NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI d'Evelyn

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je présentais les symptômes de grossesse extra-utérine, d’hémorragie interne et de septicémie. En chemin vers la salle d’opération, après avoir eu une prémédication, j’ai demandé un pasteur, mais on me l’a refusé. De toute manière, je m’étais accoutumée à l’idée que si je devais mourir, eh bien qu’il en soit ainsi.

J’ai prié le Seigneur :« Je laisse ma vie entre Tes mains ». Sur la table d’opération, les infirmières m’ont dit de compter de 1 à 10. Au lieu de cela, arrivée à 5 j’ai commencé le « Notre Père ». Je ne l’ai pas terminé parce que j’ai été entraînée vers un tunnel noir quelque peu huileux.

Il faisait noir comme dans un four, je me suis sentie flotter quelques temps. La douleur au ventre n’était plus aussi persistante à mesure que je flottais dans / je traversais le tunnel. Il y avait au bout une très brillante lumière. Je me sentais bien et la pensée de ma mort ne me tourmentait plus. En approchant du bout du tunnel j’ai senti que j’étais attirée plus rapidement vers la lumière. Des visages de personnes décédées que je connaissais ou non criaient : « NON, repars, repars, repars !! » puis ce furent des murmures.

Au bout du tunnel, je me suis retrouvée parmi de nombreuses personnes. Je me sentais bien, plus de douleur, de soucis et une grande chaleur. Mon père était là aussi. Nous étions heureux de nous voir, mais il y avait tout autour des chuchotements désapprobateurs. Pratiquement tout le monde disait : « NON ». Il y avait une mauvaise vibration dans l’air.

La lumière brillante, qui s’était lentement transformée en une silhouette habillée d’une toge blanche, s’est avancée. Tout le monde s’est tu tandis qu’il s’avançait vers moi. Le visage était très lumineux, souriant et serein. Je pouvais même ressentir ses sentiments chaleureux. Il n’était pas très grand, d’une taille et d’une corpulence moyenne. J’ai même demandé : « Es-tu Dieu ou Jésus ? » il m’a souri et m’a répondu : « Evelyn, pas encore, repars, repars. ». Je lui ai dit que je voulais rester avec mon père. Il a secoué la tête et a dit : « Evelyn , Evelyn, pas encore, tu dois repartir. ». Les personnes autour disaient : « Ah/Oh ! », elles souriaient. J’ai insisté pour rester. La silhouette a dit fermement mais toujours avec un sourire : « Evelyne, tu dois repartir ! ».

Je me suis sentie aspirée en arrière vers le tunnel. A nouveau la douleur était là. Quelqu’un me tirait sur les mains, j’étais hors du tunnel ! La douleur était de retour et j’étais à nouveau dans la salle d’opération. Je me suis levée, j’ai commencé à partir. J’ai remarqué les infirmières appuyant/pompant sur la poitrine, « du corps sur la table ». J’ai essayé de les repousser et de les arrêter parce que c’était douloureux. Puis l’une d’entre elle a dit : « Elle respire ! Elle est revenue ! » et tandis que j’étais allongée sur la table, j’ai senti et entendu que je respirais.

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? La silhouette brillante, qui était-ce ?

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? « Totalement » consciente et je me rendais compte de ce qui se passait.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? NON

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : Il m’a été facile de me lever de la table d’opération bien que mes poignets y aient été attachés. Je me sentais légère et je flottais un peu. Je n’ai cependant pas pu voir mes pieds.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Un bruit d’aspiration, des murmures, un silence étrange. La silhouette ne parlait pas vraiment, j’entendais ses pensées.

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Décrivez : forte, brillante et perçante au loin, mais brillante, sereine et chaleureuse à proximité.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui

Décrivez : mon père au bout du tunnel, des visages que je ne connaissais pas avant la fin du tunnel, des silhouettes et des visages au bout du tunnel dont beaucoup me sont connus. Ils étaient surpris de me voir passer. Murmures au sujet de ma présence là bas.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Décrivez : Dieu / la silhouette, communiquait par la pensée.

Dieu n’est ni IL ni ELLE.

J’apprécie la vie pour elle-même.

La mort n’est plus un sujet effrayant.

La mort fait partie de la vie.

Je ressens la présence d’autres personnes (pas des vivants) dans une pièce.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Incertaine

Décrivez : par prémonition : quelquefois, je vois qu’une personne est très malade par son éclat bizarre. Je me sens gelée et dans une étrange faiblesse de tout le corps quand un membre de la famille ou un ami proche va mourir. Maîtrise de la Colère ou de la Haine. Ma haine contre des personnes les rend malades et certaines meurent ou subissent la malchance.

Avez vous partagé cette expérience avec d’autres personnes ? Oui

Décrivez : elles ne m’ont pas crû, elles doutent.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? J’ai vu mon père. Le laisser dans ce monde.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Jusqu’à ce jour cette expérience est restée très nette.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Expliquez : mon expérience n’est ni un rêve, ni le produit de mon imagination. Elle est toujours très nette dans mon souvenir. Je me documente quelquefois sur le sujet, uniquement pour m’assurer que je ne suis pas seule.