NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Deborah Le


NOUVEAU QUESTIONNAIRE 

ANCIEN QUESTIONNAIRE 

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Les voir m’appuyer sur le ventre m’intéressait au plus au point, j’étais également heureuse de ne plus ressentir la douleur. J’ai regardé au dessus et j’ai aperçu Greg, un garçon que j’avais connu au collège. Je lui ai dit « Salut Greg, qu’est-ce que tu fais ici ? » (gardez à l’esprit que je n’ai pas réellement « regardé au dessus » et que je n’ai pas vraiment « dit » quoi que ce soit, mais c’est la seule manière que je connaisse pour décrire cette communication). Je me rappelle avoir pensé / dit ? « Quelle phrase stupide ! ». Il a répondu « Ce n’est pas grave. ». J’ai vu qu’il avait pris la forme que je lui connaissais, je pouvais rassembler de l’énergie autour de moi pour prendre ma forme terrestre, puis elle commençait à se dissiper, j’essayais encore d’en rassembler mais elle recommençait à se dissiper. J’ai compris qu’il n’était pas nécessaire d’attirer d’énergie et j’ai tenté de ne pas le faire. Je pense que l’une des raisons pour lesquelles Greg se trouvait là, c’était pour que je sache que j’étais morte, il était en effet à l’époque la seule personne décédée que j’avais connue. Lorsque je suis arrivée au début, avant de remarquer Greg, je me souviens avoir éprouvé une grand sentiment de soulagement, d’amour écrasant, de comprendre « tout ». J’ai pensé « Oh oui ! Je m’en souviens maintenant, c’est teeeeeellement simple. Je ne l’oublierai plus jamais. ». Mais bien sûr, j’ai « tout »oublié.

Derrière moi (pas vraiment derrière moi mais je ne peux pas le décrire autrement), se trouvaient de nombreuses personnes dans le jardin – parc, peut-être 60, elles étaient toutes enthousiastes de me voir, je l’étais aussi teeeeellement, au point de faire des bonds. J’ai compris que j’étais « véritablement » chez moi, que ma vie sur terre était importante, mais que ce n’était pas la partie primordiale de ma vie (Je me rappelle y avoir pensé comme je repense maintenant au lycée ou peut-être au collège, c’est important et il faut en passer par là, mais ce n’est pas LA partie la plus cruciale de la toute la vie).

J’ai également vu un passage en revue de la vie (j’imagine que c’est la seule manière de le décrire), mais ce fut en un éclair et uniquement momentané, cela a pourtant à peu près tout couvert. Il y a eu des choses qui m’ont gênée, j’ai eu l’impression de devoir me pardonner ces actions. Ensuite, j’ai pu aller retrouver ma famille (je savais que ces personnes étaient ma famille). J’ai aussi compris que certaines personnes, que je connaissais dans cette vie en tant qu’amis, faisaient également partie de ma vrai grande famille. Greg m’a dit alors : « Tu sais, il faut que tu te décides très vite. ». J’ai répondu : « Je sais, je crois que je veux rester, c’est tellement bien ici. ». Il a répliqué « Tu ne veux pas être avec ton fils ? ». J’ai demandé : « Il ne reste pas ? », Greg a répondu : « Non, il repart. ». J’ai alors dit : « Dans ce cas je repars. ». Je n’en avais pourtant pas envie. Greg est alors parti et je suis revenue dans mon corps. Je me suis souvent demandé si Greg est mon fils.

 

NOUVEAU QUESTIONNAIRE 

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. J’éprouvais des sentiments que je pense n’avoir jamais ressentis auparavant, profondément émouvants. J’avais la sensation de revenir chez moi, je ne peux toujours pas l’expliquer, j’ai pensé : « Oh ! je m’en souviens maintenant, je ne vais plus jamais l’oublier. », c’est pourtant ce qui s’est passé.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Non

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau de conscience et de lucidité le plus élevé ? Après que je me sois « rappelé » que je n’avais pas besoin de rassembler l’énergie pour que mon « corps » prenne sa forme. Je voyais « derrière » moi.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus consciente et lucide que d’habitude

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Je me souvenais de ma vie terrestre, mais je me suis aussi rappelé de mon « autre » vie et d’autres personnes.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. Je voyais tout, les choses entre les deux mondes, j’imagine. Mais avant tout, j’avais la conscience.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Indécis. Je ne me souviens pas avoir entendu, communication seulement par télépathie en fait.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Soulagement, je pense, bonheur également et la forte sensation de revenir chez moi.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Indécise. J’ai d’abord eu conscience de me trouver « au » plafond de la chambre d’hôpital, puis « derrière » moi, j’ai « vu » où je pouvais aller si je le désirais.

Avez-vous vu une lumière ? Indécise. Je pouvais seulement voir la différence entre la dimension de la chambre d’hôpital et l’autre endroit derrière moi, celui-ci était beaucoup plus coloré et lumineux. Il y avait de nombreuses personnes que je ne me rappelle pas avoir connues, pourtant je les connaissais alors, j’étais teeeeellement heureuse de les voir « à nouveau ».

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Lorsque je suis arrivée au plafond de la chambre d’hôpital, un camarade de 6ème, mort à l’époque du cancer, se trouvait là. Je n’ai pas été surprise de le voir. J’étais un peu gênée car j’essayais de ne pas me troubler, mais il semblait parfaitement normal qu’il soit là. J’ai également vu environ 20 à 25 personnes dans « l’autre » dimension, « derrière » moi, elles étaient très enthousiastes de me voir et c’était réciproque. J’étais tellement heureuse et je voulais énormément être avec elles. Je savais qu’elles constituaient ma famille, mais maintenant j’ignore de qui il s’agissait.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Indécise. Je ne souviens pas d’un véritable passage en revue, je me rappelle par contre d’un sentiment de gêne, non pas sur un événement passé spécifique, mais sur tous simultanément. J’ai instantanément connu toutes les erreurs. Je ne peux l’expliquer, mais j’ai également su qu’il me suffisait de me pardonner à moi-même pour qu’elles soient pardonnées, ou oubliées, ou quelque chose de ce genre. Il me suffisait d’y faire face, ou de les admettre, ou quelque chose d’approchant.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Indécise. Je n’ai pas bénéficié de la bonne aventure, ni quoi que ce soit de cette sorte. Je me souviens juste avoir eu le sentiment de tout « savoir », d’avoir une grande sensation de compréhension,le plus important (du moins c’est ce que j’ai pensé) c’était : « Oh oui ! je m’en rappelle maintenant, c’est teeeeellement simple. Nous le rendons si compliqué ! ». Je me souviens également avoir pensé à la religion : « Eh bien, personne n’a raison, mais personne n’a vraiment tort non plus. » et aussi à quel point est simple l’explication globale de « tout ». Je me suis juré de ne plus jamais oublier, c’est pourtant ce qui s’est passé.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Dans la question 16, les différentes dimensions, être consciente des deux.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Il semblait ne pas y avoir de temps, tout était dans un continuum j’imagine.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Indécise. Je ne pense pas que la connaissance ait été « particulière », dans le sens de la répandre partout, mais j’ai en quelque sorte eu la sensation de me souvenir du pourquoi et du comment de tout ce que j’avais oublié durant cette vie.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. J’ai tout d’abord tenté de garder l’énergie rassemblée autour de moi pour former mon moi physique, mais je savais que je n’en avais pas réellement besoin, même ainsi, au début j’ai continué à rassembler l’énergie. Je savais que si j’allais dans la « dimension » derrière moi, je n’allais alors pas pouvoir revenir à ma vie. Cela m’était cependant égal, je voulais rester, mais je savais que mon engagement, ou mon temps, ou quelque chose de ce genre, n’avait pas encore pris fin.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise. Je ne l’ai pas vraiment pensé à l’époque, ni même plus tard, mais il semble bien que je puisse dire ce que les gens pensent, pourquoi ils font certaines choses. Peut-être plus d’empathie, je ne suis pas certaine.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je l’ai seulement raconté à une camarade, je savais qu’elle n’allait pas me remettre en question ni penser que j’étais folle. J’ai attendu peut-être encore 10 années avant de le dire à ma sœur, après qu’un autre événement ne m’ait laissé penser qu’elle allait pouvoir me croire, puis plus tard, seulement à quelques personnes dont j’ai « senti » qu’elles avaient besoin de l’entendre.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Indécise. J’ai lu « Bridie Murphy » quand j’étais au lycée. C’est ma seule expérience préalable, elle ne m’a pas du tout influencé, mais peut-être m’a-t-elle permis de me rendre compte qu’il ne s’agissait pas d’un rêve.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? La joie de voir ma « famille », la sensation de soulagement et le sentiment de « tout » savoir, maintenant je ne me rappelle plus que du sentiment de savoir, pas de la connaissance elle-même.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : l’expérience était tout à fait réelle.

Je savais qu’elle était réelle parce que j’étais « morte » sur la table d’accouchement. Le médecin et l’infirmière ont dit qu’ils avaient perdu les pulsations du bébé, puis de la mère. Ensuite je me suis retrouvée au plafond. J’ai vu l’infirmière tenter d’expulser le bébé hors de mon corps, puis j’ai cessé de m’y intéresser, j’aurais pu observer tout le temps, mais je me suis de moins en moins intéressée à cet événement, jusqu’à ce que je sache que le temps de choisir était venu, je suis revenue de mon plein gré, mais pas sans regrets.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : l’expérience était tout à fait réelle.

Je sais que c’était réel, je le considère comme une expérience supplémentaire vécue dans cette vie. C’est l’un des plus grands évènements, tel mon mariage ou la naissance de mes 4 enfants, de cette nature mais seulement un événement.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Je pense que les personnes avec lesquelles je me sens liée dans la vie, le sont éternellement. Pas seulement la famille, j’ai le sentiment que la vie que nous choisissons ici se déroule avec plusieurs membres de notre grande famille. Je ne peux l’expliquer, mais je crois que ma famille fait partie de la famille qui est bien plus grande, alors qu’on ne reconnaît pas ses membres en tant que tels tandis que l’on est ici, on se souvient d’eux lorsqu’on est là-bas, peut-être choisit-on de passer encore une fois quelque temps sur terre avec eux. Je ne sais pas comment l’expliquer.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Ma fille dit que je suis en partie juive, en partie bouddhiste, en partie chrétienne. Je pense qu’elle pourrait avoir raison.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Je pense que beaucoup de choses pourraient être comprises si j’étais en mesure d’expliquer précisément les sentiments et les évènements de mon EMI, mais il n’existe tout simplement pas de vocabulaire pour une partie de ceux-ci. 

 

ANCIEN QUESTIONNAIRE 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non. Je faisais un accouchement « naturel », aucun traitement d’aucune sorte ;

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Par exemple, j’écris « Il a dit » ou « j’ai dit », mais personne n’a dit quoi que ce soit, on sait simplement ce qui est exprimé (ou pensé, j’imagine).

J’écris aussi « j’ai vu mon ami Greg » et j’ai effectivement vu son corps et le mien également, mais il ne s’agissait que d’une grande quantité d’énergie que je pouvais rassembler en une forme, il n’était cependant pas nécessaire de le faire, il ne s’agissait pour moi que de le reconnaître, jusqu’à ce que je me « souvienne ». Vous comprenez ? Inexplicable. Je le savais, tout simplement.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Dans les dernières étapes de l’accouchement, le placenta s’est détaché de l’utérus, le médecin a été appelé. J’ai entendu l’infirmière répéter sans cesse : « On est en train de perdre le pouls du bébé », ensuite elle a dit : « On a perdu le pouls du bébé. On est en train de perdre le pouls de la mère. ». Ensuite je me suis retrouvée au plafond, je les regardant en dessous tandis qu’ils m’appuyaient sur le ventre.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Très lucide et très consciente.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Elle n’était pas très réelle, elle était plus réelle que cette vie-ci.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. J’ai pu voir mon corps sur la table d’accouchement. Je n’avais pas vraiment de corps, mais je pouvais rassembler de l’énergie pour constituer une forme si je le souhaitais, ce n’était cependant pas nécessaire.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? J’imagine qu’on pourrait décrire cela comme des sons, mais ce ne serait que par manque d’un meilleur vocabulaire, c’était toutefois une sensation sonore qui provoquait une joie totale.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Indécise. Je n’ai pas voyagé aussi loin, j’en ai toutefois ressenti la présence. Oh ! Je ne peux tout simplement pas l’expliquer.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui, dans la réponse 4

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Indécise, dans la réponse 4.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. L’infirmière disait on a perdu la mère, je les ai vus m’appuyer sur le ventre, j’ai entendu le médecin et l’infirmière se donner mutuellement des instructions. J’ai plus tard dit au médecin que j’étais tout à fait désolée de leur avoir posé tant de problèmes, il a répondu qu’ils étaient heureux que je m’en sois sortie.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. Quest. 4. Niveaux est une bonne façon de décrire cela. J’ai écrit regarder au dessus et derrière, mais je pense qu’un autre niveau serait une meilleure manière de le décrire.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. J’ai eu le sentiment qu’il n’y avait pas de temps, que tout se produisait simultanément.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ?

Oui, quest.4. Je le savais alors, mais plus maintenant, je me souviens de la sensation de savoir.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Indécise. Je savais « tout » alors, mais plus maintenant.

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Quest. 4

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécise. J’ai seulement la sensation d’avoir de l’empathie envers chaque personne, je sens la raison pour laquelle elle agit d’une certaine manière.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je n’ai pas peur de mourir, mais je suis également contente d’être ici. Je suis heureuse de connaître mes enfants et mon petit-fils, je les aime teeeeellement. Je crois que j’ai permis à mes enfants de ne pas avoir peur de la mort. Lorsqu’on n’a pas peur de mourir, on peut vivre une vie bien meilleure.

De quelle manière l’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je suis reconnaissante pour toutes les relations, je prends plaisir à toutes les interactions avec la famille et tous les humains (les animaux aussi).

Je n’étais pas très religieuse, je ne pratique toujours pas de religion particulière, je sais cependant qu’aucune n’a vraiment raison, mais aucune n’a vraiment tort non plus, j’ai seulement mon propre savoir et je suis maintenant très impliquée dans la spiritualité.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Indécise. Je ne suis pas certaine que ma vie ait changé, Je venais de me marier, d’avoir mon premier enfant. J’en ai eu 3 autres, ma vie a tellement changé en devenant mère. Je sais, par contre, que ma vision de la vie a drastiquement changée.

Avez vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Je ne l’ai dit à personne excepté une camarade dont je savais qu’elle allait me croire. Si je le racontais, les gens pensaient que j’étais bizarre. Mon 3ème fils a vécu sa propre EMI à 3 ans, il m’en a parlé. Je me suis mise à le raconter, cela m’est égal si on pense que je suis bizarre, car moi je sais. Certaines personnes me disent que cela leur donne des frissons, d’autre me regardent de travers et gardent leurs distances ! 

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? J’étais triste de repartir, mais j’avais un bébé, j’ai donc rapidement été de nouveau enthousiaste.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Le sentiment de joie et d’amour. Pas de mauvaise partie.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui.