NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Deborah P

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Sur recommandation d’un naturopathe, j’avais absorbé des suppléments alimentaires aux plantes. En quelques minutes, j’ai compris que quelque chose n’allait pas. J’étais en train d’aider ma mère qui venait de tomber, je suspectais une fracture du poignet. Je ne voulais pas l’alarmer, je ne lui ai donc pas révélé mes inquiétudes à propos de ma santé. J’ai toujours pensé que le corps est stupéfiant. Il m’a permis de continuer jusqu’à ce que je me trouve dans un environnement sûr pour moi, c’est à dire à l’hôpital trois heures plus tard.

Durant cette période d’environ trois heures, ma préoccupation principale était d’éviter que ma mère s’inquiète, ce qu’elle sait très bien faire. J’ai vu un médecin qui m’a conseillé d’aller à l’hôpital, parce que je faisais une réaction allergique et que je devais être mise en observation. Lorsque j’y suis arrivée, on m’a directement emmenée dans le service des cas graves.

Je me rappelle avoir enfilé une chemise, je me souviens de questions, de machines auxquelles on me raccordait, du son du moniteur cardiaque. Je me rappelle avoir tenté de repousser le masque d’adrénaline de mon visage avec le bras droit, une infirmière avec le gauche, avoir utilisé chaque parcelle d’énergie, de volonté, de détermination ou autre, simplement pour dire les mots : « Pas bien. ». Je me souviens avoir pensé que je tombais, vers la droite, apparemment je suis restée allongée tout le temps. J’ai entendu quelqu’un dire : « Allez chercher sa mère maintenant. ». J’ai entendu ma mère dire : « Oh, mon Dieu. ». Je savais qu’elle me tenait la main, mais je ne me rappelle pas avoir senti physiquement la sienne.

J’ai eu la sensation d’être tirée en arrière, pas en position allongée, j’étais assise. Autour de moi, tout était d’un gris brumeux, comme un épais brouillard gris mais avec une brillante lumière blanche au loin et en haut (« haut » étant la seule manière dont je puisse le décrire), rayonnant vers le bas à travers le brouillard.

Il n’y avait aucun son, plus de peur ni de douleur non plus. Je n’étais plus terrorisée. C’était la paix, c’était mon nirvana et j’étais heureuse d’être là. Je n’ai jamais ressenti quelque chose de ce genre. Je le sens encore aujourd’hui.

Ensuite je suis revenue. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? 100%

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Indécise. Je n’ai pas vu mon corps à distance. J’ai senti tout mon corps se déplacer.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécise. Il n’y avait pas de parois en tant que telles.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Une lumière blanche brillante en « haut », ainsi que je l’ai mentionné.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Non

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non. Si ce n’est que la famille, les amis authentiques et la santé constituent tout ce qui compte vraiment.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Indécise. L’expérience était magnifique.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Qu’est-ce que le temps ?

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Indécise. L’expérience était particulière.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécise. Il existe une autre dimension.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Ma vie ne sera plus jamais la même. Je ne peux plus jamais faire, sentir, voir, penser, goûter, vivre quoi que ce soit sous la même lumière. Je me sens tellement chanceuse, mais très seule en même temps. Je ne connais personne qui ait vécu la même expérience, senti ce que j’ai senti. Je ressens les choses différemment des autres. Je ne cesse de me demander pourquoi j’ai été renvoyée ? Quel est mon dessein maintenant ?

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Je ne considérerais plus jamais la vie comme un dû. J’estime chaque moment. Parfois je suis dans la confusion.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je ne le raconte pas à tout le monde. Certaines personnes me regardent bizarrement, certaines ont pleuré, l’une d’elle était envieuse. J’ai perdu des amis.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Principalement une très grande joie, mais ensuite il y a des moments où quelque chose déclenche soudainement des émotions, par exemple terreur, peur, angoisse. On m’a dit que c’était normal.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La façon dont cela a changé ma vie, ma manière de ressentir, de penser.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Indécise. A un certain degré, mais je me pose des questions tous les jours.