NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de David W

TÉMOIGNAGE :

C'était en juillet 1987. j'avais 15 ans et mes parents m'avait envoyé dans un summer camp (colonie de vacances) en Caroline du Nord (USA).

Je suis sujet à de l'hypotension hortostatique : quand je passe d'une position couché ou assise à la position debout, il arrive que le sang reflue de ma tête vers le bas du corps pendant quelques secondes, ceci de manière plus plus ou moins forte. Ce phénomène est éventuellement accentué par la chaleur, la fatigue et la rapidité du changement de position. Cela se traduit par une brouille de la vision ou de l'équilibre et peut même aller jusqu'à la perte de conscience, même si cela ne dure que quelques secondes.

C'était l'heure de la sieste, après le déjeuner. J'étais sur mon lit en train de lire lorsque l'un de mes camarades me demanda de lui prêter un stylo. Je me suis levé aussitôt pour en prendre un en haut de mon étagère de rangement. Comme le stylo était tout en haut de l'étagère, je me suis aidé en grimpant sur les rayons de l'étagère, mes pieds se retrouvant à environ 1 mètre du sol.

Au moment de saisir le stylo, j'ai fait une forte hypotension et , pour ainsi dire, "les lumières se sont éteintes". Je suis tombé dans l'inconscience avant même de toucher le sol. J'ai juste le souvenir du bruit sourd qu'a fait ma tête lorsqu'elle est entrée en contact avec le sol mais sans aucune sensation physique ou de douleur.

La chute en elle-même n'était pas problématique. Ce qui l'était plus, c'est que le choc de ma tête contre le sol avait précipité ma langue dans ma gorge et que, bien qu'inconscient, j'étais en train de m'étouffer, pris de convulsions.

Pendant ce temps là, sans avoir aucune conscience de ce qui se passait, j'avais une impression de grande tranquilité.

Tout d'abord, j'ai eu droit au flashback de toute ma vie passée. On aurait dit des diapositives bombardées à toute vitesse sans interruption. A mon grand étonnement, je revoyais des épisodes de ma vie que j'avais totalement oubliés. J'ai eu l'impression que cela a duré entre 40 minutes et une heure. Ensuite, j'ai eu une impression de grande sérénité, de grande tranquilité. Un peu comme si j'étais déconnecté de mes cinq sens, sans aucune perception du monde extérieur. Je ne voyais rien, n'entendais rien, ne sentais rien, ne touchais rien. En résumé, une grande paix intérieure, avec l'impression de se fondre progressivement dans le néant, presque de ne plus exister.

Ensuite, j'ai rouvert les yeux pour découvrir une dizaine de personnes qui me regardait sans que je comprenne pourquoi. On m'expliqua alors ce qui m'était arrivé : la chute, la langue avalée, les convulsions, le fait que l'un de mes cmarades ait réussi rapidement à me rirer la langue de la gorge. Quand j'ai demandé combien de temps avait duré mon inconscience, on me répondit une dizaine de secondes tout au plus, à mon grand étonnement. J'avais l'impression d'être parti pendant au moins une heure.

Par la suite, j'ai regreté de ne pas avoir noté les flashs qui m'étaient revenus car leur mémoire s'est évaporée en quelques jours. je me souviens encore du phénomène mais plus du contenu des flashs.

Des médicaments ou des substances ont-ils pu affecter l’expérience? Non. 

Ce type d’expérience était-il difficile à décrire avec des mots?     Non.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui,  J'avais avalé ma langue et j'étais pris de convulsions tout en étant inconscient. Si on ne m'avait pas retiré la langue de ma gorge dans les secondes qui ont suivi, je serais probablement mort étouffé.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience?   J'étais inconscient.

D’une manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve?   Pas vraiment. Il n'y avait pas d'action ou de mise en scène. juste une séance de diapositives puis une disparition progressive de mon être.

Avez-vous vécu une séparation entre votre conscience éveillée et votre corps physique?            Non.

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l’expérience?  Une grande paix intérieure. De la sérénité.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels?  Non.

Êtes-vous passé dans ou à travers un tunnel ou une enceinte? Non. 

Avez-vous vu une lumière?        Non.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Non.

Avez-vous passé en revue les événements de votre vie? Oui,  Des évènements que j'avais totalement oubliés me sont réapparus sous la forme de flashbacks. Malheureusement, leur souvenir s'est étiolé pour complètement disparaître au bout de quelques jours.

Avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des gens ou des événements, qui ait pu être vérifié par la suite?  Non. 

Avez-vous vu ou visité des dimensions, endroits ou plans de grande beauté ou particuliers?      Non.  

Avez-vous vécu une altération du temps et de l’espace?  Non.  

Avez-vous l’impression d’avoir eu accès à une connaissance particulière, reliée à un ordre ou à un but universel?         Non.  

Avez-vous atteint une sorte de frontière ou de limite matérielle?   Non.

Avez-vous été conscient d’événements futurs?       Non.

Étiez-vous impliqué ou conscient d’une décision concernant votre retour à votre corps?  Non.

Avez-vous reçu des dons psychiques, paranormaux ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience?           Non.

À la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé?

Indécis,    Cela n'a pas affecté ma croyance religieuse. Je n'ai toujours pas la foi.

Par contre, cela m'a décomplexé vis-à-vis de la mort et fait prendre conscience de ma propre mortalité. Cela m'a donné l'impression que la mort était une sorte de néant. Quelque chose d'un peu similaire à l'état précédant notre naissance. Il n'y avait rien avant; il n'y aura rien après. Rien de dramatique à cela pour autant : avant d'exister, je ne ressentais rien (et pour cause!); et bien après ma mort, on reviendra à cet état.

Depuis, j'apprécie énormément le fait d'être encore en vie et je savoure chaque seconde qui passe. Par ailleurs, j'ai eu le sentiment de me voir donné une deuxième chance, un espèce de joker voire une "extra ball" (dans une partie de flipper). Je me suis promis de ne pas la gaspiller et d'essayer d'être aussi bon que possible avec mon prochain. D'une certaine manière, j'ai eu l'impression d'avoir connu la mort avant que d'être autorisé à poursuivre ma vie. Cela permet de voir les choses de manière beaucoup plus détachée et de relativiser énormément.

Comment cette expérience a-t-elle affecté vos relations? Votre vie quotidienne? Votre pratique religieuse? Votre choix de carrière?     Pas véritablement d'influence de ce point de vue.

Aviez-vous partagé cette expérience avec d’autres personnes?             Indécis,   Je n'ai parlé de cette expérience qu'à mes parents et des années plus tard.  Pas vraiment de réaction de leur part.

Quelles émotions avez-vous ressenties à la suite de cette expérience?  Indécis. émerveillement d'avoir revu des souvenirs oubliés.  Un soulagement d'avoir réchappé à la mort et d'être encore en vie.  Je n'avais plus peur de la mort.

Décrivez le meilleur et le pire aspect de cette expérience?  Le meilleur : un sentiment de libération vis-à-vis de la mort, voire même un sentiment d'invulnérabilité. Sur le moment, on a l'impression un peu grisante d'avoir gagné un combat contre la Grande Faucheuse et que pratiquement plus rien ne peut vous arriver. Un peu comme une légère euphorie.

Le pire : la conscience de sa propre mortalité. Même si j'ai eu l'impression d'avoir trompé temporairement la Mort, j'ai acquis la certitude savoir comment, tôt ou tard, tout cela va se terminer. Pas de paradis, d'enfer ou de résurrection; juste le néant. Je suis un peu énervé quand je pense à tout ce que je vais manquer du futur de l'Humanité. Mais bon, c'est déjà bien d'être encore là.

Votre vie a-t-elle changé conséquemment à cette expérience?  Non.  

Après cette expérience, y a-t-il eu d’autres événements, une médication ou des substances qui ont reproduit une partie de l’expérience?  Non.  

Les questions demandées et vos réponses permettent-elles de rendre compte de votre expérience avec exactitude, clarté et précision?    Oui