NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Carolina

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

En novembre 1991 j’ai été renversée par une voiture qui m’a plongé dans un coma profond, j’ai été immédiatement inconsciente. Lorsque que le conducteur a démarré sa voiture, il m’a roulé dessus (le pneu a même laissé des traces sur mes sous-vêtements) et a causé un traumatisme crânien, rupture du tympan, le bassin cassé, côtes, épaules, mes reins ont cessés de fonctionner. Je dis cela pour remettre l’expérience dans le contexte approprié.

J’ai été amenée à l’hôpital, réanimée, connectée à plusieurs machines, comme sous respiration artificielle, etc… J’étais dans un coma profond. Je suppose que j’ai eu mon expérience à ce moment. J’ai ressenti une très forte attraction, comme un coup puissant, qui m’a fait penser que c’était le moment où je me suis vue dans cet endroit. Cette « impulsion » comme je l’appelle, est ce qui m’a envoyée dans un grand parc. Quand je me suis retrouvée là, j’ai été surprise mais en même temps je ne m’inquiétais pas. A ce moment-là je me sentais complètement enveloppée dans une grande paix, une merveilleuse sensation de plénitude. Il n’y avait aucune notion de temps ou d’espace. Tout était et plus rien n’existait. La température m’englobait, m’enveloppait. J’ai regardé tout autour, curieuse, mais sans le sentiment de curiosité (je ne peux pas l’expliquer mieux). C’était comme d’accepter ce qui était sans autre référence. Tout était très vert, la nature était partout. Derrière moi, il y avait une grande porte fermée (impossible de sauter au dessus, elle était tellement haute) avec de larges bandes de couleurs d’or brillant. Devant moi il y avait beaucoup d’herbe avec une route toute droite, mais pas longue, qui disparaissait au milieu de l’horizon proche. Il y avait quelques personnes dont je n’avais jamais vu le visage, mais chacun était dans son propre monde. Il y avait une fontaine d’eau. Tous les gens étaient habillés en blanc. Les seuls bruits étaient ceux de la nature, et ce n’était pas bruyant. Personne ne parlait, excepté quand grand-mère est apparue et m’a rencontrée (je suis restée à la même place, jusqu’à ce moment, depuis mon arrivée dans ce parc.)

Elle m’a dit, sans prononcer un mot : « Oh ! Ça fait longtemps depuis la dernière fois qu’on s’est vu. Quel bonheur de te voir ! » Je ne me rappelle pas si j’ai répondu, mais ma joie et mon bonheur à ce moment étaient sans mesure car je pouvais voir ma grand-mère que j’avais tellement aimée la vie durant (sans mentionner le fait qu’elle était morte).

Dès que nous nous sommes retrouvées, nous avons commencés à marcher sur une route droite que j’ai mentionnée précédemment, mais c’était comme si soudainement elle changeait de position, je veux dire, d’où je me trouvais nous avons avancé d’où la route commençait, mais sans bouger. Puis, nous avons commencés à marcher, mais c’était comme si nous flottions et doucement nous avancions vers l’avant. 

Elle se trouvait au niveau de la route, mais ne la touchait pas… Je ne sais pas. Ma grand-mère ne m’a jamais touchée. Elle était plus jeune que quand elle est morte (89 ans), peut-être 30 plus jeune avec les cheveux longs lâchés, un chemisier blanc, une jupe noire, pieds nus et vraiment très, très heureuse de me voir.

Tout à coup comme nous marchions, elle est devenue très agitée et a semblée désespérée. Elle m’a encore dit sans prononcer de mots, « je dois y aller, je ne peux pas continuer ici » et en même temps elle a commencée à avancer à son rythme.

Je suis restée derrière n’y comprenant rien,  alors que ma grand-mère très énergiquement et sans hésiter, sans jamais regarder dans ma direction et sans dire au revoir, a continuée sa route.

Je ne sais pas si la grande douleur que j’ai ressentie plus tard était à cause de ce que j’ai vécu pendant mon EMI et que j’ai ramené avec moi quand je suis sortie du coma… Un sentiment de grande angoisse et de solitude. Je ne sais pas, mais ce que je peux dire avec certitude est que de revenir de mon « expérience » a été, je dirais très traumatisant, le sentiment d’abandon est très désagréable.

A cette époque mes reins ont recommencés à fonctionner et j’ai fait pipi (quelque chose que je ne faisais plus jusque là) et bien d’autres choses d’ordre médical qui se sont avérés indiquer mon complet rétablissement du coma, total et immédiat.

Les docteurs n’ont pu expliquer mon rétablissement, mais l’un d’eux s’est approché de ma mère et lui a dit que sa foi avait été plus forte que son propre diagnostique.

Je ne sais pas combien de temps l’expérience a durée, mais quand j’ai été tirée dans cet endroit, j’étais habillée de la même façon que lorsque que j’ai eu l’accident, à environ 7 heures du matin, le dimanche (cela coïncide avec la sensation que j’ai eue qu’il était très tôt quand je me suis retrouvée dans le parc.) J’ai été dans le coma pendant 4 jours… Et JE N’AI AUCUN EFFETS SECONDAIRE.

 Ce type d’expérience est-il difficile à décrire en mots?   Oui, la partie la plus difficile à exprimer et présenter fidèlement avec des mots a été (et est) les sensations et les sentiments que j’ai perçu au cours de l’expérience, parce qu’ils sont de loin d’une plus grande amplitude que la langue que nous utilisons pour les décrire.

Au moment de cette expérience, y avait-il une situation menaçant votre vie? Oui, j’étais dans le coma sur le point de mourir (à l’époque rien ne pouvait être fait, selon le diagnosticien médical), sans espoir de guérison et j’avais même reçu l’extrême-onction… Le médecin a même suggéré à ma mère de débrancher les machines, mais elle n’a jamais perdu espoir et leurs a dit « non, attendez un petit peu plus longtemps ».

A quel moment pendant l’expérience étiez-vous au niveau d’état de conscience et de lucidité maximum ?   Quand je e suis retrouvée dans le parc, j’ai eu le sentiment que tout attirait mon attention, mais en même temps rien n‘était inhabituel parce que tout était en abondance, la détente était tel que l’alentour  merveilleux m’enveloppait comme dans une sorte de protection chaude. Les alentours étaient avec brillance par le soleil, intemporel (même si c’était le matin), parce qu’il n’y avait aucune conscience de l’espace-temps que nous percevons ici dans ce monde (c’est très difficile à expliquer). Peu à près ma grand-mère qui était morte 3 ans auparavant est arrivée, et nous avons eu une grande connexion émotionnelle. Nous avons communiquées, mais sans dire un mot. Nous ne nous sommes jamais touchée, mais la rencontre était extraordinairement heureuse. Tout à coup, elle est devenue inquiète et m’a dit qu’elle devait s’en aller, qu’elle ne pouvait pas rester là.

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience et votre état de conscience et lucidité habituel de tous les jours?   Moins consciente et lucide que la normale.      

Si votre niveau le plus haut de conscience et la vigilance pendant l'expérience différait votre normal de chaque conscience de jour et vigilance, expliquez s'il vous plaît :          Je ne sais pas si l’on peut appeler ça un état de conscience plus ou moins élevé. Je me suis vu là-bas et bien que je me sois sentie dans un endroit différent, que j’ai été surprise de voir ma grand-mère, et de découvrir ce qui est arrivé tout à coup, à ce moment, tout ce qui se passait semblait normal sans que je me sente mal à l’aise. Les difficultés ont commencées quand je suis sortie du coma, et quand je me suis souvenue de l’expérience, quand j’ai commencée à donner un sens à ce qui s’est passé là-bas…

Votre vue était-elle différente d’une manière quelconque de votre vue de tous les jours?    Oui, tout était illumine, la température était idéale et ne pouvait être qu’idéale. Avant toute chose une PAIX TOTALE, un sentiment indescriptible de bien-être. Quelque chose… Je ne sais pas, peut-être l’ambiance tout autour de mes sentiments et le fait qu’il n’y avait pas de questions sans réponses, pas de peur, pas d’inquiétude ni quoi que ce soit d’effrayant… PERFECTION, je peux peut-être dire maintenant que ce sentiment  de perfection était le bonheur lui-même et l’amour universel (je ne sais pas si cela n’est qu’une réflexion que j’ai eu avec le recul.)

Votre audition différait-elle de manière quelconque de votre audition normale?        Oui, comme je l’ai dit précédemment, tout était perçu de manière très détaillée, mais à l’époque je n’étais pas consciente de cette sensibilisation accrue. C’est une façon intelligible de le dire, mais pas exactement comme c’était.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps?     Non

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience?

Bonheur, paix, rien de triste ou de douloureux (même quand ma grand-mère a soudainement décidée de prendre congé, j’ai été bouleversée et j’ai réagi, mais je pense que c’était le moment quand je suis sortie du coma). Avec la question #11, j’ai coché le second choix, parce que je n’ai remarqué aucune séparation d’avec mon corps, dans le sens de voir mon corps sur le lit, flottant au dessus (comme certaines personnes l’ont dit), mais oui, j’ai ressenti la sensation de départ parce que je me suis sentie poussée, comme si une force m’avait brusquement poussée et m’avait fait rester à l’intérieur d’un grand parc entouré par une grande porte avec des bandes énormes d’une couleur dorée brillante. A ce moment là, oui, j’ai pu voir mon corps parce que je me regardais et j’ai été surprise de me retrouver soudainement là, mais je n’étais pas inquiète.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé? Incertaine, pas de tunnel, mais oui, je me trouvais dans un grand parc entouré par une grande porte avec des bandes énormes d’une couleur dorée brillante.

Avez-vous vu une lumière?         Oui, la lumière du soleil était incroyablement brillante et enveloppait tout.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres?   Oui, j’ai rencontré ma grand-mère qui est morte 3 ans avant. Il y avait quelques autres personnes, mais je n’ai reconnu personne, du moins personne n’à attiré mon attention. Seulement ma grand-mère qui est venue à ma rencontre et qui m’a dit, « ça fait si longtemps, quelle joie de te voir », sans parler, c'est-à-dire, sans que des mots sortent de sa bouche.  

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie?  Incertaine

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quelque chose  concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ?       Incertaine, je ne me rappelle pas tout les détails, mais dès que j’ai rencontré ma grand-mère nous avons commences à marcher sur un chemin droit qui menait à l’horizon. Je ne pense pas que nous avons marchés très longtemps ou peut-être que nous l’avons fait, alors qu’elle me disait certaines choses (ça, je ne m’en souviens pas). Soudainement, elle a décidée de me quitter à la hâte.   

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ?  Oui, en général, l’endroit était très paisible, très vert, avec des arbres, des fleurs. Les rares personnes qui se trouvaient là (je n’ai pas vu leurs visages) étaient occupés avec leurs propres choses, tous habillés en blanc à l’exception de ma grand-mère qui portait un chemisier blanc et une jupe noire. Elle était plus jeune que quand elle est morte (89 ans) peut-être 30 ans plus jeune, avec les cheveux plus long, plus agile, pieds nus et elle marchait le long du chemin dans toucher par terre. Se déplacer d’un endroit à l’autre se passait simplement en y pensant… L’endroit était d’une paix totale.

Avez-vous eu le sentiment d’une modification de l’espace ou du temps?

Oui, j’ai réalisée qu’il n’y avait pas de temps ou d’espace comme nous le connaissons dans cette vie, mais cela semblait normal. Je n’étais pas consciente d’être dans un état différent. Je ne peux pas mieux l’expliquer

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ?             Incertaine

Comme je l’ai mentionné précédemment, j’ai perçu des choses au moment de l’expérience mais je ne savais pas ce que c’était extraordinaire. Seulement plus tard, après que je sois revenue, était-ce possible de comprendre cela (au moins dans mon cas) parce qu’à ce moment il y avait seulement le présent pour me servir de point de référence pour ce que j’avais vu et ressenti. A ce moment là, la vie sur terre était complètement en dehors de toute référence.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation?  Oui, j’étais dans un grand parc, marchant avec ma grand-mère sur une route droite. Elle m’a laissée seule après une courte marche. Derrière moi il y avait une grande porte, j’en ai parlé avant. En face de moi, se trouvait la route qui n’était pas longue (et sur laquelle ma grand-mère a continue à se promener) mais a disparu à l’horizon.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Oui, j’ai plus de rêves prémonitoires et je suis hyper sensitive. Je ne sais pas si c’est à quoi la question fait référence.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ?     Oui, plus de prémonitions dans mes rêves, mais je les avais avant l’expérience, y compris un annonçant mon accident et ma mort.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ?    Oui, la première fois, environ 3 jours après être sortie du coma, je l’ai dit à mon père. Je ne lui aie pas dit avant, parce que j’étais tellement en colère contre ma grand-mère qui m’avait laissée en chemin que j’étais incapable de parler. Je ne pouvais que pleurer j’étais inconsolable. Aussi, quand j’ai parlée de mon expérience à mon père, je lui aie dit que j’avais fait un rêve (parce ce qu’à ce moment c’est ce que pensais) et c’est pourquoi je pleurais. A ce stade personne ne m’avait dit que j’avais eu un accident et que j’avais failli mourir. Et bien que je sois sortie du coma et que j’étais à l’hôpital, e n’étais pas en mesure de faire des associations parce que j’étais complètement déconnecté de la réalité. J’étais incapable de comprendre ce qui ce passait. Je me souviens que mon père a écouté silencieusement mon histoire. Plus tard avec le temps je suis devenue plus consciente de ce qui c’était passé, je l’ai dit à quelques personnes, je savais qu’ils écouteraient au moins avec intérêt. Je ne parle pas de ce sujet à n’importe qui.

Connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) avant votre expérience ? Oui, de nombreuses années avant, pratiquement quand j’étais enfant, j’avais lu un livre qui traitait ce sujet, mais seulement l’expérience typique du tunnel, rien d’autre.

Comment considériez-vous la réalité de votre expérience peu après qu’elle ait eu lieu: L’expérience était définitivement réelle. Je l’ai perçue comme réelle parce qu’elle a coïncidée avec beaucoup de choses qui se sont passées tout autour en même temps (il faudrait que j’explique ça avec plus de détails parce que c’est très long.) Je suis sure que j’tais morte parce que les docteurs ont dit à mes parents que j’étais morte. Je me demande si je suis sortie du coma et suis revenue à la vie quand ma grand-mère a tout à coup parue inquiète et m’a laissée debout au milieu du chemin…

Y a-t-il eu une ou plusieurs parties de l’expérience particulièrement significative(s) ou avec une valeur spéciale pour vous ? Oui, le “déclic” que j’ai ressenti dans mon corps, cette sorte de traction qui a coïncidée exactement quand je me suis retrouvée dans cet endroit. La rencontre également avec ma grand-mère, le fait qu’elle ne m’a jamais touchée et tout à coup m’a laissée sans explications et sans jamais tourner la tête pour regarder en arrière où je me trouvais.  

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience:           L’expérience était définitivement réelle. L’expérience a changée ma vie, mes expectations et mes sentiments. L’expérience m’a montré que les choses ont une réelle valeur. Peut-être que cette expérience avait raison d’être.

Vos relations ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ?          Oui, définitivement. Mon degré de spiritualité est infiniment plus grand, mes préjugés tentent à disparaître, superficialité est devenu complètement de seconde importance, j’ai une plus grande conscience pour vivre dans l’instant et de vivre plus droitement. Evidemment cela crée une sorte de contradiction existentielle entre comment je perçois maintenant les choses et la réalité que les autres vivent.

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé spécifiquement à cause de votre expérience ? Oui, je continue à penser la même qu’avant, sauf plus spirituellement, plus clairement avec l’idée que quelque chose de plus grand existe. De cela, je n’ai maintenant plus de doute, indépendamment de toute croyance religieuse.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ?  Non         

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui, j’ai essayée de relater l’expérience de la manière la plus précise possible, même si c’est très difficile de trouver les mots exacts, parce que l’expérience est plus que des concepts.