NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Diane K

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Je ne me souviens aucunement de ce qui a immédiatement précédé l’EMI, ni de ce qui a suivi juste après.

Je ne me rappelle pas avoir quitté mon corps. Mes souvenirs commencent lorsque je me suis retrouvée en train de flotter près du plafond, légèrement à droite de la lampe. J’étais au dessus de mon corps, ma mère m’avait placée sur la table à langer. Le médecin est entré avec son pardessus, il m’a examinée, tandis que ma mère se tenait près de lui et lui parlait. Je les ai regardés sans grand intérêt. Je savais que c’était moi sur la table à langer. Je ne ressentais pas d’attachement envers « moi » ou ma mère, je me sentais seulement désolée pour elle.

Puis, je me suis retournée et je suis partie à travers le plafond. Dehors il faisait nuit et le ciel était clair. J’ai levé les yeux au ciel, cherchant quelque chose. Puis j’ai vu ce que je recherchais, un point de lumière dans les cieux, une étoile. Je me suis fixée sur elle et je me suis aussitôt envolée, non pas dans le ciel, mais dans une sorte de vide obscur. J’ai volé aussi rapidement que possible, c’est à dire incroyablement vite. Je n’ai pas vu si je possédais un corps, j’en avais cependant l’impression. J’entendais le bruit du vent, mais je ne « sentais » pas d’écoulement d’air. Je n’avais ni chaud, ni froid, la température était parfaite. Je savais que d’autres personnes se trouvaient autour de moi, mais je ne les ai pas « vues ». Je savais où j’allais.

Il y a ensuite eu une transition, j’ai ralenti. J’ai vu le petit point de lumière, l’étoile, se rapprocher. Mais je ralentissais, quelque chose m’a fait ralentir. Je me suis presque totalement arrêtée, pourtant je forçais en avant… mais il y avait comme un champ de force, quelque chose de ce genre contre lequel je forçait. Ce n’était pas douloureux… je ne pouvais simplement pas progresser. J’étais donc un peu troublée. J’ai regardé en arrière, vers l’endroit d’où j’étais venue, en fait je ne le voyais pas mais je savais où il se trouvait. Je flottais dans un vide, suspendue en l’air. Je me suis retournée vers « l’étoile » ou la lumière, le message était clair. Je me suis demandée si j’étais censée faire demi tour, j’ai reçu la réponse dans ma tête : « Oui ». J’ai donc, pour ainsi dire, haussé mentalement les épaules, j’étais encore troublée par le fait de ne pouvoir revenir (non pas à Mercer Island, mais vers « l’étoile »). Mais : « Bon ! D’accord… » j’allais faire demi-tour et revenir vers l’autre endroit. Et  c’est ce que j’ai fait… Je savais exactement comment revenir, même si en fait je ne le souhaitais pas. Je suis donc revenue… 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Indécise. J’avais une forte fièvre, le médecin venait juste d’arriver chez nous pour me soigner, il ne m’avait donné aucun traitement.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Je ne l’ai dit ni à ma mère, ni à personne, jusqu’à ce que j’aille à l’université en 1970. A cette époque là j’en ai parlé à mon camarade de chambrée ainsi qu’à d’autres amis.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Indécise. Il est clair que j’étais très malade, mais à quel point, je n’ai aucun moyen de le savoir. Ma mère ne se souvient d’aucune maladie menaçant ma vie si ce n’est, à peu près à la même période, une blessure à la tête.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Totalement clair, plus net que tous les autres souvenirs qui me restent de cette période de ma vie.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Pas du tout.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Je ne me suis vue à aucun moment. Pourtant, ainsi que je l’ai dit, j’avais la sensation d’avoir un corps.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Bruit de vent

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécise

Précisez : Eh bien, plutôt comme un tunnel de vent que comme le tunnel dont j’ai lu la description depuis.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. J’ai vu une étoile.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Indécise. Je n’en ai vu aucun, mais à la limite j’ai senti que quelque chose m’était communiqué par quelqu’un de très adulte.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Non

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. Une limite semblable à un puissant champ de force, je ne pouvais le voir mais que je ne pouvais absolument pas le franchir. Je ne l’ai pas traversé, j’en aurais été incapable. Je n’y étais pas autorisée.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Indécise. Il y a là quelque chose que je ne parviens pas à définir, mais ce n’est peut-être pas lié à l’EMI.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non. Je n’avais pas le choix.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise. J’ai toujours eu des dons paranormaux. Etant donné que cela s’est produit alors que j’étais tellement jeune, qui peut dire si je les ai eus avant ou après ?

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécise. A nouveau, je n’avais que 4 ans et demi.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Indécise. J’avais 4 ans et demi… qui sait ? Je sais que je n’ai pas peur de mourir, j’accompagne bénévolement les malades du cancer, ainsi que d’autres mourants.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Depuis 1970 à l’université, je l’ai raconté ouvertement à une sélection d’amis. Je l’ai aussi raconté à des personnes que j’ai connues alors qu’elles allaient mourir.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire de www.nderf.org : Demandez les sentiments ressentis vis à vis de la mort, pour soi et les proches.