NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI Derek C


 

Description de l'expérience:

Je pense qu'il est important d'anticiper un peu pour que les choses faites et dites puissent être mieux comprises par ceux qui lisent mon histoire. Je veux aussi que l'on comprenne que cela a été et reste pour moi une expérience TRÈS spirituelle et quelque chose que je croyais impossible, d'où je retire une foi inébranlable dans la vie après la mort et une paix concernant la mort sans crainte qu'elle arrive, mais presque une anticipation de sa venue.

J'étais dans une très mauvaise relation et me trouvais pratiquement à bout financièrement et émotionnellement. Je venais juste de perdre un emploi auquel j'avais consacré toutes mes ressources en «investissant» dans cette opportunité, et je venais tout juste de découvrir que mon partenaire John n'avait pas été fidèle à notre relation et ne m'aimait pas comme auparavant.

Pour la deuxième fois de ma vie, je passais des calculs rénaux. En fait, deux. Je souffrais depuis trois jours et j'étais allé à l'hôpital pour la deuxième fois la veille de mon expérience. Les deux fois à l'hôpital, on m'a donné de la morphine par injection, puis par intraveineuse jusqu'à ce que la douleur disparaisse assez pour que je puisse rentrer à la maison. On m'a donné du Percocet pour soulager la douleur quand je n'étais pas à l'hôpital. J'ai pris deux comprimés toutes les trois heures pour éviter de me tordre de douleur dans mon lit.

Ce dimanche matin, mon partenaire John a dit qu'il devait aller travailler pour préparer la journée du lendemain au bureau. Son travail était à seulement quinze minutes de chez nous et il m'a dit qu'il me téléphonerait souvent pour voir si j'allais bien.

Je me suis endormi et j'ai été réveillé par un coup de fil de John qui voulait savoir comment j'allais. Quand nous avons commencé à parler, je lui ai dit que je me sentais plutôt bien à cause de la visite la veille à l'hôpital. Comme je devais utiliser la salle de bain, je me suis levé et j'ai marché depuis mon lit jusqu'à la salle de bain. Quand je suis arrivé à la salle de bain, John m'a demandé pourquoi je parlais si lentement et à voix si basse, mais je ne me rendais pas compte que je m'exprimais de façon différente que d'habitude. Il m'a demandé si j'allais bien et j'ai dit que je n'étais pas sûr. J'ai commencé à ressentir une pression et une douleur dans ma poitrine, puis un essoufflement très rapide. Je suis tombé en avant contre le lavabo dans la salle de bain et j'ai dit à John que je n'allais pas bien, je lui ai dit ce que je ressentais en essayant de retourner jusqu'à mon lit. Ma douleur a augmenté au point où je pouvais à peine parler, mon bras et ma main gauche étaient tellement engourdis que je ne pouvais plus tenir le téléphone. Je suis tombé sur un genou et à ce moment-là, j'ai dit à John que j'avais une crise cardiaque et que j'avais besoin d'aide.

Le téléphone est tombé et je n'ai pas pu le ramasser, mon bras et ma main gauche étaient tellement engourdis que je ne pouvais pas les utiliser; ils étaient presque pris dans une crampe, serrés contre mon corps. Ma douleur était telle que je ne pouvais plus dire d'où cela provenait: les calculs rénaux, ma poitrine, mon bras, je l'ignorais, tout ce que je sais, c'est que c'était le pire que j'aie jamais ressenti. J'ai utilisé mon bras droit pour me hisser sur mon lit et monter dessus. Lorsque je suis retombé sur les draps, j'ai immédiatement ressenti une paix totale, aucune douleur, aucune angoisse, rien qu'une sérénité totale. Mes derniers mots – j’ignore s'ils étaient parlés ou simplement des pensés – ont été: "Maman, si c'est si facile, pourquoi avons-nous si peur?" Tout est alors devenu noir.

Après un délai dont j'ignore la durée, j'étais de nouveau conscient, allongé sur mon lit, mais les choses étaient très différentes. Je ne ressentais aucune douleur, j'étais parfaitement en paix, et je ne savais pas si j'allais juste me réveiller ou si j'étais réveillé, mais mon Oma et mon Opa (grand-mère et grand-père en allemand) se trouvaient sur le côté gauche de mon lit; ils étaient tous les deux morts à différents moments de ma vie. Sur le côté droit de mon lit, il y avait mon arrière-grand-mère et mon arrière-grand-père. Je n'avais jamais rencontré mon arrière-grand-père; il est mort longtemps avant même que je sois né. Ma grand-mère était l'amour de ma vie d'enfant; si j'étais méchant pendant la semaine, ma punition était que je ne serais pas autorisé à aller chez elle et à rester avec elle pour le week-end. J'ai plus de bons souvenirs d'elle et d'avoir été avec elle que n'importe qui d'autre dans ma vie. Pendant plusieurs de ses dernières années, elle était dans des centres de retraite, et ma fille aînée et moi allions chaque semaine la voir et l'avons fait pendant de nombreuses années. Je me suis assis à côté d'elle et lui ai tenu la main quand elle est morte, la regardant tandis que la vie la quittait lentement et tranquillement.

Mon opa était un homme formidable et très gentil mais j'étais plus proche de mon Oma. Elle ne faisait pas partie de ma vie comme mon arrière grand-mère, mais pendant ses dernières années, comme cela avait été le cas pour mon arrière-grand-mère, mes trois filles et moi allions chaque semaine au centre de retraite et nous l'emmenions chez McDonalds parce qu'elle aimait consommer une tasse de café, des cheeseburgers pour enfants, et des frites. Nous l'aimions beaucoup. Les sentiments que je ressentais à l'époque n'étaient pas consciemment connus mais j’en ai pris conscience après coup, nous étions là dans ma chambre comme juste avant que j'ai perdu conscience, mais tout ce que je pouvais voir «consciemment» à ce moment-là, c'était clairement ces gens, tandis que le reste de la pièce restait trouble, comme transparent. J'ai vu des choses mais je me souviens n'avoir rien ressenti physiquement, et émotionnellement je savais - comment dire ça - quelle était l'émotion à ce moment-là que je ressentais et pourtant je ne «sentais» rien, mais j'étais conscient de l'émotion en même temps. J'ai été un peu surpris de les voir debout et j'ai regardé d'un côté à l'autre pendant une seconde dans les yeux de chacun.

Mon arrière-grand-mère et mon grand-père avaient tous les deux des expressions, pas de tristesse, mais de compassion, je suppose que cela serait le mot. Mon Opa avait une expression très sérieuse sur son visage, celle que je ne voyais que quand il me parlait très sérieusement, et Oma, et bien c'était un regard déterminé et sérieux, elle était la seule qui parlait, et elle m'a prit la main dans la sienne, ce que j'ai vu, mais que je n'ai pas ressenti. Puis elle a dit: "Assez, ça suffit, tu dois rentrer chez toi!" J'ai détourné mes yeux des siens pour regarder mon arrière grand-mère, elle n'a rien dit mais son regard a confirmé ce qu'Oma avait dit puisqu'elle hochait la tête en m'indiquant un "oui".

Même si je ne ressentais rien physiquement, je peux me souvenir clairement de mes émotions. La paix que je ressentais était incroyable. Pendant ce qui m'a paru être seulement un instant, j'ai ressenti assez d'émotions qui ont pris des heures à digérer, j'ai réfléchi à toutes les différentes options, soit de rentrer à la maison avec eux et de ne plus ressentir de douleur, ni de peine ni le chagrin ma vie, et j'ai songé aux opportunités et aux responsabilités que j'aurais si je restais. J'ai trois filles et en un clin d'œil, toutes ces émotions m'ont envahi et, entre chacune, j'ai vu les visages de mes filles.

J'ai regardé mon Oma dans les yeux et tout en retirant ma main, je lui ai dit: "Non, je ne peux pas partir avec toi!" Elle m'a demandé: "Pourquoi?" Je lui ai dit: "Je ne peux pas partir; je dois prendre soin de mes enfants".

Alors que je lui disait cela, nous avons tous entendu la porte d'entrée de ma maison s'ouvrir. C'est là que des choses vraiment différentes ont commencé à se produire. Alors que je lui disais non et que la porte s'est ouverte, ils sont tous partis, fonçant droit vers le haut sous forme de boules de lumière blanche, ils étaient alors partis mais j'étais aussi différent. Je n'étais plus allongé sur mon lit, je m'observais depuis le haut, et je pouvais voir John entrer dans la maison par la porte d'entrée, même si vous ne pouvez pas voir la porte d'entrée depuis ma chambre. Je l'ai regardé marcher dans le couloir et entrer dans la chambre. Alors qu'il entrait dans la chambre, il est passé devant le bout du lit pour se diriger vers le côté où je me trouvais. Alors qu'il passait contre le bout du lit, il a tendu la main et attrapé mon pied en disant: "Hey, comment ça va? Derek tu es froid, réponds-moi Derek, réponds-moi!" En arrivant de mon côté du lit, il a tâté ma tête, mon corps, etc. pendant que je le regardais d'en haut. Il a mis la main sous le lit et a saisi le coussin chauffant qui était là et a couru vers le placard et a saisi des couvertures. Il a mis le coussin chauffant sur ma poitrine, l'a allumé et a jeté des couvertures sur moi. Puis, tout en me serrant contre lui et en me frottant le corps, il criait frénétiquement: "Derek, parle-moi, parle-moi. Hurle-moi dessus, Derek". Je regardais juste jusqu'à ce qu'il ait posé sa tête contre ma joue tandis qu'il me frottait le corps pour me réchauffer. Au moment où il a posé sa tête contre ma joue, je ne le regardais plus d'en haut, mais j'ouvrais les yeux, ayant réintégré mon corps. J'ai levé les yeux vers lui et dit: "J'ai froid". Il a dit: "Je sais". Je lui ai demandé combien de temps s'était écoulé depuis que nous avions parlé. "Cinquante minutes", a-t-il dit, "des travaux bloquaient l'autoroute, je suis arrivé aussi vite que possible".

Il est resté là avec moi pendant des heures à me garder au chaud. Je me suis tranquillement endormi à un moment donné et je ne me suis pas réveillé avant le lendemain matin. Je n'ai ressenti aucune douleur à partir du moment où j'ai ouvert mes yeux et où j'ai dit que j'avais froid. Ni mes calculs rénaux, rien de rien.

Je suis allé chez le médecin le lendemain pour un examen médical. Elle a écouté ce que je lui ai dit, vérifié toutes mes statistiques vitales, et m'a branché à quelques machines pour vérifier comment mon cœur allait. Tout était parfait. Sachant à quoi s'en tenir sur ma relation avec John, du fait de conversations antérieures et sachant que j'avais dit à John que j'avais une crise cardiaque et que j'avais besoin d'aide et que pourtant, il n'avait appelé personne pour me secourir, elle m'a dit: "Eh bien, il semble que Dieu t'a permis de rester; prends soin de tes enfants, mais quand vas-tu prendre soin de toi?"

J'ai quitté son bureau, je suis rentré à la maison et j'ai fait partir John. J'ai partagé cette expérience avec très peu de personnes dans ma vie car je l'ai considérée comme sacrée. Cela fait trois ans maintenant. C'est seulement maintenant je suis d'accord pour partager mon expérience et affronter les sceptiques et les critiques de ceux qui n'y croient pas. Jusqu'à présent, je voulais simplement profiter de la paix qu'elle apportait à ma vie sans en parler à qui que ce soit.

Merci de m'avoir permis de le faire ici ce soir. Je prie pour que cela vous aide d'une manière ou d'une autre dans vos études ou quelque part, parfois cela peut être lu par quelqu'un d'autre et les toucher d'une manière ou d'une autre pour les aider.

Puis-je conclure en disant que je sais que nous continuons à vivre après la mort, que la mort est simplement un passage dans une autre dimension. Je sais que ceux que nous aimons et qui nous ont précédés nous attendent et que certains viendront nous ramener à la maison pour montrer le chemin.

Je remercie Dieu de m'avoir donné la chance de rester ici et de «m'occuper de mes enfants», mes filles sont ma vie et je ne saurais être plus fier en tant que père que de voir les femmes qu'elles sont devenues. J'ai un grand témoignage de ma foi, un qu'en tant qu'homme homosexuel est très difficile à comprendre pour beaucoup, mais que je ne pourrais jamais nier.

Merci encore,

Dieu vous bénisse.

Renseignements généraux:

Genre:     Homme

La date à laquelle l’EMI est survenue:     Juillet 1995

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Crise cardiaque. Je souffrais depuis trois jours de calculs rénaux, j’avais été à l'hôpital deux fois et on m’avait donné de la morphine; j’avais été également profondément blessé émotionnellement. Pendant que je luttais contre les calculs rénaux, j'ai eu une crise cardiaque.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Merveilleuse

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui. J'ai clairement quitté mon corps et j'existais en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude   Voir ci-dessus.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   C'était après que mes grands parents soient partis et que je m'observais depuis le haut ainsi que John, jusqu'à ce que je revienne dans mon corps. 

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir? Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. Je ne suis pas sûr de la durée de mon déplacement hors du corps. Depuis mon réveil dans l'expérience jusqu'à ce que je sois rentré dans mon corps, quelques minutes normales ont paru se passer, donc à moins que j'ai perdu conscience pendant quarante à quarante-cinq minutes, alors la durée pendant laquelle j'étais réveillé semblait seulement de quelques minutes et pourtant c'était bien davantage. 

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Oui   Je pouvais voir tout ce que je voulais comme si les murs n'existaient pas, et ce que je ne regardais pas semblait transparent.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Oui   Je pouvais voir tout ce que je voulais comme si les murs n'existaient pas, et ce que je ne regardais pas semblait transparent.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Non 

L'expérience incluait:   la présence de personnes décédées

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?   Oui  

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  Seulement quand mes grands-parents sont partis.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience? La surprise, l’amour, la conviction, l'inquiétude, la paix et la tranquillité étaient toutes des émotions dont j'étais «conscient», mais je ne peux pas dire que je les ressentais.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues? Mon passé est apparu en un clin d'oeil, hors de mon contrôle. Seulement pendant le temps qui semblait durer un clin d'œil après que mon Oma ait dit: "Assez, c'est assez, il est temps de partir". J'ai vu clairement et rapidement les moments de douleur et de souffrance que j'avais vécus et entre chacun, les beaux visages de mes filles. J'avais cru en la vie après la mort mais pas autant que je le fais maintenant. Je sais aussi que la douleur et la souffrance qui surviennent juste avant la mort pour beaucoup disparaissent rapidement et qu'il ne faut pas les craindre.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    Chrétien/ Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Non 

Quelle est votre religion maintenant?   Chrétien modéré / Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Non   

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré un être précis, ou une voix, clairement mystique  ou d'origine non terrestre

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Oui    Je savais que notre âme et notre conscience survivent.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui. Ma cadette et moi-même sommes beaucoup plus proches et avons eu des discussions depuis. Je suis resté célibataire depuis qu'elle est survenue; il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre pourquoi John n'avait pas appelé à l'aide quand il savait que j'étais en danger.

Après l'EMI: 

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Non    

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Non  

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?  Oui, plusieurs.

1. Que ceux que j'aime étaient là pour me ramener à la maison, qu'ils veillent sur moi et savent ce que j’éprouve dans la vie.

2. Que Dieu m’a permis de choisir de rester.

3. Je sais que nous devons avoir foi en Dieu et dans la vie après la mort, etc. Eh bien, je n'ai plus besoin d'avoir foi; ce sont des choses que je connais.

4. Que Dieu travaille de façon mystérieuse et que les pouvoirs éternels sont tels que personne ne peut mettre une limite à ce qu'ils peuvent faire.

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle. C’est la même chose depuis le lendemain. Je sais que c’est réel et cela reste aussi clair aujourd’hui que le jour où cela s’est passé.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui. Ma cadette et moi-même sommes beaucoup plus proches et avons eu des discussions depuis. Je suis resté célibataire depuis qu'elle est survenue; il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre pourquoi John n'avait pas appelé à l'aide quand il savait que j'étais en danger.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui. Je ne l'ai partagée qu'avec quelques personnes, mon médecin et quelques membres de ma famille. Mon médecin était sympa mais j'avais l'impression qu'elle ne me croyait pas. Ma fille aînée et la cadette ont tout à fait compris. La plus jeune a semblé comprendre, mais je ne pense pas qu'elle y ait vraiment cru. Mes autres parents, frères et soeurs dans ma famille ont eu des réactions mitigées. Je ne suis pas sûr de l'influence que j'ai eue sur les autres, à l'exception de ma cadette, qui a pris conscience des raisons pour lesquelles elle n'avait plus ressenti qu'Oma était avec elle.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Oui  J'ai lu des histoires différentes au cours des années au sujet des EMIs, mais elles ne me sont jamais venues à l'esprit, et je n’y ai pas pensé durant ma propre expérience.

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience? Pour me faire mieux comprendre une chose, quand vous avez parlé ou évoqué des êtres «mystiques», j'ai dit NON, mais oui, j'ai à vu des êtres. Ils n'étaient pas mystiques, ils étaient reels et je les connaissais. Pour moi mystique c'est juste être mystique et non réel. J'espère que c'est ce que vous cherchiez.