Page d�Accueil � NDERF

EMI de Glauco S

T�moignages d�EMI
Partagez votre EMI

 

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

A l’âge de 8 ans, mon père  m’a emmené pêcher sur une rivière nommée Guaiba à Porto Alegre au Brésil, mes 2 frères âgés de 10 et 11 ans nous accompagnaient.

C’était une chaude journée très ensoleillée. Quand nous sommes arrivés, nous avons demandé à mon père si nous pouvions remonter un peu la rivière pendant qu’il installait le campement. Il a tout d’abord répondu non, mais après que nous l’ayons supplié quelque temps, il nous a dit de ne pas aller dans l’eau, il l’a répété plusieurs fois. Nous nous sommes mis à marcher le long de la rivière, nous sommes arrivés à un buisson moitié sur terre, moitié dans l’eau. Je ne me souviens plus lequel d’entre nous a eu l’idée d’entrer dans l’eau en s’agrippant au buisson pour passer de l’autre côté. Mon frère Marco, âgé de 10 ans, est passé le premier, il a fait quelques pas et je ne me rappelle plus très bien comment il a perdu pied, quoi qu’il en soit c’est arrivé et il a coulé. Carlon, mon frère plus âgé, a tenté de l’aider et il a coulé lui aussi. J’ignore pourquoi mais je les ai suivis (nous ne savions pas nager). J’étais paniqué, j’avais vraiment très peur, je me souviens d’avoir tenté de respirer mais je n’ai pas pu, au lieu de cela j’inspirais de l’eau, je n’avais plus d’oxygène, je me souviens d’avoir agité les bras et les jambes frénétiquement pour essayer de sauver ma vie. Mon corps heurtait des objets sous l’eau, j’ignore ce que c’était mais c’était douloureux. Ce jour là, la rivière coulait rapidement, d’ouest en est vers l’océan. Je ne sais pas combien de temps s’est écoulé, mais je ne pouvais plus bouger. Je flottais seulement entre deux eaux, puis j’ai heurté le fond. L’eau était brune et je ne voyais rien. Je savais que j’étais en train de mourir, j’ai hurlé : « MON DIEU S’IL TE PLAIT AIDE-MOI ! » (ma mère m’emmenait à l’église). J’ignore comment, mais je savais que Dieu était le seul à pouvoir m’aider. C’est alors que j’ai ressenti que ma vie s’évanouissait, j’ai ensuite entendu une voix extrêmement agréable me dire de me détendre, que tout allait bien se passer. J’ai alors senti des bras m’étreindre, je savais qu’il s’agissait d’un homme très gentil et doux. J’étais tellement heureux et troublé à la fois. Nous flottions en l’air. J’ai alors réalisé que je n’étais pas mort, pas encore en tout cas. J’ai senti que nous nous élevions très rapidement. Toutes mes douleurs avaient disparu, je pouvais respirer à nouveau. Mon corps n’était plus massif, je pouvais voir à travers, je pouvais cependant me toucher. Puis j’ai vu que nous allions vers une lumière, lentement au début. Quand nous nous sommes approchés, la lumière m’a tout simplement englouti. Elle était plus brillante que le soleil mais ne blessait pas les yeux. L’ange qui m’accompagnait m’a dit : « Ciao ! » et il a disparu. J’ai flotté là un moment en pensant : « Mais qu’est-ce qui se passe ? ». Je me sentais relié à tout et tout était relié à moi (difficile à expliquer). Je me suis ensuite rendu compte que je n’étais plus seul. J’ai vu la silhouette d’un homme s’approcher. Lorsqu’il a été suffisamment proche, j’ai ressenti un très beau sentiment d’amour et d’appartenance, mon esprit humain ne peut exprimer aucun mot capable de décrire cette émotion (désolé). Imaginez que vous êtes à bord d’un avion, celui-ci explose ! Vous vous réveillez (ce n’était qu’un rêve). C’était un peu comme cela. J’étais tellement heureux de ne pas être mort pour de bon, mais où étais-je ? (l’endroit me paraissait plus réel que ce monde-ci).

Cet ange (je les qualifie d’anges) s’est approché sur ma droite et m’a parlé, mais ses lèvres ne bougeaient pas. Il parlait à mon esprit. Je l’entendais au travers de mon esprit, de mon être et de mon âme. Il m’a dit qu’il était là pour répondre à mes questions (et alors là oui ! j’en avais des questions), mais il a d’abord commencé par me montrer ma vie comme dans un film (c’est difficile à expliquer). Elle défilait à rebours. Je me souviens d’avoir pensé : « Comment cela pourrait-il être mauvais, je n’ai que 8 ans. ». La première image que j’ai vue était une mauvaise action (j’avais rayé une voiture avec une clé). Je ressentais la souffrance que mes actes avaient provoquée. Je me rappelle avoir ensuite pensé : « Oooh non ! J’ai un problème ! ». L’ange m’a surpris en me disant : « Ne t’inquiète pas, ce ne sont que des leçons. ». J’ai pensé : « Oh m…, il peut aussi lire dans mes pensées. ». Il a entendu cela également et il m’a retourné un magnifique et adorable sourire. Ce film montrait toute ma vie seconde par seconde ; Je sentais les effets de tout ce que je voyais. Comme si tout ce que j’avais fait possédait une vie propre. J’ai par exemple ressenti les sentiments et les pensées du propriétaire de la voiture, il en a ensuite parlé à sa femme et j’ai éprouvé la souffrance de cette dernière également, ainsi de suite (ce n’était pas une sensation agréable).

L’ange ne m’a pas seulement montré les mauvaises actions, il m’a aussi montré ce que j’avais fait par amour, le temps que j’avais consacré à devenir ami avec un garçon des rues. Je l’avais ramené chez moi, nous avions pris une douche, nous avions mangé, je lui avais aussi donné des vêtements. Je sentais à quel point j’avais rendu l’ange heureux. Il m’a dit que ce sont ces choses là qui comptent vraiment, ce sont elles qui rendront le monde meilleur. Alors que ma vie se déroulait à l’envers, je me suis vu en tant  que bébé dans le ventre de ma mère, puis une simple molécule vivante, vraiment très, très petite, mais vivante. Aujourd’hui, quand je vois une femme qui avorte, j’ai envie de pleurer. Elle ne comprend pas que Dieu lui donne cet enfant pour une bonne raison, qu’elle a été choisie par cette vie (l’enfant). J’ignore comment je sais cela, je le sais, tout simplement !

Ensuite le film s’est arrêté il a dit deux mots qui ont répondu à Tout ce que je voulais savoir (c’était comme un forfait). Toutes mes questions ont reçu réponse en un instant. Ensuite, ma vie telle que je la connaissais a commencé à me manquer. Je me suis mis à penser à ma mère, j’ai ressenti sa souffrance quand elle allait apprendre que tous ses enfants étaient morts. J’ai compris que l’ange me montrait cela parce que ce n’était pas mon heure, ma mission n’était pas terminée. Quelle mission ? Je ne le sais toujours pas. J’ignore combien de temps tout ceci a duré, je n’avais plus la notion du temps (si je l’évalue, il faudrait en fait des années pour dire et montrer l’ensemble). Quoi qu’il en soit, ma vie me manquait et je voulais repartir. Je me remémorais des parties de foot avec mes amis, les câlins de ma mère, le soleil et la pluie, les choses qui me rendaient heureux. J’ai aussi compris que l’ange avait une bonne raison de faire cela, aucune personne saine d’esprit ne voudrait en effet repartir.

Je me suis également rendu compte pour la première fois à quel point la terre est belle et fragile. Je pouvais la sentir respirer comme si elle était vivante. Je voyais de la lumière autour de tout ce qui vit, les arbres, les fleurs, l’herbe, les animaux, les volcans et les humains. J’ai décelé que les humains maîtrisent les autres choses vivantes, depuis lors j’ai toujours eu le mot « aura » imprimé dans mon esprit. Je ne sais pas pourquoi, mais l’ange m’a demandé de ne rien dire à personne, que le temps allait le révéler lui-même. J’ai répondu « Quoi ? ». Mais j’ai alors senti un sursaut dans mon âme, le sentiment que j’étais de retour dans mon corps. Immédiatement après, un autre ange me tenait dans ses bras, il me tirait de l’eau. C’est alors que j’ai réalisé que j’étais à nouveau humain. Oh mon dieu ! Quelle sensation. J’aimerais faire ressentir cela à tout le monde. Ensuite j’ai eu l’impression d’être ivre, la première chose que j’ai vue, c’était un ciel bleu magnifique et je pouvais respirer à nouveau. Je me suis alors demandé : « Où sont mes frères ? ». J’ai regardé sur ma droite, ils étaient là, sortant de l’eau tout comme moi, « OH MON DIEU ! MERCI ! MERCI ! MERCI ! ». J’ai les larmes aux yeux en y repensant. Dieu notre père est tellement bon pour nous. J’ai alors vu des gens qui se précipitaient vers nous, certains pleuraient, d’autres riaient et s’étreignaient les uns les autres. Ils avaient l’air aussi heureux que moi, mais pourquoi ? Un policier était en train d’appeler à la radio, il disait : « Je les ai retrouvés, j’ai trouvé les enfants ! ». Il a dit aux autres policiers de remonter la rivière, ils nous recherchaient en aval car ils pensaient nous y retrouver. Quelques minutes plus tard, ils sont arrivés en disant : « Ce n’est pas possible que ce soit eux ! On ne peut pas rester 22 minutes sous l’eau et survivre pour le raconter ! ». L’équipe médicale qui se trouvait là était d’accord, ils sont tous repartis en aval. J’essayais de raconter ce qui s’était passé, mais je ne parvenais pas à parler, c'est-à-dire que mes lèvres remuaient mais aucun son ne sortait. J’ai regardé vers le ciel en disant : « S’il te plaît, rends-moi ma voix, je ne le dirai à personne ! ». Ma voix est revenue !

Je bégaie un peu aujourd’hui, mais cela m’est égal. Pour autant que je sache, ils nous recherchent toujours. Je ne sais pas ce qui est le mieux, être revenu ici ou savoir que nous ne mourons jamais. Maintenant, je prends les choses telles qu’elles viennent, j’essaie de tout faire avec amour. Mais c’est quelquefois très difficile parce que nous vivons dans un monde d’incertitudes. Les gens ignorent qui est Dieu en réalité. Ils me rendent très difficile de les aimer comme je le devrais, mais je leur pardonne et je les aime intérieurement, même si parfois je ne leur montre pas. Dieu sait ce que je veux dire.

Mes frères et moi n’avons pas parlé de tout cela jusqu’à Noël 2007 (38 ans plus tard). J’ai demandé à Marco s’il se souvenait de quelque chose, il a répondu qu’un ange lui avait demandé de ne rien dire. Une semaine plus tard, j’ai demandé à Carlon ce qui s’était passé. Il a dit que nous étions morts et qu’un ange nous avait sauvés. Il a également mentionné qu’il avait vu le film lui aussi. J’ignore pourquoi nous ne sommes jamais allés vraiment en profondeur dans cette discussion. Je crois que nous avons peur que quelque chose n’arrive, on nous a en effet demandé de ne pas en parler. Si vous n’entendez plus parler de moi, vous saurez pourquoi. En vieillissant, je ressens le besoin de dire au monde que Dieu et le paradis sont tout à fait réels. Il me faut être très responsable quand j’en parle. Je n’ai pas la sensation d’être celui qui écrit ces choses, c’est plutôt mon âme.

Je prie pour qu’un jour l’espèce humaine, les fils et les filles de Dieu vivent sur terre dans l’Amour et la Paix que j’ai ressentis, en réalisant que nous ne faisons qu’un. 

Questions-réponses supplémentaires :

Bonjour Dr Long,

Merci de m’avoir permis de raconter. Vous m’avez posé quelques questions et je vais vous répondre au mieux de mes possibilités. Je n’ai pas ressenti la voix, je l’ai entendue. On m’a dit de n’en parler à personne. Donc, la meilleure façon de répondre, c’est de me remémorer ce jour là. J’ai vu et ressenti toutes les merveilles de l’univers, comment toutes les choses sont faites et ce que sera la terre un jour. Je me rappelle avoir su tout cela, mais dès que je suis revenu, tout a disparu. Quand je suis sorti de l’eau, j’ai senti que la paix de cet endroit était toujours avec moi. J’ai essayé d’en parler aux gens mais je n’ai pas pu. Un jour j’ai voulu le dire à ma mère, mais quand j’ai ouvert la bouche, j’ai ressenti une vacuité intérieure, comme si l’âme avait quitté mon corps, que j’étais resté dans mon corps et pas dans mon âme (juste pendant une seconde). Ce fut très effrayant, le plus grand trouble de mon expérience, imaginez un corps sans âme ! J’ai donc vécu ainsi depuis lors, en me taisant !

Concernant votre seconde question, j’ai téléphoné à Marco après le travail et je lui ai posé quelques questions, je lui ai parlé de vous. Il m’a dit qu’il avait vu la lumière, il a revu sa vie et on lui a révélé des choses également, il ne souffrait pas et pouvait respirer, il se sentait aimé, il a dit à l’ange qu’il voulait revenir. L’ange lui a demandé de n’en parler à personne.

Mon frère Carlon dit la même chose. Nous avons tous vu le même ange quand nous sommes sortis de l’eau. Il avait la peau sombre, il était grand et magnifique, mais sans ailes. Je vous en dirai plus un jour (j’espère).

Soyez béni.

Glauco S. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Oui. En ce qui me concerne, il m’est difficile de trouver les mots pour décrire la beauté, le sentiment de paix et la réalité de tout cela.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Je suis resté sous l’eau 22 minutes.

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Oh OUI !

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus conscient et lucide que d’habitude.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Oh OUI !

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Je pense qu’on ne m’a pas tout montré pour une bonne raison. Mais ce que j’ai vu était très réel. Je veux dire plus réel que ce que je vois ici. Je ne me suis jamais senti plus vivant de toute ma vie.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. Je n’entendais pas avec les oreilles, j’entendais avec l’âme (difficile à expliquer).

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Amour, amour et aimé, vivant, mais j’avais le sentiment de ne pas être qui je pensais être, sentiment d’appartenance, joie, bonheur extrême. Citez un sentiment positif, je l’éprouvais de façon décuplée.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. J’ai vu un effet de tunnel parce qu’il  y avait de la lumière au loin.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Le simple fait d’y penser me fait pleurer. J’ai eu le sentiment que la lumière était Dieu. Mais j’avais 8 ans.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Ils m’ont dit qui ils étaient, mais je ne me souviens pas de leurs paroles, je les qualifie d’anges. Ils ne m’étaient pas familiers, mais eux me connaissaient ! Ils m’ont dit beaucoup de choses. L’ange se trouvait à ma droite, je n’ai pas eu l’impression qu’il s’agissait de Jésus.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. J’ai tout décrit plus haut, j’ai effectivement revu ma vie.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Indécis. Les choses vont et viennent à mesure que j’en ai besoin, ou que le temps est venu.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. J’ai vu la lumière des êtres vivants sur terre.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Quand je suis sorti de l’eau, j’ai senti que je pouvais faire une chose qui m’était impossible auparavant, mais quelque chose me retenait et je n’ai pas essayé (un genre de crainte). Aujourd’hui je fréquente l’église et je crois que j’en sais davantage que le prêtre. Je pense que nous ne comprendrons vraiment les Ecritures (notre manuel pour revenir chez nous) qu’après notre mort. Les Ecritures sont entièrement consacrées à l’amour que j’ai ressenti là-bas. La seule fois où je me suis vraiment senti vivant ici, c’est lorsque j’ai été amoureux d’une femme, mais c’est très douloureux quand celle-ci n’éprouve pas les mêmes sentiments. Quand je suis amoureux tout semble vivant, la musique, l’air, la pluie, le soleil. Je sens la présence de Dieu. Encore une fois, c’est difficile à expliquer.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. Je suis devenu le meilleur goal de ma ville. Je suis passé professionnel juste avant que nous ne déménagions en Amérique. Je voyais ou sentais le chemin que la balle allait prendre. Je suis devenu l’un des meilleurs chauffeurs de limousine qu’on ait jamais vu. Un jour j’ai conduit pendant environ 15 km avec un verre de vin sur le toit de ma limousine. Les gens me disaient de me garer, quand je l’ai fait, je me suis rendu compte que j’étais suivi. Aujourd’hui j’ai une société de peinture, on me dit que je suis un vrai artiste. J’essaie simplement de faire de mon mieux tout ce que j’entreprends.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Il m’a fallu 36 années pour me sentir libre d’en parler. Ma mère a été la première, mon épouse la seconde, j’en ai parlé au pasteur il y a 1 an. Je voudrais crier au monde ce que j’ai vécu, mais j’ai l’impression de ne pas pouvoir. Pouvez-vous m’aider ?

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Aussi réelle que les mots que vous lisez.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Je ne veux pas encore en parler maintenant, mais je peux dire une chose : « s’aimer les uns les autres est la chose la plus importante que nous puissions faire pour sauver nos âmes. ».

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Plus réelle maintenant que jamais. Alors que j’avais une vingtaine d’années, les médecins m’ont dit que je n’allais jamais pouvoir avoir des enfants. Mon fils à 8 ans. Rien n’est impossible à Dieu.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. J’ai pris conscience des besoins d’autrui.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Dieu est vivant ! Il est en moi. Je sais que c’est difficile à croire, mais Il est là.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Oui. Mais mon petit miracle veut prendre l’ordinateur, désolé. Vous pouvez m’envoyer un mail quand vous le souhaiterez.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Je ne crois pas que je pourrais mentir sur ce sujet.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions poser afin de vous aider à exprimer votre expérience ? Dites-le tout simplement au monde !!!