NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Cynthia

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Mon expérience n’a pas été semblable aux histoires habituelles concernant les expériences de mort imminente, il y a peu à dire au sujet de l’environnement en ce qui concerne les belles lumières. Elle était différente de ce que j’ai pu entendre ou lire…J’étais en train de décharger un pistolet de calibre 22 que nous avions à la maison pour nous protéger. Au fait ! Nous avions des problèmes avec le petit ami d’une de mes filles, il menaçait notre famille. J’avais donc chargé le pistolet, juste au cas où j’en aurais eu besoin. Mon mari conduit un poids lourd et il était rarement à la maison. Cela faisait plusieurs mois que j’avais chargé l’arme et je l’avais oubliée…Un soir, en enlevant du linge, je me suis rendu compte que le chargeur était toujours dans le pistolet, j’ai donc pensé l’enlever par  mesure de précaution. Le chargeur n’a pas voulu sortir aussi facilement, j’ai donc pointé l’arme vers le plafond, au dessus de mon épaule gauche. Je n’arrivais pas à sortir le chargeur, j’ai donc pensé : pas de problème et j’ai commencé à éjecter les balles de la chambre. Je me souviens en voir sorti une, mais la suivante s’était logée de travers, j’ai donc utilisé mon doigt pour essayer de la remettre droite afin de pouvoir l’enlever. Le pistolet a claqué sur mon doigt et j’imagine que j’ai sursauté, le coup est parti vers le haut de ma poitrine, du côté gauche, endommageant gravement l’artère brachiale et le plexus nerveux brachial. J’ai immédiatement commencé à perdre beaucoup de sang, mon bras est retombé inerte contre mon flanc comme s’il n’appartenait même plus à mon corps. Je me rappelle avoir réalisé que ma vie même était en péril. Je me souviens avoir dit « Oh mon Dieu ». Non par panique, mais plutôt comme un appel au secours. J’ai commencé à avoir froid, je suppose que c’est ce qu’on m’a désigné plus tard comme étant de l’hypothermie. Mais tout à coup, ce fut comme si on m’avait tenue dans les bras comme  un bébé, réconfortée par quelqu’un que j’ai identifié comme Jésus. J’ai commencé à me sentir réchauffée, bien qu’à l’évidence mon corps ait été froid, au point même de frissonner et de trembler fortement. Je regardais toute la scène, mais c’était comme si je la voyais d’en haut. Je me souviens d’éléments de l’incident, comme le policier qui posait des questions, l’équipe d’urgence qui me questionnait, mes filles qui pleuraient, puis j’ai vu ma petite-fille qui avait à peine un an à l’époque. La sensation la plus impressionnante dont je me souvienne, c’est le plus merveilleux sentiment de paix totale, une paix non seulement de la pensée, mais profonde dans mon âme, mon esprit même.

Depuis, je suis mieux à même d’accepter les choses que je ne peux changer, supporter celle dont je préférerais qu’elles ne soient pas. La seule chose qui m’intrigue, c’est que je ne me sens pas attachée aux membres de ma famille, l’homme qui est mon mari depuis 27 ans, les trois filles conçues de ce mariage et les autres proches dont j’avais le sentiment qu’ils constituaient ma raison d’être, ils ne sont plus ma motivation pour continuer à vivre. Maintenant, je vis ma vie pour MOI. Je continue à aimer ces personnes, mais je ne m’implique plus dans les conflits, je préfère la paix, je ne suis plus un paillasson, je suis une personne. J’ai 45 ans et depuis, je suis retournée à l’école, je ne sais pas ce que je vais faire quand je serais grande, (hi, hi, hi), mais actuellement j’aimerais aider d’autres personnes dans ce que je serai censée faire. Je ne suis qu’à 15 points de mes collègues, après cela, j’irai dans une grande université de Pennsylvanie.

Je ne sais pas où ma vie me conduira, c’est comme s’il y avait un chemin invisible que je doive suivre et la discorde n’en fait pas partie. Mon mari et ma famille pensent que je devrais rester à la maison et garder mes petits-enfants, j’en ai maintenant trois, mais je suis poussée à m’instruire. Je possède maintenant une satisfaction intérieure que personne ne comprend et les mots ne peuvent même pas le décrire, il est actuellement tellement difficile pour moi d’essayer de verbaliser l’irrésistible esprit de paix que j’ai trouvé, bien qu’il semble que toutes les forces terrestres agissent contre moi, je continue quand même. J’apprécierais grandement tout élément de réponse à ce sujet. Je sais qu’on m’a dit que j’avais perdu environ 5 à 6 unités de sang, qu’on a remplacé une partie de l’artère brachiale par une autre en GoreTex et qu’on m’a transfusé beaucoup de sang, ce sang aurait-il pu aussi me donner un esprit plus paisible ? Je sais que cela semble irréaliste et un peu étrange, mais ma pensée et mon âme n’ont plus été les mêmes depuis l’accident, quand je me suis sentie comme un nouveau-né réconforté par sa mère, ce qui a amené un sentiment de chaleur partout dans mon corps… En un sens, je suis à la fois déconcertée et enthousiasmée. Merci pour votre attention et à nouveau, je recevrais avec une grande gratitude toute information ou élément d’explication…tout ce que je sais, c’est qu’un médecin a dit que ma vie ne tenait qu’à un cheveu, je remercie Dieu tous les jours pour cela.

La publication anonyme m’indiffère, mais jusqu’à ce que j’aie une meilleure compréhension de mon expérience, je préférerais qu’il en soit ainsi. Je pense que vous comprendrez. Le souvenir de mon accident est comme s’il datait d’hier, bien qu’il soit survenu il y a quatre ans, en 1995. Je me sens plus en paix avec toute chose et cependant détachée en même temps. J’aime rire et faire sourire les autres, j’aime voir les enfants jouer, les fleurs éclore et regarder les levers et couchers de soleil. Tant de choses, y compris les couleurs, semblent plus vives, plus importantes et moins vaines qu’auparavant. Je suis plus consciente des sentiments d’autrui et quelquefois, je peux presque ressentir leur souffrance (plus le type émotionnel que physique), mais je suis toujours un bébé qui cherche sa voie sur ce nouveau chemin d’une destinée que je n’assimile pas totalement. Tandis que passe chaque jour, j’ai un sentiment de perte de temps, un temps qui pourrait avoir été utilisé pour accomplir plus. Je ne sais vraiment pas encore ce qui m’attend, mais je souhaite le découvrir.