NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Daisy M

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’étais allée à l’hôpital pour une ligature. Mon mari m’a dit plus tard qu’il avait failli revenir pour empêcher que je sois opérée. Le chirurgien m’a enfoncé une aiguille dans l’abdomen pour injecter du gaz afin de dilater le ventre en préparation de l’opération. Il a échoué et envoyé une bulle d’air au cœur, ce qui a provoqué ma mort clinique pendant 4 minutes. Le chirurgien a immédiatement appelé mon mari en lui disant qu’il y avait des complications et qu’il devait venir à l’hôpital aussi vite que possible. Mon mari peut à peine décrire sa réaction en me voyant agitée dans le lit, les infirmières étaient en train de me bloquer les bras (je m’étais déjà arraché un tuyau de la bouche, me cassant une couronne dentaire. En entendant sa voix et (je le suppose) en sentant ses caresses, je me suis immédiatement détendue.

Je suis restée dans le coma pendant pratiquement 2 jours. Je pense maintenant que mon EMI s’est produite avant que mon mari ne vienne. S’il n’était pas venu, je ne serais peut-être plus ici aujourd’hui. Je me souviens avoir flotté en l’air, j’avais une vue plongeante sur l’utilisation du défibrillateur sur ma poitrine, ainsi que sur les médecins observant le moniteur d’ECG. Je me souviens des infirmières qui pratiquaient des actes médicaux sur moi, mais j’ai également vu le tunnel avec la lumière. Qui aurait dû y apparaître, sinon mon frère et ma sœur que je chérissais et que j’avais perdus en 1970. Ils étaient tellement heureux de me voir, c’était réciproque. Depuis des années, je rêvais d’eux (ma sœur a été tuée dans un accident de voiture/train et mon frère est mort du cancer 6 mois plus tard, ils m’ont terriblement manqué). Nous nous sommes étreints et nous sommes tenus par la main, ils me suppliaient de venir avec eux.

J’ai commencé à aller avec eux, puis quelque chose m’a arrêtée (mon mari ?), je leur ai dit que je ne pouvais pas venir car j’avais un bébé (d’1 an), un fils (de 9 ans) et mon mari, je n’étais pas prête à les quitter. Ils étaient tristes mais ont dit que je devais bien sûr rester, toutefois ils n’allaient plus être en mesure de venir à moi. Depuis, je n’ai plus jamais rêvé d’eux, mais je crois que mon frère « vit » effectivement avec nous, je vois en effet son image de temps en temps. J’ai la chair de poule et les larmes aux yeux chaque fois que je me remémore cet incident, mais je le chéris également car je sais qu’ils sont ensemble. J’ai perdu mon père en 1999 et ma mère en 2001. Je ne rêve jamais de mon père (?), par contre souvent de ma mère, elle me dit que mon frère et ma sœur sont maintenant avec elle. Cela me réchauffe grandement le cœur.

Par ailleurs, avant que ma mère ne décède, peut-être 5 années auparavant lors de notre anniversaire de mariage, mon mari et moi étions alors en froid, mais nous nous trouvions tous les deux dans la cuisine, préparant notre dîner d’anniversaire (lui devant l’évier me tournant le dos et moi tournée dans l’autre direction vers le poêle). Au même instant (nous l’avons découvert plus tard) nous avons tous les deux senti quelqu’un nous taper sur l’épaule – c’était un tapotement avec une vraie pression. Je me suis retournée et j’ai vu que mon mari était derrière moi, mais il se trouvait près de l’évier (il n’a pas réagi car il pensait que s’il se retournait, j’allais être là et il m’a parlé !!!). J’ai le sentiment qu’il s’agissait soit de ma sœur ou de mon frère nous incitant à nous amender ! Environ un an plus tard, j’étais assise à l’ordinateur et mon mari était derrière moi, j’ai alors senti un autre tapotement, je me suis retournée pour voir ce que faisait mon mari – il n’était pas visible, mais presque immédiatement après (peut-être 1 minute) il a appelé de la salle de bain, me demandant pourquoi j’allais dans la chambre alors que j’étais censée regarder quelque chose sur l’ordinateur. Il n’est TOUJOURS pas croyant. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. C’était en effet tellement réel, j’ai réalisé plus tard que ce sont effectivement les caresses de mon mari qui m’ont en fait ramenée, moi et mes pensées.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. J’ai fait un arrêt cardiaque provoqué par le chirurgien qui m’a envoyé une bulle d’air dans le cœur.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Je m’en rappelle toujours nettement.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Oui

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. C’est expliqué plus haut. J’étais au dessus de mon corps en train de regarder ce que l’on me faisait.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Précisez : Je n’ai pas fait tout le chemin mais j’y suis allée – il comportait clairement des « murs ».

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Une lumière solaire intense, très chaude.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Décrit plus haut.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Espace modifié : le « tunnel ».

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. Décrit plus haut.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Non

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Ce n’est pas une question de vie ou de mort, il n’y a vraiment pas de quoi être en colère ni contrarié.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je pense que je suis plus aimante, attentionnée, généreuse, reconnaissante. J’ai tendance à dire oui plutôt que non.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Non

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Certaines m’ont donné leur sentiment, elles étaient heureuses d’avoir trouvé quelqu’un à qui parler sans se sentir bizarre.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Meilleure partie : voir ma sœur et mon frère. La pire : ne plus les voir (en rêver).

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui