NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Dominique

TÉMOIGNAGE :

            Ce n est pas moi, le narrateur, qui ai vécu cette expérience. En fait c est mon cousin - j avais tendance a être prudent sur ce type de témoignage mais le fait est que mon cousin (Dominique) est bien en peine de le raconter. On peut dire qu il s agit d'une personne avec fort peu d instruction, il a été héroïnomane. Alcoolique, il l est toujours. On peut même dire que c est un pilier de bistrot, le dernier des pilers de bistrot qu il soit possible d imaginer. Ce que je trouve assez convaincant dans son histoire, c est que les choses un peu surnaturelles, religieuses ou tout simplement abstraites lui passaient autrefois très largement au dessus de la tête. Vraiment pas le type de gars à s interesser à quoi que ce soit en fait...

 Dominique repartait donc après une soirée très arrosée avec un ami à lui. Précisons que comme à son habitude, il était complètement saoûl, et son ami, qui prenait le volant pour le raccompagner, n était guère mieux. Ils ont loupé un virage et la voiture a subit un choc très violent.

 C est au moment du choc que Dominique a eu la sensation de sortir de son corps, comme si le choc avait été suffisamment violent pour ejecter son esprit de son enveloppe charnelle. Il a regardé son ami a côté de lui, ami qui est décédé des suites de l accident, et a eu l impression de le regarder, mais pas que physiquement. En fait, il a eu la sensation que rien de bon ne sortait de cet ami. La description précise n est pas très clair. Il ne voyait rien de plus que physiquement, mais déclare qu il pouvait voir une sorte de "laideur" emaner du cadavre à côté de lui. Dominique déclare alors qu il s est mis à flotter au dessus de l épave de voiture.

   Dominique, d après ses dires, est resté en suspension au dessus du lieu de l accident pendant assez longtemps, assez longtemps pour voir les secours arriver. Il a vu qu on embarquait son corps dans une ambulance, et alors que celle ci roulait vers l hôpital, mon cousin a été pris du pressant besoin de regagner son corps, il se serait donc mis à "voler" après l ambulance, et déclare qu il se trouvait à chaque fois au niveau de la vitre arrière, sans pouvoir parvenir à regagner son enveloppe. Au moment d arriver à l hôpital, mon cousin s est senti aspiré par un tunnel, mais pas lumineux.

   Il a ressassé tous les évènements de sa vie, et déclare qu il ressentait l effet de ses bonnes actions largement amplifiées, et se sentait couvert de honte pour les mauvaises (je crois qu on peut supposer sans l insulter que cela devait être souvent le cas, il en convient lui même). Puis Dominique déclare avoir été en un lieu qu on pourrait communément appeler l enfer.

  Il flottait un peu au dessus du sol, et une multitudes de personnes accouraient vers lui pour l attraper et le faire descendre à leur niveau. Le visage de ces êtres était marqué par l angoisse, la fureur, ils étaient vraiment effrayants. Mon cousin déclare qu il y avait aussi des chiens et des lions. C est, déclare t il, l expérience la plus terrifiante de sa vie. A quoi ressemblait précisemment ce lieu? "Un endroit de malheur", sans que plus de descriptions précises ne puissent être obtenues.

  On arrive a un stade de plus en plus incroyable et cela ne va pas s arranger.Une main a retenu mon cousin au moment où il allait tomber et l a ramené dans le tunnel avec cette fois une lumière au bout. Qui l a sauvé? "Un être de lumière", "Celui Qui est cloué sur la Croix". Je ne suis pas sûr que mon cousin ait même déjà entendu parler de Jesus-Christ avant son accident. Aborder ce sujet avec lui aurait provoqué un gros rire gras, et il n aurait certainement pas  caché qu il se foutait de vous.

  Mon cousin déclare être allé à l orée de la Lumière et y avoir rencontré son père (décédé au moment de l expérience) qui lui aurait déclaré, sur un ton mi-figue, mi-raisin "alors, t as encore fait l imbécile?". Son père était aussi un être lumineux qui aurait accompagné mon cousin dans la Lumière.

  Dominique a du mal a exprimer clairement ce qu il aurait ensuite vécu. Il bégaye, s agite, se fâche et peu manquer d en pleurer. Il déclare n avoir jamais ressenti pareil amour et bien être que dans cette Lumière. Quelquechose d'ineffable et de très puissant. Cette Lumière était Dieu, mais il n avait pas le droit de contempler Dieu. Il pouvait en voir le rayonnement mais la source de la Lumière lui était cachée par un glaive (!), peut être un ange, ce n est pas très clair. Il déclare avoir été dans un endroit merveilleux, entouré de gens vivant dans la félicité la plus complète. Ces gens avait un visage ou une tête triangulaire, ou plus que triangulaire, la figure triangulaire étant ce qui paraît le plus se rappprocher de ce que Dominique veut décrire. Cette figure serait comme une "marque" positive laissée par Dieu. Dominique déclare aussi avoir vu la Terre dans sa globalité - de la même manière métaphysique peut être qu il avait vu son compagnon d infortune dans la voiture -  et que le Mal semblait y dominer, l image était désolante.

  Son père lui a alors parlé pour lui dire que sa fille avait besoin de lui (ma petite cousine était alors en bas âge) et qu il allait devoir s occuper d elle, que sa tâche n était pas achevée. Mon cousin déclare qu il ne voulait pas partir loin de la lumière,mais le choix ne lui a pas été laissé. Il aurait alors réintégré son corps.

  Pourquoi est ce que je raconte cela quand je n en suis pas l acteur, et en fait pourquoi j y crois ? avec des doutes néanmoins.

  Comme je le disais, avant cela, mon cousin n était pas du tout du genre a s interesser à quelquechose de spirituel. Pour lui, les intellectuels étaient des crétins prétentieux. Si vous parliez avec lui, la moindre chose réèllement intéressante que vous auriez dite aurait été traduite comme une tentative de jouer à l intello. Il se serait foutu de vous. Alcoolique au point de passer l intégralité de ses journée à un comptoir, à  boire, et d en arriver objectivement à un niveau navrant de stupidité.

 Je ne dis pas cela pour être méchant avec lui, je veux faire ressortir le contraste entre le sujet de l expérience lui même et le contenu de son récit. Ce qui a tendance à me faire croire à la véracité de son aventure c est que mon cousin serait en temps normal la dernière personne de qui on s attendrait d' entendre une histoire comme celle-ci. Il n a pas communiqué lui même cette histoire car internet ne le passionne pas, pas plus d ailleurs qu un autre sujet que la bouteille et les niaiseries de comptoir. Il est très frileux quand on aborde le sujet, il faut vraiment le pousser, il a peur qu on le prenne pour un fou, mais raconter son histoire sans l identifier lui-même ne le gène pas.

  Il y a t il eu du changement dans sa vie après? Bien sûr et dans une certaine mesure. Il est resté tétraplégique suite à son accident pendant plusieurs mois, la rééducation est parfois une merveille puisque petit à petit, il a pu retrouver l usage de ses membres, mais il a mis des années avant de pouvoir être indépendant. Aujourd hui, il marche à l aide d une canne, et vit d une pension d invalidité.

  D un point de vue plus morale, il s est a mis scrupuleusement de l argent de côté pour sa fille, jusqu'à ce que celle ci commence à travailler. Il n a pas d autres contacts avec et celle ci ne demande pas particulièrement à le voir. Chose troublante, Dominique déclare que parfois, la nuit, on le "pince" dans son sommeil, on le reveille pour l obliger à réflechir, et il affirme que la Lumière lui manque. Il continue à boire autant qu avant mais déclare "Le Bon Dieu savait très bien qu en me renvoyant sur Terre je continuerai à boire."

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?       Oui     l insuffisance du langage

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui     etat clinique non déterminé avec certitude, mais accident de voiture violent, une autre personne en est morte - sequelles graves par la suite (se sont arrangées avec le temps)

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?  Dominique semble certain de ce qu il raconte, toutefois il répugne a en parler si un climat de confiance n est pas établi, il a peur qu on le prenne pour un fou.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?  Normal consciousness and alertness           

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?   Oui     Les paysages successivement evoqués par Dominique semblent ineffables, de même que la description de son ami dans la voiture et des habitants du paysage celeste. Il semble que mon cousin. Daprès ce que j ai compris, a pu faire appel à une perception mélant la vue et un autre sens non défini

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?            Non      

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?         Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?            Variées lors du repassage en vue de sa vie passée, terreur indescriptible lors du passage de le"lieu de malheur", amour et bien être dés la vision de la lumière

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé Oui     Au premier stade un tunnel obscur et angoissant avant l arrivée en "enfer", puis après avoir été "sauvé", un tunnel menant à une lumière intense, juste avant l arrivée dans la lumière, son père l attend

Avez-vous vu une lumière?        Oui     lumière dégageant un amour infini, une sensation de joie ineffable

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Oui     Des "damnés" dont l intention était clairement de l attirer parmi eux et de lui faire du mal,un être de lumière (le Christ?), resté silencieux mais qui le sauve des damnés et dont il ressent un profond amour, son père, qui lui a fait un reproche à son arrivée dans la lumière, différents êtres de lumière "marqués" d une sorte de "triangle", comportement neutre mais ressenti bienfaisant. Dieu, caché derrière un glaive, mais dont l emanation d amour et de joie a profondémment marqué mon cousin

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?      Oui     non précisé pour les faits précis de la vie ressassés. Seulement un ressenti du bien ou du mal fait aux autres, très amplifiés, gratifiant ou condamnant

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Non      

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?       Oui            Description très vagues dans le cas du paysage celeste comme celui d angoisse - cela semble dû au fait que les mots sont difficiles, voire impossibles à trouver pour une bonne description. L accent est mis sur le ressenti incroyablement intense, positif ou négatif

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?        Oui     Pour le paysage celestes, les trois dimensions habituelles semblent insuffisantes

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?           Oui     - Perception de la Terre dans sa globalité et d une forme de valeur morale qui s en dégage

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?         Oui     Dominique a eu la sensation dêtre sorti de son corps, de le "poursuivre" dans l ambulance, et de voyager dans d autres plans d existence

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ?  Non           

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Indécis(e)      La nuit, il arrive parfois a Dominique d être "secoué" ou "pincé" dans son sommeil, mais uniquement pour réflechir sur le sens de sa propre vie

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?       Oui     Pour sa fille, je ne sais pas - Il l a raconté à son ex-femme (ma cousine par le sang, lui est mon cousin par alliance) dés qu il a été en mesure de parler distinctement après l accident (quelques mois), à moi, mon frère et une tante (qui n est pas la mère de sa femme), pour la première fois il y a quatre ou cinq ans (soit environ 10 ans après)

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ?        Non       Moi personnellement oui, c est ce qui nous a amené a en parler - il ne fait presque aucun doute que lui n en avait jamais entendu parler avant son expérience

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu            Experience was definitely real    Dominique semble croire fermement ce qu il lui est arrivé - c est l appréciation des autres qui le font hésiter à en parler

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:           Experience was definitely real           Les années ne semble pas avoir atténuées son opinion sur la chose

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?           Indécis(e)      A entrepris de placer de l argent pour sa fille pendant plusieurs années, en dehors des sequelles physiques et socioprofessionnelles dûes à l accident, n a pas changé son mode de vie

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?         
Oui     Dominique croit fermement en Dieu et en Jésus, mais ne pratique pas - avant l expérience, aborder ces sujets lui aurait paru stupide

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non       pas queje sache, il boit beaucoup

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ?  Oui     Il va sans dire que je ne suis que le rapporteur - je suis bien conscient que ma démarche n est ni habituelle, ni orthodoxe. Les EMI forment un sujet très interessant et j ai pensé que ce témoignage valait le coup. J ai beaucoup questionné mon cousin à ce sujet, mais le fait est qu il ne témoignera jamais de lui même - non par refus arrêté, mais de par son mode de vie - il n est pas contre que je le fasse moi même. Encore une fois, ce récit est très surprenant venant du personnage