NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Carlos V

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

« Si l’absence du soleil te fait pleurer la nuit, tu ne pourras pas voir les étoiles. Si tu t’assois sur la route, fais toujours face au chemin à parcourir et tourne le dos à ce que tu as déjà franchi. » Vieux dicton chinois.

Nous allons traiter plus bas une partie de l’expérience qui a eu lieu au cours des neufs jours durant lesquels j’étais inconscient. 

RECIT 

C’est arrivé tôt dans la matinée du 6 janvier 1995, juste après que je me sois éveillé afin d’accomplir mes tâches quotidiennes. Après avoir pris mon bain du matin et mon petit-déjeuner, j’ai perdu conscience pendant neuf jours avant de me réveiller de mon voyage dans l’au-delà.

On m’a dit que j’avais été hospitalisé dans la clinique la plus proche de mon domicile de l’époque, c'est-à-dire à la clinique San Blas, près du secteur de Loma del Este, à Valencia au Vénézuela. C’était l’Adoration, un jour férié. J’ai été admis aux Urgences cliniquement mort. A cette heure là il n’y avait aucun spécialiste de garde en neurologie. Toutefois, on a fait venir un neurochirurgien de Caracas qui venait juste d’arriver à Valencia, le Dr Araujo. Il a effectué une craniotomie à cause de sinus en mauvais état, ceux-ci m’avaient infectés le cerveau avec du pus. On en a extrait 250 cl résultant d’un blocage de la cavité nasale depuis l’enfance, ce que j’ignorais.

Je n’ai pas eu conscience de ce qui m’était arrivé avant le neuvième jour, lorsque je me suis réveillé et que deux chirurgiens, dont le Dr Araujo, m’ont dit : « Restez calme, vous venez juste de subir une opération au cerveau. ». Une de mes filles qui vit à l’étranger a été contactée, afin de venir me dire adieu car ma vie était en jeu. Dans un tel cas, neuf personnes sur dix décèdent. Mon état était tellement mauvais, que les médecins ont même dit à ma famille de préparer les funérailles. Cette idée s’est répandue facilement avec certaines visites de professeurs, d’amis à qui on a dit qu’il allait m’être difficile de survivre, comme par exemple le Prof. Requena et son épouse, qui sont venus deux fois de Maracay pour me dire adieu, ainsi qu’ils me l’ont confirmé.

Toutefois, que se passait-il pour moi ? Que vivais-je ? Que m’arrivait-il ? Voici ce dont je me souviens : J’ai toujours eu l’impression de rêver, de dormir. Non seulement je me rappelle d’avoir traversé un tunnel, mais celui-ci comportait des lumières dans  une vaste gamme de couleurs. Pendant tout le trajet, j’entendais de nombreuses voix qui me disaient : « Tout ce qui est sur terre ne te concerne plus, tout est temporaire. Ce ne sont pas tes enfants, seulement des rôles qu’ils interprètent, tout est éphémère, ta réussite est liée à la manière dont tu as joué ton rôle, cela dépend de la manière dont tu t’es comporté. » Tout à coup, un genre d’écran est apparu et on m’a dit : « Voici tout ce que tu as fait jusqu’à maintenant. ». Je me souviens de scènes de mon passé depuis l’âge de deux ans. On me disait : « Tu as raté ceci, tu avais tort là, ici tu peux voir les erreurs commises, là ce sont de bonnes actions… ».

C’était incroyable, car cela me rappelait des moments de ma vie mauvais, tristes, impurs… tout cela dû au simple fait que je ne faisais pas attention à ce que j’étais censé faire, parce que j’étais incapable de gérer ma faiblesse, mes émotions… Je me suis senti mal quand j’ai réalisé la souffrance que j’avais causée à autrui et à moi-même. J’ai appris à interpréter la loi karmique (cause/effet) et ses conséquences.

On a sans cesse attiré mon attention sur le fait que tout, sur ce niveau physique, est temporaire et que nous devons nous libérer de tout conditionnement, dépendance ou attachement quels qu’ils soient, car ils nous empêchent de croître et de nous développer et ils génèrent de la souffrance. On m’a rappelé l’importance de ne pas trop s’attacher aux formes illusoires, aux rôles à jouer… de le faire bien sans générer de dépendance ni d’exigence. On m’a fait observer que l’existence terrestre doit permettre de profiter des opportunités offertes sans causer de dommages à qui que ce soit… au contraire, laisser l’amour se manifester, respecter les sentiments de chacun, ne mentir à personne, apprendre à être authentique… ne pas se laisser piéger par l’illusion ou la vanité. On m’a dit : « Tu n’emporteras rien d’autre que ce que tu as fait pour ton propre développement…tout ce qui est terrestre reste là-bas, ne t’y attaches pas… sers-t-en, sans causer de dommage, sans te créer de dépendance. ».

Je me rappelle nettement d’être arrivé dans un endroit avec une lumière magnifique, d’une splendeur resplendissante, de nombreuses personnes entraient dans un hall immense à la décoration somptueuse pour s’y rassembler. Je ne connaissais personne. J’entendais de nombreuses voix, la musique même des sphères, magnifique, singulière, très harmonieuse, vibrante… de nombreux êtres étaient vêtus de tuniques blanches, certains en portaient une jaune.

Au début, quelqu’un s’est approché de moi en disant : « Ton séjour ici sera bref. Quelqu’un t’attend pour te dire au revoir. C’est ta dernière opportunité, il s’en va bientôt. Il te suffit d’aller dans cette pièce où il va pénétrer. ». A cet instant précis j’ai entendu quelqu’un appeler, les gens disaient : « Quelqu’un veut te voir et te dire au revoir. C’est la dernière fois que tu le reverras. C’est ton grand-père Abraham. ».

La porte s’est ouverte et mon grand-père est apparu, resplendissant. Il m’a étreint et m’a parlé. Je me souviens qu’il a dit : « Je suis venu te dire adieu. Tu ne me reverras plus. D’autres tâches m’attendent. Prends soin de toi et suis ton chemin. » Il m’a dit d’autres choses, mais je ne m’en rappelle plus très bien. Il m’a serré à nouveau. J’ai vu la porte s’ouvrir et il est parti, me laissant très triste.

Cependant, quelqu’un m’a pris la main en me disant que je devais repartir, qu’il me restait trop de choses à faire. De même qu’à l’aller, j’ai traversé au retour de brillantes lumières colorées, notamment des vertes, jaunes et bleues… c’était comme si j’avais pris des douches de lumières… elles m’ont apporté une grande paix. Je n’en ai pas compris la raison, mais lorsque je suis revenu, quelqu’un m’a dit que les ondes de couleur émanant de ces lumières sont provoquées par les prières, la méditation de groupes qui prient pour vous menés par leur guide.

Je dois admettre que je n’ai jamais eu peur, au contraire, ce voyage, cette proximité avec la mort ont opéré de grands changements en moi ; j’ai vécu une transformation, c’est plus exaltant / sublime que d’être dans cette dimension-ci. Je savais comment accomplir ma mission, comment être plus lucide dans mes relations, avec courtoisie, comment mieux travailler sur le détachement, la dépendance. Tout cela sera inclus dans un prochain récit. 

Ce type d’expérience est-il difficile à décrire avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience une situation mettait-elle votre vie en danger ? Oui. Coma pendant neuf jours.
Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? Calme, comme si je rêvais, sans me rendre compte du coma.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Oui

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Non

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Voix, musique, lumières.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui. Déjà décrit dans l’expérience.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Des lumières colorées et une blanche.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui. Déjà décrit

Pendant votre expérience avez-vous observé ou entendu quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements, qui ait pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui. Déjà décrit

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Oui. Déjà décrit

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Il y avait une frontière/limite, mais je ne l’ai pas traversée

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Non

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Non

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Changement de comportement, de croyance.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? De façon positive.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ?  Oui. Je suis davantage lucide, certain de la pertinence de la croissance spirituelle.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. A celles qui ont témoigné de l’intérêt.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Calme, besoin de changement.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? La meilleure a été d’apprendre, de rencontrer mon grand-père. La pire a été de revenir sur ce plan d’existence.

Souhaiteriez-vous ajouter autre chose au sujet de l’expérience ? Cet endroit de formes éphémères est une bonne école pour notre évolution, à condition de tirer les enseignements de nos actes et de bien profiter de notre séjour.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Oui. Plutôt des évènements du quotidien, sans lien avec les drogues ou l’alcool.

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. C’était assez direct.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire : Je pense que les croyances personnelles, la religion et l’importance accordée au développement personnel doivent être mises en avant.