NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de George E

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je travaillais dans le bâtiment à Puerto Rico. C’était en 1967. J’avais 17 ans. J’ai contracté un cas grave de gastro-entérite, je n’étais pas en mesure de payer des soins médicaux appropriés. Je suis allé dans une clinique, on m’a donné un flacon de pilules, je suis retourné dans la chambre où je vivais. J’avais la diarrhée la plus grave qu’on puisse imaginer… c’est le moins qu’on puisse dire. Je perdais de l’eau à une vitesse fantastique, j’allais tout le temps à la salle de bain. La dame qui gérait les chambres a eu la bonté de m’apporter de l’eau, mais je n’ai quasiment rien mangé. Bon sang ! Qu’est-ce que j’étais MALADE ! Je m’affaiblissais de plus en plus.

Le huitième jour de cette souffrance, j’ai paru flotter tout droit vers le haut, hors de mon corps. J’ai donc regardé mon corps toujours allongé dans le lit tel un cadavre, j’ai dit : « Oh m… ! Je suis mort !! ». Fondamentalement, j’étais abattu. Mais la seconde suivante, j’ai pensé : « Hé ! Si je suis mort, qui pense ces pensées ?? ». Je me suis donc calmé et me suis senti très bien, en pensant : « Eh bien, c’est sûr, c’est plus fort qu’être malade comme un chien, sans problème. ». Donc, je flottais dans la chambre, d’accord ? Il faisait jour. A l’extérieur il y avait une église, c’était à Rio Pedras à Puerto Rico près de l’université, les cloches se sont mises à sonner. C’était normal. J’ai ressenti une forte pulsion pour le vérifier, j’ai donc flotté vers l’extérieur par la fenêtre. Dehors, la luminosité était éblouissante. Extraordinaire ! C’était TELLEMENT LUMINEUX. En bref, il était difficile de voir. Ne me demandez pas : voir avec quoi… parce que je n’en ai aucune idée, mes yeux étant restés dans mon corps. Néanmoins, je voyais le clocher de l’église, j’en ai fait le tour. A ce moment, je me sentais très joyeux. Je flottais de-ci de-là, libéré de mon corps ! Deux choses m’ont alors frappé à cet instant : premièrement, mon corps n’est pas MOI… c’est juste un corps ; deuxièmement, tout ce truc sur le paradis et l’enfer est un non-sens, on flotte tous paisiblement, car l’esprit perdure. C’était donc une chose extraordinaire de le savoir. Toutefois, mon corps a finalement manqué à une partie de moi-même, j’y suis retourné, je me suis en quelque sorte allongé dans mon corps. J’ai dormi. Dans mon souvenir suivant, la maladie avait cédé et je me rétablissais.

Maintenant, en conséquence de cette expérience, j’ai réfléchi au moment où l’esprit perdure, lorsque nous partons paisiblement. A un certain degré, j’ai entretenu cette idée depuis lors, mais maintenant je pense plutôt que ce n’était qu’un genre d’effet biochimique, rien de « réel » dans le sens surnaturel. J’accepte l’idée qu’il pourrait s’agir d’un genre d’hallucination, pourtant cela paraissait très authentique à l’époque. Donc, en ce qui concerne la signification réelle des Sorties Hors du Corps, je ne sais tout simplement pas. Mais je n’ai plus craint la mort en soi au cours de ma vie, j’en suis très reconnaissant. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Oui

Je prenais des médicaments contre la diarrhée.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Incertain

J’étais très malade, « menaçant ma vie » ? Probablement pas.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Je paraissais parfaitement lucide.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Oui. Je VOLAIS, cela ressemble donc bigrement à un rêve.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Complètement désincarné. J’ai vu mon corps sur le lit.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Au début, angoisse. Ensuite, joie et une sorte de curiosité.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Cloches d’église.

DESCRIPTION DES LIEUX : avez-vous reconnu des lieux familiers ou des lieux relevant d’enseignements religieux connus ou bien avez-vous visité des lieux peuplés de créatures incroyables ou surprenantes ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Elle était très brillante, aveuglante en fait, comme lorsqu’on est environné par la lumière d’un soleil très brillant.

Avez-vous vécu quelque chose pendant que vous étiez hors du corps ou dans un autre état de conscience modifié ? Oui

Je me suis envolé par la fenêtre, de-ci, de-là. C’était très agréable.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous remarqué la manière dont vos 5 sens fonctionnaient, si oui, en quoi étaient-ils différents ? Incertain

Eh bien, tout paraissait normal, tout simplement. J’entendais, je voyais etc. Je ne peux pas dire si j’avais une sensation de toucher. En fait, j’imagine que je pourrais dire qu’il n’y avait PAS de sensation ni de toucher. Mais ce n’était pas comme un engourdissement.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

J’ai conclu pendant l’expérience qu’il s’agissait d’une bonne blague vis à vis du Christianisme, que le paradis et l’enfer étaient à l’évidence faux et sans réalité, cela m’a amusé et m’a plu, que ces gens aient été tellement dans l’erreur et si stupides. J’ai été comme étourdi par le fait de savoir que la mort était si aisée et agréable. C’est ce que je ressentais à l’époque, il s’agissait seulement de partir en flottant.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui

J’ai décidé de retourner dans mon corps. J’ai pensé : « Bon, c’est super, mais ça suffit, je vais juste aller m’allonger dans mon corps, si je suis mort, pas de problème, sinon, ça me va aussi. ».

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Incertain

Je suis devenu un athée et non pratiquant encore plus convaincu. Auparavant j’étais incertain sur ce que revendiquent les religions, mais par la suite j’ai pensé : « Ces types ne sont que des artistes de l’escroquerie, il n’ont aucune preuve ce qu’ils avancent. ».

Comment l’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Cela m’a peut-être rendu plus serein. Cela m’a certainement fait devenir anti-religieux d’une manière plus tranchée.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Incertain

Je n’ai pas eu peur de la mort.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Je ne mets pas vraiment l’accent sur la dimension spirituelle supposée, je n’en ai pas parlé à de nombreuses personnes, mais j’ai dit à quelques unes qu’il n’y a rien à redouter de la mort, que nous allons partir en flottant paisiblement.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? D’une certaine façon j’étais satisfait.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure a été de voler. Il n’y a pas eu de pire en fait.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Après des années de réflexion sur le sujet, je ne pense pas que mon expérience constitue quelque chose qui tende à prouver que l’esprit, ou l’âme, ou la pensée survive après la mort. Je pensais à l’époque que c’était ce que mon expérience démontrait, mais maintenant j’ai tendance à penser que c’était juste un genre de phénomène biochimique. De toutes façons, cela n’a pas vraiment une grande importance.