NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Christine

Description de l'expérience:

Bon, voici mon expérience, le mieux que je puisse la retransmettre; les circonstances qui ont abouti à cette expérience; et les pensées et les sentiments dans les semaines qui l'on suivie.

J'ai eu un accident de voiture très grave le 25 mai 2000. Je conduisais sur une route qui ne m'était pas familière, et j'ai pris un tournant à une vitesse très élevée. Ma voiture a percuté un «ponceau» (je ne suis toujours pas sûre de ce que c'était, mais c'est ce qu'on a écrit sur le rapport sur l'accident); après le ponceau, j'ai coupé en deux un poteau de téléphone, ma voiture s'est envolée deux mètres en l'air, j'ai heurté un poteau en acier qui soutenait un tableau d'affichage, et je suis venu reposer à l'envers contre un arbre. Le policier de l'Etat a dit à mon mari que lorsqu'il a vu le véhicule, il était certain qu'ils allaient devoir gratter mes restes de l'intérieur de la voiture. La porte latérale du passager avait été arrachée - le moteur était sur le siège avant - la voiture était plus que réduite en miètes et l'accident a été inscrit dans la catégorie cinq sur l'échelle de gravité d'un accident qui va de 1 à 5 . Les dégâts étaient indescriptibles, et j'ai deux photos qui me rappellent chaque jour la chance que j'ai eu de survivre. Mon mari a dit qu'il a failli vomir quand il a vu la voiture. On m'a dit que je ne portais pas ma ceinture de sécurité. Quand j'ai commencé à reprendre conscience, j'étais encore piégée à l'intérieur du véhicule. Je pouvais entendre des machines et des voix autour de moi. Tout ce que je pouvais voir, c'était des arbres et des visages qui me surplombaient. Mon siège s'était effondré d'une façon ou d'une autre et je me suis retrouvée parfaitement à plat sous le volant, et c'est probablement ce qui m'a sauvé la vie. Je n'ai absolument aucun souvenir de l'accident même. Je me souviens avoir conduit avant l'accident, et ensuite je me souviens m'être réveillée tandis que les pinces de désincarcération déchiraient ma voiture pour me dégager. Je pense que j'ai dû voir l'impact venir et c'est très probablement alors que l'EMI est survenue.  Il est important de préciser que je n'ai jamais été déclarée cliniquement morte, mais que la menace de mort était très réelle et doit être ce qui a provoqué l'expérience. Je devais penser, sans aucun doute, que j'étais perdue, même si je ne me souviens pas l'avoir pensé consciemment. Je suppose que quand on se voit se précipiter vers un poteau de téléphone à une vitesse énorme, on se croit définitivement sur le point de mourir - même si je ne me souviens toujours pas consciemment «l'avoir vu venir» - ce qui est probablement en réalité une bénédiction.

Après l'accident, en passant devant des poteaux téléphoniques, je les ai tous perçus comme des croix et parfois je les contemple encore, hypnotisée par leur ressemblance à une croix au sommet.

Ce dont je me souviens, c'est d'avoir ressenti la douleur la plus atroce / le plaisir le plus inimaginable. C'était une intense agonie qui se forgeait et se libérait dans l'extase la plus intense - une euphorie, absolument indescriptible, mais je savais que j'avais senti "Le Christ". J'ai ressenti la crucifixion et je savais sans aucun doute que j'avais vécu exactement ce que Jésus a vécu sur la croix - je me sentais totalement unie à Lui, ce qui signifie que j'ai effectivement senti que j'étais Lui. Je suis devenue tout ce que Jésus était. Il y avait une douleur intense et la souffrance, puis la libération - suivie par l'extase pure. Je n'ai jamais vu de lumière à aucun moment. J'étais dans un «néant», une noirceur ou un vide, et j'étais seule, n'ayant vu personne d'autre, mais je ne me sentais pas seule parce que je me sentais l'unie avec tout le monde et tout. Je savais sans la moindre hésitation que tout le monde et tout dans l'univers entier est connecté et ne fait qu'un; que nous sommes chacun une partie de tout - je savais que j'étais éternelle (et je me souviens d'avoir été si reconnaissante de découvrir que l'éternité est vraie et n'a jamais été un mensonge ou un mythe). Je me souviens avoir pensé: "Oh mon Dieu. Je suis morte!!!!!!" Et je me souviens avoir pensé que c'était la plus belle chose qui me soit jamais arrivée - le jour le plus heureux de toute mon existence - il n'y avait rien de triste, comme je pensais toujours que cela serait le cas. Les seules émotions que j'éprouvais étaient une joie pure, l'extase et le bonheur à recevoir la connaissance de l'immortalité. Ce n'était pas un sentiment ou une pensée, c'était un savoir. Et je me souviens avoir pensé que j'étais anxieuse de dire à mon mari que nous serions vraiment ensemble pour une éternité absolue! Et je me souviens avoir remercié Dieu à plusieurs reprises du fait que l'éternité est réelle.

Lorsque j'ai repris conscience, toujours piégée dans le véhicule, la première chose que j'ai dit (je ne me souviens pas) au policier de cet Etat était: "Comment ressent-on l'extase?"

Je me souviens avoir saisi une poignée de photos (de mes enfants) qui étaient à côté de moi dans ce qui restait de la boîte à gants, et avoir commencé à pousser avec mes jambes pour sortir de la voiture. Les ambulanciers m'ont dit de rester immobile, mais je ne l'ai pas fait. Je me souviens avoir réfléchi: "Oui, vraiment - je ne resterai pas ici une seconde de plus". Et je poussais encore plus fort. Ils ont alors mis leurs mains sous mes bras et m'ont sortie.

Les infirmières qui s'occupaient de moi dans la salle d'urgence commentaient à quel point mes bijoux étaient jolis; je portais des bracelets qui disaient: l'amour et le ciel et qui avaient des chérubins et des anges attachés. Je venais de les acheter le matin même de l'accident.

Aux urgences, j'ai demandé à un médecin: "Qu'est-ce qu'un stigmate?" Il m'a dit que c'est quelqu'un qui porte les plaies du Christ. Je ne savais pas alors que mes blessures étaient similaires (pas exactement!) aux plaies du Christ; coupures à travers mes cheveux, coupures sur le fond des deux pieds, les deux mains blessées. Ce que je savais, sans aucun doute, c'était que j'avais complètement ressenti être le Christ.

Quand j'ai passé un scanner, cela m'a rappelé la tombe.

Je n'arrêtais pas de dire à mes amis que j'allais probablement avoir un bébé (ce bébé est né le 1er mai de cette année).

La première chose que j'ai faite en arrivant dans ma chambre d'hôpital était d'attraper la Bible. J'ai commencé à écrire dans chaque passage sur lequel je tombais, sur l'amour inconditionnel et la seconde venue du Christ. J'ai parlé à maintes reprises de cette seconde venue, et je croyais littéralement que cela arriverait à n'importe quelle seconde.

(Quand j'étais tout d'abord à l'hôpital, je croyais que j'avais été «enlevée» et que j'étais dans une sorte de salle d'attente.)

Durant les premières semaines après l'expérience, je me sentais complètement en harmonie avec la nature, les animaux et les enfants. Durant mes deux jours à l'hôpital, je ressentais un lien psychique avec mes infirmières; quand elles ont apporté les papiers m'autorisant à partir, et quitté la salle, j'ai été très bouleversée à l'idée d'avoir à partir - j'étais littéralement terrifiée à l'idée de retourner dans le «monde réel». Après cinq minutes de cette peur accablante, l'infirmière est revenue dans ma chambre et m'a dit que je pouvais rester une nuit de plus si je voulais. Je n'ai parlé à personne du fait de ne pas vouloir partir.

Une de mes infirmières m'a dit: "Vous souvenez-vous maintenant d'avoir été ici?" J'ai dit: "Je n'ai jamais été ici auparavant". Elle a dit: "Vous vous en souviendrez plus avec le temps". Eh bien, je n'ai toujours aucune idée de ce qu'elle voulait dire.

Mon mari et moi avons eu certaines des pires disputes de nos vies dans les semaines après ces événements, et cela m'a marqué - il ne voulait pas me permettre de conserver l'état d'esprit que je voulais garder éternellement.

 Pendant les premières semaines, j'avais encore le sentiment de ne faire "qu'un" avec Jésus, que je pouvais faire tout ce qu'il aurait fait. Un membre de la famille m'a dit qu'il pouvait «voir l'esprit dans mes yeux», qu'ils étaient presque incandescents. J'ai ressenti ce que j'ai perçu comme l'habitation du Saint-Esprit. Je me souviens que ma belle-fille s'est coupé le doigt, je l'ai embrassé et il a cessé de saigner. Elle pensait que j'avais littéralement fait arrêter le saignement avec ce baiser! Je ne vais pas essayer de dire que mon expérience prouve sans aucun doute qu'il y a une vie après la mort, mais c'est toute la preuve dont j'aurai jamais besoin. Plus important encore pour moi, c'est que j'ai aussi maintenant toutes les preuves dont j'aurai jamais besoin que Jésus et le Saint-Esprit existent à l'intérieur de chacun de nous.

Renseignements généraux:

Genre:     Femme

La date à laquelle l'EMI est survenue:     25 mai 2000

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie?    Oui   Accident. J'étais dans un accident de voiture et, bien que je ne me souvienne pas «l'avoir vu venir», je pense que je me suis observée alors que je me précipitais vers le poteau téléphonique à une grande vitesse, et cela pourrait certainement être interprété comme le moment où je suis morte.

Éléments de l'EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     Mitigée 

Y at-il des médicaments ou des médicaments qui auraient pu influer sur l'expérience?   Indécis(e)   Incertaine. J’avais cessé de prendre du Paxil.    

L'expérience a été onirique de quelque manière?   Rien de cela n'était comme un rêve. C'était la chose la plus réelle que j'aie jamais connu.

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Indécis(e)   Je n'ai pas regardé vers le bas et vu mon corps, mais je ne sentais pas que j'avais un corps. J'étais «moi», mais j'étais dans un lieu de néant complet, suspendue et tout ce que je «voyais» était l'obscurité. Ce n'était pas effrayant et je n'ai rien vu du tout avec mes yeux. J'étais juste là.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   J'étais techniquement inconsciente pendant l'expérience, mais ma conscience était très alerte - je ne me sentais pas «endormie» - j'étais plus alerte et plus consciente que j'avais jamais été durant toute mon existence.

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification. Il ny avait ni espace, ni temps. Pendant plusieurs semaines après l'expérience, j'ai eu le sentiment d'être déconnectée du “temps”.     

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Je n’ai entendu ni sons, ni bruits.  

Êtes-vous passé à travers un tunnel?   Indécis(e)  Je ne me souviens pas d’être passée par un tunnel, mais c'était comme un «passage à travers». Je me souviens y avoir pensé en termes de naissance, avoir traversé la douleur horrible pour aboutir au plus merveilleux plaisir imaginable. Et je sentais le Christ passer à travers moi, mais il n'y avait pas de tunnels visibles, je n'ai rien vu, je ressentais seulement.

L'expérience incluait:    un vide

L'expérience incluait:  de l’obscurité 

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     L'extase, la joie, la félicité, le bonheur écrasant, l'ivresse, l'euphorie, l'utopie ???

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre? Tout sur l'univers. Je savais sans aucun doute que tous et toutes choses dans l’univers tout entier sont connectées et ne font qu’un. Tout était parfaitement logique et adapté.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?      Des scènes de l’avenir du monde. Je ne me souviens pas qu'on m'ait «dit» que j'allais avoir un bébé (personne ne m'a jamais parlé ou ne m'a rien communiqué). Mais, j'ai  beaucoup parlé après l'expérience du fait que je pensais que j'allais avoir un bébé. Ce bébé est né le 1er mai de cette année.

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   Non  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Indécis(e)    Méthodiste uni

Quelle est votre religion maintenant?   Je ne suis pas sûre

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Oui    Je ne doute plus de l'existence d'une vie après la mort ou de Jésus. Je crois que la réincarnation est probable, et non pas seulement possible, bien que je n'ai aucune preuve de cela et ne puisse pas l'affirmer positivement.

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Les changements dans votre vie depuis votre EMI sont:     Moins

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience? Je pense que cela m'a presque completement changée - mais sans faire de moi une autre personne - j'ai encore les mêmes difficultés que par le passé; je sais juste maintenant que cela en vaudra certainement la peine en fin de compte.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience? Mes relations avec mes proches ont été très turbulentes pendant quelques mois après l'EMI. Je ne voulais pas me réajuster à la normale, la vie quotidienne et tout le monde autour de moi avait besoin que je fasse exactement cela. C'était très stressant pour tout le monde.

Après l'EMI: 

Avez-vous noté un changement dans vos sentiments à cause de cette expérience?     Sentiments vis à vis de la famille, des amis et de la société.

Avez-vous noté un changement quant à la peur de la mort à cause de cette expérience?     Sentiments sur la mort.

Avez-vous vécu un changement dans vos objectifs de vie à cause de cette expérience?     Sentiments sur le but de la vie.

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     Difficile pour moi d'exprimer même pourquoi c'est si difficile à exprimer! C'était la chose la plus monumentale qui me soit jamais arrivée. C'est au-delà des mots adéquats et ordinaires. Même des mots comme «extase» et «béatitude» ne lui rendent pas justice.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    Indécis(e)   Je me sens mentalement liée à certaines personnes, mais pas à tout le monde. La plupart des infirmières à l'hôpital. Je pense que j'ai télépathiquement communiqué à l'une d'elles que j'avais peur de quitter l'hôpital, car je n'ai rien dit à personne à ce sujet. Quelques secondes après avoir eu ces sentiments écrasants de peur d'avoir à retourner dans le monde réel, l'infirmière est venue et m'a dit que je pouvais rester une nuit de plus si je voulais.

Je ne savais pas ce qu’elles pensaient; elles le savaient, mais j’en étais consciente, et je n'avais jamais su de telles choses auparavant.

Il y a eu aussi un incident avec un préposé de guichet de stationnement quelques jours plus tard dans un bâtiment de ville; il savait que j'avais eu un accident de voiture et il n'était pas du tout plausible qu'il ait pu le savoir.

Un autre événement étrange est survenu quand mon mari et moi nous sommes arrêtés à un restaurant de restauration rapide (quatre jours après l'accident) et j'ai attendu dans la voiture. J'ai commencé à ressentir d'horribles nausées et j'ai pensé que j'allais être malade. Quelques secondes après que j'ai commencé à me sentir ainsi, une jeune fille est sortie par la porte arrière et a vomi par terre. Je me sentais parfaitement bien après cela. On dirait une expérience vraiment dégoûtante, mais c'est arrivé tout de même et cela m'a paru très fortuit.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      La meilleure partie était de savoir que je suis éternelle. Le pire, c'était de se réadapter à cet endroit, et le processus se poursuit.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui. Certains ne m'ont pas crue et ont pensé que j'avais eu un «épisode psychotique». Certains m'ont crue et ont été totalement séduits par l'ensemble de cela.

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non   Mais j’aimerais pouvoir se faire reproduire l’expérience.