Page d’accueil – NDERF

EMI de Gail T

Témoignages d’EMI
Partagez votre EMI

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

          On m’a fait une anesthésie pour effectuer une opération mineure et superficielle consistant à brûler des kystes dans le canal vaginal. le médecin m’a dit qu’après que l’opération ait été effectuée avec succès, j’avais commencé à éternuer violemment. Il m’a raconté que lorsqu’il a couvert ma bouche avec la main, je ne parvenais pas à respirer par le nez.

Je ne me souviens que du dernier éternuement ! Je me suis éternuée hors de mon corps et j’ai vu, autour de la table d’opération, les personnes qui s’occupaient de moi. J’ai ensuite traversé ce quelque chose obscur. Je ne me rappelle pas tellement bien cette partie. Je me souviens seulement que tout à coup, j’ai flotté dans une rivière éternelle de formes géométriques translucides ayant la taille d’un homme. Toutes les formes étaient des polygones variés mais il n’y avait aucun cercle ni triangle. Ces formes étaient luminescentes avec des couleurs pastel : jaune pâle, rose, bleu éteint. Je voyais cette rivière infinie et je savais que je me trouvais dedans.

Une terrible tristesse m’a envahie. C’était un endroit très étrange pour moi et je pensais à mes parents et à mon frère. Je savais qu’il n’allaient jamais me revoir. Je ne voulais pas rester là… Je me languissais de notre monde physique où je pouvais voir une table comme une table et une chaise en tant que chaise, etc.

Au lieu de cela, je me sentais très seule. J’étais perdue dans l’infini pour toujours. C’était comme être prisonnière à l’isolement  pour l’éternité, sans rien d’autre que mes pensées et mes émotions. Je pouvais me souvenir de tout (je n’ai pas revue ma vie). J’étais trop occupée par mon désir de revenir dans le monde physique. C’était peut-être quelque peu effrayant pour moi. J’ai toujours détesté être seule.

Je savais qu’il existait un point particulier un peu plus loin que l’endroit où je me trouvais, si je le passais, je ne pourrai jamais revenir. Ce point n’était pas marqué, je savais malgré tout qu’il était là. Je pouvais également voir au delà de ce point et je savais que là bas, c’était exactement pareil que l’endroit où je me trouvais.

Tout à coup, j’ai senti une force énorme me repousser dans mon corps par l’anus. J’ai ressenti des fourmillements dans les pieds d’abord, puis dans les mains. J’ai ouvert les yeux et la première chose que j’ai vue, c’était les trois triangles formés par les angles des murs à l’endroit où ils rejoignent le plafond. Les murs étaient d’un vert plus clair que le plafond.

Le médecin est venu me voir et m’a dit que j’avais fait peur à tout l’hôpital. Il m’a raconté que j’étais « violette » avec des yeux protubérants, il avait déjà pris mon passeport US dans mon sac à main, afin de signaler à l’ambassade Américaine qu’elle devait prévenir mes proches que je venais de mourir.

Après cette expérience, j’ai parlé au meilleur ami de mon père, il était docteur en philosophie et anciennement grand rabbin de Lima et de Mexico. Il m’a dit qu’il ne s’agissait pas d’un rêve. Si cela avait été un rêve, il aurait pu me l’expliquer.

Un autre ami était psychiatre et écrivain. Il m’a affirmé que ce n’était pas non plus une hallucination.

Je suis revenue aux USA. Je suis tombée malade de façon chronique avec des infections des voies respiratoires supérieures et finalement j’ai subi une rhinoplastie pour corriger une déviation de la cloison nasale afin de me débarrasser des infections.

J’ai entamé des recherches débridées, lisant, rapprochant différents cultes et religions, cherchant des réponses. J’ai lu des livres sur la Kabbale… Ma recherche semblait guidée malgré tout. Je passe encore par des stades d’agitation et de croissance spirituelle suivis par des périodes de calme.

Je suis maintenant consciente que j’ai des guides spirituels. Je sais quand ils orientent les choses ou quand je rencontre quelqu’un que je suis censée rencontrer.

Peu de temps après cette expérience, j’ai paru savoir des choses qu’il m’était impossible de connaître… cela ressemble à du pur instinct, ou à une capacité télépathique quelconque, uniquement avec certaines personnes… pas tout le monde.

Par exemple, quand je vivais à Caracas au Venezuela, je suis allée à une fête donnée chez un sénateur. Son fils était mon ami. Je m’ennuyais beaucoup dans les fêtes mondaines superficielles et je me suis retrouvée dans la bibliothèque du père à regarder les livres. J’ai été particulièrement intriguée par un livre de poche de Jane Roberts : « Seth ». Lorsque mon ami a vu que je lisais ce livre, il m’a proposé de le garder. Seth explique beaucoup de choses. Aujourd’hui, Seth est cité dans les cercles de physique quantique parce que les cordes ont été décrites par Seth avant que nos physiciens n’en connaissent l’existence. Mes guides m’ont même envoyé un ami, qui maintenant compte parmi mes meilleurs amis et guides, il est chimiste, mathématicien et avant tout physicien en physique quantique. Naturellement, comme nombre de nos grands penseurs, il est Italien et par bonheur nous rend visite deux fois par an. C’est ainsi que je le guide parfois et qu’il m’explique des concepts avancés.

J’ai également été appelée par un des amis de mon frère et invitée à un week-end de séminaire sur le contrôle de la pensée. La pièce était remplie de médecins, de dentistes, de professionnels etc. A un moment ils parlaient des Guides Spirituels. J’ai levé la main et j’ai demandé : « Qui sont ces guides ? ». Le responsable du séminaire était toujours très dur avec moi à chaque fois que je posais une question. En fait, il était parfois carrément offensant. Une fille derrière moi a essayé de me défendre contre ses attaques, elle lui a dit : « Peut-être que c’est nouveau pour elle et qu’elle ne sait pas ! ». Ce à quoi il a répondu : « Qui, cette jeune femme ? Elle ne sait pas ?… Je veux que vous sachiez tous qui est cette petite dame. Si tous autant que vous êtes, vous vous étiez assis et aviez lu pendant les 10 dernière années, vous ne sauriez pas ce que sait cette jeune femme ! Sa connaissance concernant la métaphysique, l’ésotérisme etc. est quasiment encyclopédique ! »

J’ai appris la manière de capter l’énergie dans son cours, j’ai appris à soigner avec les mains et l’esprit, nous avons même fait des exercices pour tenter de pénétrer dans une dimension différente. Les techniques sont fondamentalement les mêmes que celles utilisées en hypnose et en autosuggestion (visualisation) etc.

J’ai très rarement utilisé mes pouvoirs de guérison. Lorsque je le fais, mes mains deviennent chaudes et elles sont parfois douloureuses pendant une séance. 

Voilà ce que j’ai appris et comment j’explique mon expérience : 

Lorsque j’ai quitté mon corps, j’avais encore des pensées et des émotions. Par conséquent, l’âme, mon âme a effectivement quitté le corps en un paquet d’énergie (pensée/émotion). Je ne peux pas vous dire à quelle distance ni à quelle vitesse voyage l’âme. Je suis certaine que j’ai traversé une dimension, hors du physique, vers quelque chose d’autre où les expériences sont pensée/énergie. Chaque lumière que j’ai vue était une autre âme. Je flottais dans une rivière d’âmes. Dans la Kabbale, il est fait allusion à Dieu sous le terme Ein Sof. La traduction littérale de l’Hébreu étant : « Il n’y a pas de fin ». En d’autres termes, Kabbalistiquement, Dieu est l’infini. Bien ! Mais L’infini de Quoi ? Toutes les âmes qui ont jamais existé, qui existent et qui existeront. Chaque lumière est une particule de Dieu, L’Infini ! Et l’Energie (pensée/émotion) est par conséquent à la fois infinie et omnipotente. Maintenant je comprends pourquoi nous disons d’une personne qu’elle est « éclairée ».

Où étais-je ? Au Paradis ou en Enfer ? En fait, on va exactement au même endroit. Si l’on parvient à se connecter aux autres lumières, alors, on n’est plus seul, on est au Paradis ! Si l’on ne parvient pas à se connecter, alors on est perdu dans l’éternité, totalement seul, sans relation avec quoi que ce soit sinon ses propres pensées et émotions ! Pour moi cela représente un emprisonnement éternel  à l’isolement! Si ce n’est pas l’Enfer, alors je ne sais pas ce qu’est l’Enfer. Je crois maintenant que l’Amour est l’énergie qui permet de se connecter. C’est la même chose qu’un protocole de communication nécessaire pour se connecter et communiquer avec les autres âmes et faire partie de Dieu (retourner à Dieu). Je sais que je ne le méritais pas à cause de la manière dont j’avais vécu avant l’expérience.

Malheureusement, je retombe encore pour un temps dans ces anciens comportements. J’avais encore besoin de grandir tandis que je cherchais. Je ne me suis pas corrigée avant 1986. En 1987 j’ai rencontré mon mari, et en 1988 je me suis mariée. Ma vie et mes valeurs sont totalement différentes. Ma propre famille ne me connaît pas vraiment.

Jésus avait raison lorsqu’il a dit : « Dieu est dedans, dehors et partout. » Cette rivière de lumières était l’unité de toutes les âmes. Nous sommes tous une partie de Dieu et Dieu est réellement tout ce qui est. Dans le Judaïsme nous disons : « Ecoute, Oh Israël, le Seigneur notre Dieu, le Seigneur est Unique !

Dans la Kabbale, l’âme émane de Dieu et elle se trouve sur le chemin du retour. En suivant ce chemin, on dessine tout simplement le symbole mathématique de l’infini.

Dans le Judaïsme, on nous enseigne qu’il nous est maintenant permis de prononcer le nom de Dieu. Par ailleurs, le tétragramme YHVH (écrit sans voyelles en Hébreu) ne peut se prononcer physiquement, sans les cordes vocales. En fait, nous énonçons YHVH à chaque moment de notre vie, c’est la représentation de chaque respiration. Lorsque nous ne pouvons plus inspirer YH, expirer VH…alors nous cessons de vivre.

L’autre question que je me posais était : « Je ne suis jamais venue à cet endroit auparavant, comment puis-je connaître le point que je ne dois pas traverser sous peine de ne pas revenir ! ».

J’avais le choix de continuer contre cet énorme désir de ne pas traverser ce point. Mais si je ne suis jamais venue à cet endroit avant, comment sais-je cela ? Le point n’est pas marqué et je n’ai aucun souvenir d’être venue là jamais?

Ma conclusion a été que je dois être déjà venue là auparavant, mais je l’ai sans doute oublié au moment de la naissance. Je ne peux toujours pas trouver d’autre explication.

J’ai demandé à un rabbin très particulier (il est médium à Sao Paulo au Brésil) : « Pourquoi suis-je revenue ? », il a répondu : « Parce que le Seigneur a eu pitié de vous. ».

J’ai toujours le sentiment de devoir accomplir une mission, mais j’ignore en quoi elle consiste. Ce que j’ai appris de cette expérience est trop important pour que je puisse l’écrire en une soirée seulement. Il serait probablement mieux que quelqu’un m’appelle.

 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Oui

Précisez : Le Ketalar, connu pour provoquer une dissociation du corps, il est utilisé en raison de cet effet pour des patients ayant de graves traumatismes ou des brûlures.

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Non

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? Je peux la décrire en détail aujourd’hui. Ce que j’ai vu était absolument au delà de tout ce que je pourrais raconter dans notre monde matériel. Mais je peux quand même le décrire en termes physiques.

Je pense qu’après avoir lu des tomes et des tomes de livres et m’être familiarisée avec différents modes de pensée religieux, je peux expliquer ce que j’ai vu et l’endroit où je me trouvais. En fait les meilleures explications sont Kabbalistiques et sont également explorées de manière récente en physique quantique.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais totalement consciente tout au long de l’expérience. Mes pensées étaient claires et j’éprouvais une terrible tristesse.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? La partie effrayante de l’expérience c’est qu’elle était totalement dissemblable de tout ce que j’aurais pu concevoir auparavant. C’était différent de tout ce que mon imagination pourrait avoir créé. C’était un environnement qui m’était totalement étranger.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : je l’ai déjà longuement décrit plus haut.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Une terrible tristesse et un désir ardent, une nostalgie de ce monde.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Je n’entendais absolument rien à part le bavardage de mes propres pensées.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Incertaine

Précisez : Je suis passé d’un regard sur mon corps en contrebas, entouré des médecins s’occupant de moi sur la table, à une brève obscurité, directement, je crois, dans la rivière infinie des lumières.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Précisez : je me trouvais dans la Rivière des Lumières

Avez-vous rencontrés ou vus d’autres êtres ? Non

Précisez : je n’ai rien vu qui ressemble à quoi que ce soit sur cette Terre ! Je percevais une autre dimension. Je voyais sans yeux, ce que je voyais ressemblait plutôt à un genre de mousse cosmique.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Précisez : j’étais au courant pour le point que je ne devais pas dépasser. Le Seigneur seul sait comment !

Mon expérience m’a éveillée à une nouvelle vie de recherche avide d’explications et de réponses à ce que j’avais vécu…ce que j’ai appris par la suite a complètement changé ma vie pour le meilleur.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui

Précisez : des choses qui sont écrites dans les livres, dans différentes religions. Les livres de Seth, Lazaris, la Bible, la Kabbale, certains principes et concepts hindous.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui

Précisez : une dimension différente. Voir ma description plus haut.

Avez-vous éprouvé une modification de l’espace ou du temps ? Incertaine

Précisez : j’étais dans l’éternité et je voulais en sortir. Je n’ai aucune idée de la durée de mon expérience.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Précisez : absolument, voir mes descriptions plus haut. Connaissance du point de non retour, même si je pouvais voir dans l’éternité.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui

Précisez : il s’agissait de ce point de Non Retour invisible. Je n’ai pas traversé cette limite, je ne le souhaitais pas. Je savais que si je le faisais, il n’y aurait pas de retour. Je savais et je pouvais voir qu’au delà de cette limite, ce serait exactement pareil que l’endroit où je me trouvais à ce moment là. Mais je désirais terriblement repartir. J’avais peur de rester… cela m’était étranger et je n’avais personne pour me réconforter. Aucun guide, personne ! Je flottais simplement dans cette Rivière de Lumière.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Oui

Précisez : j’ai toujours une vive connaissance d’évènements à venir. 10 ou15 ans auparavant, j’ai prédit à mon mari nombre des choses qui se produisent aujourd’hui. C’est vraiment bizarre. J’ai ces impressions, tout simplement.

Il arrive parfois, lorsque je parle de quelque chose, que je sente les mots s’écouler à travers moi, mais j’ignore comment.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui

Précisez : Oui, je voulais désespérément revenir ! le Monde me manquait !

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Précisez : accroissement de l’intuition, des prémonitions, de la télépathie avec certaines personnes et la capacité de guérir lorsque j’y applique mon esprit. Je me mets rarement en situation de guérir. Je ne l’ai fait que lorsqu’on m’a dit que les médecins avaient abandonné et qu’ils laissaient la personne mourir. J’ai provoqué des changements nets, dans un cas j’ai fait sortir du coma une femme qui avait subi une rupture d’anévrisme. Je suis sortie de la chambre en démentant ses médecins. J’ai dit qu’elle allait en sortir…et elle l’a fait !

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

Précisez : je l’ai déjà partiellement décrit plus haut, mais c’est un autre sujet dont il me faut parler plus avant avec un chercheur.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? J’ai une conception de Dieu totalement différente de la plupart des gens. J’accepte la religion (le dogme) en tant qu’hasard de la naissance. Par contre, ma vision est universelle et englobe tout. Je crois que toutes les religions sont des routes différentes vers la même vérité. Il n’y a qu’UNE vérité… aucun de nous ne la possède séparément, nous la possédons tous dans l’Universalité. Ce qui existe dans ce monde c’est le manque de compréhension et de tolérance.

J’établis cependant une limite pour tous les enseignements religieux qui prêchent la haine envers qui que ce soit. Particulièrement ceux qui affirment être les détenteurs de la vérité Unique, que tous ceux qui ne croient pas comme eux sont des infidèles et doivent mourir.

Nous sommes tous une partie de Dieu, (comme une cellule dans notre circulation sanguine). Le lien entre nous et notre seule manière de retourner à l’UNIQUE, c’est l’Amour. Il s’agit du protocole de communication universel. Sans amour, nous ne pouvons communiquer les uns avec les autres et encore moins avec DIEU. Je respecte la foi de chacun et je ne crois pas au prosélytisme. On nous a tous inculqué un système de croyance au hasard de notre naissance. Ces croyances nous sont transmises par nos aînés. Les croyances sont impossible à modifier…même par la raison. Une personne ne peut changer ses propres croyances que si elle croit réellement autrement, qu’elle est ouverte à la logique. La plupart des systèmes de croyance n’ont rien à voir avec la logique. Ils existent, tout simplement.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui

Précisez : de manière assez intéressante, pour une raison que j’ignore, je ne raconte cette expérience qu’à des personnes qui semblent prédisposées à accepter ce genre de conversation de pensées.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Tristesse, solitude et nostalgie.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La nouveauté de l’environnement était à la fois la meilleure et la pire partie. Cela m’était totalement étranger et, par conséquent, très effrayant pour moi.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Précisez : j’ai cessé d’être rebelle. J’ai fini par être plus à l’aise avec moi-même.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Précisez : J’ai tant appris à la suite de cette expérience, que je n’aurais tout simplement pas pu mettre tout cela par écrit en une seule séance. Je préfère aussi en parler plutôt que l’écrire. A moins que je ne m’installe à une table et que j’écrive officiellement un livre sur le sujet, avec des références etc.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : en fait, il semble que j’aie répondu à tout dans la première partie, là où vous m’avez demandé de décrire mon expérience. Certaines des questions étaient redondantes dans mon cas, mais je vois à quels endroits certaines personnes n’auraient pas développé la description, comme je l’ai fait, afin que vous puissiez avoir les informations nécessaires.

J’ai recherché des gens comme vous pour leur raconter mon histoire. Le sujet se prête aux recherches. Mes propres parents ne croient pas un mot de tout cela. Ils ne croient pas que l’expérience de mort imminente existe. Je sais que ce que j’ai vécu était réel.