NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Cathleen C

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

L’empoisonnement a provoqué de la détresse, la perte de l’audition et de la capacité motrice, finalement j’ai glissé dans l’obscurité. Je me suis immédiatement mise à descendre comme dans un ascenseur rapide. Je ressentais uniquement la sensation d’être emportée vers le bas dans un noir et un silence total. Lorsque la descente s’est terminée, je me suis retrouvée dans le vide le plus obscur et le plus profond auquel j’aie été confronté. Tout à coup, tout est devenu clair pour moi. J’ETAIS MORTE. J’AVAIS ETE CREEE PAR DIEU. DIEU ETAIT UNE REALITE MAIS JE N’ETAIS PAS AVEC LUI. Il s’est avéré qu’Il était avec moi, mais je ne le savais pas encore. J’ai essayé de voir mais je n’ai pas pu. J’ai commencé à entendre du bruit, ce que j’ai entendu était extrêmement affligeant et finalement insupportable. A mesure que ce bruit croissait en intensité, je me suis rendu compte qu’il s’agissait de voix, les voix innombrables de très, très nombreuses âmes, elles ne disaient rien mais pleuraient et gémissaient seulement. C’est le son le plus pathétique et angoissé que j’aie jamais entendu. Il s’est accru à mesure que le temps s’écoulait, jusqu’à ce que j’évalue leur nombre à plusieurs millions. C’était insupportable. Il fallait que je sorte de cet endroit. Mais comment ? Je n’avais aucun corps, aucune voix. Finalement, très profondément dans mon esprit, j’ai hurlé autant que je le pouvais. J’ai entendu ma propre voix répercutée par l’écho encore et encore : « DIEU, AIDE-MOI ». L’instant suivant, une main gigantesque est passée en dessous de moi et m’a élevée au dessus de ces abysses.

J’étais emportée de plus en plus haut. Les voix angoissées se sont évanouies et tout était calme. J’ai pu voir à nouveau, je me suis rendu compte que je montais loin au dessus de la terre. En quelques instants, je suis arrivée à une certaine destination, j’étais dans la confusion. J’étais préoccupée par ce qui m’était arrivé, c'est-à-dire par ce qui était arrivé à mon corps. Je me suis retrouvée face à un groupe de personnes qui d’une certaine façon m’étaient familières. Il semble que je les connaissais depuis très longtemps. Je savais qu’elles me connaissaient. Elles paraissaient m’aimer beaucoup et aussi être très contentes de me voir. Je ne pouvais pas distinguer leur visage mais j’étais certaine de les avoir connues quelque part à une certaine époque et de les avoir aimées. L’une d’entre elles paraissait être ma grand-mère mais malgré mes efforts, je n’arrivais pas à discerner ses traits. Je n’arrêtais pas de leur demander : « Qu’est-il arrivé à Cathy ? », j’étais tellement inquiète de ce qui m’était arrivé. Les autres personnes m’ont dit de ne pas m’inquiéter pour elle (pour mon corps, mon ancien moi). Elles m’ont dit que j’étais là avec elles, que seul cela importait.

Désignant un homme au loin, elles m’ont dit que je devais « Lui » parler. Je me suis immédiatement retrouvée en Sa présence et nous avons parlé longuement. Je n’entendais pas Sa voix, mais Ses pensées étaient instantanément transférées dans ma conscience et vice-versa. Je me souviens de Lui avoir demandé comment j’étais arrivée là. Il m’a dit qu’Il m’avait créée, que c’était Sa volonté que je sois là avec Lui. Je Lui ai dit que cet endroit était bien trop merveilleux, je savais n’avoir jamais accompli quoi que ce soit dans ma vie pour mériter d’être dans cet endroit magnifique avec Lui. Une fois de plus, Il m’a dit qu’Il avait créé mon esprit au commencement et qu’Il avait toujours désiré que je sois là avec Lui ! J’ai insisté en disant que je ne méritais pas Son amour, que je pensais ne pas devoir être là. Il s’est mis à répondre à des questions pour moi. Il m’a fait comprendre qu’Il m’avait créée et qu’Il m’aimait énormément. Mon esprit a été traversé par le Sien accompagné de Son amour incroyable. J’ai fini par réaliser que l’amour de mon Créateur, dont je venais juste de faire l’expérience, était différent de toutes les sortes d’amour que j’avais connus sur terre, même celui de ma grand-mère qui m’aimait beaucoup. L’amour de celle-ci ne pouvait se comparer à celui que mon Père venait de me révéler. Je savais qu’Il possédait la réponse à toutes les questions, j’ai donc commencé à Lui poser les questions qui m’avaient le plus intriguée. Pourquoi le mal existe-t-il ? Il a répondu : « Parce que le bien existe. ». Je lui ai demandé comment qui que ce soit, étant donné ce que nous sommes, pouvait être autorisé à exister dans la demeure de Dieu. Il m’a fait comprendre qu’il connaissait tout de moi, que j’étais ce que j’étais parce que Lui-même m’avait conçue pour être exactement, précisément qui j’étais, quoi que j’aie pu être, je demeurais Sa création, Son enfant et Il m’aimait tant. Il m’a demandé si j’avais réalisé que j’étais morte. J’ai répondu : « Eh bien, oui, j’imagine que je sais que je suis morte. ». Je Lui ai demandé : « Dis-moi  s’il Te plaît : quand nous, tes enfants, venons à exister, vivons-nous juste une seule fois ou vivons-nous encore et encore ? ». Il a répliqué : « C’est ainsi… », Il m’a amenée à l’entrée d’un corridor. Nous avons regardé à l’intérieur de ce long couloir, il s’y trouvait des millions et des millions de portes. Il m’a informée qu’il s’agissait des nombreux choix à ma disposition, que ces options constituaient la réponse même à ma question. La décision était MIENNE. Il m’a fait comprendre que je pouvais choisir de rester là où j’étais, que je pouvais décider de marcher le long de ce corridor et sélectionner une sortie. Il m’a prévenue que choisir une porte signifierait sortir du paradis, que je naîtrais à nouveau du sein d’une femme quelque part sur terre. Je lui ai demandé : « Mais comment saurais-je quelle porte choisir ? » Sa réponse fut simplement que la sortie que j’allais sélectionner constituerait mon choix. Il ne pouvait révéler ce à quoi cette vie allait ressembler. Cela serait un mystère.

Je lui ai demandé : « Sommes nous OBLIGES de choisir une sortie et de vivre encore et encore ? », ce qui en soi aurait signifié l’enfer pour moi, en effet la majeure partie mon vécu était très triste et affligeant. Il m’a révélé que certaines personnes choisissaient de repartir encore et encore. Il ne souhaitait pas qu’elles le fassent. Il voulait qu’elles restent avec Lui, cependant Il comprenait mes sentiments. Il m’a expliqué que lorsque nous choisissons de Le quitter, Il efface tout souvenir de nos vies antérieures parce qu’il ne veut pas que nous soyons affligés. Il souhaite que la vie soit une bonne chose pour chacun de nous. Il a ensuite retracé tous mes choix et m’a imprégnée de Son amour à nouveau. Il a ensuite demandé : « Pourquoi voudrais-tu me quitter maintenant ? ». Je ne me souviens pas d’avoir répondu. Il a demandé : « Maintenant, que penses-tu du fait d’être morte ? ». J’ai répondu que cela ne me préoccupait pas vraiment, mon seul regret consistait toutefois à ne pas avoir eu l’opportunité de dire au revoir à mes parents.

L’instant suivant, j’ai pris conscience, étonnamment, remarquablement, singulièrement, d’être à nouveau dans mon ancien corps, sans réaliser que j’avais pris cette décision.  J’ai choisi de quitter mon Père céleste, à l’acceptation totale, aimant toute chose, afin de revenir et de dire au revoir à mes parents. Mon Dieu, qu’avais-je abandonné ? J’ai tellement été horrifiée, désemparée déprimée, c’est au-delà de toute description. Mais j’étais à nouveau ici, de retour en ce monde. J’ai CHOISI la vie que j’avais tracée pour moi-même. C’est exactement ce que j’ai eu : dire au revoir à mes parents. Et cette histoire se déroule bien ainsi. Mon père est mort il y a quatre ans. Je suis toujours en train de dire au revoir à ma mère. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Non

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Comme mentionné précédemment, j’ai été victime d’un empoisonnement. On m’a donné une boisson sans alcool à laquelle avait été ajouté de la Strychnine.

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Immédiatement après avoir quitté mon corps et jusqu’à ce que j’y retourne, j’ai été très lucide et consciente vis-à-vis du fait que j’avais quitté mon corps physique, que celui-ci avait cessé de fonctionner et que je me trouvais sur un nouveau niveau d’existence.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus consciente et lucide que d’habitude.

Si votre niveau d’état de conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience était différent de votre état de conscience et de lucidité de tous les jours, veuillez préciser : Immédiatement après avoir quitté mon corps et jusqu’à ce que j’y retourne, j’ai été très lucide et consciente vis-à-vis du fait que j’avais quitté mon corps physique, que celui-ci avait cessé de fonctionner et que je me trouvais sur un nouveau niveau d’existence.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Indécise. Au début je n’ai perçu que l’obscurité totale. Après avoir été élevée vers ce que j’ai tendance à percevoir comme le paradis, j’ai pris conscience de toutes les personnes qui, immédiatement, se sont trouvées là pour m’Accueillir. On ne m’a pas permis de voir quoi que ce soit d’autre à ce moment là. Mais j’ai vraiment senti qu’à cet endroit existaient beaucoup d’autres choses qui ne m’étaient pas montrées.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de votre audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. A un moment donné, j’ai perdu l’audition au cours de ma progression dans le processus de la mort. Toutefois, arrivée à la première destination suivant la mort je possédais seulement le sens de l’ouïe.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Au début, peur, terreur. Je me sentais seule, perdue. Lorsque j’ai crié à l’aide, j’ai été élevée vers un endroit supérieur. J’ai fait l’expérience d’un sentiment d’acceptation et d’amour écrasant.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. J’ai d’abord voyagé vers le bas comme si je m’étais trouvée dans un ascenseur invisible. J’ai été plus tard élevée dans l’espace pas une main géante.

Avez-vous vu une lumière ? Non

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Au niveau inférieur j’ai entendu les plaintes d’innombrables âmes. Au niveau supérieur j’ai rencontré des êtres sans visage dont je savais qu’ils m’étaient familiers. J’ai parlé à certains et ils m’ont orientée vers un autre avec qui j’ai longuement parlé.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Non

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Oui. Comme indiqué, j’ai d’abord fait l’expérience d’abysses obscurs où seul le son était perceptible. Après en avoir été extraite vers le haut, j’ai vu un endroit qui ne comportait aucun paysage. C’était un lieu dépourvu de dimension et peuplé d’autres êtres. Ces êtres qui me semblaient familiers, m’ont Accueillie et ils ont parlé avec moi. J’ai eu le sentiment qu’ils m’attendaient.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. Le temps était absent et il n’y avait aucun repère. C’était une immense zone ouverte.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. J’ai décrit cela dans le récit de mon expérience. C’est venu dans la conversation que j’ai eue avec l’Unique.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Non

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. J’ai souvent décelé la mort d’autrui. J’ai reçu des signes, entendu des noms de façon répétitive, senti la survenue de la mort d’autres personnes (accidents d’avion, naufrages, accidents, enlèvements, etc.). Dans la plupart des cas, je ne connaissais même pas ces personnes. J’hésite à qualifier cela de don. C’était plutôt de l’ordre de la malédiction, je suis en effet toujours un témoin impuissant.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Environ trois ans plus tard, mon père était mourant du cancer, il m’a demandé ce que je croyais qu’il arrivait après la mort. Je lui ai raconté mon expérience. Il a été stupéfait par mon récit, il m’a dit que s’il était en mesure de le faire, il allait tenter de prendre contact avec moi. J’ai parfois le sentiment qu’il l’a fait. Des années plus tard, vers la fin des années 80, j’ai rencontré un couple qui Accueillait une réunion de l’association « Friends of IANDS », on m’a convaincue de raconter mon histoire. On m’a dit que sur le millier de témoins connus, je faisais partie des 2 seuls ayant vécu une expérience négative, c'est-à-dire ayant voyagé dans ce que je ne peux que qualifier « d’enfer ». Par ailleurs, en quelques occasions au cours de ma carrière d’infirmière, je me suis sentie poussée à raconter mon histoire à des patients en phase terminale. J’en ai également parlé avec certains membres des familles.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Non

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Elle a toujours été réelle. Elle était trop profonde pour s’amoindrir dans mes souvenirs.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? La partie la plus significative de toute l’expérience est celle suivant immédiatement la perte de connaissance, j’étais SURE de ma propre mort, j’étais SURE de l’existence de Dieu et de ne pas être en Sa présence. Je conserve en moi la conversation avec l’Unique, les informations qu’Il m’a fournies sont indiscutables, elles font partie de moi.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Le temps n’altère pas la vérité.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. J’ai fini par fuir mon agresseur. J’ai vécu une relation différente avec mes parents. Longtemps par la suite, j’ai éprouvé une incroyable tristesse pour tous les autres parce qu’ils ignoraient ce que je savais.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. Cela m’a permis de prendre conscience du cœur de ma spiritualité. Je n’avais aucune croyance avant cela. A cause de la mort de ma grand-mère, je n’avais jusqu’à cet instant que du mépris pour Dieu.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Pour une raison que j’ignore, j’ai maintenant fortement tendance à vouloir raconter cette histoire à plus grande échelle. C’est le même genre d’intuition que celui ressenti vis-à-vis de la mort d’autrui.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Indécise. Il n’est pas possible de décrire cet évènement complètement et avec exactitude. Le questionnaire a été très bien préparé et m’a aidée à considérer l’expérience sous des angles différents. J’ai tenté d’être exhaustive mais j’ai le sentiment d’avoir laissé beaucoup de non-dit.