NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Derry B

Description de l'expérience:

J'ai eu une expérience de mort imminente après avoir été gravement blessée dans un accident de voiture presque mortel, lorsque j'ai arrêté de respirer, ce qui a fait que l'on a dû me placer sous ventilateur et dans un coma. Depuis que je suis sortie de mon coma, j'ai eu des souvenirs vivaces de la période pendant laquelle j'étais de l'autre côté du voile dans un royaume céleste. Il y avait une brume brillante qui imprégnait tout.

La lumière était omniprésente, elle me traversait même! Je me souviens avoir regardé ma main et la lumière l'a traversée. Je pouvais voir que ma main était transparente, mais cela ne m'a pas surpris. Pendant que je marchais avec ce personnage céleste, sa physionomie brillait d'une telle luminosité que c'est impossible à décrire. Je savais que ce personnage céleste était Jésus parce que je le reconnaissais comme un ami familier. Il n'a pas annoncé qui il était parce que ce n'était pas nécessaire. Je me souviens avoir marché avec Jésus, mais nous ne marchions pas dans le sens physique, la meilleure façon que je peux décrire notre marche était que nous marchions en l’air, flottant au-dessus du sol de ce beau jardin dans lequel nous nous déplacions.

Tout dans ce jardin émettait une blancheur et luminosité générale. Je voyais le vert clair des plantes. Je pouvais voir l'eau, et une lueur lumineuse l'entourait et le bourbonnement de l'eau avait un son musical, ce ruisseau d'eau chantait! L'eau était si brillante! Je me souviens avoir voulu me pencher et boire dans le ruisseau qui traversait ce jardin que nous parcourions. Quand j'ai essayé de ramasser l'eau dans le creux de mes mains, l'eau a coulé à travers mes mains, littéralement, et elles n'étaient pas mouillées! Jésus s'est arrêté de marcher et m'a regardée tandis que je me penchais pour essayer de boire cette eau. Je pouvais sentir ses yeux sur moi. Ma soif de cette eau, même si je n'étais pas capable de la porter à mes lèvres et de la boire, a disparu à ce moment! Je ne peux pas décrire la sensation que j'ai ressentie quand l'eau coulait à travers mes mains, mais j'ai senti quelque chose. J'avais ce souhait écrasant d'expérimenter tout ce qui concernait ce jardin.

Quand Jésus et moi parlions, ce n'était pas avec notre bouche, mais je savais que nous communiquions, sa physionomie brillait assez, et ses sentiments vis à vis de moi l'auréolaient. Il exsudait simplement l'amour et la préoccupation et me protégeait juste en restant là. Le sentiment de paix que je ressentais était indescriptible! On m'a donné le choix soit de revenir sur cette terre et vivre plus longtemps, soit de rester avec lui là-bas dans le Ciel. Nous savions tous deux que le retour sur cette terre serait un combat parce que je lui avais dit que je voulais retourner sur cette terre si je pouvais m'aider moi-même et les autres. Il savait que je ne voulais pas vivre plus longtemps sur cette terre si cela signifiait être prise au piège dans un corps incapable de réagir, incapable de communiquer. Le regard d'amour dans ses yeux m'avait remplie de joie alors, et en même temps que j'évoque ce sentiment de joie que j'avais ressenti, je me retrouve à nouveau remplie de joie. 

Je ne sais pas comment j'ai fait cela, mais alors je me souviens que j'étais dans une chambre d'hôpital en train de regarder mon mari qui tenait ma main et me parlait. Seulement je ne voyais pas cela de mes propres yeux. Je savais que c'était mon corps, mais j'étais en dehors de celui-ci, en train de l'observer d'en haut. En voyant cette scène, j'ai ressenti un fort désir de retourner sur cette terre et de vivre plus longtemps avec mon mari, si je pouvais communiquer avec lui et l'aider. J'ai été comprise et les désirs de mon cœur ont été entendus. La prochaine chose dont je me souviens, c'est d'avoir été coincée dans mon corps tandis que d'autres s'occupaient de mes besoins physiques. Je me souviens que je savais ce que les infirmières pensaient de moi en me touchant. Je savais si elles pensaient que j'allais vivre ou non à cause de leur contact. Je savais qu'elles pensaient qu'elles s'occupaient d'une morte dont l'âme n'était pas là. Je me souviens avoir essayé de crier: "Regardez! Je suis vivante! Je suis là! Je vais vivre!" Je me suis détendue et je faisais confiance à cette personne beaucoup plus si je savais qu'ils savaient qu'ils s'occupaient d'une personne vivante. Je pouvais évidemment lire leurs pensées!

Pendant que sous forme spirituelle, je me souviens avoir communiqué télépathiquement, et c'est ainsi que Jésus et moi communiquions dans ce jardin céleste. C'était si facile, ne nécessitant aucun effort, il suffisait d'avoir des pensées et elles étaient communiquées. Parler à travers ma bouche physique est si difficile et frustrant, et parfois vous êtes mal compris, et les gens se trompent sur le sens de ce que vous essayez de dire. L'expression qu'on utilise, lorsqu'on parle des "âmes soeurs" fait référence à la communication entre deux âmes, la communication d'un esprit à l'autre. Communiquer sur le plan spirituel est une expérience très profonde.

Je crois avoir eu ce don spirituel depuis mon expérience de mort imminente, et ce don bénit profondément ma vie au fur et a mesure que je l'utilise. Je ressens un grand besoin de communiquer sur un plan spirituel avec les autres, et l'un des seuls moyens par lesquels je peux communiquer de cette façon est par l'écriture. Je dois me préparer mentalement pour pouvoir communiquer sur le plan spirituel. Vous avez le temps de faire cela lorsque vous écrivez dans votre maison, sans distractions. Nous sommes ce que nous pensons. Je trouve les pensées banales distrayantes, je regarde rarement la télévision et alors seulement si elle stimule les bonnes pensées. J'écoute de la musique différente maintenant, et gravite vers l'éthéré. Mon expérience de mort imminente m'a changée, je recherche la justice et je déteste le mal. Je suis en fait très reconnaissante d'avoir eu mon accident, même si cela a changé mes capacités physiques défavorablement, mais en même temps mes capacités spirituelles ont fleuri énormément! Depuis que je me suis réveillée de mon coma, j'ai adopté une attitude d'espoir pacifique. Je crois que la raison pour laquelle je vis encore, l'une des raisons pour lesquelles je suis revenue vivre sur terre, c'est parce que je suis censée témoigner que le monde des esprits est réel et beau, et que Jésus est ce qu'il a dit qu'il est, notre frère, et nous le connaissions bien comme un frère amical dans le monde des esprits. Cette connaissance, cette croyance, affecte tous les aspects de ma vie, et mon désir de communiquer cela aux autres. Je crois que c'est pourquoi je suis revenue, pour vivre davantage en racontant ceci à tous ceux qui écouteront.

Voici un échantillon d'un de mes poèmes. ======================

Attendre des réponses à mes prières est un mouvement de mon cœur. J'abandonne consciemment les pensées de ce que je pensais que Dieu me dirait, et je reste immobile, en attente. Je me donne le temps ce matin d'entendre la voix tranquille de Dieu. Je renonce à mon attente de ce que je pense qu'il va faire, et lui donne la chance de faire ce qui est le mieux pour moi. En regardant le lever du soleil et en attendant la voix de Dieu, je vois dans le ciel du matin sombre une légère lumière avant l'aurore. Une lueur rose se propage de l'horizon aux bords des nuages. Des faisceaux oranges de lumière d'or se répandent comme un éventail pour toucher les branches supérieures des arbres, pour descendre vers les buissons, vers la terre froide et sombre. Les ténèbres ont fui, m'éclairant; je sens la lueur rosée de son amour, la chaleur de son esprit avec moi, tandis que j'attends des réponses à ma prière faite dans la pénombre avant l'aube.

Je me prépare à entendre sa voix en regardant le lever du soleil. Tandis que j'observe les rayons du soleil percer des nuages, mon âme trouve la joie! Mon aptitude spirituelle est de plus en plus grande, pendant que je regarde dans un silence reconnaissant le jour se lever en attendant, en écoutant la voix de Dieu ce matin. Quelle belle façon de commencer une journée! Attendre. . . . C'est mon premier poème, que j'ai écrit après mon EMI pour partager avec d'autres. J'ai offert ceci à toutes les dames de mon église qui s'étaient portées volontaires pour aller marcher avec moi parce que j'avais besoin d'aide durant ma réhabilitation initiale. Ce poème a été distribué le jour de la Fête des mères 1998; je suis rentrée de l'hôpital en novembre 1997.

MERCI MON AMI

Je suis dans un brouillard profond,

Dans un jardin magnifique,

Marchant et parlant au Seigneur.

J'ai dit à Jésus

Que je voulais rester sur cette terre,

Pour terminer ma mise à l'épreuve terrestre.

Je lui ai dit que je croyais que j'étais forte

Assez pour faire face aux adversités

Et aux tentations qui m'attendaient,

Avec son aide. Jésus m'a promis

Que je ne serais jamais seule,

Son esprit serait toujours avec moi,

Me fortifiant,

Me donnant du courage

Jésus m'a dit qu'il allait envoyer de l'aide

De ses serviteurs qui l'écoutent

Jésus m'a dit

Qu'il avait de la compassion pour moi,

Qu'il m'aimait,

Qu'il savait que je lui reviendrais,

Et qu'il me donnerait l'aide pour le faire.

 

Animée par ses promesses,

Et le croyant,

Je suis revenue dans ce monde.

Je suis sortie de mon coma,

contre toute attente,

Et j'ai commencé à me battre! 

Jésus a tenu ses promesses.

Son esprit m'a accompagnée

Et toute l'aide dont j'ai besoin

De ses serviteurs qui écoutent,

 

Vous! Je vous remercie

D'être serviteur du Seigneur,

De rester ouvert à son esprit.

Je sais les promesses que j'ai faites au Seigneur,

Et ses promesses à moi se réaliseront,

Avec son aide. Vous êtes la force du Seigneur,

Son aide, et il est à vous.

Quelle belle amitié!

Merci, mon ami!

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     8 septembre 1997

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Accident. J'ai eu une blessure à la tête traumatique et j'ai cessé de respirer. J'ai dû être réanimée et placée sur un respirateur automatique pendant une à deux semaines parce que je cessais souvent de respirer.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Positive 

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience?   Non  

L'expérience a été onirique de quelque manière?   Oui, du fait que je me souviens avoir été transparente, et que l'eau coulait à travers mes mains, littéralement, et je communiquais par mes pensées.

L'expérience incluait:    Une expérience hors du corps.

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   J'étais dans le coma, et me suis lentement souvenue de l'expérience après être sortie de mon coma, lorsque j'étais en réhabilitation.

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification.  Je savais que j'étais dans un jardin céleste, et à qui je parlais; je savais que je flottais au-dessus de mon lit d'hôpital en regardant mon corps dans le lit tandis que mon mari parlait à mon corps.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Non  

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?   J'ai dit à mon mari que je l'ai vu me parler quand j’étais à l’hôpital et je lui ai dit qu'il tenait ma main pendant qu'il me parlait. Il m'a dit plus tard qu'il faisait exprès de toujours tenir ma main quand il me parlait quand j'étais comateuse.

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Non 

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui   Jésus, je l'ai reconnu, nous avons parlé ensemble non verbalement.

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  Elle était partout! Les plantes et l'eau rayonnaient de l'intérieur.

L'expérience incluait:   un paysage ou une ville surnaturels

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Je me sens très aimée et protégée et je souhaite partager mon EMI avec les gens.

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers.     Rien que je ne connaisse déjà; il est venu à moi avec une plus grande force, je sais maintenant que Jésus est réel, plutôt que d'avoir une foi incertaine en lui.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?      Non  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyée contre ma volonté. Lisez mon EMI. J’ai envoyé un courriel pour les détails.     

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    LDS (Église des saints des derniers jours).

Quelle est votre religion maintenant?   Conservatrice/intégriste.   LDS (Église des saints des derniers jours).

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Non    Je ressens un plus grand besoin de partager mes sentiments religieux avec les gens; avant j'étais humble et prudente en ce qui concernait ce domaine.

L'expérience incluait:   la présence d’êtres surnaturels

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont:     Augmenter….

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience?   Je me concentre sur la prière et le fait de sentir son esprit me guide tous les jours.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?   Je suis connue comme la poète résidente de ma congrégation, et je suis devenue une meilleur professeur de cathéchisme pour enfants et adultes, et je suis appelée souvent à m'exprimer ou à enseigner. Ce qui est surprenant pour moi vu que je ne suis pas facilement compréhensible parce que je souffre de troubles de l'élocution et de vision floue depuis ma blessure à la tête.

Après l'EMI: 

Avez-vous changé d'emploi à cause de cette expérience?     Emploi ou études.

Avez-vous noté un changement physique à cause de votre expérience?     Séquelles physiques.

Avez-vous vécu des expériences médiumniques attribuables à cette expérience?     Sensibilité élargie, capacités psychiques et de guérison accrues. 

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience?     Sentiments vis à vis de la famille, des amis et de la société.

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience?     Sentiments sur la mort

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience?     Sentiments sur le but de la vie.

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     Quand j'en parlais, j'avais l'habitude d'être submergée par l'émotion en me souvenant.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Oui   Je peux souvent lire les pensées des autres, et connaître leurs intentions. À qui s'adresser, et qui éviter.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Avoir regardé le visage de Jésus et avoir lu les pensées négatives des infirmières sur mes chances de survie.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui    

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     Je me suis dit que cela pourrait s'avérer utile pour les personnes prenant soin de la réhabilitation des blessures au cerveau si je vous parlais plus en détail de ma propre réadaptation. Permettez-moi de vous fournir quelques informations de base sur ma personne tout d'abord. Je suis une infirmière diplomée, en fait, et le jour de l'accident, j'avais emmené mon fils de seize ans au Département des véhicules motorisés (DMV) pour faire son deuxième essai de conduite, après qu'il eut échoué une premiere fois, afin d'obtenir son premier permis de conduire. Je l'ai laissé rentrer en voiture depuis le Département des véhicules motorisés jusqu'à la maison où il allait prendre une vieille (voiture de type) Mustang que nous lui avions acheté, avant de se rendre au lycée et j'allais moi-même voir des patients que je suivais à domicile et qui m'attendaient chez eux. Je travaillais pour un service "Santé à domicile" ici à Las Vegas. Mais au lieu de cela, le cours de ma vie a changé pour toujours ce jour-là.

Sur le chemin de la maison, mon fils est arrivé à ce qu'il pensait être un carrefour à quatre stops. Il s'est arrêté, puis est entré dans le carrefour devant un camion de gravier, pleinement chargé, qui provenait des décharges de graviers de notre côté de la ville. Mon fils, Clint, pensant que le camion devait s'arrêter, a démarré en face de lui, ne sachant pas qu'il n'avait pas à s'arrêter, le carrefour ayant seulement des stops dans deux sens. Le camion avait emprunté la route pour camions de gravier, qui a été modifiée depuis mon accident, plusieurs autres accidents ayant d’ailleurs eu lieu à ce même carrefour. Bref, le camion a frappé le côté du conducteur de ma voiture toute neuve, une Chevy Prism (je l'avais depuis trois semaines), mon fils, Clint, ne portait pas de ceinture de sécurité, et moi non plus. La police a dit que s'il avait porté sa ceinture, il aurait été écrasé et tué et je m'en serait tirée sans une égratignure. Le camion nous a traîné sur une trentaine de mètres avant de s'arrêter, et je pense qu'on a dû couper la carosserie pour nous dégager de la voiture. Je n'ai aucun souvenir de l'accident même. La derniere chose dont je me souviens de cette journée, c'est d'avoir parlé à mon patron du groupe Infirmières en soins palliatifs sur mon téléphone cellulaire au DMV, en attendant Clint pendant qu'il passait son permis de conduire avec ma voiture. (Je rendais également visite à des patients chez eux pour les services sociaux d'hospice ainsi que pour les Soins infirmiers à domicile.) Comme vous pouvez le voir, j'étais alors une femme occupée et productive!

Clint a perdu conscience, a souffert un pneumothorax, quelques côtes cassées et la clavicule brisée sur son côté gauche. Il se rappelle qu'il est revenu à lui dans l'ambulance. J'étais beaucoup plus gravement blessée; j'ai dû être réanimée, soit sur le site de l'accident, soit au centre de traumatologie, à UMC, où j'ai subi une chirurgie d'urgence pour un hémothorax (caillot sanguin) au cerveau et une chirurgie abdominale exploratoire. Mon mari a été averti au travail de mon accident et il a appelé les deux bureaux où je travaillais pour les prévenir de chercher une remplacante pour mes patients et il les a informés de mon accident de voiture. Des infirmières des deux agences se sont présentées à l'hôpital, ont examiné mes dossiers et mon statut, et ont su que j'étais sérieusement blessée et que ma mort semblait imminente. L'aumônier de l'hospice de Safe Harbor (maintenant appelé Odyssée) a tenu un service de prière pour moi dans une église luthérienne et a invité toutes les infirmières des Services de santé à domicile. Je sais qu'elles sont venus parce qu'un livre m'a été donné plus tard où les gens qui ont assisté à ce service de prière avaient signé leurs noms et écrit des notes d'encouragement pour moi. Tous les membres de ma paroisse ont été priés de jeûner et de prier pour moi le jour même.

Mes parents, dans l'Utah, qui travaillaient pour un temple, un temple de l'église des Mormons, ont écrit mon nom sur la liste de prière des noms invoqués par ceux qui assistaient au service ce jour-là dans tous les temples de l'ouest des États-Unis. La prière est une force tangible, une puissance pour le bien ici sur terre! Trois semaines après l'accident, beaucoup de gens me demandaient ce que je pensais ou ressentais en sortant de mon coma. Ce que j'ai ressenti, c'était l'incroyable sentiment de pouvoir, ayant été dans les pensées de tant de personnes, qui priaient Dieu pour que je me rétablisse. Je pouvais sentir son amour et sa compassion pour moi, et je crois que cette communication a mené à mon expérience incroyable avec le Christ dans le jardin céleste. Je n'espère plus aujourd'hui que le ciel existe et que l'expérience de vie et l'expiation du Christ soient réels. Maintenant je sais! Tout comme je sais que j'ai donné naissance à tous mes cinq enfants et les ai tangiblement tenu dans mes bras. Mon témoignage du Christ brûle en moi, maintenant quand je pense à lui; j'ai une mémoire visuelle de lui me regardant là-bas dans ce jardin céleste.

Son amour et son inquiétude pour moi reflétée dans ses yeux est écrasante, et si j'y pense trop longtemps, je me sens submergée par l'émotion. Depuis mon accident, toutes mes émotions sont à fleur de peau, beaucoup pensent qu'émotionnellement, je manque de maturité, comme un enfant. Je suis une innocente, émotionnellement, je dis ce que je pense, je suis très honnête, mais je n'ai jamais dit quelque chose de cruel ou de blessant à personne, c'est juste que mes observations surprennent les gens, et souvent ils ne savent pas très bien comment réagir. Mon mari reste très protecteur vis à vis de moi, mais il est souvent heureusement surpris de voir comment je dis et fais les choses maintenant. Il dit très souvent que j'ai perdu la prudence dont je témoignais dans les conversations avec les autres, il dit que ma naïveté est rafraîchissante. Je prie maintenant chaque jour pour et je suis mon instinct en ce qui concerne à qui je devrais parler et au sujet de quoi; mon âme me dit avec qui je devrais parler et qui est distrait par d'autres choses, qui n'écouteraient pas ce que j'ai à dire, et s'ils sont bien motivés.

J'étais dans un Centre de soins de convalescence pendant environ un mois, c'est là que je suis sortie de mon coma. Puis je suis allée dans un hôpital de réadaptation pendant deux jours. On avait dit à mon mari que je recevrais tous les jours une thérapie physique, une orthophonie et une ergothérapie et que ces thérapies faciliteraient ma guérison, mais que mes parents devaient venir de l'Utah pour me voir et pour m'aider car mon mari devait aller travailler chaque jour. Donc, ce que nous avons tous convenu, c'était que je rentrerais à la maison et que mes parents resteraient aussi longtemps que j'aurais besoin de leur aide et que je recevrais les thérapies dont j'avais besoin avec "In House Home Health", donc mes amis. Toutes mes thérapies de réadaptation ont été faites dans ma maison. Depuis marcher à travers ma maison. Faire des exercices, marcher autour du pâté de maisons avec mon physiothérapeute, lancer et attraper une balle de mousse avec mon côté affecté, jusqu'à porter un poids dans ma main gauche pendant l'exercice. Les exercices se sont compliqués quand l'ergothérapeute a commencé ses visites. J'avais beaucoup d'exercices de mémoire et de coordination de l'œil à la main à faire, et entre leurs visites, je faisais des exercices de réadaptation par moi-même en faisant des choses comme s'occuper de notre maison, au lieu de rester au lit à pisser sur moi-même, parce que personne ne répondait lorsque je pressais le bouton pour me libérer et m'emmener à la salle de bains.

Tout le monde se ralliait autour de moi, mon père massait mes  muscles spastiques douloureux chaque matin après que je sois sortie d'un jacuzzi que nous avions dans notre salle de bain principale, et puis nous allions faire une promenade ensemble; c'était à l'époque où les thérapeutes venaient à la maison. Mon neveu est un chiropraticien, mais il vit à Laughlin; néanmoins son partenaire vit et travaille ici à Las Vegas, et ainsi pendant environ trois mois, je suis allée voir son partenaire trois fois par semaine, puis finalement une fois par semaine. Mes parents sont restés pendant un mois, puis j'ai pu m'occuper de moi-même à la maison. Les dames de mon église se sont inscrites à une réunion de la Société de Secours pour différents jours de la semaine pour venir marcher avec moi. J'ai maintenant beaucoup d'amis intéressants, impliqués dans ma vie parce qu'ils se sont portés volontaires pour aller marcher avec moi. En fait, même maintenant, quand je fais trop de mouvements répétitifs avec ma main gauche, comme la dactylographie, je souffre de nœuds musculaires douloureux autour de mon omoplate gauche, et ma main gauche commence à avoir des crampes.