G. Bryan B 184

NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de G. Bryan B

Description de L'Expérience :

Même si elle est lamentablement vraie, l’histoire qui suit peut en sembler une que j’aurais passé quelques nuits à concocter ou qui pourrait être mise sur le compte de substances altérant l’humeur (substances que j’avais l’habitude d’appeler des « drogues récréatives » la plupart n’étant pas pharmaceutiques). Je souhaiterais honnêtement que ce soit le cas.

Ça commence en juin 1975 : j’ai roulé avec un Ford Bronco presque neuf dans un canal d’irrigation vide et il s’est renversé. Lors de l’accident, j’ai été assommé. Quand je suis revenu à moi, parce que je ne pouvais pas ouvrir les portes, j’ai dû briser le pare-brise avec mes pieds et me faufiler entre le capot et le fossé. Voici où ça frappe… moins de douze heures plus tard, ils (les responsables de l’irrigation) ont rempli le canal pour la saison. Voici la première fois !

Juillet 1978 : j’ai fait se soulever un Plymouth à quatre portes, toit rigide (pas un MG Midget ou quelque chose du genre) avec une moto Kawasaki 900. Les blessures subies : importante fracture du crâne (à travers un casque de Bell à couverture complète), coiffes des rotateurs déchirées dans les deux épaules, bras inférieur gauche cassé (les deux os) près du poignet, pouce droit cassé et fracture multiple du fémur droit. La jambe a nécessité une plaque de 9 pouces et 14 vis pour la réparer. J'ai parcouru 91 pieds dans les airs depuis le point d'impact avant de retoucher le sol. Je ne suis même pas sûr qu’Evel Knievel ou son fils Robbie auraient essayé celle-ci? Deuxième fois !!

Août 1981 : mon tirant (composante centrale de la barre de direction) s'est cassé, j'ai perdu le contrôle de mon véhicule (un pick-up) – et j'ai quitté la route de mon côté, j'ai changé de direction quand le véhicule a frappé un trou et est revenu sur la chaussée (traversant dans la voie de circulation inverse) pour être frappé par un autre pick-up piloté par un type trop ivre pour marcher (donc il a dû conduire).

J'ai été projeté dans la cabine de mon camion, frappant avec force la région occipitale de ma tête contre l’arrêt de porte côté passager, assez pour me « retrouver mort » quand l'ambulance et les ambulanciers sont arrivés. (J'avais une fracture interne à la tête et des lésions de la tige cérébrale), j’étais suffisamment vivant pour être chargé dans le wagon de viande (ambulance) et transporté dans le coma à l’unité de soins coronariens de l'hôpital St. Alphonsus.

On m’a installé un poumon d’acier (respirateur) et étendu sur une couverture d'eau glacée dans l’espoir de contrôler un début d’élévation de température. Après dix jours, j'ai été déplacé jusqu'à l'unité de soins intensifs. À partir de là, j'ai été transporté dans un centre de convalescence (encore comateux) où je suis resté jusqu’aux environs du premier novembre. C’est au centre de convalescence que j'ai commencé à sortir du coma.

Vers le milieu du mois, j'ai été emmené à l'hôpital de réadaptation d'Elks où j'ai été placé et où je suis resté pendant les trois mois suivants subissant différents types de traitements. Pendant que j’étais à Elks, j’avais des caillots de sang dans les jambes et je me crachais littéralement les poumons. Quand je suis sorti de là, ma mère a été informée que je ne serais probablement jamais capable de remarcher sans aide ou d’être en mesure de faire quoi que ce soit de constructif. J'adore quand les médecins se trompent. Ça fait trois fois !!!

Inutile de dire que ce qui a suivi a littéralement été des années de thérapies ambulatoires, de régime alimentaire (j'ai gagné et perdu plus de 100 livres), de séances d'exercice intenses, de scolarité supplémentaire, de réapprentissage à parler, à marcher, s'habiller, manger, etc. Toutes ces choses que la plupart des gens prennent pour acquis, je remercie Dieu chaque jour d’être capable de les faire à nouveau (ou de les faire encore).

Pour revenir au dernier accident : après le coup à la tête, je me rappelle « tomber » de mon corps dans un long tunnel. À mesure que je parcourais ce tunnel, il se transformait en taches de couleurs pastel. Quand je suis arrivé au bout (bien qu’il me semblait être son commencement), j’étais dans une pièce qui avait l’air de l'intérieur d'un nuage comme on le voit du hublot d’un avion. Et je n'étais pas seul ! (Je me souviens aussi avoir regardé en bas la scène de l'accident et penser d'une manière très détachée « On dirait que le gars (moi) se trouve dans la « ville-de-la-douleur. »

L'être qui était là avec moi m’apparaissait comme rien de moins qu’une énergie rayonnante. Avez-vous déjà regardé directement une ampoule 100 watts ? OK, imaginez maintenant une ampoule 50 000 watts que vous pourriez regarder directement sans que ça vous blesse les yeux. Jamais je n’ai senti une telle pureté, un tel amour, une chaleur, une intelligence, une telle compassion et une telle compréhension. Il y avait suffisamment de présence en personnalité dans cette entité pour former une petite foule.

L’expression connue « ma vie a défilé sous mes yeux » s’est concrétisée pendant que j'étais avec cet être. Bien que cela n'ait jamais été dit, j'ai eu l'impression que cet être était déçu que je n’aie pas profité de mes « cadeaux ». On m'avait donné des cadeaux sous la forme d'un QI suffisant pour une personne et demie (à peu près).

C'est alors que l'être m'a parlé (avec une voix directement à l'intérieur de ma tête). On me demandait si j’avais envie d’aider. Avant que j'aie fini de former la pensée « certainement » dans mon esprit, nous avons été transportés dans une vaste bibliothèque sans dimensions (ou c’est ainsi qu’elle m’est apparue à l'époque). « L’être » m'a à nouveau parlé, me donnant une liste des choses pour lesquelles il voulait que je fasse des recherches à la bibliothèque.

« L'être » est parti et je suis allé dans la bibliothèque où j’ai commencé la recherche demandée. Mais pas en allant de livre en livre comme on peut s'y attendre. Je suis entré dans l’édifice et je me suis assis dans une petite pièce en face d'un terminal d'ordinateur qui a répondu à mes pensées. L'information sur n'importe quel sujet sur lequel je me concentrais, apparaissait et défilait à une vitesse de lecture parfaite (pour moi).

Plusieurs choses étranges sont à noter: 1) Je n'ai jamais vu personne d'autre à la bibliothèque pendant tout le temps que j'y étais. 2) Même s’il semblait que j'étais là depuis très longtemps, l’endroit n'a jamais fermé, les lumières n’ont jamais été atténuées – je n'ai jamais eu soif, faim, n’ai été fatigué de lire ou même n’ai eu à utiliser les toilettes. 3) Au moment où je suis entré dans la bibliothèque, j’ai ressenti comme un vieil instinct (comme le saumon en fraie) qui a pris le dessus et j'ai en quelque sorte simplement « su » ce qui devait être fait. Note de l'auteur : la chose la plus bizarre dans tout ça c’est que rien ne m’apparaissait même un peu bizarre (ou remarquable) à ce moment-là.

Alors que j'approchais la fin de la liste des sujets de recherche que j'avais reçue, soudain une « voix » s’est fait entendre dans ma tête (presque comme celle de l'être, mais clairement une autre voix) annonçant que la bibliothèque allait fermer. J'ai donc fini le sujet que je lisais et je suis sorti et je me suis assis sur les marches pour attendre le retour de mon hôte.



J’étais encore là en train d’attendre quand je suis sorti du coma des mois plus tard, ignorant où j’étais allé ou ce qui m'était arrivé. Ce n'est que quelques mois plus tard, alors que j'étudiais la microélectronique et les principes qui s'y rattachent (avec l'intention de rejoindre le marché du travail) que ces événements et les informations qui y étaient associées ont surgi de ma tête. C'était étrange, je m'asseyais pour étudier – d'une façon ou d'une autre je tombais dans un de ces dossiers d'information cachés dans ma tête ... et qui émergeait jusqu'à deux ou trois heures plus tard, j’étais stupéfait de ce que j'avais trouvé caché là !

Je sais que cette information ne m'a pas été donnée uniquement pour mon bénéfice. Dans la mesure où je suis capable de le vérifier, cette info, était / est destinée à l'espèce entière de sorte « d’améliorer la condition de vie humaine » (si vous voulez ?). Pour l'instant, je n'ai que l'idée que ce doit être mis en œuvre dès que possible..., mais en même temps je n’ai aucune idée de la manière dont cela peut être fait. Cependant, un plan d'action défini figure dans le dernier paragraphe.

En évaluant la proposition finale, veuillez prendre en considération que ma santé semble se diriger vers le meilleur, et je me considère de beaucoup chanceux d'être assis ici à écrire ceci pour commencer. Le plan d'action proposé (bien qu'il améliorera la vie de la plupart d'entre nous actuellement en vie) est principalement destiné à réparer les dommages que nous avons tous déjà fait à la maison que Dieu nous a laissée en tant que gardiens pour les générations à venir. Afin que nos petits-enfants puissent transmettre cette glorieuse planète à leurs petits-enfants – et que nous puissions commencer à réintégrer les précieuses leçons que les indigènes (Amérindiens) n'ont jamais perdues de vue.

Nous avons à la fois les habilités et la capacité de laisser un héritage à nos descendants, dont les plus cruels d'entre nous pourraient être fiers. Pourtant, en raison de la façon dont nous avons structuré notre société, la plupart d'entre nous avons peur de changer cette structure par crainte de manque de rétribution ou par peur du ridicule vis-à-vis nos semblables. Quelle que soit la bonne intention de la motivation sous-jacente.

Je crois honnêtement que j'ai été renvoyé ici, avec assez d'informations techniques dans ma tête pour garder une très grande équipe de docteurs, des scientifiques, d’ingénieurs, de techniciens et de chercheurs dans plusieurs disciplines plus occupés que le proverbial « Concours de coups de pied pour unijambiste » pour une vingtaine de décennies (peut-être plus). Si je ne peux pas faire plus que de servir de catalyseur pour amorcer ce changement de mentalité, ** au moins, j’aurai l'impression que j'ai fait ce qui était en mon pouvoir pour partager l'amour qui m’a été montré à maintes reprises.

** Mais au-delà du simple rôle de catalyseur, je pense qu'il serait prudent au moins minimalement de me positionner comme une force directrice derrière l'idée présentée dans le dernier paragraphe. En effet, au-delà de la prise de conscience technologique, une partie de ce qui m'a été donné était un « manuel de mise en œuvre » ou « plan d’action » en quelque sorte.

J'ai eu 42 ans le 17 du mois dernier et j’ai cherché pendant des années une avenue par laquelle je pourrais dispenser une partie de cette information (les neuf dernières années). M. Williams rencontre des personnes très logiques et authentiques qui se soucient des autres, comme Mme Winfrey et beaucoup d'autres mentionnées dans le dernier paragraphe. Si c’était possible, je voudrais rencontrer Montel ou Oprah à l'une ou l'autre de leur rapide convenance? Bien qu’idéalement, il serait préférable que ces idées / concepts puissent être présentés à suffisamment d'individus simultanément comme pour remplir un stade (voir le dernier paragraphe).

Il y a un fort degré de possibilité qu'une partie de cette information puisse être utilisée pour : retarder la dégénérescence progressive de la maladie de Parkinson de Michael J. Fox et de nombreux autres travaux qui pourraient être considérés comme « philanthropiques » par nature... ce qui pourrait être considéré comme une dimension particulièrement importante.

Essentiellement, ce que je demande, c'est votre aide et votre support afin que je puisse tous vous aider à mettre en œuvre une réalité plus viable (ou un mode de vie convivial). Pour vous aider à guérir les blessures de Gaia (en mythologie grecque : la déesse de la terre). Pour provoquer un détachement de l'esprit mercenaire qui prévaut, un égo étroit et myope axé sur l’idée mal fondée que « nous les gens semblons avoir achetée et nous être enlisés dedans ». Il incombe à tous les habitants de cette planète de prendre soin de notre maison et les uns des autres. Faire autrement peut être d’une grande imprudence !

Quelques réflexions à méditer :

Ai-je été dans une "bibliothèque"? – J’en doute sérieusement. Cela m’est probablement apparu de cette façon afin que mon esprit puisse traiter l'information présentée.

Et si un consortium de philanthropes était créé ? Ce groupe d’individus pourrait inclure (mais n’en être pas limité à) : Montel Williams, Oprah Winfrey, Ted Turner, Bill Gates, Donald Trump, Steven Forbes, le candidat présidentiel Bush et son père, John Elway et ses pairs dans tous les sports, toutes les personnalités du domaine du divertissement, Norman Swartzkoff, Colen Powell, etc. (Je suis certain que vous avez une idée générale de ce que je veux dire ici.) Plusieurs des personnes citées ont déjà manifesté de nobles intentions philanthropiques pour faire des dons et / ou participer à des causes humanitaires dignes d’intérêt. En bref, quiconque a déjà eu un petit penchant philanthropique serait un atout – donateur / participant à cette entreprise de grande envergure et à long terme. Je ne vais pas vous mentir et essayer de vous vendre l’idée que ce sera d’une grande facilité ou que ce sera accompli du jour au lendemain. Mais je vous dirai que cela peut se faire et que c'est un plan d'action qui doit sérieusement être engagé. – POUR NOTRE BIEN À TOUS !

Mi taku oyasin – Portez-vous bien

(Vous tous de ma famille)

Renseignements généraux :

Genre : homme

La date à laquelle l'EMI est survenue : le 12 août, 1981

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ? Oui   Accident   Traumatisme crânien et lésions cérébrales

Éléments de l'EMI :

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ? Mitigée

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience ? Indécis   J’avais bu quelques bières avant l’accident

L'expérience a été onirique de quelque manière ? L’expérience m’a semblé aussi réelle que la chaise sur laquelle vous êtes assis vous paraît réelle en ce moment. Revenir et apprendre à m’ajuster à ce qui m’est arrivé semble la partie « rêve » de cette expérience. 

L'expérience incluait : une expérience hors du corps

Vous êtes-vous senti séparé de votre corps ? Indécis   Je me rappelle me regardant dans la bibliothèque depuis l’autre côté.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité ? En dehors du fait que j’étais essentiellement « mort », j’étais tout à fait alerte et conscient de l’autre côté (si de mémoire il est question)

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ? Le temps m’a semblé de quelque façon modifié… cela est expliqué dans le document que je vous transmettais

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal ? Il n'y avait rien d’autre que la « voix dans ma tête » dont se servait l’entité pour communiquer avec moi.

Êtes-vous passé à travers un tunnel ? Oui   S’il vous plait, vous référer au document que je vous ai transmis

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants ? Non

L'expérience incluait : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre ? Oui   S’il vous plait, voir ci-haut.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre ? Non

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ? Un détachement presque clinique

L'expérience incluait : de la connaissance particulière

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre ? Tout sur l'univers   Lire ce qui précède cela a également été dit dans une lettre adressée au Dr. Long

L'expérience incluait : une revue de vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ? Mon passé est apparu devant moi, hors de mon contrôle   J’ai appris que je n’ai pas vécu en fonction du potentiel qui était le mien voir mon récit

L'expérience incluait : une connaissance de l’avenir

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues ? Des scènes de l’avenir du monde   Juste une idée très générale de la place des humains dans l’univers et du fait que nous sommes sur un « chemin » (si vous voulez)… lequel plusieurs d’entre nous ont emprunté. Lequel, à moins de changements, nous mène vers les pires conséquences. 

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite ? Oui   J’étais trop concentré pour m’en rendre compte 

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour ? J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté   Voir le document soumis mais jétais à peine surpris quand j’ai réalisé qu’on m’avait « retourné » ! 

Dieu, Spiritualité et Religion :

Quelle était votre religion avant cette expérience ? Agnostique

Quelle est votre religion maintenant ? Juif/Nouvel Âge

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont : Je suis resté à peu près le même

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ? Oui et je nen suis certainement pas impressionné !

Après l'EMI : 

Avez-vous changé d'emploi à cause de cette expérience ? Le travail et les études

Avez-vous noté un changement physique à cause de votre expérience ? Des effets secondaires physiques

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience ? Mes sentiments à l’égard de la famille, des amis et de la société

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience ? Mes sentiments à propos de la mort

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience ? Un sentiment d’utilité à la vie

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ? Oui   C’était tellement loin des concepts acceptés que c’était comme un « rêve » ou une hallucination. Cela m’a pris un certain temps après l’accident pour me sentir à l’aise d’en parler.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous ? La meilleure : la beauté de l’autre côté. La pire : devoir revenir ici et vivre comme avant avec ce qui se trouve dans ma tête

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie ? Non 

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience ? Voir le document soumis et la lettre au Dr. Long

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience ? Aucune à laquelle je peux penser