NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Probable de François O

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Tenter d'écrire les événements qui se sont produits ce soir du 26 décembre 2010 est un exercice qui m'apparait difficile dans la mesure où c'est la première fois que je le fais.

Veuillez excuser mes maladresses ou mes erreurs de français; je vais essayer d'être le plus clair possible.

C'était il y a bientôt trois ans.

Noël venait de se dérouler avec la famille et il me semble que j'avais envie de m'évader, de voir un ailleurs: j'avais la sensation d'étouffer.

Je désirais sortir, voir le monde, m'enivrer, faire la fête; oublier la famille,

oublier la vie étudiante qui me semblait être un poids.

C'est ce que je fis.

Sortir dans un bar dans Paris boire un verre

Puis un autre

Et encore un

Continuer la tournée des bars

Toujours en buvant de l'alcool seul.

Au cours de la soirée les rencontres se font.

Et je me laisse bercer par les rencontres, me portant par l'alcool, l'oubli, et la débauche.

Plus loin dans la nuit, je rentre dans un pub, continue de boire

Et rencontre, probablement la personne de trop, bois sans doute le verre de trop; c'est un homme qui me propose de venir avec lui dans son hôtel où de la cocaïne et du GHB nous attendent pour parfaire cette nuit bientôt bien rempli.

Je le suis incapable de penser aux gens que j'aime, incapable de conscience, incapable de prendre soin de moi; l'oubli de mon monde est à porter de main.

La chambre de l'hôtel est agréable avec un grand bureau déjà recouvert de cocaïne.

Alternant les prises avec quelques gouttes de GHB dans un énième verre de whisky coca, la chambre tourne autour de moi avec cette homme à la douce voix qui me berce.

Mais l'aurore apparait et le rêve devient un cauchemar bien réel.

L'homme doit aller travailler, me laisse seul dans la chambre.

Il n'en a pas pour très longtemps une heure tout au plus.

Ma famille essaie de me joindre sur mon téléphone car oui je l'avais oublié le soir même nous devons partir pour Londres.

La cocaïne m'oppresse et ce que je croyais comme une liberté ivre, l'oubli de toute chose; tout cela me revient en moi comme un boomerang mal envoyé qui vous reviendrait en pleine face.

Je sers maintenant dans la main droite le flacon de GHB rempli au trois quarts et j'avale tout.

Je m'allonge enfin sur le lit nu triste et désemparé mais bientôt apaisé.

Je prends une grande respiration et m'endors haletant.

Plus rien

Noir

début IME

Je suis dans une matière.

Une matière noire froide mais agréable car c'est une matière avec qui je ne fais qu'un; c'est comme si cette matière était le prolongement de mon corps.

Mon corps est en apesanteur dans cette matière.

Je commence peu à peu à distinguer que cette matière a un espace immense.

C'est comme si je me retrouvais à l'autre bout de l'univers.

Autour de moi c'est le vide sidéral.

Je vole en flottant dans l'univers

Je me sens bien.

Toutes mes craintes ont disparu.

Mon corps est en communion avec la matière noire.

Je bouge ensuite mes bras et mes jambes.

C'est une sensation incroyable de réel.

Je suis étonné agréablement.

Je me mets maintenant à danser.

Je danse avec la matière.

Je suis si bien.

Puis apparait à ma gauche, perpendiculairement à mon corps, un homme.

Il m'est difficile de décrire cet homme qui vole comme moi dans l'univers.

Au début j'ai la sensation de me voir; comme si je voyais mon double.

Mais plus je bouge mes bras et mes jambes, plus je danse en volant, plus j'identifie l'homme comme être Jesus.

Jesus me regarde. Il n'a rien de christique mais je sais que c'est Jesus. Je le sais car cette homme a un sourire et un regard que je n'avais jamais vu auparavant. Un sourire et un regard qui parle amour.

je voyais Jesus me sourire et m'aimer et plus il me regardait plus j'étais bien.

Ensuite il a tourné son regard de moi et tournant mon regard dans la même direction que le sien, j'ai vu une myriade d'étoiles tout autour de moi.

C'était un spectacle de beauté.

MAGNIFIQUE

Parmi ces étoiles l'une d'entre elle face à moi reteint toute mon attention.

Et là, je ne volais plus sur place.

Mon corps, avec une grâce et un bien-être absolu, s'est propulsé en avant, la cage thoracique dressé à l'horizontale, vers cette étoile.

J'allais de plus en plus vite.

Peut-être même plus vite que la lumière.

Les étoiles autour de moi se déformaient par la vitesse et il semblait que je parcourais un tunnel.

Et La lumière en face de moi était chaude, pleine d'amour.

La lumière grossissait de plus en plus et je me sentais encore mieux.

Quand la lumière a pris tout mon champs de vision : je me suis réveillé.

Fin de mon coma de 72h avec un arrêt cardiaque.

Je me suis réveillé à l'hôpital beaucoup moins bien luné que dans mon expérience IME

J'ai vomi et ai souffert de la tête pendant 12H au moins.

J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps.

J'aime ma famille, mes amis et l'homme avec qui je vais me marier.

Aujourd'hui je suis guéri de la solitude et de la peur de vivre.

Aujourd'hui je veux vivre. 

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?    Non      

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?    Oui     Ce qui est difficile à décrire c'est justement le "pas de mots".

Lors de mon expérience, aucun mot, aucune parole n'a été prononcé.

C'est que du ressenti, du visible, du langage du corps, d'une pensée sans mots, d'un monde sensitif qu'il faut traduire par des mots.

J'ai l'impression que je suis un pauvre des mots face à une telle expérience.

Les mots ne sont que la partie émergées de l'iceberg; tout ce qui n'est pas dit c'est la partie quatre fois plus grande immergé.

A quel moment au cours de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude     Mon état de lucidité je le ressens au premier moment car j'ai dû mal à croire que je suis en train de flotter dansant dans l'univers.

C'est un état de conscience absolu car je le réalise sur l'instant et je m'en étonne.

C'est comme si j'étais dans un monde abstrait. Le monde de l'absolu.

Un monde d'idée, d'amour, de présence, de vide et de plein à la fois.

Ma rencontre avec Jésus est le deuxième moment le plus lucide car ce n'est pas tant la personne qui m'a marqué (comment il était, avait-il une couronne sur la tête( non c'est plutôt le RAPPORT le LIEN d'amour, de fidélité, de confiance, de compréhension. Cet état de lien entre nous était comme indestructible fort et rassurant et si protecteur.    L'expérience que j'ai vécu est pour moi très intime et est tellement différente d'abord d'un simple rêve qu'on pourrait faire car le rêve est souvent déconnecté soit du corps, soit d'un sens, soit d'une émotion; je veux dire par là que dans mon expérience tout était relié et bien relié tout mon corps mon âme était actif.

Ensuite c'est une réelle expérience différante avec le "tous les jours" car, c'est sans doute difficile à l'entendre, il y a un lien chimique presque indéfinissable. tu comprends que ton âme, ton corps est régit par des lois que nous ne soupçonnons pas et que personne aujourd'hui n'est en mesure de comprendre. Peut-être je me trompe mais la lumière était d'une clarté différente du soleil par exemple; c'était une lumière plus pure plus blanche plus visible. d'un point de vu philosophique par exemple c'est comme si j'étais sorti de la caverne de Platon et que je voyais et sentais un autre monde, celui du plus vrai. Et retournant dans la caverne ( il s'agit là de mon réveil après le coma( le monde a pris un sens nouveau, un sens qui prend sens, un monde d'amour du vrai.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.    Ma vue, sous l'emprise en plus de stupéfiants, d'alcools, et de manque de sommeil était très imprécise même si je n'ai aucun problème de vue d'habitude.

La vue pendant l'expérience était une vue omnisciente je voyais partout à la fois. Mon sens de la vue était décuplé même si parfois certain détails m'échappe, notamment sur Jésus.

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Mon ouïe avant l'expérience était plutôt banal: je me souviens des voitures dans la rue, le bruit des klaxons.

Pendant l'expérience, c'est comme si j'étais dans un monde insonorisé; c'est comme si vous rentriez dans un espace entièrement recouvert de toile de verres.

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?    Non     Après mon expérience, je rêvais régulièrement de tsunamis;

Et la nuit qui a précédée le tsunami au Japon je l'ai rêvé avec de nombreux morts.

Le matin j'en ai parlé autour de moi et à midi tout les gens à qui j'en avais parlé m'ont dit que c'était vrai; rêve prémonitoire. Je ne sais pas si c'est lié avec mon expérience mais il serait intéressant de savoir si celle-ci ont des effets secondaires les jours ou les mois qui suivent; en tout cas je me suis souvent posé la question.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?    Bien-être

Amour

joie  

Avez-vous traversé un tunnel ?    Oui     

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?    Oui     

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ?     Non     

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?    Non     

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?    Non     

Vous a-t-il semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?    Un endroit inconnu, étrange     je l'ai déjà décrit.

Le temps a-t-il semblé accélérer ou ralentir ?     Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps    ...

Avez-vous soudainement semblé comprendre tout ?  Au sujet de l’univers     comprendre c'est prendre avec

j'ai pris avec

comprendre c'est aussi mettre des mots sur

je tente de le faire

de manière sensitif c'était une union, une compréhension d'un amour tout puissant

après mettre des mots dessus c'est sans doute l'affaire du reste d'une vie 

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?    Non     

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?    Non     

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?    Non     

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?    Oui     oui aimer mieux

aider mieux

être mieux

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Oui     rêve prémonitoire

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?    Non     

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?     Indécis(e)    je connaissais pas vraiment

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité:    l’expérience était tout à fait réelle     cette rencontre avec l'amour absolu est restée toujours très concrète pour moi dans le sens où l'expérience reste en moi très présente comme une empreinte, une marque indélébile, un souvenir corporel très intense.

Les mois qui ont suivi j'ai beaucoup pleuré d'amour.

ça parait bizarre mais il m'arrive d'y repenser et de pleurer.

Ce n'est pas des larmes de tristesses ou un chagrin: ce sont des pleurs de réconciliation avec le monde qui ne se tarissent pas. 

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:    l’expérience était tout à fait réelle     idem

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Oui     encore une fois c'est mon rapport au monde qui a changé.

Une ouverture d'amour m'a ramené à l'essentiel; aimer simplement.

Et choisir la vie.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Non     non mais je vais quand même l'expliquer.

Je crois en Jésus et en Dieu mais c'est très intime.

Je ne crois pas en l'Eglise car l'Eglise, et c'est perso, est bourré de dogme, de principe qui empêche et qui parfois sclérose des idées souvent datées et en marge de notre époque.

Aussi je suis homosexuel et il m'est difficile d'entendre le parti pris de l'Eglise aujourd'hui à ce sujet.

Il y a une déconnection totale entre mon expérience avec ma rencontre très intime avec Dieu et Jésus et la rencontre vaine avec l'Eglise dans laquelle je ne me reconnais pas comme beaucoup aujourd'hui.

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, a reproduit une partie de l’expérience ?    Non   

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?     Indécis(e)    j'ai essayé mais en me relisant je me dis qu'il faudrait des heures incalculables pour être au plus près de ce que j'ai vécu.

Devrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à exprimer votre expérience ?    la question des "effets secondaires" d'une EMI les jours et les mois qui précèdent.

quand cela vient? comment?

exemple moi trois mois plus tard rêve prémonitoire du tsunami et pourquoi on peut faire un lien avec l'EMI?