NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Freida D

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’étais très déprimée. L’amour de ma vie venait de rompre dans la semaine, ce jour là (comme de nombreux autres) je l’ai supplié de revenir. Il m’a alors très clairement confirmé que c’était terminé. J’ai ressenti une telle douleur dans mon cœur, mon âme et mon être, que je ne peux même pas la décrire. Je n’ai jamais ressenti quoi que ce soit qui s’en approche, si ce n’est ce jour là et quelques mois plus tard. J’ai décidé que personne ne pourrait supporter cette souffrance, je savais qu’elle n’allait jamais REELLEMENT disparaître, il fallait donc que je me réinitialise, tout comme un ordinateur. Il fallait que la douleur s’arrête IMMEDIATEMENT. J’ai gravis une pente douce en direction d’un chêne (en pleurant énormément et très fort). Je suis montée dans l’arbre, je me suis assise sur une très grosse branche (50 cm) j’ai attaché une corde autour du chêne et de mon cou. Mon amoureux qui venait de rompre, se trouvait en bas de la pente, il réparait une de ses voitures. Il m’avait vue mais il me regardait rarement. J’ai ensuite attaché la corde à la branche et je me suis relevée. Il a dû se rendre compte que je ne faisais pas semblant, car il a finalement commencé à gravir la pente, j’ai alors remarqué qu’il disait quelque chose mais je ne me souviens pas ce que j’ai répondu, j’ai vu qu’il se mettait à courir. J’ai alors compris qu’il allait tenter de m’arrêter, j’ai donc sauté.

Il était très rapide et fort, je ne sais comment il a réussi à monter dans l’arbre alors que j’étais encore en l’air. Juste après j’ai atterri violemment sur ses genoux car il était parvenu d’une manière ou d’une autre à la naissance de la branche sur le tronc. Je me rappelle d’avoir éprouvé la sensation agréable de me trouver sur les genoux de l’homme que j’aimais tant. C’est alors que j’ai senti la corde se tendre soudainement et… c’est à cet instant que c’est arrivé.

Je ne me souviens pas de tout mais il y avait du marron et du blanc, un genre de film à ma droite (ce qui correspond à peu près au sud), j’y suis resté un moment, j’ai l’impression d’avoir été suspendue là dans ce film marron et blanc. J’étais morte pendue à l’arbre, les sentiments (je devrais plutôt dire les sensations) ont commencé. J’ai éprouvé les niveaux les plus intenses de tristesse, de joie, d’extase, de béatitude, d’amour, de colère, de sérénité, ainsi que de nombreuses choses de ce genre que je ne sais pas nommer. Je me souviens même d’avoir ressenti le meilleur orgasme que j’aie jamais eu. Mais tout a été très rapide, comme des millisecondes, toutes ces sensations m’ont traversée en un éclair, certaines faisant même vibrer mon corps entier de façon énergique… Que se passe-t-il ?? Je n’ai jamais ressenti cela, je n’avais aucun vocabulaire pour cela, je l’éprouve encore actuellement alors que j’écris. C’est bizarre.

Peu importe !

Je me rappelle également d’autres images de ma vie mais elles ont défilé tellement vite, que je me souviens bien mieux des sensations que de la nature de ces images, à part moi suspendue là…

A ma droite (au sud) il y avait une porte arc-en-ciel, presque parfaitement carrée. Je savais que j’avais déjà vu cette foutu porte auparavant, mais je ne l’ai jamais vraiment reconnue. Je savais pourtant qu’il devait en être ainsi parce que c’était tellement clair là-bas. J’ai pu me voir faire ce que j’avais accompli au cours des 5 années précédentes ou davantage. Je me suis vue à l’ouest de cette porte, riant intérieurement en pensant que j’échappais à quelque chose en ne la franchissant pas, j’étais là en train de danser juste devant elle, m’en moquant presque. Au cours de cette danse, je mettais un pied dedans, l’autre dehors. J’y passais la tête entière, apercevant les deux chemins qui existaient de l’autre côté. Je savais qu’il me fallait emprunter celui de gauche. C’est tout. Ensuite j’ai toussé, allongée sur la grosse branche j’ai subi de violents vertiges, une partie de mes jambes toujours en contact avec l’homme que j’aimais. Je l’ai entendu dire « Quel cinéma ma chérie. ». J’étais encore trop étourdie pour réagir, ou même me relever. Je me souviens à quel point il était confortable d’être allongée sur cette branche. Après tout j’aime beaucoup les arbres ! Il s’est ensuite brièvement mis à rire plutôt calmement en me disant d’arrêter ma comédie. Je tremblais toujours. J’ai pleuré un peu à cause de ses réflexions. Il a ensuite dit : « Allez, lève-toi maintenant. ». Il m’a aidée à m’asseoir partiellement. Je lui ai dit de me laisser tranquille un instant, j’étais en effet toujours un peu étourdie. Il a acquiescé. Il m’a accordé beaucoup de temps dans cet arbre pour respirer et réfléchir. Il m’a finalement demandé si j’allais bien. J’ai répondu affirmativement, mais qu’il me fallait juste rester là un peu plus de temps pour récupérer. Je me suis rallongée sur la branche (il y avait beaucoup de mousse moelleuse). J’ai dit à l’arbre que je l’aimais, ou quelque chose de ce genre. Je me suis enfin relevée et il m’a aidée à descendre.

Comme j’avais presque réussi à me pendre, mon ex ami, qui m’avait rattrapée et sauvée in extremis, était tellement en colère qu’il s’est mis à m’étouffer. Je ne crois pas qu’il s’est rendu compte qu’il a failli me tuer, je pense qu’il était si furieux qu’il essayait seulement de me bousculer un peu, mais pas à ce point.

Par la suite j’ai fait une séance de Reiki, cela m’a aidé à mieux comprendre l’ensemble de l’expérience. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Aucun mot dans ma langue pour le décrire, peut-être qu’une autre langue en possèderait de meilleurs. Je ne connais toutefois que l’Anglais.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. J’avais une corde autour du cou. J’ai tenté de me pendre mais on m’en a empêché in extremis.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Voilà une question intéressante. Je n’y avais jamais réfléchi. Etais-je effectivement davantage consciente ? J’ai bataillé durant les 6 dernières années pour savoir ce qu’est la conscience. Qu’est-ce que la conscience ?? Si je savais ce qu’est réellement la conscience, je pourrais répondre à cette question. Quelque chose me dit que j’étais davantage consciente que je ne l’ai été de toute ma vie.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Oh oui, absolument, sauf en ce qui concerne les sensations, elles étaient réelles, plus réelles que tout ce que j’ai éprouvé dans ma vie.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Je n’ai pas baissé le regard en direction de moi-même sur la branche… je ne me suis pas rendu compte que j’étais hors de mon corps, si je l’avais su j’aurais regardé en dessous de moi, mais je n’ai regardé qu’à droite et à gauche, pas en bas ni derrière moi.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non, pas qu’il m’en souvienne.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Je l’ai vu, mais cette question me fait peur, mon corps tremble involontairement et j’ai l’estomac plombé. Je l’ai vu. Je le sais. Je ne peux pas encore le traverser. Cela me rend triste, mais je ne le peux pas. Je le sais, c’est là que mon pouvoir se trouve, mais je ne peux pas encore y aller. Ce sera tellement superbe et magnifique… mais pour une raison que j’ignore je ne peux pas le traverser. Je désire le faire, mais je ne peux pas pour une raison quelconque, je fais des blocages ou quelque chose de ce genre.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Un très bref éclair intense puis une lumière moins intense en provenance de l’entourage de la porte arc-en-ciel. Seul le cadre était arc-en-ciel, pas l’intérieur… En fait ce n’était pas une porte qu’on ouvre ou qu’on ferme. Elle est toujours ouverte, j’imagine que pour être plus exacte je ferais mieux d’appeler cela une fenêtre. Mais l’IMPRESSION est celle d’une porte, pourtant elle ressemble davantage à une fenêtre.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Comme je l’ai dit je souhaite éprouver toutes les sensations que j’ai ressenties le jour de mon EMI, je ne referai donc jamais de tentative de suicide, je ne veux en effet en manquer aucune si cela devait se reproduire.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Indécise

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. La porte arc-en-ciel. L’extérieur en fait et le début de l’intérieur.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Indécise

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Désolée je ne peux l’expliquer si ce n’est en disant qu’il est à nouveau question de la porte arc-en-ciel. Je le sens, je le sais, pourtant je ne peux pas l’exprimer. Je fais des blocages qui m’empêchent d’y aller vraiment.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. Il ne s’agit pas d’une structure physique. C’est bien une limitation. Pas une structure physique. J’ai mal au ventre à nouveau maintenant. Je vous ai dit ce qui allait arriver si je franchissais la limite. Quelque chose de superbe, de magnifique, de joyeux, de paisible, l’extase, le sexe, l’amour, la puissance, le vol et même davantage que cela, une chose pour laquelle je n’ai pas de vocabulaire, quelque chose de brillant.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Indécise

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non. Mon ami m’a peut-être réanimée, il m’a en effet dit qu’il m’avait secouée, ne sachant que faire. Peut-être m’appelait-il ??? Je l’ignore. Je ne lui ai jamais demandé.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je crois davantage en moi-même.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je n’en suis pas sûre.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Je crois davantage en moi-même. Je fais mieux face aux évènements.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. De nombreuses personnes qui connaissent ce genre de choses, disent que ce qui s’est passé était la meilleure chose qui puisse m’arriver. Elles disent que j’ai eu de la chance, que je vais maintenant être en mesure de comprendre certaines choses inaccessibles à d’autres. Une dame m’a même dit qu’elle l’avait vécu aussi.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? J’étais stupéfaite. Je n’étais plus aussi triste que juste avant que cela n’arrive. Je ne me sentais plus du tout aussi triste. L’immense douleur avait disparu. J’ai éprouvé cette peine de cœur au cours d’autres jours qui ont suivi, mais jamais aussi violemment que juste avant l’incident.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? J’ignore ce qui était la meilleure. La pire a été les quelques jours et les instants juste avant.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Je ne vois pas.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Indécise. C’était de bonnes questions mais je sais que quelques autres iraient davantage en profondeur, j’ignore cependant comment vous pourriez les imaginer.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : Si je le savais, je vous le dirais. La question sur la limite s’approche VRAIMENT près du cœur de l’expérience. Posez davantage de questions et de type différent au sujet de la limite.