NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Celso

Description de l’expérience :

ARUBA.  15 OCTOBRE 1996

Dans le cadre de mon travail, pour le compte du distributeur latino-américain de NPB (Nellcor Puritan Bennett) j’ai participé à une rencontre en octobre 1996, à Aruba dans la mer des Caraïbes. Cette rencontre était programmée sur une semaine, le mercredi après-midi étant dédié à des activités libres. J’ai choisi l’activité apnée sur un très gros bateau. Le capitaine a recommandé de porter un gilet de sauvetage. J’ai vu mes collègues sauter à la mer, j’ai également sauté uniquement équipé d’un tuba et de palmes. Il était environ 14 heures et le navire a jeté l’ancre à environ 20 mètres du rivage.

La combinaison des vagues a amplifié leur force, m’entraînant rapidement loin du bateau. Lorsque je me suis retrouvé à environ 100 mètres de la rive, la puissance des vagues a commencé à saper mes forces et ma résistance. Je me suis dit que je ferais aussi bien de cesser de lutter dans des vagues dès que possible, je me suis donc dirigé vers des rochers formant un petit promontoire en saillie du rivage. C’était le point d’atterrissage le plus proche que je voyais, cela paraissait l’endroit idéal pour se reposer. En dépit de mon âge, 39 ans, j’étais encore très sportif et je n’étais pas inquiet quant à ma capacité à couvrir cette distance.

En peu de temps, il s’est avéré que j’avais tort. J’ai commencé à avaler de l’eau de mer et j’ai remarqué qu’il me manquait une palme. Mon tuba pendait alors inutilement autour du cou. Lorsque j’ai regardé les rochers, ils m’ont paru plus lointains que jamais. Je perdais des forces et j’arrivais à peine à respirer. Rapidement, je n’ai tout simplement pas pu maintenir la tête hors de l’eau. Puis je me suis rendu compte que je ne nageais plus. Je me regardais en contrebas ! Au début, je n’ai même pas réalisé que c’était moi. J’étais immobile en train de flotter dans l’eau. J’ai vu un reflet du soleil sur ma montre bracelet. Même si je pensais me trouver très haut au-dessus de ma montre, j’avais l’impression de la regarder à une dizaine de centimètres. Je voyais finement les chiffres et les lettres du cadran, ainsi que les plus petits détails des mécanismes internes. C’est-à-dire que j’étais vraiment à l’intérieur de la montre, observant les rouages du mécanisme en fonctionnement. J’ai compris chaque mouvement alors que je contemplais la pile alimentant le mécanisme en énergie. Les molécules des rouages en mouvement étaient d’une couleur similaire à l’infrarouge, les pièces qui ne bougeaient pas étaient plutôt en ultraviolet. Je pense que la différence de couleur correspondait aux énergies cinétique et potentielle. C’était tellement bizarre et merveilleux. Puis je me suis retrouvé à l’intérieur de mon corps en train de flotter légèrement sous la surface de l’eau.

En regardant vers le haut pour chercher mon « moi » qui s’y trouvait l’instant précédent, l’éclat du soleil m’a aveuglé, il rayonnait à travers l’eau avec une beauté inimaginable. Puis, quand j’ai regardé vers le bas sans tourner la tête, j’ai vu la lumière du soleil se diffuser progressivement à mesure qu’elle pénétrait plus profondément. En regardant aussi bas que possible en direction du fond de l’océan, je l’ai senti immensément et puissamment noir. Sa vaste obscurité était écrasante, mais aussi très fortement apaisante. Qu’est-ce qui m’écrasait ? De plus, pourquoi cela se métamorphosait-il finalement en un sentiment de sérénité totale ? Il est normal d’avoir peur du noir, c’est censé être ainsi, l’obscurité représente l’inconnu.

Lorsque j’ai commencé à voir sous l’eau, en direction du rivage j’ai vu un petit bateau de bois coulé. Il ressemblait à un navire de pirates. C’était probablement une fausse épave pour les touristes. Puis j’ai regardé vers le fond de l’océan. Au début c’était totalement noir, pas une obscurité due au manque de lumière mais une noirceur pleine de vie. A cet instant les notions de temps et d’espace ont disparu. Devant mes yeux a défilé une danse macabre d’indigènes, de pirates, de marins, de femmes, d’enfants en train de se noyer (oui, se noyant au présent), à cet endroit même, au fil des siècles. Leur peur correspond à l’obscurité angoissante qui nous effraie.

Pendant cette danse, je me trouvais à environ 3 mètres sous l’eau. Je les ai vus un par un. J’ai par exemple entendu une personne heurter la surface et commencer à se noyer. Elle aspirait de l’eau, cherchait de l’air et luttait pour remonter. Je ne sais pas si les gens tombaient d’un bateau, s’ils se suicidaient, s’ils étaient assassinés, s’ils fuyaient une bataille ou un ouragan. Cela je l’ignore. Je les ai vus passer près de moi et descendre vers le fond. Une autre personne n’a commencé à se noyer qu’après avoir atteint le fond. Peut-être à une autre époque, peut-être des siècles après la précédente. Il est tellement difficile de comprendre comment le vecteur temps fonctionne dans cette réalité. Il ne s’agissait pas de fantômes translucides mais d’êtres humains normaux.

Je savais qu’il s’agissait d’indigènes, de marins ou de pirates. Je le savais non seulement en fonction de leurs vêtements mais, j’ignore comment, nous étions reliés par la pensée. Je ressentais chacun d’eux comme faisant partie de moi. J’ai observé leur expression, je faisais toutefois davantage attention à leurs sentiments, leur souffrance et leur peur de la mort. Ce savoir était davantage émotionnel que visuel. J’ai vu environ 40 personnes se noyer.

Une personne en particulier m’a impressionné et stupéfait plus que les autres. Il s’agissait d’une femme enceinte, peut-être une européenne, vêtue d’une élégante robe longue. Elle avait une longue chevelure brune.  Sa robe avait l’air d’époque 1900. Elle ne luttait pas pour survivre comme l’on fait les autres avant et après elle. Je connaissais ses pensées. Elle était très inquiète pour le bébé, pas pour sa vie. Ses vêtements imprégnés d’eau moulaient son ventre de femme enceinte. Elle s’étreignait le ventre à deux mains comme si elle tentait d’étreindre le bébé. J’ignore s’il s’agissait d’un garçon ou d’une fille. Tout à coup nos regards se sont croisés, l’expression de son visage et sa pensée exprimaient : « Mais que regardez-vous ? ». Comment pouvait-elle me voir. Ses yeux magnifiques et sa beauté m’ont sidéré. J’ai eu l’impression qu’elle voyait mon âme. J’ai pensé : « Est-ce que ça m’arrive vraiment ? ». Toute la tragédie de la destinée humaine apparaissait là ; le summum simultané de l’amour, de la vie et de la mort. Je me suis dit : « Maintenant je suis l’un des leurs. »

J’ai commencé à me souvenir de moments importants de ma vie passée. C’était comme si je voyageais dans le passé, devenant simultanément le personnage principal de l’histoire et un observateur. J’ai appris tant de choses que j’ignorais sur mon propre compte. De retour dans le présent, l’amère réalité m’a submergé. J’étais tellement triste et inquiet au sujet de mes filles, de ma femme et de ma mère.

C’est alors qu’un évènement inimaginable s’est produit. Je me suis senti environné par une eau chaude lumineuse chassant l’obscurité. Tout n’était que lumière autour de moi. Ma peur et ma tristesse se sont transformées en amour et en joie. J’ai compris que je plongeais dans la Force Vitale que je faisais une rencontre mystique. Tout se déroulait au ralenti tandis que j’étais entouré par les âmes des noyés et celles de ma famille en vie. J’ai ressenti le désir d’étreindre chacune d’elles. Il y avait de l’amour, de l’amour infini partout. Passé, présent et avenir regroupés simultanément. Nous sommes tels une immense famille. Tout devenait logique pour moi ! Je ressentais une sérénité jamais éprouvée auparavant. Je n’avais ni crainte ni inquiétude. En fait, je sentais une acceptation totale, comme si tout était comme il se doit.

C’est alors que je me suis retrouvé chez moi à Asuncion. C’était comme si j’avais été perché en haut d’un escabeau. En-dessous, sur le plancher, mes filles de 5 et 7 ans étaient en train de jouer. J’ai tellement apprécié ce moment, la satisfaction de savoir que tout allait bien pour elles. J’ignore combien de temps j’ai observé la scène. Le temps et l’espace sont tellement troublants de ce côté de la réalité. (*)

Ensuite, je me suis retrouvé chez ma mère, elle travaillait dans le petit magasin qu’elle possédait. J’étais inquiet de sa réaction quand elle allait apprendre ma noyade. Je suis fils unique, sans père et j’ignorais à quel point cette tragique nouvelle pouvait l’affecter. (*)

Après cela, je me suis retrouvé dans un salon inconnu, en train de discuter avec Andres, un vieil ami d’enfance décédé en service commandé. Il était officier de police anti-drogue. On nous a dit qu’il a été abattu pendant un raid à Pedro Juan Caballero, une ville à la frontière du Brésil. Nous avons longuement parlé de nos souvenirs d’enfance. Il m’a dit que sa famille avait besoin d’une aide financière car il avait laissé une épouse et des enfants. Il a ajouté qu’il pensait travailler la nuit comme vigile, après sa journée d’officier de police. (**) Cela m’a interloqué. Je l’ai interrompu : « Comment peux-tu dire cela ? Tu es mort ! ». Il ne l’a pas accepté, en secouant la tête il m’a rétorqué : « Non, tu as seulement rêvé que j’avais eu un accident mortel. En réalité, ce n’est pas arrivé. »

La scène était si réelle, je commençais à hésiter, j’étais tellement troublé. Dans cet état d’esprit confus, j’ai entendu hurler : « Tu vas bien Celso ? ». A nouveau j’ai nettement entendu un cri ; c’était la voix de Jorge. Je me suis agrippé à un rocher. J’ai répondu : « Non, je ne me sens pas bien. ». Il s’est approché de moi. Il tenait la palme que j’avais perdue. Du rocher à la plage, l’eau était peu profonde. J’ai marché. Il m’a laissé sur la plage en disant : « Je retourne au bateau chercher de l’aide. ».

Une fois au bateau, les collègues se sont moqué de moi. Juan a dit que j’avais fait semblant d’avoir un accident pour monopoliser l’attention du groupe. Je me suis contenté de sourire. De leur côté, j’avais disparu pendant moins d’un quart d’heure. Pour moi, j’avais passé des heures à des milliers de kilomètres, vivant la plus inimaginable des expériences. Même aujourd’hui, je ne sais pas vraiment ce qui m’est arrivé dans la mer. Je sais seulement avec certitude que ma vie a changé après cet évènement, de nombreuses façons et en mieux. C’est comme si une nouvelle dimension, ou une porte, s’était ouverte en moi.

(*) J’ai vérifié toutes mes visions le lendemain. Ma mère et mes filles portaient les vêtements que j’avais vus. En ce mercredi après-midi, leurs activités étaient exactement celles observées pendant l’évènement.

 

(**) Une semaine plus tard à Asuncion, Je suis allé chez la mère d’Andres. Sa famille avait urgemment besoin d’argent (ainsi qu’il me l’avait dit lors de l’évènement). Cette coïncidence m’a serré le cœur car je me suis rendu compte qu’Andres m’avait dit la vérité, comme lorsqu’il était en vie.    

 CONCLUSION

Je souhaiterais partager certaines réflexions résultant de mon EMI.

Environ un an après l’expérience, j’ai commencé à me poser les questions suivantes :

Qu’est-ce que tout cela signifie ? Pourquoi m’est-ce arrivé à moi ? Qu’en ai-je retiré ? A quel point est-ce important pour moi ? Est-ce que le monde pourrait bénéficier d’une partie de mon EMI ? Quelles informations importantes l’humanité pourrait-elle tirer de ce genre d’expériences ? Comment cela pourrait-il être utile à l’humanité ou au monde ?

Plus j’y réfléchissais, plus les réponses évoluaient et se modifiaient.

Mes premières réflexions concernaient les notions d’unicité et d’amour infini. Elles font en effet partie des éléments les plus puissamment ressentis lors de mon expérience.

L’unicité est tellement différente quand on en fait l’expérience, c’est-à-dire qu’une fois qu’on l’a ressentie, on n’a pas besoin de la comprendre intellectuellement. Pourtant, lorsqu’on a vécu l’Unicité de cette manière, on sait également de quelle notion il s’agit, on la comprend intellectuellement. C’est la même chose pour la gravité, on peut l’étudier de manière scientifique et la comprendre, mais on la ressent aussi tout simplement et on l’accepte, naturellement. Ne serait-ce pas merveilleux si nous comprenions tous l’Unicité de cette manière ? A propos de quoi se battrait-on ? pourquoi y aurait-il de l’envie ou de la jalousie ? Vivre l’unicité nous met en état d’amour. Après tout, quand on aime (par exemple une personne, un animal ou une fleur), on se sent unis à l’objet de cet amour, c’est comme si le cœur s’étendait et l’englobait.

Pourquoi se bat-on dans le monde matériel ? Pourquoi hait-on ? Parce que tout est séparé. Maintenant, essayez d’imaginer que nous ne faisons qu’un avec l’univers. Considérez, sentez et soyez l’univers. Nous sommes tout, nous possédons tout. Nous n’avons donc pas besoin de nous INQUIETER au sujet de la nourriture, de l’air, de l’argent ou de quoi que ce soit. Où est la lutte ? Où est la haine ?

Il ne reste que l’amour en tant que propriété intrinsèque à la Force Vitale.

Il a été particulièrement stupéfiant pour moi de vérifier que la théorie de la relativité de l’espace-temps d’Einstein est totalement testable. Pas besoin d’instruments compliqués pour la vérifier. Les cinq sens suffisent. Le vecteur du temps venant du passé, passant par le présent, puis allant vers l’avenir n’est vrai que dans notre monde matériel. Hors du monde physique, la flèche de l’espace-temps est extrêmement souple.

Quelques années plus tard, je me suis rendu compte de la façon dont l’Univers (Dieu, l’Etre Supérieur, le Créateur ou tout autre nom utilisé pour désigner l’Infini Inconnu) considère ce qu’est la vie. Pour l’Univers, il existe des personnes avec un corps qui sont en vie et des personnes sans corps qui sont en vie. C’est aussi simple que cela. Le corps, en soi, ne définit pas la notion de force vitale réelle. Seul, le corps constitue de la matière inerte, comme une pierre ou de l’eau.

Pratiquement vingt années après l’évènement, je pense maintenant que le message le plus important livré par une EMI peut être déduit de ses effets secondaires. Il semble que la conscience de la personne s’ouvre progressivement à une nouvelle réalité. Cette dernière a toujours été présente, mais cet individu y était aveugle.

D’autre part, le schéma perceptif d’une EMI ou d’une rencontre divine ne correspond pas à une expérience magique ou surnaturelle. C’est un évènement purement naturel. Tout le monde peut en vivre un. Je me permets même d’avancer que tout le monde devrait en vivre au moins un !

Dans l’intérêt de la paix mondiale et des changements de modèles, tout le monde devrait vivre au moins une EMI. Ne vous méprenez pas, je ne suggère pas que toutes ces personnes devraient rechercher une opportunité de se trouver en situation de mort imminente. Ce serait ridicule. Je fais allusion à l’emploi de pratiques éprouvées telles les « Exercices Spirituels » d’Ignace de Loyola, ou les techniques de méditation comme celles du Bouddhisme ou de l’Indouisme. Les cultures orientales utilisent le mot « illumination » pour désigner des états de conscience que l’on peut atteindre par ces pratiques. C’est l’apport de lumière dans l’être intérieur, les danses sacrées de l’auto-observation et le rappel de soi de Gurdjieff, l’élévation d’esprit des Spirites, les chants et les danses rituels des Guaranis, ou d’autres tribus, etc.  Il existe tant de façons d’atteindre cette impressionnante rencontre avec l’ultime vérité de la vie. On peut profiter d’un périple dans une nature préservée comme une forêt primaire, une mer déchaînée ou un lac paisible, de l’ascension difficile d’une montagne ou de la contemplation d’un magnifique ciel étoilé.

L’acte de contemplation de notre monde magnifique, le sentiment que nous en faisons partie, peuvent constituer une première étape vers le schéma des perceptions que Raymond Moody a (improprement) qualifié « d’expérience de mort imminente ». En fait cette expérience ne concerne pas le fait de mourir ou d’être mort ; ce dont on fait l’expérience, c’est de la véritable force vitale éternelle. Même les personnes « décédées » que l’on rencontre dans l’au-delà, sont en vie. C’est une expérience imminente concernant /de la force vitale. La vie dont j’ai fait l’expérience là-bas, donnait bien davantage le sentiment d’être « en vie » que le ressenti dans mon corps terrestre.

Par le biais d’une analogie plus détaillée, permettez-moi de vous expliquer ma théorie selon laquelle nous devons considérer qu’une EMI, ou une rencontre divine, constitue un phénomène naturel.

Autrefois, on croyait que les personnes souffrant d’épilepsie étaient possédées par des esprits maléfiques ou des démons.

Un article sur l’histoire de l’épilepsie (Epilepsy 44, Suppl. 6/12-14-2003), cite le livre de Oswei Temkin « The Falling Sickness », indiquant que dans l’antiquité en Mésopotamie, les attaques étaient attribuées à « la main du péché » ou au « dieu de la lune ».

Le code Hammourabi, datant de 1780 avant JC, impose qu’une personne atteinte d’épilepsie ne puisse pas se marier.

En 1400 avant JC, Hippocrate a écrit : « La superstition populaire, les magiciens, les sorciers et les charlatans qui qualifient la maladie de sacrée, subissent des attaques. Le caractère divin de leurs allégations n’est qu’un abri pour l’ignorance et les pratiques frauduleuses. Ils les qualifient de « divines » pour masquer leur manque de compréhension des maladies, au lieu de chercher à comprendre leurs origines naturelles. Afin d’obtenir un soulagement ils prescrivent des rites « sacrés » (devant bien-sûr être effectués par eux), ce qui leur permet de gagner de l’argent mais n’a aucun effet.

Que savons-nous de l’épilepsie ? L’épilepsie est le trouble le plus commun du cerveau. Aujourd’hui, les médicaments contre l’épilepsie constituent le principal moyen pour maîtriser les attaques. Toutefois les opérations chirurgicales sont un autre moyen de traitement. De nos jours, plus personne ne parle de « possession » au sujet de l’épilepsie. Nous ne remettons pas en cause l’origine naturelle de cette maladie.

A l’évidence, une EMI ou une rencontre divine ne sont pas des maladies ou des troubles de la santé. Elles ne sont pas non-plus surnaturelles ou provoquées par magie. A mon avis, il s’agit au contraire d’outils suprêmement importants qui nous sont fournis par la Nature à des fins d’évolution de l’humanité. Ils nous donnent une meilleure compréhension de la réalité et de l’univers lui-même. Cependant, il nous faut en apprendre encore davantage sur les capacités de notre conscience. Celle-ci est-elle en mesure de nous faire vivre ces expériences, quelle sorte de potentiel nous réserve-t-elle ? Nous devons continuer à étudier afin de comprendre comment ces expériences surviennent. Elles ne sont assurément pas magiques ou surnaturelles. Je les considère comme une faculté purement naturelle, inhérente à notre précieuse conscience ; un don de l’Univers pour l’évolution et la paix.

Et maintenant la question suivante : pourquoi un évènement de cette nature est-il arrivé à une modeste personne aussi ordinaire que moi ?

Dans les premières années, j’ai pensé que mon vieil ami Andres (décédé huit ans avant mon expérience) l’avait provoquée je ne sais comment. Sa famille avait en effet besoin d’une aide financière à l’époque, il savait que j’étais en mesure de les contacter et de les aider. Après l’expérience, j’ai rêvé d’Andres à environ trois reprises. De ce fait et afin d’approfondir la question, j’ai appris à rester conscient pendant mes rêves (Dr. Stephen LaBerge). Dans mon dernier rêve le concernant, je lui ai posé la question : « Es-tu responsable de mon expérience spirituelle ? ». Il m’a répondu : « Non, j’ai seulement profité du fait que tu rendais visite à ce monde ! ». Après quoi, je n’ai plus jamais rêvé d’Andres. C’était ma seule théorie, la question de savoir pourquoi j’ai vécu cette expérience demeure toujours aussi mystérieuse.

Ensuite, la question de Dieu : après toutes ces expériences, que signifie Dieu pour moi ? Aujourd’hui, je suis un simple disciple de Jésus de Nazareth et des idées de Spinoza. Ma conception de Dieu consiste en tout ce que je connais et en tout ce que je ne connais pas encore. Quelle-serait la représentation d’un Dieu invisible ? Une simple image ne peut illustrer l’intégralité de Dieu (qui peut prendre toutes les formes décelables par notre esprit afin de nous communiquer un message). Notre esprit étant en effet limité dans sa compréhension de l’infini.

Dans mon propre cas, Dieu a pris la forme d’une eau chaude lumineuse. Cela ne signifie pas qu’une eau chaude lumineuse constitue Dieu ; si ce n’est que pour moi elle est devenue la représentation de la notion de Dieu, car c’est en faisant l’expérience de l’eau chaude lumineuse que j’ai senti le plus de lien avec l’éternel, avec la source de la force vitale. Bien que cette image ne soit qu’une illustration plutôt médiocre de Dieu, en ce qui me concerne elle comprend bien toutes les qualités émotionnelles bouleversantes de la véritable notion de Dieu. Elle a généré en moi une émotion profonde, le genre de sentiment qui ébranle toutes les molécules des hélices d’ADN et change la vie pour toujours. Croyez-moi, une fois qu’on a vécu cette sorte d’expérience, la vie n’est plus jamais la même !

 Nous devons admettre que les humains ne peuvent pas connaître Dieu objectivement, mais seulement subjectivement. Toute image de Dieu que nous pouvons nous faire n’est qu’une représentation. Par conséquent, les guerres de religion sont totalement absurdes. Chacun peut avoir une représentation différente du même Dieu. Il est stupide de mener une guerre de religion simplement parce que l’on pense que sa représentation imaginaire de Dieu est la plus authentique, que les représentations imaginaires du même Dieu que s’en font les autres sont fausses.

Il s’agit du message le plus important de mon expérience. L’approche d’une compréhension de la notion de Dieu constitue l’étape la plus fondamentale vers la tolérance, l’égalité et la paix mondiale.

Tenter d’établir la paix mondiale est la meilleure raison de partager mon expérience spirituelle d’Aruba en 1996.

Que Dieu soit toujours avec nous !

 

Merci de m’avoir consacré du temps.

 

*Mes plus profonds remerciements à mon amie Judith Shea pour la révision, la traduction et l’amélioration du texte. 20 ans plus tard, elle m’a convaincu de partager mon récit !

 

Informations générales :

 

Sexe :         masculin

 

Date de l’EMI :          15/10/1996

 

Eléments de l’EMI :

 

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?     Oui      Autre Apnée en mer des Caraïbes.

L’apnée est toujours dangereuse, en particulier dans ce cas sans gilet de sauvetage.

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience ?     A la fois agréable ET pénible

L’expérience a comporté :     une décorporation

Vous êtes-vous senti séparée de votre corps ?   Oui  Peut-être que l’intégralité de l’expérience s’est déroulée hors de mon corps physique. Après l’évènement, j’ai cru qu’il s’agissait d’une sorte d’hallucination. Mais après avoir vérifié qu’à des milliers de kilomètres de là, deux faits particuliers étaient avérés, je me suis rendu compte que ce n’était pas le cas.

1- Un ami décédé m’a demandé d’aider financièrement sa famille. J’ai découvert que c’était vrai.

2- Les vêtements que portaient mes filles et ma mère de ce mercredi-là dans l’après-midi.

J'ai nettement quitté mon corps et j'existais en dehors de celui-ci.

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal ?    Plus conscient(e) et lucide que d’habitude   Je ne me suis jamais senti ainsi avant ou après l’expérience. Une grand compréhension de tout et une grande paix intérieure.

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au niveau maximum de conscience et de lucidité ?     Après avoir été enveloppé par une extraordinaire eau chaude lumineuse sous la surface de l’océan.

Vos pensées étaient-elles accélérées ?     Incroyablement rapides

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir ?    Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps  Je trouve cela très intéressant. Comment le vecteur du temps agit différemment là-bas. Combien il est facile de vérifier par soi-même la théorie de la relativité d’Einstein.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude ?    Incroyablement plus aiguisés

Pendant l’expérience, votre vue était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?   Ma vue là-bas était totalement différente de ma vision habituelle. Je voyais de très petits détails, l’intérieur des objets et en voyant des gens de près je ressentais leurs émotions.

Pendant l’expérience, votre ouïe était-elle différente de ce qu’elle était juste avant ?  J’ignore si le mot « ouïe » est celui qui convient pour décrire le son sous l’eau (on entend avec l’esprit). Une sorte de communication télépathique qui, bien-sûr, est tout à fait nette.

Avez-vous eu l'impression d'être conscient(e) d’évènements se déroulant ailleurs ?    Oui et les faits ont été confirmés

Avez-vous traversé un tunnel ?   Non   

L’expérience a comporté :     la présence de personnes décédées

Avez-vous vu un(des) être(s) pendant votre expérience ?    J’en ai effectivement vu

Avez-vous rencontré ou perçu la présence d'êtres décédés (ou encore en vie) ?     Non

L'expérience a comporté : une obscurité

L'expérience a comporté : une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti(e) entouré par une lumière intense ?     Une lumière nettement ésotérique ou surnaturelle

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?     Non    

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde, surnaturel ?     Non

L'expérience a comporté :    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience ?     Les émotions les plus puissantes étaient l’amour et la notion d’unicité. Le sentiment d’unicité en particulier est tout à fait différent de l’empathie habituelle ressentie sur terre. Il m’a fallu des années pour comprendre comment expliquer ce sentiment.

Avez-vous éprouvé une sensation de paix ou de bien-être ?   Paix ou bien-être inimaginable

Avez-vous éprouvé un sentiment de joie ?     Une joie inimaginable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni(e) avec l'Univers ?     Je me sentais uni(e) au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

Avez-vous soudainement eu l'impression de comprendre tout ?     Tout sur l'univers     Durant un bref instant, j’ai eu le sentiment que tout était parfaitement logique là-bas. Comme si tout était comme il se doit. Après un tel moment, on se sent en paix avec l’univers.

L'expérience a comporté :   revoir ma vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues ?     Je me suis souvenu de nombreux évènements passés     Les évènements passés que j’ai vu là-bas se sont bien produits. Mais pendant le passage en revue, je les ai observés de façon plus détaillée, j’ai découvert des petits éléments dont je n’avais pas conscience.

Par exemple, j’ai vu ma naissance par césarienne, puis mon apprentissage de l’écriture à l’école. Je pense que ma vie passée est ennuyeuse pour les autres (pas pour moi), beaucoup d’heures de math.

Est-ce que des scènes de l’avenir vous sont apparues ?     Non

Êtes-vous arrivée à une frontière ou à un point de non-retour ?     Non

 

Dieu, spiritualité et religion :

Quelle importance accordiez-vous à la religion ou la vie spirituelle avant cette expérience ?     Peu importante pour moi

Quelle-était votre religion avant cette expérience ?  Autres religions unitarienne et libérales autres.  Chrétien et spiritualiste, mais pas pratiquant assidu.

Vos pratiques religieuses ont-elles changé depuis cette expérience ?     Oui     Je suis maintenant adepte de la spiritualité et du mysticisme.

Quelle importance accordez-vous à votre vie religieuse ou spirituelle après votre expérience ?     Très importante pour moi

Quelle-est votre religion maintenant ?     non-affilié pas de religion particulière J’adhère à de nombreuses idées du Christ et de Spinoza.

Est-ce que cette expérience comportait des éléments conformes à vos croyances terrestres ?    Un contenu partiellement en accord, partiellement en désaccord avec les croyances que j’avais à l'époque de l’expérience.     Une de mes croyances conformes, c’est que les lois de la physique moderne régissent les deux mondes. Une de mes croyances non-conformes à l’expérience relève de la définition de la notion de Dieu. Ce que j’en savais provenait de mon éducation religieuse, ce que j’ai découvert là-bas est différent.

Vos valeurs et croyances ont-elles changé à la suite de cette expérience ?     Oui     Ma conception de ce qu’est Dieu et de ce que ce n’est pas. Ma conception de la vie et de l’au-delà. Tout arrive pour une bonne raison et on n’a pas besoin de la connaître.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou d'entendre une voix non identifiable ?     Non 

Avez-vous vu des esprits religieux ou des morts ?     Je les ai effectivement vus

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres ayant vécu précédemment sur terre et dont le nom est mentionné par les religions (par exemple : Jésus, Mahomet, Bouddha, etc.) ?     Non 

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos d'une existence avant la vie de mortel ?     Non   

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ?     Oui     J’ai une formation d’ingénieur biomédical, j’ai suivi de nombreux cours postuniversitaires (à Palo Alto en Californie) en physique moderne (physique quantique). A propos de l’intrication quantique, vous avez peut-être entendu parler de l’action fantôme à distance d’Einstein. Eh bien, pendant l’expérience on voit, ou mieux, on sent que ce principe fonctionne vraiment dans ce domaine de réalité.

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information sur un lien ou une unicité dans l’univers ?     Incertitudes sur l’existence de Dieu

Pendant votre expérience, avez-vous acquis des informations sur l'existence de Dieu ?     Oui     Je pense qu’il s’agit de la réponse la plus importante fournie par mon expérience. La raison pour laquelle les gens ont une image différente de la notion de Dieu. Pourquoi certaine personnes  croient que cette notion de Dieu n’existe pas. En tout cas, je pense avoir la réponse maintenant.

Croyez-vous en l'existence de Dieu à la suite de cette expérience ?     Existence de Dieu indubitable

 

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion :

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information particulière à propos de votre dessein ?  Non 

Avant cette expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont significatives et importantes ?     Peut-être significatives et importantes

Durant l'expérience, avez-vous reçu de l'information quant au sens de la vie ?     Non   

Croyiez-vous à la vie après la vie avant cette expérience ?     Existence improbable d’une vie après la vie

Croyez-vous en une vie après la vie à la suite de cette expérience ?      Existence indubitable d’une vie après la vie     Oui     J’ai eu une longue conversation avec Andres, mon ami décédé 8 ans avant l’expérience. Ce qu’il m’a dit au sujet des besoins financiers de sa famille était exact. Je l’ai vérifié la semaine suivante. Il est donc mort dans notre monde, mais d’une manière ou d’une autre il ne l’est pas et il est conscient de ce qui arrive à sa chère famille.

Aviez-vous peur de la mort avant cette expérience ?     Indécis

Avez-vous peur de la mort après votre expérience ?     Je n’ai pas peur de la mort

Aviez-vous peur de vivre votre vie avant cette expérience ?     J’avais légèrement peur de vivre ma vie terrestre

Après cette expérience, aviez-vous peur de vivre ?     Je n’avais pas peur de vivre ma vie terrestre

Avant votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?     Peut-être importantes et significatives

A la suite de votre expérience, croyiez-vous que nos vies terrestres sont importantes et significatives ?   Importantes et significatives

Avez-vous appris comment vivre nos vies ?     Non

Durant votre expérience, avez-vous acquis de l'information à propos des difficultés, défis et obstacles de la vie ?     Oui     Peut-être que ces informations concernent notre propre mission. Mais j’ai découvert un défi. Tout le monde peut accéder (et devrait accéder) au schéma des perceptions ressenti dans cet état de conscience. Je pense que cela pourrait être utile pour les changements de modèles de l’humanité dans le monde. Je crois que c’est possible.

Étiez-vous compatissant(e) avant cette expérience ?     Légèrement compatissant(e) envers autrui

Durant cette expérience, avez-vous appris quelque chose à propos de l'amour ?     Oui     C’est une des émotions les plus puissantes que j’ai découvertes là-bas. L’amour envers tout le monde et toute chose.

Etiez-vous compatissant(e) après cette expérience ?     Très compatissant(e) envers autrui

Quels changements sont survenus dans votre vie à la suite de votre expérience ?     De grands changements dans ma vie     Je ne m’inquiète plus pour l’avenir. Je ne souhaite pas vivre de nombreuses années. Je n’envisage pas le suicide, ni quoi que ce soit de ce genre, mais je sais qu’il existe quelque chose de plus intéressant hors de la vie terrestre.

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience ?     Oui     Dans les premières années je n’en ai parlé à personne. Plus tard je l’ai racontée à ma femme et à mes filles, sans que cela ait une influence. Mais après en avoir fait le récit (anonymement) à IANDS, le site l’a inclus dans ses pages jusqu’à ce jour. Certaines personnes étaient au courant sans que je sache comment, d’autres se sont moquées de moi méchamment en me traitant de zombie et autres injures du même genre. Quoi qu’il en soit, je pense que raconter mon expérience pourrait être utile à l’humanité, ce qui a davantage d’importance que la moquerie.

 

Après l'EMI :

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots ?    Oui   Il m’a fallu 20 ans pour trouver les mots permettant d’expliquer ce qui s’est passé là-bas. Plus je réfléchissais à mon expérience, plus les réponses évoluaient ou changeaient. En raison de ma formation d’ingénieur en biomédical, je pense que mon récit peut être utile à des chercheurs, ma description est la plus objective possible. Bien-sûr elle n’est peut-être pas objective à 100%, je suis un être humain.

Avec quelle précision vous rappelez-vous de l'expérience en comparaison d'autres événements à l’époque de l'expérience ?     Je me souviens plus précisément de l’expérience que d’autres évènements de ma vie à l’époque   Ce genre d’expérience change une vie pour toujours. Depuis le 15 octobre 1996, j’y repense chaque jour. C’est pour cela que je m’en souviens nettement. C’est comme lorsqu’on tombe follement amoureux d’une femme, on pense à elle tous les jours. En l’occurrence on ne tombe pas follement amoureux, mais peut-être s’agit-il de curiosité. Qu’a-t-il bien pu m’arriver ? Pourquoi moi ? Et même si on essaie d’oublier, les effets secondaires démontrent que quelque chose d’exceptionnel vous arrive, votre vie s’améliore, vos finances s’améliorent comme pour vous dire : « Pense à moi, ne sois pas si égoïste. ». Chercher et partager ce que l’on sait, des pensées folles comme celles que je vous raconte maintenant.

A la suite de votre expérience, avez-vous acquis des capacités médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons particuliers que vous n'aviez pas avant ?     Oui     Depuis mon expérience j’ai eu un grand nombre d’intuitions exactes, fait des rêves prémonitoires. J’ai également eu davantage de chance.

Une ou plusieurs parties de l'expérience sont-elles particulièrement significatives pour vous ?      L’intégralité de l’expérience, même les détails stupides, m’importent.

Avez-vous déjà raconté cette expérience ?   Oui    Je ne l’ai racontée qu’environ cinq ans plus tard, à ma femme et à mes filles. En 2013, ma fille aînée m’a dit que j’étais égoïste de ne pas la raconter à d’autres personnes. J’ai donc publié une version courte (moins d’une page) sur le site d’IANDS. Ensuite j’ai rencontré une amie, Judith Shea, qui m’a aidé pour la traduction et la mise en forme de mon récit. Plus important, elle m’a encouragé à vous la soumettre sur nderf.org.... Et voilà. Qu’il en soit ainsi.

Aviez-vous connaissance des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience ?   Non

Qu'avez-vous pensé de la réalité de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue ?    L'expérience était tout à fait réelle     Parce que j’ai vérifié les dires de mon ami décédé auprès de sa famille, ainsi qu’à cause des vêtements que ma mère et mes filles portaient l’après-midi de ce mercredi-là. J’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’une hallucination.

Que pensez-vous de la réalité de l'expérience maintenant ?     L'expérience était tout à fait réelle     Je pense avoir découvert en 2004 des commentaires au sujet des EMI. J’ai été très heureux d’apprendre que de nombreuses personnes avaient vécu ce genre d’expérience, que je n’étais pas un oiseau rare.

Est-ce que quelque chose a reproduit une partie de cette expérience à une période de votre vie ?   Non

Souhaitez-vous ajouter autre chose à propos de votre expérience ?     Oui, aujourd’hui je pense que cette expérience n’est ni magique, ni surnaturelle. C’est un outil fourni par la Nature à des fins d’évolution, pour une meilleure compréhension de la réalité et de l’univers lui-même.

Pourrions-nous poser d’autres questions afin de vous aider à partager votre expérience ?     Le questionnaire est trop long. Il serait mieux de demander le récit par e-mail. Après lecture, les chercheurs pourraient poser des questions sur des points particuliers.