble que je peux voir l’avenir des gens ou ce qu’ils ont l’intention de faire. 

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Oui  L’endroit où je me trouvais, c’était comme nul part sur terre, les paysages sont magnifiques et nouveaux, avec beaucoup de joie, les gens ne vivaient pas là, c’était juste un endroit réservé pour faire patienter avant l’entrée dans le tunnel. 

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?    Oui    Nous vivons au même temps, juste un différent espace temps.    

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?           Oui aider les gens  

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?          Incertaine     Je crois que nous sommes entrain de diminuer et de tuer notre société, nous avons besoin de la faire grandir, nous avons besoin d’accroître notre connaissance et cela vite, aider les autres à comprendre, nous sommes là pour nous aider les uns les autres et non pas pour se battre, nous n’avons pas assez de temps ici bas. Si nous faisons les choses correctement, nous aurons assez de temps. La réalité de la vie est absolument incomprise, nous n’avons pas le temps pour la compétition ou pour montrer qui est le plus riche ou le plus puissant.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?  Oui      

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Oui     Visions et voix me guidant tout les jours. 

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?        Oui   Quelques une, si tu en parle les  gens pensent que tu es folle. Ceux à qui j’ai été obligée de raconter mon expérience me demandent si j’ai des pouvoirs simplement parce que j’ai retrouvé des choses qu’ils avaient perdu .Je leurs répond que non, puis Ils continuent à me suivre, et c’est alors que je leurs racontent ce qi m’est arrivé. Cela ne veut pas dire que j’ai des pouvoirs. 

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?         Oui      Après mon opération plusieurs fois. J’ai pratiquement été tuée dans un accident de la route, quelqu’un d’autre était au volant de ma voiture, moi j’étais endormie au moment de l’accident. 

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu           L’expérience était définitivement réelle.     

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ?     Pendant toute sa durée, l’expérience à été importante et ce de plusieurs façons. 

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:          L’expérience était définitivement réelle.     

 Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?          Oui      

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?          Oui     J’ai le sentiment que je n’ai pas le temps d’aller à l’église pour remercier Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi, méditer ou me relaxer, du fond de mon cœur je sent que je n’ai pas de temps à perdre , je dois aider les autres. 

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non        

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? A l’hôpital quand je prends les signes vitaux, avec ma main gauche, je ne peux pratiquement pas  détecter le pouls ou le rythme cardiaque. Quelques patients me demandent pourquoi ma main droite est chaude. Je ne serre la main de personne avec ma main droite, des gens me disent que j’ai de l’électricité. Ces gens ne savent rien de mon EMI.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?  Oui        Quand un de mes docteur a demandé à voir mon dossier médical, il lui on répondu que seul un avocat médical pouvait le consulter. Mon docteur a dit que j’étais morte pendant 14 heures. Ils pensent que c’est impossible de survivre après si longtemps. Je ne sais pas comment je n’ai aucun dommage à mon cerveau également.