NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Gary J

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

En août 1995, on a diagnostiqué chez moi une cardiomyopathie dilatée. mon état a continué à se détériorer progressivement. Le matin du 27/03/98, je me suis plaint d’un état grippal et je me suis étendu sur le canapé.

Immédiatement après, j’ai été environné par une obscurité totale, je me sentais euphorique et très aimé. J’ai entendu quelqu’un m’appeler au loin, c’était l’équipe d’urgence. Ils ont dit qu’il avaient pratiqué 3 défibrillations sur moi, qu’ils étaient sur le point d’abandonner à moins que je ne présente une réaction. J’ai regardé autour de moi et je n’ai vu que l’obscurité, j’avais toutefois le sentiment d’être au bord d’un gouffre, j’ai compris que pour rester en vie il me fallait le franchir d’un bond. J’ai pensé qu’il valait mieux tenter de sauter par dessus, j’allais en effet retourner vers Dieu si j’échouais. Mon amour pour ma femme et mon fils constituait la raison principale pour laquelle je voulais revenir à la vie. C’était totalement égoïste dans le sens où j’avais le sentiment de ne pouvoir être heureux au paradis sans eux. J’ai bondi et tendu les bras au maximum pour m’agripper à ce qui pouvait être à ma portée. Mon souvenir suivant est mon réveil aux soins intensifs environ une semaine plus tard, ma femme était présente. Je lui ai demandé ce qui s’était passé, elle a répondu que l’équipe d’urgence avait pratiqué 3 défibrillations sur moi, sans réaction de ma part. Ils m’ont alors appelé en me demandant un signe de vie. Ma femme m’a dit qu’ils ont alors vu ma main bouger. En se fondant sur ce mouvement, ils ont tenté une quatrième défibrillation. Ils ont dit que c’était inhabituel, normalement ils abandonnent après la troisième tentative. Environ 2 ans plus tard, j’ai reçu un appel téléphonique de l’équipe d’urgence qui s’informait de mon devenir. La personne à laquelle j’ai parlé a déclaré qu’elle ne s’attendait pas à me parler, en effet, aucune personne aussi malade que je l’étais ce matin là ne s’est jamais rétablie. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Oui. J’étais sous soins médicaux et je continue de prendre de nombreux médicaments pour le cœur à cause de ma maladie ainsi que d’une valve cardiaque artificielle implantée dans les années 70.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Totalement conscient, bien que sans connaissance d’un point de vue humain.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Non

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Au travers des discussions avec ma femme qui était présente durant la totalité de l’événement.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. J’ai eu la sensation de traverser un abîme, pour survivre il me fallait le franchir d’un bond.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Colère d’avoir été ravi à ceux que j’aime, mais en présence d’un amour extrême.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécis.

De quelle manière l’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je juge moins les gens.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. A ma femme et mon fils.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Joie et gratitude.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été d’arriver à revenir. La pire a été la lutte aux Soins Intensifs pour revenir.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Non. Si ce n’est que je suis heureux d’être de retour. L’infirmière de mon cardiologue a déclaré à ma femme et moi que ce médecin m’appelle le « miraculé ».

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : Aucune.