NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Cate

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE : 

Environ une heure ou deux après avoir pris des médicaments, je me suis rendu compte que quelque chose n’allait pas. Je pense maintenant qu’une interaction entre les médicaments que j’ai pris ce soir-là constitue l’origine du problème. J’avais en quelque sorte la sensation de perdre contact avec la réalité. Je me suis mise au lit, fermant les yeux pour essayer de dormir, souhaitant simplement me sentir mieux. C’est là que cela devient difficile à décrire. C’était comme si ma conscience était en expansion au-delà de mon corps. Je demeurais dans mon corps, mais simultanément j’étais en dehors. C’est un sentiment impossible à comprendre si on ne l’a pas vécu. J’étais dans un espace profondément vide. Dans le même temps une sensation de froid, de raideur s’est tout à coup répandue dans mon corps. Ma conscience continuait à s’étendre, mais mon corps me donnait l’impression d’une machine froide qui me retenait en arrière. C’était comme si mes inspirations étaient artificielles. J’ai alors simplement cessé de respirer. J’ai entendu (plus que je ne les ai sentis) mes poumons rechercher de l’air, mais j’étais alors tellement déconnectée de mon corps, qu’il n’existait plus aucun moyen de continuer à respirer. Je n’ai aucune idée de la durée de cet arrêt respiratoire, les battements du cœur sont toutefois devenus de plus en plus forts, jusqu’à ce qu’ils cessent comme cela avait été le cas pour la respiration.

Au moment où le cœur s’est arrêté le vide est devenu de plus en plus profond, jusqu’à ce que j’aie la sensation qu’il s’étendait à l’infini. J’ai senti que l’obscurité était sur le point de se déchirer, de révéler une lumière merveilleuse, j’ai alors décelé la présence de mon grand-père. Je ne me souviens plus de tout ce qu’il m’a dit, mais pour l’essentiel je me rappelle qu’il m’a révélé que je pouvais continuer si je le souhaitais, mais qu’une fois la lumière atteinte, je ne serais plus en mesure de retourner à mon corps. Il ne voulait cependant pas que ma vie prenne fin, il me restait en effet des leçons importantes à apprendre dans cette vie-ci. Il m’a dit qu’une fois appris ce qu’il me fallait savoir sur l’amour, mon heure de partir allait advenir. Je souffre d’une maladie chronique, l’an passé j’ai failli mourir cinq fois. Cette maladie m’a presque emportée trois fois. De plus, alors que je traversais une route, j’ai senti une force invisible qui me repoussait en arrière, hors de la trajectoire d’une voiture. Enfin, j’ai failli tomber d’une falaise. Il m’a dit qu’il ne s’agissait pas d’accidents, que ma vie a été épargnée à chaque fois. Ce que je devais apprendre dans la vie était tellement crucial que je devais repartir. J’ai senti une force me repousser dans mon corps, je me suis remise à respirer.

J’ai tenté de sortir du lit, mais je me sentais en quelque sorte tellement déconnectée de mon corps, que je pouvais à peine bouger. Je n’ai aucune idée du temps qui s’est écoulé tandis que je gisais immobile. Par moments je sentais que mon corps se refroidissait, ma conscience recommençait à s’étendre hors de celui-ci, elle était alors  systématiquement repoussée à l’intérieur par une force invisible. Au cours de cette période, j’ai ressenti à un moment donné la présence de deux autres esprits de personnes décédées. L’un d’eux était plus éminent que l’autre. J’ai reçu de sa part le savoir qu’ils avaient été deux jeunes hommes dans cette vie-ci, qu’ils venaient de mourir lors d’un tragique accident de voiture. J’ai reçu d’autres informations, comme son nom, l’endroit et les circonstances entourant l’accident. En ce qui concerne les choses qui me restaient à apprendre dans cette vie, il m’a essentiellement dit la même chose que mon grand-père.

Au cours de toute l’expérience, j’ai également senti la présence de mon moi supérieur. Je ne parviens pas vraiment à exprimer cette partie, si ce n’est en disant que je me suis sentie reliée à ce « moi supérieur » lors de différents moments de ma vie (quand je me sentais authentiquement aimée et reliée à autrui). Dans mon souvenir suivant, je me suis éveillée plusieurs heures plus tard. Je ne subissais aucun effet négatif, si ce n’est un horrible mal de tête et une perte temporaire de mémoire à court terme qui, je le suspecte, pourrait être le résultat de la privation d’oxygène plutôt que des médicaments eux-mêmes. Inutile de dire que je suis restée pour ainsi dire confuse toute la journée du lendemain.

Au début, j’ai pensé que j’allais simplement vouloir tourner la page, mais plus tard je suis allée sur internet, j’ai commencé à consulter la rubrique accidents de voiture des bulletins d’information. Après seulement quelques minutes de recherches, j’ai vu la photo d’un jeune homme récemment décédé avec son ami dans un accident de voiture. A cause de son nom, de l’endroit et des circonstances de l’accident, de sa photo, j’ai senti des frissons me remonter le long de la colonne vertébrale. Tout correspondait exactement à ce qui m’avait été révélé la nuit précédente. Je ne l’avais jamais rencontré dans cette vie-ci, mais j’ai le sentiment qu’il existe une raison profonde à sa présence là-bas. J’ai continué à ressentir cette présence après mon expérience, j’ai l’impression qu’il est devenu comme un guide spirituel. Cette expérience m’a profondément influencée, elle m’a rendue encore plus déterminée à gérer la maladie, à vivre pleinement le reste de ma vie. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Oui. L’intégralité de l’expérience était tellement profonde que je la trouve vraiment difficile à décrire.

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Oui. J’ai fait un arrêt respiratoire probablement à cause d’une interaction médicamenteuse.

A quel moment de l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ? Sans-doute après avoir cessé de respiré et avoir rencontré mon grand-père.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours ? Plus consciente et lucide que d’habitude. Sans-doute après avoir cessé de respiré et avoir rencontré mon grand-père.

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de la vue de tous les jours (pour tous les aspects tels que clarté, champ de vision, couleurs, luminosité, degré profond de perception de la massivité/transparence des objets, etc.) ? Oui. C’est pratiquement comme si on n’avait plus besoin de voir. Tout est simplement là, tout autour de soi.

Votre ouïe différait-elle de manière quelconque de l’audition normale (pour tous les aspects tels que clarté, capacité à identifier la source sonore, hauteur, force, etc.) ? Oui. L’audition n’est pas la même que dans mon corps. Tout se fait par télépathie, mais j’ai reconnu la voix de grand-père, je ne l’avais plus entendue depuis quasiment une décennie.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ? Après avoir perdu la conscience de mon corps, j’étais parfaitement calme, même si j’avais cessé de respirer. Nos corps sont très denses, dès qu’on commence à en sortir on se sent très léger et libre. Etre en train de mourir ne me faisait pas peur. Toutefois, après que mon grand-père ait communiqué avec moi, je me suis rendu compte de la signification profonde qu’aurait le raccourcissement de ma propre vie sur ma progression spirituelle, ainsi que sur celle de mes proches.

Etes-vous passé(e) dans un espace clos ou avez-vous traversé un tunnel ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui. J’ai eu le sentiment que le vide dans lequel je me trouvais était comme une brume épaisse sur le point de se déchirer (exactement comme les rideaux d’une scène), révélant une lumière intense. Mais on m’a empêché de passer de l’autre côté.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. J’ai communiqué avec mon grand-père, j’ai décelé la présence de deux esprits de personnes récemment décédées. Ils m’ont dit que dans cette vie-ci il me restait des choses à apprendre au sujet de l’amour.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Indécise. Mon grand-père m’a dit que lors des cinq fois où j’avais échappé à la mort cette année, j’avais été sauvée parce que ce n’était pas encore mon heure.

Pendant votre expérience, avez-vous observé ou entendu quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui ait pu être vérifié par la suite ? Oui. Toutes les informations reçues de la part du jeune homme récemment décédé sont confirmées.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou remarquables ? Indécise. J’ai senti que je pénétrais des dimensions hors de mon corps et différentes du monde physique auquel nous sommes habitués.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps ? Oui. J’ai perdu la notion du temps. J’ignorais si j’avais cessé de respirer pendant une seconde ou pendant cinq minutes.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Notre corps est un réceptacle dense qui contient notre esprit. Une fois qu’on a quitté son corps, on s’étend pour rejoindre quelque chose de bien plus grand.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. Grand-père m’a empêché de traverser le vide jusque dans la lumière. J’ai senti que je n’allais pas pouvoir revenir dans mon corps si j’atteignais la lumière.

Avez-vous eu connaissance d’évènements à venir ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. J’ai pu continuer à communiquer par télépathie avec mes guides spirituels.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Ma sœur est l’unique personne à qui j’ai confié cette expérience, elle est en effet la seule avec qui je peux tout partager. Lorsque j’ai commencé à décrire la sensation de présence des deux jeunes hommes, son visage a exprimé la surprise, elle connaissait les évènements. Avant que je ne le fasse, elle a indiqué l’endroit et les circonstances de l’accident, elle savait exactement ce que j’étais sur le point de dire.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Oui. Alors que j’étais malade, un an auparavant, j’ai senti qu’une lumière intense, aimante m’enveloppait, j’ai reçu de profonds enseignements. Je me suis depuis lors beaucoup intéressée aux expériences de mort imminente. Ces deux expériences ont conforté ma croyance dans le fait que la mort n’est qu’une transition, non pas un évènement définitif.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu (quelques jours ou semaines) : L’expérience était tout à fait réelle. Tout ce qui est arrivé était réel, influant profondément sur moi.

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur particulière pour vous ? Cette expérience m’a rappelé que l’amour est authentiquement le centre de tout être. C’est la constante véritable qui donne son sens à chaque instant de notre vie. C’est la raison pour laquelle nous sommes ici. Comme tout le monde, j’ai vécu de nombreuses souffrances dans cette vie-ci, mais au bout du compte tout sera pour le mieux.

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience : L’expérience était tout à fait réelle. Ma perception de sa réalité et de celle de ma première EMI n’a jamais changé et ne changera jamais. Ce qui s’est modifié par contre, c’est la façon dont je mène ma vie, j’ai vu de profonds changements car j’ai reçu une plus grande aptitude à aimer autrui, je suis devenue plus empathique, je pardonne davantage.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui. J’ai le sentiment qu’elles ont changé en mieux.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Non

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances en ont-ils reproduit une partie ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui