NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Don S

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE: 

      Cela faisait à peu près 12 heures que l'on m'avait admis à l’hôpital suite à des blessures subies lors d'un accident de la route. J'étais contusionné et j'avais subi plusieurs lacérations profondes que l'on avait soignées. J'étais capable de me lever de mon lit pour me rendre aux toilettes à l'aide de béquilles. Mon bassin était fendu à plusieurs endroits et j'avais besoin de béquilles pour compenser. Les béquilles étaient trop longues et au lieu de les ajuster, j'avais simplement étiré les bras pour m'en servir. A peu près deux heures après m’être recouché, je me suis réveillé en transpirant profusément. J'ai appelé l'infirmière vers 2 heures du matin. Elle a vérifié ma tension artérielle plusieurs fois et elle sortie de ma chambre en courant. J'ai appris plus tard que ma tension était à peu près 40/5 et qu'elle baissait. L’infirmière (qui était la seule de service dans ce petit hôpital) était partie chercher de l'aide. Un peu après, je me suis endormi (ou peut-être évanoui).  Je n'ai pas une chronologie des événements à ce moment précis, mais j'ai commencé lentement à voir ma chambre d’hôpital très clairement d'en haut. C'était comme si j'étais assez haut dans les airs pour voir les quatre coins de cette petite pièce clairement, avec tout son contenu, bien entendu. Cette image ne m'est pas venue d'un seul coup, mais plutôt elle s'est précisée lentement, comme on peut voir dans un fondu d'ouverture au cinéma parfois, où l'image apparaît d'abords en noir, et s'éclaire et se précise progressivement jusqu'à ce qu'elle atteint une luminosité normale. Avec tout le contenu de la pièce, je me suis aussi vu moi-même allongé dans le lit. Je n'avais aucun concept du temps, ce n'était pas important. Je me suis observé pendant un certain temps, puis il m'a semblé que l'infirmière avait l'air comique, vue d'un haut. Elle avait un petit chapeau comme en portait les infirmières pendant les années '70.

Elle reprenait ma tension artérielle, et semblait très inquiète parce qu'elle n'arrêtait pas de la reprendre.  Cette infirmière était justement la mère d'un des mes oncles, et venait de perdre un des neveux la semaine précédente dans un accident de moto.  Ensuite, j'ai vu un homme se précipiter dans ma chambre en claquant la porte - il semblait courir.  Je l'ai reconnu comme un médecin local et un des mes amis, mais pas mon médecin personnel.  Mais mon médecin personnel le suivait de près.  J'ai vu mon ami médecin soulever le drap sur mes jambes pour avoir accès à mes pieds nus.  A ce moment-là, j'ai vu une infirmière entrer en courant avec un sac contenant un liquide quelconque.  J'ai ensuite appris que c'était un poche de sang total.  Je n'en avais jamais vu auparavant, je ne connaissais que les contenant en verre de cette époque-là.  Mon ami médecin a commencé à me nettoyer la cheville avec un liquide et a fait une incision à l'aide d'un bistouri.  Il a inséré ce qui me semblait être un petit tube de plusieurs centimètres de long.   Pendant qu'il s'affairait avec la poche de sang, mon médecin personnel a mis quelques points de suture autour de l'incision que mon ami médecin venait de faire.  Ensuite, mon médecin a attaché la poche de sang à un tube relié jusqu'à ma cheville.  Je pouvais voir tout ceci très clairement - presque au point de lire l'heure sur la montre du médecin, mais pas tout à fait.  Mon ami médecin a pris alors la poche de sang dans ses mains pour la serrer pour que le sang entre dans ma cheville plus vite.  C'est à ce moment que mon image claire des choses a commencé à étinceler.  L'étincellement est devenu de plus en plus intense et finalement l'image est devenue entièrement blanche.  Quelques secondes plus tard, le blanc a commencé à noircir, et je me suis retrouvé allongé dans mon lit à regarder le plafond.  Je pouvais voir les deux médecins qui travaillaient avec la poche de sang au pied de mon lit.  Quelques instants plus tard, on m'a  emmené à la salle d'opération, avec une infirmière qui me rasait la poitrine pendant qu'on me poussait dans mon lit à roues.  Ensuite je me suis retrouvé sur la table d'opération, on m'a mis le masque d'anesthésie et j'étais parti.  Plus tard, j'ai appris que j'avais frappé le volant de la voiture avec ma poitrine.  Mes côtes s'étaient détachées du sternum sous le coup.  Les bouts de mes côtes s'étaient fracassées les unes contre les autres en-dessous du sternum, laissant des morceaux pointus.  C'est un de ces morceaux qui a perforé mon aorte et déchiré mon poumon.  Presque tout mon sang s'était vidé dans ma cage thoracique.  Il a fallu à peu près 5 litres de sang pour récupérer ce que j'avais perdu.  Les radiographies n'ont simplement pas montré les dégâts - les côtes s'étaient remises à leur place, et la blessure à mes poumons était à un drôle d'angle qui ne se voyait pas.   

Des médicaments ou des substances ont-ils pu affecter l’expérience?     Indécis(e)    On m'a administré des analgésiques - mais pas de médicaments très puissants.

Ce type d’expérience était-il difficile à décrire avec des mots?  Non     

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie?  Oui   - une hémorragie interne

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience?  Même après la fin de l’événement et après beaucoup de temps de réflexion, je m'en souviens d'une façon totalement lucide et consciente.

D’une manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve?  Non, absolument pas.

Avez-vous vécu une séparation entre votre conscience éveillée et votre corps physique?        Non     

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l'expérience?  Pas d'émotion.  C'était comme si je regardais un film au cinéma.  Il y avait même des moments où je trouvais comique de voir les événements d'en haut.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels?  Rien d'inhabituel. Juste les sons normaux de l’événement.

Êtes-vous passé dans ou à travers un tunnel ou une enceinte?    Non     

Avez-vous vu une lumière?  Non     

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?  Non     

Avez-vous passé en revue les événements de votre vie?    Non     

Avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des gens ou des événements, qui ait pu être vérifié par la suite?        Oh oui...J'ai demandé au médecin ce qu'il avait fait à ma cheville, et je lui ai décrit le procédé d'incision et d'insertion d'un tube quelconque, et de serrer le sac de sang.  En fait, il avait inséré un cathéter.  Il est devenu tout pale quand je lui ai posé la question.  Il m'a dit que j'étais à plat sur le lit avec ma tête inclinée en arrière, et qu'il n'y avait aucune façon que j'aurais pu voir la procédure.  Il m'a demandé qui m'avait donné ces renseignements.  Mais je lui avais décrit la procédure d'une façon très détaillée.  L'autre personne dans la pièce, l'infirmière, a dit qu'elle ne pouvait et n'aurait jamais divulguer cette information sans avoir la permission du médecin.  De toute façon elle n'était même pas là quand le médecin serrait le sac de sang.  Elle était sortie chercher un linge mouillé pour m'essuyer le visage.  

Avez-vous vu ou visité des dimensions, endroits ou plans de grande beauté ou particuliers?     Indécis(e)   Je ne me souviens pas d'avoir senti, touché ou gouté à quelque chose.  Je pouvais tout voir et entendre. De toute façon, j'étais en haut de la chambre dans les airs, je n'aurais pas vraiment pu sentir, toucher ou gouter grand chose.

Avez-vous vécu une altération du temps et de l’espace?    Non     

Avez-vous l’impression d’avoir eu accès à une connaissance particulière, reliée à un ordre ou à un but universel?    Non     

Avez-vous atteint une sorte de frontière ou de limite matérielle?    Oui    Bien que je ne pouvais pas voir plus haut que moi, je ne pouvais pas dépasser la hauteur d'où j'étais. 

Avez-vous été conscient d’événements futurs?   Non     

Étiez-vous impliqué ou conscient d’une décision concernant votre retour à votre corps?    Non     

Avez-vous reçu des dons psychiques, paranormaux ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience?    Non     

À la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé?   Non  Pas  du tout.  Je n'avais que 24 ans avec un nouveau bébé d'un mois et un nouvel emploi.  Je ne voulais que "retourner à la normale".   Je n'ai pas vraiment reflechi à cette expérience pendant des années.  Je n'ai pas vraiment eu "besoin" d'en discuter et aussi, je ne voulais pas que l'on me prenne pour un "fou".  En vieillisant, je me suis rendu compte que cette réaction n'était pas anormale.

Aviez-vous partagé cette expérience avec d’autres personnes?    Oui     Quelques fois, avec quelques amis très proches des années plus tard.  Ils m'ont complètement cru et ils avaient eu connaissance d’événements semblables vécus par des membres de leurs familles auparavant.

Quelles émotions avez-vous ressenties à la suite de cette expérience?  Je n'y ai pas pensé pendant des années.  Je me suis concentré sur ma guérison - j'avais beaucoup de blessures à surmonter.

Décrivez le meilleur et le pire aspect de cette expérience?  Il n'y a pas de mauvais aspects.  Je suis content de l'avoir vécue, par ce que ça m'a ouvert l'esprit pour accepter de futurs événements.

Aimeriez-vous ajouter un autre commentaire relativement à cette expérience?  Non.

Votre vie a-t-elle changé conséquemment à cette expérience?    Non     

Après cette expérience, y a-t-il eu d’autres événements, une médication ou des substances qui ont reproduit une partie de l’expérience?            Non     

Les questions demandées et vos réponses permettent-elles de rendre compte de votre expérience avec exactitude, clarté et précision?    Oui     Pour mon expérience, certainement, parce que c'était assez simple de mon point de vue.

Y a-t-il d’autres questions que nous pourrions ajouter afin de faciliter le témoignage?  Non, pas pour mon expérience personnelle.