NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de CS

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

Dans mon enfance, j’ai subi un grand nombre de traumatismes ; on m’a agressé très violemment. A un moment donné, une agression m’a mené aux Urgences, puis au bloc opératoire. Tandis qu’on m’opérait, j’ai fait un arrêt. En fait je ne me souviens pas qu’on m’ait emmené à l’hôpital, je ne me rappelle pas grand-chose de ce qui s’est produit avant ou après l’EMI. J’ai toutefois le souvenir très net de la majeure partie de l’EMI.

Tout à coup, je n’étais plus sur la table d’opération, je me trouvais de l’autre côté de la pièce, regardant vers la table. Il y avait un cercle de médecins, tous s’occupaient frénétiquement de mon corps. C’était comme si je m’étais trouvé 3 à 6 mètres plus loin. Il est probable que ma notion de l’espace était très différente de l’environnement physique réel. Quand j’ai regardé la table où était allongé mon corps, j’ai vu que les médecins portaient des tenues chirurgicales. J’étais petit et j’ai trouvé qu’ils avaient l’air rigolo. J’ai cru qu’ils portaient des bonnets de douche sur la tête mais pas dans une douche.

J’ai ensuite remarqué qu’autour des médecins il y avait d’autres personnes. Elles étaient extraordinairement grandes. Elles étaient vêtues de blanc, elles « brillaient » beaucoup ; elles émettaient de la lumière. Leurs visages étaient doux et aimants. J’ai perçu qu’il ne s’agissait pas d’êtres de ce royaume-ci ; j’ai compris qu’ils veillaient sur moi. Je crois qu’ils me sont apparus (ou que je les ai perçus) sous une forme que je pouvais comprendre à l’époque. Ils paraissaient être des « anges ». Ma famille était pieuse et un ange était un genre d’être que je pouvais comprendre. Si l’expérience se produisait aujourd’hui, j’ignore si je les percevrais sous la même forme.

L’une de ces personnes s’est approchée de moi. Elle m’a « dit » (il n’y avait aucun langage, seulement de la communication, difficile à expliquer) que le monde physique nous appartient, à nous les êtres physiques, les hommes, les animaux, les plantes…nous sommes physiques et nous sommes soumis aux lois du royaume physique. Mais le royaume physique n’est PAS la seule chose qui existe. Elle m’a appris qu’elle, ainsi que les autres qui l’accompagnaient, étaient des êtres éthériques. Ils ne pouvaient influencer le royaume physique.

Elle m’a dit cela pour m’expliquer qu’elle ne pouvait empêcher ceux qui me faisaient du mal de le faire. Mais tandis qu’elle expliquait cela, j’ai compris que la douleur que j’endurais la faisait souffrir également. Son empathie était totale. J’ai compris qu’elle (et ceux qui étaient avec elle) seraient toujours avec moi. Elle m’a expliqué que même s’ils ne pouvaient pas faire cesser ce qui se passait, ils seraient toujours là pour regarder ce qui arrivait. J’ai compris que j’allais toujours rester en contact avec quelqu’un qui comprendrait totalement ce que je traversais.

Elle voulait que je le sache parce qu’ils ne font pas partie de ce royaume, il faut de la sensibilité pour se relier à eux. Ils ne peuvent pas directement influencer ce qui se passe ici (elle ne pouvait pas intervenir pour faire cesser l’agression), toutefois ils peuvent communiquer et influencer les humains (ou les animaux, etc.) dans ce royaume-ci. Ensuite, nous pouvons à notre tour influencer le monde qui nous environne. Il est assez difficile d’expliquer ce concept ! Ainsi que je l’ai dit, c’est quelque chose que j’ai simplement compris. Cela venait d’elle, elle l’expliquait, mais pas avec des mots.

J’avais conscience d’un amour totalement inconditionnel, complet, accompagnant son message. Ces êtres me connaissaient, ils m’aimaient, ils voulaient seulement le meilleur pour moi. Ce fut une expérience stupéfiante. 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’influencer ? Indécis. Il y a peut-être eu l’anesthésique au cours de la procédure médicale. En fait je l’ignore.

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Oui. Un « savoir » intrinsèque m’était communiqué. Je peux exprimer ce message avec des mots, mais le langage en soi n’était pas utilisé pendant l’expérience. C’est un peu difficile à expliquer.

Au moment de l’expérience y avait-il une situation mettant votre vie en danger ? Oui. J’ai fait un arrêt.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Humm, je suis un peu incertain sur ce point. Mon niveau de conscience physique était nul ; j’étais cliniquement mort. Ma conscience réelle était tout à fait nette. Je percevais de nombreux détails dans la pièce autour de moi, j’ai compris ce qui m’était communiqué, j’ai éprouvé des émotions… J’étais lucide. Mais je n’étais pas dans mon corps.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Le souvenir est un peu comme un rêve parce que l’expérience n’impliquait pas mon corps. Mais quand elle s’est produite, ce n’était pas comme un rêve.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. Je n’ai aucune idée de la forme que j’avais quand j’étais séparé de mon corps. Je ne me suis pas regardé. J’ai seulement vu ce qui m’entourait.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Non. C’était une expérience dépourvue de son. J’ai à nouveau entendu des bruits lorsque j’ai réintégré mon corps. C’est ainsi que j’ai su que j’étais de retour. Tout semblait bruyant en comparaison.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Non. Je n’ai pas vu de lumière et je n’ai pas traversé de tunnel. Peut-être ne suis-je pas allé aussi loin dans l’expérience, j’ai été ramené rapidement. Mais lorsque je me suis séparé de mon corps, la pièce a effectivement paru bien davantage éclairée, comme si la lumière des êtres l’illuminait.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Voir plus haut.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non. Je n’ai pas revu ce qui s’était passé dans ma vie, mais je savais que l’être qui communiquait avec moi était au courant de tout. J’ai beaucoup appris de l’expérience. Simplement l’idée générale selon laquelle nous sommes tous redevables de nos propres actions ici, c’est à nous d’être justes, attentionnés, aimants, de ne pas nous faire souffrir les uns les autres. Ni Dieu ni aucun être spirituel n’interviendra et n’arrêtera les évènements. Nous pouvons nous relier au royaume spirituel, apprendre et grandir grâce à cela, nous changer nous-mêmes. Mais c’est CE changement : changer nous-mêmes, qui changera le monde qui nous entoure. Par ailleurs, nous ne sommes jamais seuls, il y a abondance d’amour dans l’Univers.

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Non. Pourtant j’aurais bien aimé voir des êtres magnifiques ;o)

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Comme je l’ai dit, ma sensation d’être très loin de la table d’opération ne concordait pas avec l’espace physique dans la pièce. C’était une petite salle d’opération. C’était comme si la pièce s’était étirée d’un côté.

Par ailleurs, j’ai eu la sensation qu’on me communiquait de nombreuses choses, le temps a paru ralentir. La durée réelle au cours de laquelle j’ai été en arrêt n’a probablement été que d’une minute. Je ne suis pas certain de la durée exacte.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Voir plus haut.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Indécis. Je n’ai pas quitté la pièce. On pourrait considérer cela comme atteindre une limite.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non. En fait je n’ai pas eu le sentiment que le retour à mon corps soit un choix. J’ai eu la sensation d’y retourner, un point c’est tout. Il n’a pas été envisagé d’aller plus loin.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Indécis. J’ai une capacité d’empathie. Simplement en regardant les gens, je peux déceler leurs intentions réelles, leurs principaux traits de caractère. J’en ai eu confirmation très, très souvent. Comme j’étais très jeune, je ne sais pas quand cela s’est développé, si l’EMI a entraîné cette capacité ou si je l’aurais eue de toute manière.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Indécis. J’étais très jeune quand c’est arrivé, j’ai continué d’être Mormon comme ma famille jusqu’à ce que je sois adolescent. J’ai abandonné la religion quand j’avais 17 ans, je me considère maintenant comme athée. Je ne crois pas en Dieu. Mais je n’ai pas non plus une vision clinique, scientifique des choses. J’ai un sentiment spirituel très profond, je crois absolument qu’il existe autre chose que ce que nous pouvons comprendre de notre environnement physique. Je crois également en une certaine forme d’au-delà, je suis toutefois totalement incertain sur sa nature. Je pense que cette expérience modèlera toujours ma philosophie et mes croyances.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Je ne considère pas que mes relations aient été influencées. Je ne pratique aucune religion, donc pas d’influence. Toutefois, comme je l’ai mentionné plus haut, l’expérience modèle ma vision du monde. Je ne crois pas être un jour capable de croire que nous ne faisons que naître puis mourir, qu’il n’existe rien d’autre que la terre.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Indécis. Je pense avoir déjà couvert ceci.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. J’ai raconté mon expérience à de très rares amis. Tous on vécu des choses « au-delà » du royaume physique. Je ne raconterais jamais cette histoire à quelqu’un qui ne croirait qu’à ses cinq sens.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? En réintégrant mon corps, j’ai éprouvé de la tristesse, le désir de retourner vers le royaume éthérique, j’ai subi la douleur physique. Mais je pensais vraiment que j’irais mieux.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure partie a été de savoir que je n’étais pas seul. La pire a été de revenir.

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Rien.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui