NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Darlene M

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Cela a commencé par la sensation d'une chute vertigineuse, en arrière, et en même temps l'impression que je chutais en un point situé à la base du nez, entre mes deux yeux. Je tombais dans un tunnel sombre et j'entendais en même temps comme une sonnerie stridente et à la fois silencieuse. Un peu semblable à ces sifflements que l'on a parfois dans l'oreille mais 1000 fois plus puissante et 1000 fois plus silencieuse ! Dire cela paraît absurde mais c'était pourtant ces deux sensations à la fois. C'était comme si toutes les alarmes du monde sonnaient en même temps mais à l'intérieur de moi-même.

Et puis j'ai vu un point lumineux tout au fond du tunnel, qui s'approchait très vite. J'ai alors eu une certitude : "Si tu franchis cette lumière, alors tu seras morte".

En même temps, j'étais dans un état de bonheur et de surexcitation totale, avec cette phrase que je me répétais en boucle : "Ca y est, je rentre à la maison !"

C'était très rapide, et malgré cela, je pouvais penser en même temps. Je me suis souvenue avoir déjà vécu cela dans ma petite enfance, je connaissais cette lumière. Il faut que je précise que j'ai eu beaucoup de problèmes de santé dans mon enfance et j'ai fait une hémorragie importante après mon opération des amygdales à l'âge de 8 ans. On pratiquait alors cette opération à domicile, et mes parents m'ont dit par la suite avoir eu très peur que je ne m'en remette pas. J'avais oublié cet épisode mais j'ai su, lorsque j'étais dans le tunnel, que j'avais déjà fait ce voyage. J'ai aussi compris à ce moment quelque chose qui m'avait hantée toute mon enfance.

Depuis le moment où j'ai conscience d'avoir pensé, j'ai eu la certitude de ne pas appartenir à ce monde. Je pensais que j'allais me réveiller. Que peut-être j'appartenais à un univers 10 minutes avant ou 10 minutes après celui dans lequel je me trouvais, mais que celui-là n'étais pas le mien. Le jour de mes 10 ans, j'ai pleuré de désespoir parce que je me suis résolue à accepter cette voix qui me disait : “D'accord, tu rêves, mais ce rêve là est la vie. Tu ne t'en réveilleras qu'à la fin." (je précise que cela se passait en 1960 et que nous n'avions pas la télévision, je n'étais donc pas influencée par la science fiction !)

C'est pour cela, je crois, que s'imposait à moi la certitude que je rentrais à la maison.

Je suis arrivée au bout du tunnel comme au seuil d'une porte. De l'autre côté, une lumière d'une intensité indescriptible (j'ai pensé : "c'est une lumière du feu de Dieu"), mais dont je sentais qu'elle était comme une matière constituée d'amour pur. Il y avait une présence essentielle, et autour des êtres (?)  dont je savais qu'ils me connaissaient et m'aimaient. Mais aucune de ces présences d'amour n'avait de forme ou de visage. On ne parlait pas mais on se comprenait.

J'ai voulu entrer et j'ai entendu/ressenti : "Retournes, tu n'as pas fait ce que tu avais à faire". J'ai parlementé, je voulais entrer. En même temps, car tout était simultané, j'étais totalement heureuse et totalement intriguée parce que je ne ressentais aucune peine ni aucun souci pour ceux que je laissais derrière moi : ma famille, mes parents, mon mari, le bébé que j'essayais de mettre au monde… Je ne comprenais pas pourquoi je n'éprouvais aucune peine, aucun regret, seulement l'envie absolue d'entrer dans cette lumière.

J'ai insisté pour entrer et puis j'ai eu la sensation qu'on me prenait par les épaules pour me faire faire demi-tour et me poussait de l'autre côté.

Instantanément, j'ai ressenti tout le poids de mon corps et la sensation d'un brouillard lourd, gris et pesant. J'ai entendu, d'abord très loin, puis présente, la voix de la sage-femme qui hurlait dans mes oreilles "Mais respirez, bon Dieu, respirez !". J'ai fait alors un effort surhumain pour inspirer, et je me suis endormie.

Quand je me suis réveillée de l'anesthésie, et dans les heures qui ont suivi, j'ai eu constamment présente à l'esprit cette phrase : "Qu'as tu fait de tes talents ?" J'ai compris que c'était la clé de mon retour.

Je suis issue d'une famille nombreuse, aux revenus très modestes. On vivait à la campagne. Mes professeurs ont toujours dit à mes parents que j'étais douée pour les arts, alors ils m'ont aidée, soutenue, prêté un instrument de musique à l'âge de 10 ans, donné des cours bénévolement. Grâce à cela, j'ai fait des études de musique, le conservatoire, etc. Et puis des soucis de santé, une grossesse non prévue, un mariage bancal. Bref, quand j'ai vécu cette expérience, j'avais tout arrêté.

J'ai toujours gardé cette phrase à l'esprit, persuadée que j'étais arrivée ici, dans ce monde matériel, avec un certain nombre de cartes en main et que j'avais le devoir d'en faire quelque chose.

Les années passant, j'ai repris la musique, ai commencé à écrire, suis devenue plasticienne. J'ai aujourd'hui l'impression d'avoir fait fructifier au mieux de mes possibilités les talents qu'on m'a donnés. Je suis persuadée que l'art est un pont entre ces univers et le monde d'ici bas.

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?  Uncertain            J'étais épuisée, je souffrais terriblement, le bébé également. Quand le médecin a décidé de m'endormir pour utiliser les forceps, j'étais vraiment “prête à tout” pour que cela s'arrête. J'ai su que ma fille s'étranglait avec le cordon et elle a été emmenée aussitôt dans un centre de puériculture à l'autre bout de Paris. La seule chose qu'on m'a demandée quand j'ai repris conscience est : "Voulez-vous qu'elle soit ondoyée (baptisée) dans l'ambulance". J'ai compris que nous n'allions pas très bien l'une et l'autre.

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?          Yes     Tout est difficile à décrire : la simultanéité, l'intensité, la certitude, le côté inattendu des sensations et des sentiments.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à celui de tous les jours ?       Je vivais les choses et je pouvais les analyser en même temps.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.            Je ne sais pas si l'on peut parler de sens ou de connaissance. Ce que j'ai vu et qui est indescriptible avec les mots d'ici bas, c'est l'intensité de la lumière. Mais en même temps, je l'ai “éprouvée”. La lumière ETAIT amour, présence, compassion. Autorité aussi, quand elle m'a dit "Tu n'as pas fait ce que tu avais à faire".

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez immédiatement avant l’expérience.            Par ma formation de musicienne, j'ai une grande habitude du son, de l'écoute, de l'analyse, et ce que j'ai vécu là était tout à fait particulier comme je l'ai expliqué plus haut : quelque chose comme le bruit fracassant du silence absolu. Je ne peux pas dire autrement.

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?     No  

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?            Un bonheur immense et une très grande surexcitation, comme au moment d'un grand départ dans ma petite enfance. Je me disais très exactement : "Ça y est, je rentre à la maison !"  

Avez-vous traversé un tunnel ? Yes   Je suis tombée immédiatement dans le tunnel, avec la sensation de chuter en arrière mais entre mes deux yeux, à la base du nez.

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?        Yes   D'abord un point qui a grandi très vite et la certitude que si je franchissais la limite pour entrer dans cette lumière, j'étais morte. C'était d'une intensité lumineuse indescriptible et en même temps une présence faite d'amour pur.

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ? On me parlait mais ce n'était pas des mots prononcés. Plutôt une communication directe d'esprit à esprit, qui émanait de cette lumière et des présences qui l'entouraient.

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ?            Yes   De par ma culture chrétienne catholique, je me suis dit que si Dieu existait, c'était lui qui m'Accueillait. En même temps, c'était bien au delà, bien plus fort que tout ce que j'avais pu apprendre et entendre au cours de mon éducation religieuse.

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ? Uncertain   Il y avait des présences aimantes dont j'éprouvais la certitude qu'elles me connaissaient et m'aimaient, mais je n'ai pas vu de formes précises ou de visages. Seulement la certitude "d'êtres” aimants qui venaient m'Accueillir.

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?      No  

Avez-vous semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?        A clearly mystical or unearthly realm
Difficile de répondre car j'étais en fait persuadée de retrouver mon véritable monde. Je rentrais à la maison, c'est-à-dire CHEZ MOI !

Le temps a-t-il semblé accélérer ou ralentir ? Comme dit plus haut, j'avais la sensation de tomber à une vitesse vertigineuse mais j'avais en même temps la possibilité d'avoir une certaine distance par rapport à ce qui m'arriver et de l'analyser.

Avez-vous soudainement semblé comprendre tout ?         Everything about myself or others
Il m'a semblé avoir la réponse à cette angoisse que je portais depuis ma toute petite enfance : il y avait bien un autre monde, celui auquel j'étais persuadée d'appartenir et que je voulais retrouver.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?
Je me suis arrêtée à la limite entre le tunnel et la lumière, exactement comme sur le seuil d'une porte. J'ai pensé à un couloir sombre l'été et au plein soleil de l'autre côté de la porte, sauf que la lumière était infiniment plus intense que le soleil d'été. J'ai pensé : "C'est une lumière du feu de Dieu", me disant en même temps que le jeu de mots était la vérité.

Etes-vous arrivé(e) à une limite ou un point de non-retour ?        
Je voulais entrer dans la lumière mais on m'en a empêchée, fermement, en me disant "Retourne là-bas,Tu n'as pas fait ce que tu avais à faire"

 Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?           No 


Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques suggérant que l’existence persiste (ou non) après la vie terrestre (vie après la mort) ?        Yes   J'ai eu conscience que, dans cette lumière, était la “vraie” vie, que j'en étais issue et que j'y retournais.

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques suggérant que Dieu ou un être suprême existe (ou non) ?            Yes   J'ai eu la certitude que la lumière qui m'Accueillait ETAIT un être d'amour. J'ai pensé : "une lumière du feu de Dieu"

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques suggérant que vous existiez (ou non) avant votre vie actuelle ?  Yes   J'ai eu la certitude que je rentrais chez moi, que ce monde était bien le mien comme je le pressentais dans ma conscience d'enfant.

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques suggérant qu’il existe (ou non) un lien ou une unité/unicité mystique dans l’univers ?        Uncertain   Je pensais à des paroles qu'on disait le dimanche à la messe : "Dieu est amour, Dieu est lumière, Dieu notre père", et je songeais : mais c'est vrai ! on rabâche ça tous les dimanches sans avoir conscience que c'est la stricte vérité !

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant le sens ou le but de la vie terrestre?      Uncertain  

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant les difficultés, défis, épreuves de la vie terrestre?     No  

Pendant votre expérience, avez-vous découvert des informations / un savoir spécifiques concernant l’amour?         Yes   La certitude que les paroles du psaume "Dieu est amour, Dieu est lumière“ sont une réalité qui transcende toutes les religions et toutes les représentations qu'on peut se faire de Dieu.

Pendant votre expérience, avez-vous découvert d’autres information / un autre savoir spécifiques que vous n’avez pas mentionné pour d’autres questions et qui serait pertinent pour vivre nos vies terrestres?   No  

Avez-vous le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier?    Yes   Avec le temps, je suis persuadée que la vie terrestre est un expérience parmi d'autres. Je pense qu'on accomplit plusieurs parcours jusqu'à ce qu'on ait compris l'importance de l'amour.

Ce qui s’est produit pendant votre expérience comportait:           Content that was both consistent and not consistent with the beliefs you had at the time of your experience   C'était comme une réminiscence de ce que je savais en arrivant ici bas et que j'avais fini par oublier durant ces 23 premières années de ma vie terrestre. Je suis retournée "à la maison". Comme on disait à l'église : "A la maison du père".

Comparez le degré de précision de votre souvenir de l’expérience avec le souvenir d’autres évènements qui se sont produits à l’époque?   I remember the experience more accurately than other life events that occurred around the time of the experience   J'ai eu beaucoup d'ennuis de santé, et plusieurs anesthésies dont certaines de plusieurs heures. Je n'ai gardé aucun souvenir précis , ni physiquement ni mentalement, de toutes ces opérations, et heureusement, alors que le souvenir de cette expérience là est toujours parfaitement net et précis.

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience:   Il me semble que cette expérience a considérablement élargi mon champ spirituel. J'ai commencé à m'intéresser à la philosophie, à l'histoire des religions, à rechercher tous les liens entre elles, les similitudes dans la cosmogonie. Je me suis penchée sérieusement sur la dimension sacrée de l'art qui seule m'intéresse aujourd'hui.

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?     Yes   La certitude que le choix religieux (chrétienté, islam, bouddhisme…) est essentiellement culturel parce qu'il s'agit de la forme, mais que le fond est identique pour tous. La religion n'est qu'une approche de la connaissance, une sorte de mode d'emploi, un petit lexique qui s'adresse à chacun sous la forme qui lui est la plus proche par son environnement culturel.

Y a-t-il une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?   La phrase, présente dès mon réveil et enfoncée dans ma tête comme une obsession : "Qu'as tu fait de tes talents ?"

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Yes   Mes proches me traitent fréquemment en plaisantant de “sorcière”. D'une part parce que j'anticipe souvent ce qu'ils vont dire ou faire. Mais surtout, ce qui me pose aujourd'hui bien des problèmes : ma présence dérègle les appareils électroniques. J'ai longtemps travaillé dans un journal où les maquettistes avaient fini par m'interdire de rentrer dans leur salle parce que, certains jours, les ordinateurs plantaient dès que j'arrivais à côté. Quelquefois les ampoules grillent quand j'appuie sur l'interrupteur.

Y a-t-il une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ?     La phrase, présente dès mon réveil et enfoncée dans ma tête comme une obsession : "Qu'as tu fait de tes talents ?"

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ? Yes  Il s'est écoulé quelques années avant que j'en parle. C'était au début des années 1980, quand j'ai vu un article sur le livre du Dr Moody, qui venait de paraître en français. Je l'ai immédiatement acheté et là, j'ai eu un choc énorme en découvrant des expériences similaires à la mienne.

Entre temps, j'avais commencé à écrire (j'ai eu le Prix de la Nouvelle en 1985) et j'ai raconté mon expérience sou forme de nouvelle. J'avais besoin de mettre cela sur le papier parce que je n'osais en parler à personne. J'avais peur qu'on me prenne pour une folle.

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?        No  

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?     Yes   Il me semble avoir fait le tri entre l'essentiel et l'accessoire. Surtout, je n'ai plus eu peur : ni de la mort, ni de la maladie. Plus peur d'avancer. J'ai acquis ce jour là une confiance qui me manquait totalement auparavant.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?            Uncertain   J'ai essayé de vivre selon ce que j'avais découvert, ayant le sentiment que les religions, quelles qu'elles soient, sont beaucoup trop étroites et restrictives.

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, a reproduit une partie de l’expérience ?    Uncertain   J'ai l'impression, depuis, d'être “accompagnée”. Peut-être parce que je suis davantage à l'écoute, j'ai fréquemment une voix qui me traverse la tête et s'impose, parfois au milieu de mes pensées, pour me donner un conseil. J'ai pris l'habitude de le suivre sans discuter. C'est toujours pour mon bien et celui des autres.
  

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?        Yes   Oui, sachant que les mots ne sont toutefois pas suffisants à décrire l'intensité de certains moments.