NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

E.S.T. de Carlos K

DESCRIPTION DE L'EXPERIENCE :

Ma mère était veuve quand je suis né en février 1963, seulement trois semaines après le décès de mon père biologique. On m’a très peu parlé de lui quand j’étais enfant, si ce n’est qu’il s’agissait d’un homme aimant et bon qui était maintenant « avec Dieu au paradis ». J’ignore quand exactement, mais je me souviens d’avoir pris la ferme décision de le retrouver à tout prix. Je ne savais pas où étaient Dieu et le paradis, mais j’allais trouver et j’allais rencontrer mon papa.

Plus tard dans ma vie, j’ai eu une révélation quand j’ai réalisé qu’à chaque pensée que je choisissais, à chaque décision que je prenais, à chaque inspiration, à chaque virage que j’empruntais et partout où je regardais, j’avais l’espoir de pouvoir l’y trouver. Voilà à quel point j’étais déterminé.

Etant enfant, je me rappelle également avoir regardé le film « Le Roi des Rois » à la télévision, lorsque j’ai vu Jésus dans la scène du sermon du mont des Oliviers, j’ai été tellement inspiré par son Amour que je me suis dit : « Je veux être comme lui ! ». Juste après cette pensée, j’ai eu l’impression que des bulles pétillantes montaient et descendaient dans tout le corps. Je n’oublierai jamais ce sentiment !

Cela peut paraître sans relation avec une EMI qui s’est produite des décennies plus tard, mais c’est faux. Ces informations fournissent le contexte de l’EMI, sa signification peut être mieux comprise car ces expériences sont étroitement liées.

Maintenant, « avance rapide » jusqu’en 1998, J’étais alors marié et j’étais devenu thérapeute holiste. Tout semblait bien se passer, j’étais pourtant profondément insatisfait de la façon dont je menais ma vie. J’avais vraiment toujours fait de mon mieux pour être aimant et attentionné, pourtant tout ce que je faisais semblait se terminer en provoquant de la souffrance d’une manière ou d’une autre.

J’en suis arrivé au point de ne plus savoir comment continuer à vivre. J’avais le sentiment d’être un raté complet, je suis tombé profondément dans le désespoir et la dépression. Je pleurais durant des heures, priant pour être délivré de toute cette souffrance, implorant qu’on me montre une meilleure façon de vivre. A cette époque, tout s’effondrait rapidement et j’envisageais sérieusement le suicide.

Ma femme et moi nous étions séparés, je m’étais engagé pour louer une chambre mais j’ai échoué au tout dernier moment et j’ai fini chez une amie.

Rien, absolument rien n’a fonctionné comme je l’avais prévu. Financièrement j’étais ruiné, le simple fait de penser déclenchait une souffrance émotionnelle intense, comme si j’étais déchiré intérieurement. La seule chose qui me restait à faire, c’était de confier mon existence entière à Dieu. Et c’est ce que j’ai fait.

Mon amie (celle qui m’a hébergé quelque temps) possédait une vaste bibliothèque, elle m’a proposé de prendre un livre si je souhaitais lire quelque chose. Trois livres m’ont attiré, l’un d’eux avait pour titre « The Yeshua Letters », il m’a semblé bon de commencer par celui-là. Dans l’introduction, il y avait une phrase du genre « Laissez les paroles de ce livre s’adresser directement à vous. » J’étais tellement empli d’humilité que j’ai considéré cela comme une instruction. Et j’ai eu raison.

Tandis que je lisais ce livre, j’ai eu le sentiment que les mots étaient véritablement écrits à mon attention. Il y avait un lien direct dont je n’avais jamais fait l’expérience, j’avais pourtant lu des centaines de livres. En fait, j’avais même vécu un satori plusieurs mois auparavant alors que j’étais encore en couple, il me suffisait de regarder un livre et je connaissais son contenu, ainsi que l’endroit où il déviait de la Vérité. Tout cela sans même l’ouvrir ! Mais rien de comparable à ce livre-là.

Les évènements que l’auteur décrit dans « The Yeshua Letters » semblaient parallèles à ma propre vie, cela m’a donné le sentiment que ce livre était véritablement écrit à mon attention. Le plus fantastique, c’est que je vivais une expérience particulière dans la journée, puis je la voyais décrite dans le livre APRES l’avoir vécue ! Ce n’était donc pas mon imagination, cela arrivait vraiment !

Comme j’étais pratiquement sans emploi et que je disposais de beaucoup de temps, j’ai suivi le conseil que m’a donné mon professeur de Reiki de l’époque, quand j’avais un moment je m’asseyais sans rien faire. Je n’essayais même pas de méditer… c’est alors que les choses ont progressivement débuté!

Quelquefois je m’asseyais au bord de la rivière Rouge, près de chez mon amie, je « voyais » et j’appréhendais totalement que les animaux ne se soucient de rien, qu’ils disposent cependant de tout ce dont ils ont besoin. Ils sont heureux ! Après m’être « contenté de m’asseoir », j’ai un jour vu nettement une toile d’araignée au loin ! Elle brillait aux différentes couleurs de l’arc-en-ciel, remuant à peine dans une légère brise d’été.

Je lisais généralement quelques pages de « The Yeshua Letters » vers minuit avant de dormir. Mais je m’éveillais tout à coup, invariablement à 3 heures pile ! Alors, la même « Présence » qui « parlait » au travers du livre « déplaçait » mon corps, le faisant rouler en douceur hors du lit, il atterrissait doucement sur les genoux, exactement à l’endroit où j’avais placé mon petit tapis de méditation. Dans l’obscurité totale, je m’asseyais sans rien faire je ne sais combien de temps. Jusqu’à ce qu’une nuit, je sente une « Présence » différente.

Elle a commencé par un petit point de tendresse profonde dans le cœur, cette tendresse est devenue de plus en plus intense. Je ressentais un Amour maternel tellement chaleureux et tendre ! Des larmes ont roulé mais je ne sanglotais pas. C’est à cet instant que j’ai « revu ma vie ». Tous les souvenirs, tous les regrets qui avaient fait que je me détestais ont été balayés par cette incroyable compassion, cet Amour sans compromis ! Je savais sans l’ombre d’un doute qu’il s’agissait de la Présence que l’on désigne sous le nom de « Vierge Marie ». Elle a dénoué tous les nœuds que comptait mon cœur, le purifiant et me libérant pour que je puisse « rencontrer Son Fils ».

J’étais tellement soulagé, jamais je n’avais éprouvé tant de gratitude!   

J’avais pénétré dans un espace sacré d’une telle profondeur et d’une Paix totale, j’ignore combien de temps j’y suis resté. Il n’y avait alors aucune notion de temps.

J’étais tellement présent que je ressentais le fonctionnement de chaque organe, le sang coulant dans mes veines et à travers tout mon corps. Je me suis mis à suivre mon souffle, à mesure qu’il devenait de plus en plus léger, quasiment imperceptible. Les battements de cœur ont ralenti en même temps que la respiration, tout mon corps sombrait dans le bien-être, une relaxation totale et naturelle. Toute tension a disparu de plus en plus profondément, jusqu’à ce que je sente le cœur s’arrêter. La respiration avait également complètement stoppé, mais j’étais totalement calme. Un cocon s’était formé autour de moi, j’avais pu le déceler à différents moments auparavant, mais cette fois j’avais pratiquement l’impression de pouvoir le toucher.

Je le ressentais entièrement depuis l’intérieur du corps. Mais par la suite, quand tout s’est arrêté, je me suis retrouvé au-dessus du corps comme si je l’observais depuis le plafond de l’appartement. Je le voyais immobile, tel un bloc de pierre sur le sol. Rien ne bougeait. Je savais que j’étais, ou plutôt que le corps était entré dans un état d’attente (dans le meilleur des cas).

Le corps était mort. Mais c’était simplement ainsi, cela ne provoquait en moi ni pensée ni sentiment. Ce n’était qu’un corps, ni vivant ni mort.

Immédiatement après j’ai « ressenti » une « vibration » provenant de la Paix, elle était familière, c’était une « Présence ». Cette même Présence que j’avais sentie ou décelée la veille en lisant mon livre. Je n’ai pas douté qu’il s’agisse du Christ. Je l’ai appelé : « Yeshua ».

Je Le voyais, mais pas comme les images ou les formes que nous connaissons, je sentais Sa Lumière rayonner partout.

Elle s’est approchée de moi lentement, j’éprouvais une telle magnificence intégrale!

Je savais que l’univers entier était totalement à Ses ordres. Personne ne pourra jamais me convaincre du contraire. Ce n’est pas affaire de croyance pour moi, il n’existe tout simplement aucune autre Vérité.

Sans aucune parole ou son, cette Présence dont je connaissais très bien l’essence avant que le temps n’existe, qui connaissait TOUT à mon sujet, qui connaissait TOUT sur toute chose, cette Présence m’a demandé si je voulais vraiment mourir. J’ai pensé : « Je veux juste retourner chez moi. ». On ne peut mentir à quelqu’un qui vous connaît si intimement ! Et c’était la vérité, je ne voulais pas mourir.

En réponse j’ai ressenti une « traction » sur ma droite, en y reportant mon attention, j’ai « vu » le Christ tel l’Essence de Lumière Divine la plus indescriptible, rayonnante et puissante, passant une immense Porte Dorée environnée d’infini, j’ai immédiatement compris qu’il s’agissait de la « Porte de la mort ». Le Christ se trouvait de l’autre côté et je sentais qu’il m’invitait à Le rejoindre.

A cet instant j’ai fait halte, me demandant en quelque sorte ce qui allait arriver si je passais cette Porte. Je me suis alors cependant rendu compte que le Christ, ou Jésus, était de l’autre côté mais qu’Il étendait Son Moi par la Porte pour m’atteindre, qu’il était d’accord ! A l’instant où j’ai réalisé cela, j’ai soudain vivement franchi la Porte vers l’Au-delà. Ce fut l’aspect le plus joyeux de toute l’expérience, j’avais en effet traversé la Mort et j’étais toujours vivant !! Je ne peux pas mourir !!! Je suis immortel !!! La mort n’est rien d’autre qu’une grande illusion ! YESSSSSS !!! Je le savais !!!

Toute l’étendue de JOIE pure que j’éprouvais alors ne peut être décrite avec des mots ! Carlos était « mort » mais j’étais plus vivant que jamais ! Carlos n’avait jamais existé ! La terre et l’univers n’avaient jamais existé ! Les gens et les choses ne sont qu’illusions sans fondement ! S’ils n’existent pas éternellement, ils ne sont pas réels. Mais moi je le SUIS ! Je suis Innocent ! Je ne peux pas mourir ! Avec moi, tout le paradis fêtait mon arrivée  en se réjouissant bruyamment! J’étais de retour ! « J’entendais » les célestes cloches, trompes et chœurs angéliques, des rires et toutes sortes de sons heureux et joyeux d’un contentement infini, pour lesquels nous ne possédons aucun terme sur terre car ces choses n’existent pas ici-bas.

J’ai ressenti l’inexprimable, total, inconditionnel Amour de Dieu envers moi. Il était vraiment « personnel » et presque incompréhensible en raison de son caractère inconditionnel, au point que j’ai pensé : « Tout cet amour est pour moi ? Qui suis-je ? Un garçon qui a grandi au sein de la classe moyenne inférieure, dans un environnement normal, qui a suivi une scolarité normale. Je n’ai rien accompli, je n’ai rien fait d’extraordinaire. Je suis juste un type normal, un humain normal. Qu’ai-je fait pour mériter cela ? Est-ce que TOUT cet AMOUR est vraiment pour moi ? ». Immédiatement après avoir pensé cela, j’ai été instantanément « avalé » par cet Amour stupéfiant. « J »’avais totalement DISPARU ! Il ne restait que l’Amour. Rien de moi, rien de Dieu… seulement un AMOUR éternel, incompréhensible, indescriptible, total, complet, absolu.

En fait, il y a eu quelque chose d’autre aussi, mais je ne sais tout simplement pas où le placer dans l’ordre chronologique, parce qu’il n’existait AUCUN ordre chronologique. Au moment de ma « mort », j’ai été confronté à un choix « automatique ». Je pouvais revenir dans le même corps, ou en choisir un autre. Cela fait partie de l’Ordre des choses Parfait, Commun et Naturel, identique à l’Ordre Parfait, Commun et Naturel qui constitue également Mon Essence même. Ce ne fut donc pas pour moi une surprise, une déception, ni quoi que ce soit de ce genre.

Très rapidement j’ai évalué la situation, il était tout simplement logique de retourner dans le même corps, de l’utiliser pour « terminer ma tâche » ici-bas. Il est stupéfiant de voir à quel point l’Ame est incroyablement pragmatique ! Choisir un corps différent aurait signifié « construire » une autre personnalité, un état psychologique, physique, émotionnel, ainsi que tout restructurer à partir de zéro. Cela impliquait de recréer de nombreuses expériences de souffrance et de douleur à tous les niveaux pour moi-même. Ces choses demeuraient toutefois parfaitement « utiles » au regard du dessein de l’Ame de libérer le mental de la peur de la mort. Cette dernière constituant le cœur même de toutes les peurs que nous connaissons, dont nous faisons l’expérience ici-bas et, qu’en tant qu’Ames (et personnes), nous voulons guérir/éradiquer.

J’ai « vu » ou plutôt je me suis souvenu que chaque pensée dépourvue d’amour que nous avons formée, non seulement pendant cette vie-ci mais aussi dans les vies antérieures, laisse une sorte « d’onde » dans la « trame de la Réalité », une onde pareille au sillage qui suit un bateau naviguant dans l’océan. Cela ne change aucunement la réalité, ce n’est simplement pas naturel, cela ne correspond pas à notre propre Nature, ainsi que nous avons été Créés tels l’Amour même que nous sommes véritablement. Donc notre propre Nature, notre Volonté Divine consiste à corriger ces pensées insignifiantes. C’est la raison pour laquelle nous revenons encore et encore.

Je comprends ceci comme le véritable sens de la Compassion.

J’ai appris un autre point important, l’Ame ne vient jamais dans ce monde de temps et d’espace, ce qui semble venir ici-bas n’est qu’un petit aspect de l’Esprit infini croyant encore en la séparation, celle-ci constitue la source de toutes nos peurs, y compris bien-sûr la peur de la mort, cette dernière n’étant qu’un effet de notre croyance en la distinction entre toute Vie et Dieu, Notre Moi Unique, Tout ce qui Est.

Ainsi, autant qu’il m’en souvienne, mon expérience du paradis a été plutôt « courte ». Je me suis en fait directement « remis au travail », créant mes « expériences de vie à venir » avant de revenir dans le corps.

Je me rappelle avoir utilisé des « Archétypes », des « Modèles », etc. pour différentes choses afin de « construire » le plan de mon(mes) expérience(s) de vie actuelle/à venir.

J’avais déjà vécu des vies « antérieures », j’ai donc construit sur la base de ce qui était déjà là et dont j’avais fait l’expérience.

La famille, la personnalité, le sexe, l’état d’esprit, la nationalité, l’époque historique, j’ai sélectionné toutes ces choses. Par ailleurs, je dirais que le moindre élément : pensée, émotion, sentiment, choix, résultat, tout, je dis bien TOUT ce que nous vivons (même des choses dont nous ne sommes même pas vaguement conscient), tout est planifié.

Et pour aller encore plus loin, je conçois que toutes nos expériences de vie se déroulent instantanément, toutes simultanément. Ici-bas, les évènements paraissent se dérouler en séquence linéaire, mais en Réalité, l’intégralité de nos vies a lieu en « un clin d’œil ». En d’autres termes, ce qui va se produire demain s’est déjà déroulé. Nous faisons toujours l’expérience de notre passé. C’est Fou, non ?

Quoi qu’il en soit, comme je voulais tellement libérer le mental des illusions et de la nécessite de revenir, j’ai véritablement chargé un « plan » comprenant des leçons de vie… rudes. L’une des raisons pour lesquelles je souhaitais revenir dans le même corps, c’est que dans le grand plan des choses, dans le Grand Plan Cosmique Divin, les temps actuels comportent de grandes opportunités pour libérer son esprit/âme. D’une certaine manière, l’an 2000 y est pour beaucoup, il marque la fin d’un Cycle Cosmique, je voulais donc vraiment en tirer pleinement parti.

Etant donné que le « Plan » comprend le collectif comme l’individuel, chaque fois, qu’en tant qu’individu, on guérit d’une pensée ou d’une croyance effrayante, toute l’Humanité « s’élève » en même temps que soi. Nous ne faisons véritablement qu’un.

Je m’efforce souvent de me rappeler d’accorder une bénédiction silencieuse chaque fois que je vois quelqu’un souffrir, quelle qu’en soit la raison, je SAIS en effet que cette personne guérit son esprit, ainsi que le mien et celui de la collectivité.

L’intention n’est ni de glorifier, ni de justifier la souffrance, simplement j’ai appris avec mon EMI que l’Ame est à l’œuvre derrière la souffrance que je constate. Les personnes apprennent une leçon de valeur, par conséquent moi aussi. C’est également vrai quand je guéris moi-même.

 Une fois l’élaboration du Plan terminée, il ne m’est plus resté que quelques leçons pour mon ultime vie à venir… celle-là passera telle une brise ! (rires)

Bref, une fois la préparation terminée, j’ai ressenti une Présence à ma « droite ». Il s’agissait d’une Ame maîtrisant totalement « l’Art » d’élaborer un plan et dont la « Fonction » consiste à aider d’autres Ames dans cette tâche.

Quand je dis « une autre Ame » ou « une autre Présence », cela n’implique PAS de séparation d’aucune sorte ou forme. Elle n’est pas différente ou séparée, elle est seulement « distincte » mais la même. En Réalité il n’existe aucune dualité.

Tandis que je terminais, cette Ame m’a transmis par télépathie : « C’est un lourd fardeau. ». Ce à quoi j’ai répondu : « Je me souviendrai que ce n’est pas vrai. ». Tout cela était communiqué avec extrême Respect, Gratitude, Confiance et Amour. Il y avait le sentiment très réel de nous honorer l’un l’autre en tant qu’Unique. J’ai donc commencé ce que je pourrais décrire comme « Tenir Audience », ce qui a semblé installer une sorte d’espace tampon invisible autour de moi.

J’imagine que j’ai volontairement oublié ce que j’avais l’intention de faire car, tout à coup et sans préavis, j’ai senti une terrible « traction vers le bas ». C’était la traction de la terreur. L’effroi de me retrouver absolument seul, impuissant et totalement démuni, ce qui constitue évidemment les 2 plus grandes leçons que je suis venu apprendre à guérir ici-bas.

Ces 2 terreurs principales, la solitude et la pauvreté, je les ai ressenties en même temps que la traction vers le bas. J’avais l’impression de me trouver dans l’œil d’un tourbillon furieux d’images (d’expériences à venir) très, très rapides, accompagnées d’un bruit assourdissant, comme si j’étais sous une énorme chute d’eau géante. Ce fut mon expérience de tunnel d’EMI.

Puis, je me suis tout à coup retrouvé dans le corps, avec l’impression d’un ignoble BOUM intérieur et puissant!

J’étais tellement déçu et triste !! Mais je me suis remis très vite grâce aux bénédictions de l’Acceptation et du souvenir frais de qui je suis en Réalité. Je me souvenais que ce n’était pas réel. Et pourtant je me retrouvais à nouveau dans cette pièce totalement obscure. J’y suis resté seul quelque temps, jusqu’à ce qu’il soit à nouveau l’heure d’aller se coucher.

Cette expérience tout à fait stupéfiante a été suivie par environ 4 semaines durant lesquelles « j’étais ici-bas sans y appartenir ». J’ai fait l’expérience de tous les échelons du développement humain, les gravissant tous jusqu’à l’illumination totale. J’ai été guidé à chaque étape. Quelles qu’aient été mes questions, soit il y était répondu instantanément, soit, en l’absence de réponse, je recevais la compréhension immédiate de l’inutilité a priori de cette question.

Mon esprit était totalement vide. Si j’avais besoin d’une pensée, elle m’était donnée. Les orientations concernant ce qu’il fallait faire étaient toujours disponibles. Si j’avais besoin de quelque chose, je le trouvais sans effort ou on me le fournissait. Mes paroles et mes silences étaient parfaits en toutes circonstances. Je ne savais rien et pourtant je comprenais comment Dieu/l’Esprit, la Nature et le Cosmos œuvrent et opèrent.   

Tel un aimant, j’attirais les animaux sauvages, ils aimaient être près de moi (même les ratons-laveurs !). Je savais qu’ils constituaient des messagers de Dieu me rappelant à quel point je suis Aimé et que je ne suis PAS seul. J’ai constaté que ce monde est composé des mêmes symboles que ceux que j’avais utilisés pour élaborer le Plan, je pouvais tout « décoder » autour de moi, y compris prédire des tremblements de terre. Je savais également que « la terre tremblait » en réaction à « l’arrivée du Fils Prodigue » en moi.

Le paradis me parlait au travers de la nature. J’ai reconnu la Sainteté en moi-même, en toute chose et en tous. Toutes les choses étaient le Bouddha. J’étais le Bouddha et je ressentais un jaillissement constant et tranquille de joie pure en moi!

J’ai reçu la guérison spontanée de la faim, des douleurs et fatigues corporelles ou du froid. Quelles que fussent les circonstances je ne me fatiguais jamais, si je perdais mes forces il me suffisait de demander et, avant d’avoir le temps de m’en apercevoir, je me sentais frais et plus puissant qu’un rayon géant sur du métal durci.

Un jour, j’ai vu un homme s’effondrer totalement sur le trottoir. Par la prière seulement, il s’est relevé en 2 minutes, marchant plus droit qu’avant de tomber.

Une autre fois, j’ai commencé à m’inquiéter parce que j’allais être en retard pour mon seul client de la semaine. Je n’arrêtais pas de consulter les horloges dans le métro, j’avais une heure de retard et aucune possibilité d’en informer mon client. Je « sentais » que tout allait bien se passer, mais comment ?? Avec un peu de chance le client allait aussi être en retard!

Lorsque je suis finalement arrivé au bureau, j’ai parlé à la personne de la Réception, celle-ci m’a dit que j’avais en fait une heure d’avance et non de retard! Je ne sais toujours pas ce qui s’est passé avec ces 2 heures, je ne m’explique pas la différence. Je reste aujourd’hui tout à fait certain  d’avoir quitté la maison à l’heure qu’il fallait  pour être au bureau dans les temps !

Tout, je dis bien tout, était sens-dessus-dessous, inversé par rapport à l’ordre des choses précédant l’EMI. Cette fois j’étais EVEILLE ! Je croyais être devenu complètement fou. Tout était PARFAIT et pur, j’étais PARFAIT, pur et innocent. Pourtant mon esprit luttait parfois contre cela, il ne parvenait pas à concilier ce contraste absolu des expériences. J’ai donc décidé d’aller voir mon Enseignant (un Lama hautement accompli) afin de lui faire part de mon conflit. Sur le chemin du temple, j’étais habituellement guidé pour éviter les rues bruyantes ou encombrées, je les trouvais nuisibles au silence et au calme profonds (voire à la pure Béatitude parfois) dans lesquels je vivais.

En chemin, j’ai trouvé une orange sur le bord du trottoir, j’ai été incité à la prendre, ce que j’ai fait. Il ne s’agissait pas d’un fruit véritable, mais d’une de ces oranges creuses que l’on utilise parfois en décoration. Cela n’avait pas d’importance, on m’avait instruit de la prendre mais pas de la jeter, je l’ai donc emmenée.

Lorsque je suis arrivé au temple, après avoir informé le Lama de ce qui se passait, je la lui ai offerte (je n’avais en fait rien d’autre à lui donner). Lorsque je la lui ai mise dans la main, il s’est mis à rire aux éclats en me disant qu’il s’agissait du plus merveilleux des présages. C’était la représentation de la Perfection de la Sagesse, il m’a gentiment conseillé de demeurer dans la nature la plus profonde de mon Esprit et de revenir le voir pour d’autres conseils. Je ne l’ai toutefois jamais fait, j’ignorais avoir d’autres plans.

Progressivement, cet état parfait s’est dissipé et les rudes leçons se sont présentées à moi. Je l’avais souhaité. J’étais venu pour cela.      

Yeshua m’est apparu une autre fois. J’étais allongé sur mon lit quand, provenant d’une image à Son effigie accrochée au mur, la même « vibration » familière a enflé jusqu’à ce que toute la chambre soit emplie de Sa Présence.

J’ai ressenti une douleur subite et violente à la plante du pied gauche. J’ai pensé : «  Si tu as enduré les clous sur la croix, je peux sûrement supporter ça. ». Au moment où je me suis dit cela, un flux d’électricité est descendu dans la jambe et j’ai « entendu »  la première Question : « Rechercheras-tu Dieu et rien d’autre. » tandis que je « voyais » une image de moi-même tournant le dos à la ligne d’horizon d’une ville pour faire face aux Etoiles… Intérieurement j’ai répondu : « Oui ! ».

Le même processus de douleur aigüe, d’acceptation et de courant descendant dans la jambe s’est produit deux autres fois. Les deux questions furent alors : « Accepterais-tu le Christ comme ta seule Identité ? » et « Emmènerais-tu tout le monde au paradis avec toi ? » (avec cette dernière j’ai eu la vision de tous en tant qu’Enfant de Dieu innocent). J’ai bien-sûr également répondu positivement à ces questions.

J’ai immédiatement vu « 365 » clignoter sur mon front en chiffres bleu foncé et or, puis Sa Présence s’est tout simplement dissoute.

J’ai pensé avoir une année entière pour accomplir ma promesse. A mesure que le temps passait, j’ai réalisé à quel point il allait être difficile pour moi d’y parvenir.

Une année entière s’est écoulée, j’ai cru avoir échoué lamentablement. J’avais vraiment un problème ! J’avais vécu la plus sublime de toutes les expériences qu’un humain puisse espérer, elle m’avait été offerte purement par la Grâce de Dieu, pourtant j’avais la sensation de tomber de plus en plus loin de ce que je désirais accomplir...

Tandis que la pensée de trahir misérablement Dieu, Yeshua, moi-même et tout ce que j’avais de plus cher et sacré devenait de plus en plus intense, ma mère est venue d’Argentine  pour mon anniversaire.

Le 8 février 2000, elle m’a donné un crucifix comportant une étoile à l’emplacement du corps crucifié. Cette visite fut la toute dernière occasion de nous voir.

Ce même jour, ma petite-amie de l’époque m’a offert un livre, elle s’est excusée par avance en disant qu’elle n’avait jamais vu ce livre auparavant mais qu’elle avait eu le sentiment qu’il était bon qu’elle me l’achète. Ce livre s’appelle « Un cours en miracles » et avant ce jour-là je ne l’avais vu qu’une fois dans une librairie, j’avais cependant décidé que ce n’était pas pour moi.

Quand je l’ai pris, la toute première chose que j’ai vue c’est une étoile sur la couverture, identique à celle figurant sur le crucifix offert par ma mère.

La deuxième chose que j’ai vue, après l’avoir ouvert, c’est le nombre 365 comme celui de ma Vision. C’est alors que j’ai réalisé ce qu’était le véritable Plan.

Le cours contient 365 « cahiers de leçon », un pour chaque jour de l’année. C’est en pratiquant les leçons de pardon que je suis parvenu à accomplir mes 3 promesses.

Ce livre est connu pour avoir été écrit par une femme qui a « entendu » une Voix qui s’est identifiée en tant que Jésus de Nazareth. Fondamentalement il s’agit de pratiquer un entraînement de l’esprit, afin que les pensées de peur puissent être « pardonnées » et remplacées par des pensées aimantes. Tout comme j’ai vu durant mon EMI l’effet des pensées dépourvues d’amour sur la trame de l’univers.

Tout dans ce livre correspond exactement, non seulement à mon EMI, mais également à pratiquement toutes les expériences vécues immédiatement après et même avant que je ne « meure ». Certaines d’entre elles sont décrites avec des détails incroyablement identiques à ce que j’ai vécu.

Bien avant que tout cela n’arrive, un client avait mentionné un groupe de cours en miracles qui se rencontrait une fois par semaine à un pâté de maisons de mon bureau. J’ai fini par suivre plus de trois années d’enseignement supérieur et de formation en psychologie transpersonnelle, que les personnes tenant ces réunions  hebdomadaires proposaient en se fondant sur les principes et la doctrine du cours.

Bien d’autres détails pré et post-EMI sont intervenus dans ma vie, d’improbables trouvailles de hasard, des expériences mystiques et des miracles inexplicables. Tous permettant de m’aider à franchir et apprendre les leçons offertes au travers d’accès d’alcoolisme et d’autres addictions, d’un tempérament parfois terrible, de pensées suicidaires, de la privation de domicile, de la maladie, d’une agression sexuelle, de la dépression, de la séparation familiale, du conflit intérieur etc.

Je n’ai honte ni ne regrette rien de tout cela, bien que j’aie été très, très en colère contre Dieu et mon Ame dans des moments de souffrance émotionnelle atroce. En effet je peux ainsi véritablement faire le lien avec les expériences de la plupart des gens, je peux disposer d’un espace net, ample, compréhensif, de mots d’Amour inconditionnel et d’acceptation envers ceux qui sont envoyés sur mon chemin afin que je les aide.

Après l’EMI, je suis aussi capable de surmonter les pires expériences bien plus vite que jamais ! Alors qu’avant je demeurais au fond de l’ornière pendant de nombreux mois, maintenant en peut-être quelques jours ou même une heure, voire en seulement quelques minutes, je suis à nouveau sur pieds, joyeux, optimiste et fort.

Ainsi que je l’ai communiqué au Guide (l’Aide que j’ai rencontré et rejoint pendant mon EMI), aucune de ces calamités en apparence rudes ne sont maintenant VRAIMENT réelles dans ma mémoire. Elles ne sont que des leçons que je veux apprendre, rien d’autre... Dieu merci! 

 

Au moment de votre expérience, y avait-il une situation mettant votre vie en danger ?   Oui   J’étais suicidaire. J’envisageais sérieusement d’abréger ma vie ici-bas mais (j’ignore comment), je savais que la mort n’était pas la réponse que je recherchais si désespérément. Je soupçonnais fortement qu’il allait me falloir revenir. Ma mère était encore en vie, le simple fait de penser à sa souffrance après ma mort était insupportable, j’ai donc décidé de trouver la véritable réponse à mes tourments.

Ma mère m’a très concrètement sauvé la vie.

Cette expérience est-elle difficile à décrire avec des mots ?    Oui     Ce type d’expérience directe est tellement hors du commun que la communication ordinaire ne pourra jamais suffire. Les mots ne sont que des symboles de symboles, éloignés deux fois de la Vérité. Traduire une telle expérience en paroles n’est pas difficile, c’est impossible !

Comparez votre niveau d’état conscience et de lucidité maximum pendant l’expérience à celui de tous les jours.    Plus conscient et lucide que d’habitude    Absolument ! Même si je n’appellerais pas cela conscience, je le décrirais comme une perception totale, sensorielle et extrasensorielle. J’étais/c’était ILLIMITE ! Lors de l’expérience il n’y avait aucune barrière psychologique ou sensorielle, telles que nous les subissons généralement ici-bas.

Veuillez comparer votre vue pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Je ne peux pas. Je n’ai pas vu au moyen d’un sens physique, c’était une expérience directe.

Veuillez comparer votre ouïe pendant l’expérience à celle que vous aviez juste avant l’expérience.    Ici-bas, les sons semblent provenir de l’extérieur, en une séquence linéaire donnée. Au paradis il n’y a pas d’extérieur, tout arrive en même temps, simultanément. Les pensées transmises sont totalement abstraite, il me faut « traduire » ces pensées en langage humain. Il n’y a pas vraiment d’ouïe, seulement une connaissance instantanée, parfaite.

Avez-vous vu ou entendu des évènements terrestres qui se déroulaient alors que votre conscience était séparée de votre corps physique/terrestre ?    Non   Le temps et l’espace sont des illusions. Je ne percevais que la Réalité.

Quelles émotions ressentiez-vous pendant l’expérience ?     Exaltation, Joie inexprimable, Stupéfaction, Amour ineffable, Surprise, un peu de Doute. Compassion, Gratitude, Terreur, Déception. Tristesse. Paix profonde. Sérénité. Euphorie. 

Avez-vous traversé un tunnel ?    Oui    Ainsi que je l’ai expliqué plus haut, en revenant dans le corps j’ai ressenti un flux de pensées, d’évènements, d’images et d’expériences qui tourbillonnait furieusement autour de moi, comme si je m’étais trouvé dans l’œil d’un cyclone. J’ai été entraîné en arrière et en bas, vers l’intérieur du corps, par la terreur absolue de me retrouver totalement seul et complètement dépossédé. Dans le même temps retentissaient des sons très puissants, assourdissants, me donnant l’impression d’être sous une chute d’eau gigantesque.

Avez-vous vu une lumière surnaturelle ?    Oui     Je suis désolé, j’ai passé toute la nuit à écrire ce récit et je n’arrive plus à décrire cela maintenant… Une chose dont j’ai fait l’expérience et qui sortait totalement de l’ordinaire, c’était l’absence de lumière et de couleur. Je ne pourrais même pas qualifier cela d’obscurité, car « l’obscurité » était absente aussi. Tout était « surnaturel », couleur, qualité, luminosité, la Lumière était vivante et possédait de nombreuses qualités distinctes qui m’ont paru familières, mais sur terre il n’y a pas vraiment de référence pour l’expliquer.

Vous a-t-il semblé rencontrer un être ou une présence ésotérique, ou bien entendre une voix non identifiée ?    Non    J’ai entendu des choses, mais je ne qualifierais pas cela de « voix » parce qu’il n’y avait pas de son, même si la communication était absolument nette et qu’avec la signature vibratoire je pouvais identifier qui « parlait ». Il n’y avait aucune notion de doute, de confusion, d’ambivalence, ni de toutes ces choses « troubles » dont nous faisons l’expérience sur terre. Quant à la « Vierge Marie », elle ne s’est pas exprimée, pourtant il n’existait aucune possibilité autre qu’affirmer : c’EST Elle. Et même si je dis Elle, ce n’est pas une question de sexe. Encore une fois, il s’agissait davantage d’une tonalité ou d’une « signature » vibratoire distincte et identifiable que d’une « voix » ou d’un « son » en soi. L’esprit doit nécessairement « traduire » ou « décoder » ces choses afin que la conscience puisse en trouver le sens.

Lorsque j’ai rencontré ce que nous connaissons ou considérons en tant que Dieu, CELA n’a pas parlé, pourtant CELA transmettait ou communiquait l’Amour le plus stupéfiant, englobant qu’on puisse imaginer et même plus encore. Dans le cas de Yeshua ou avec le Guide, tout se passait comme s’ils avaient une idée, que je l’avais simultanément et vice-versa. On n’a conscience d’aucune séparation d’avec tout ce qui est, le tout en même temps, sans quelque confusion que ce soit.

Avez-vous rencontré ou décelé des êtres décédés (ou en vie) ?    Non  

Au cours de l’expérience, avez-vous eu connaissance d’évènements de votre passé ?     Oui    Je me souviens de tout concernant mon identité pendant mon temps sur terre, mais je suis conscient que ce n’était pas moi, que les évènements n’étaient pas véritablement Réels non-plus.

Vous a-t-il semblé pénétrer dans un monde différent, surnaturel ?    Non

Le temps a-t-il paru accélérer ou ralentir ?    Tout semblait se passer en même temps, ou le temps s’est arrêté, ou il n’y avait pas de notion de temps Je sais que tout s’est passé en un instant et je suis en mesure de me souvenir des évènements en temps linéaire, mais je n’avais aucune notion de temps, d’espace et de linéarité véritable, ni d’un de ces concepts ou notions dualistes. Ce genre de chose n’existait tout simplement pas.

Soudainement, vous a-t-il  semblé tout comprendre ?     Tout au sujet de l’univers     Je connaissais tout sur Dieu, moi-même, l’univers et ce qui se situe bien au-delà de l’univers.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ?    Non

Etes-vous arrivé(e) à une limite ou un point de non-retour ?     Je suis arrivé(e) à une décision consciente et claire de « revenir » à la vie

Je ne sais tout simplement pas où cela se situe dans l’ordre chronologique car il n’y a PAS de séquence linéaire, mais à l’instant où je suis « mort », j’ai « automatiquement » été confronté à un choix. Je pouvais retourner dans le même corps, ou bien en choisir un autre. Il n’y avait pas de troisième option.

Cela fait partie de l’Ordre des choses Parfait, Commun et Naturel, identique à l’Ordre Parfait, Commun et Naturel qui constitue également Mon Essence même. Ce ne fut donc pas pour moi une surprise, une déception, ni quoi que ce soit de ce genre.

Très rapidement j’ai évalué la situation, il était tout simplement logique de retourner dans le même corps, de l’utiliser pour « terminer ma tâche » ici-bas. Il est stupéfiant de voir à quel point l’Ame est incroyablement pragmatique ! Choisir un corps différent aurait signifié « construire » une autre personnalité, un état psychologique, physique, émotionnel, ainsi que tout restructurer à partir de zéro. Cela impliquait de recréer de nombreuses expériences de souffrance et de douleur à tous les niveaux pour moi-même. Ces choses demeuraient toutefois parfaitement « utiles » au regard du dessein de l’Ame : libérer le mental de la peur de la mort. Cette dernière constitue le cœur même de toutes les peurs que nous connaissons, dont nous faisons l’expérience ici-bas et, qu’en tant qu’Ames (et personnes), nous voulons guérir/éradiquer.

J’ai « vu » ou plutôt je me suis souvenu que chaque pensée dépourvue d’amour que nous avons formée, non seulement pendant cette vie-ci mais aussi dans les vies antérieures, laisse une sorte « d’onde » dans la « trame de la Réalité », une onde pareille au sillage qui suit un bateau naviguant dans l’océan. Cela ne change aucunement la réalité, ce n’est simplement pas naturel, cela ne correspond pas à notre propre Nature, ainsi que nous avons été Créés, tels l’Amour même que nous sommes véritablement. Donc notre propre Nature, notre Volonté Divine tend à corriger ces pensées insignifiantes. C’est la raison pour laquelle nous revenons encore et encore.

Je comprends ceci comme le véritable sens de la Compassion.

J’ai appris un autre point important, l’Ame ne vient jamais dans ce monde de temps et d’espace, ce qui apparaît venir ici-bas n’est qu’un petit aspect de l’Esprit infini croyant encore en la séparation, celle-ci constitue la source de toutes nos peurs, y compris bien-sûr la peur de la mort, cette dernière n’étant qu’un effet de notre croyance en la distinction entre toute Vie et Dieu, Notre Moi Unique, Tout ce qui Est.

Ainsi, autant qu’il m’en souvienne, mon expérience du paradis a été plutôt « courte ». Je me suis en fait directement « remis au travail », créant mes « expériences de vie à venir » avant de revenir dans le corps.

Je me rappelle avoir utilisé des « Archétypes », des « Modèles », etc. pour différentes choses afin de « construire » le plan de mon(mes) expérience(s) de vie actuelle/à venir.

J’avais déjà vécu des vies « antérieures », j’ai donc construit sur la base de ce qui était déjà là et dont j’avais fait l’expérience.

La famille, la personnalité, le sexe, l’état d’esprit, la nationalité, l’époque historique, j’ai sélectionné toutes ces choses. Par ailleurs, je dirais que le moindre élément : pensée, émotion, sentiment, choix, résultat, tout, je dis bien TOUT ce que nous vivons (même des choses dont nous ne sommes même pas vaguement conscient), tout est planifié.

Et pour aller encore plus loin, je réalise que toutes nos expériences de vie se déroulent instantanément, toutes simultanément. Ici-bas, les évènements paraissent se dérouler en séquence linéaire, mais en Réalité, l’intégralité de nos vies a lieu en « un clin d’œil ». En d’autres termes, ce qui va se produire demain s’est déjà déroulé. Nous faisons toujours l’expérience de notre passé. C’est Fou, non ?

Quoi qu’il en soit, comme je voulais tellement libérer le mental des illusions et de la nécessité de revenir, j’ai chargé un « plan » comprenant des leçons de vie… vraiment rudes. L’une des raisons pour lesquelles je souhaitais revenir dans le même corps, c’est que dans le grand plan des choses, dans le Grand Plan Cosmique Divin, les temps actuels comportent de grandes opportunités pour libérer son esprit/âme. D’une certaine manière, l’an 2000 y est pour beaucoup, il marque la fin d’un Cycle Cosmique, je voulais donc vraiment en tirer pleinement parti. Ceci ne signifie pas que je ne pouvais pas « revenir » à la même période en tant qu’autre personne, ou en tant que Carlos, avec un ensemble quelque peu différent d’expériences physiques, mentales, émotionnelles ou environnementales et autres. Mais encore une fois, même si les variables sont infinies, les « fondements » étaient toujours parfaitement utilisables et il n’y avait aucune raison de recommencer ou de reconstruite la même chose. Même si je savais qu’aucune de ces expériences ne sont réelles, le mental croit VRAIMENT qu’elles le sont, reproduire les choses lui imposerait pression et souffrance inutiles. Beaucoup de soin est pris afin de ne rien faire qui ne soit essentiellement nécessaire. Je dois souligner à quel point l’âme est absolument attentionnée, aimante et compatissante dans la planification de ces choses. Une aide est offerte pour s’assurer que les leçons soient planifiées avec douceur et efficacité, que l’Ame obtienne le résultat attendu. Je vois parfois en tant que terrien, au travers d’intuitions et d’inspirations, comment les choses sont élaborées et pré-planifiées en coulisses, souvent la véritable ingéniosité de l’Ame est tout simplement stupéfiante et sa cohérence n’est que pur génie !

Etant donné que le « Plan » comprend le collectif comme l’individuel, chaque fois, qu’en tant qu’individu, on guérit d’une pensée ou d’une croyance effrayante, toute l’Humanité « s’élève » en même temps que soi. Nous ne faisons véritablement qu’un. Chaque détail sert « automatiquement » l’ensemble, à la façon d’un mécanisme intégré.

Nous n’avons donc pas seulement ici les principales considérations pour effectuer un virage à 180 degrés, ce qui souvent semble en découler pour nombre d’entre nous. Que nous nous rappelions de ces choses dépend du Dessein, du Plan général. Dans mon cas, il a été extrêmement utile de me rappeler de ce dont je me souviens, de « voiler » ce dont je ne veux pas me souvenir parce que c’est symbolique de mon objectif Principal qui consiste à me rappeler Qui je suis, de rappeler à d’autres qui peuvent avoir choisi de ne PAS se souvenir mais qui sont actifs pour retirer le voile du souvenir de leur Véritable Identité.

Avez-vous vu des scènes de l’avenir ?    Des scènes de mon avenir personnel    J’ai vu des scènes de l’avenir, mais lorsque j’ai établi le plan des expériences à venir, je les ai rendues « floues » et non identifiables par le mental.

Peu après l’EMI j’ai effectivement eu de brèves Visions d’évènements mondiaux à venir, mais je ne suis pas certain de devoir les mentionner ici également.

Si vous le désirez je peux sur demande les ajouter mais, autant qu’il m’est possible, je souhaite proposer ici seulement ce que vous demandez.

Avez-vous  le sentiment d’avoir connaissance d’un savoir ou dessein particulier ?    Oui    Il pourrait y avoir autre chose. J’ai commencé ce questionnaire depuis de nombreuses heures, je n’ai pas dormi de la nuit et je ne vois rien actuellement. S’il me venait à l’esprit quelque chose que je puisse vous raconter plus tard, je le ferai. Faites-moi savoir si je peux le faire et comment.

Veuillez expliquer tout changement qui aurait eu lieu dans votre vie après votre expérience :    De grands changements dans ma vie    Désolé, mais tant de choses ont changé en moi que je ne peux rentrer dans le détail pour le moment.

Après s’être produite, votre expérience a-t-elle provoqué des changements dans vos valeurs ou vos croyances ?    Oui     Maintenant je sais Qui je suis. Maintenant je connais bien mieux la différence entre illusion et Vérité. Maintenant je sais ce que sont vraiment l’Amour et la Compassion. Maintenant je sais  que des évènements terrestres peuvent modifier notre perception de qui nous sommes, mais qu’ils ne peuvent changer la réalité éternelle de Qui nous sommes. Avant, je voyais davantage de valeur en autrui qu’en moi-même, maintenant cela a changé. Maintenant je connais la différence de valeur entre la forme et le contenu. Maintenant je suis meilleur et plus honnête envers moi-même et autrui. Maintenant l’approbation des autres compte bien moins qu’avant. Maintenant je sais que je vous aime même si je ne vous connais pas, même si je suis très en colère contre vous, ces choses ne changent pas vraiment quoi que ce soit. Maintenant je me souviens bien plus rapidement de la Vérité. Maintenant j’ai beaucoup plus de confiance, de patience et de générosité véritables que jamais auparavant. Maintenant je me souviens que je suis aimé même quand les gens oublient qu’ils m’aiment. Maintenant je sais que je suis en sécurité, infiniment aimé, qu’on s’occupe de moi, qu’on m’estime et que je suis estimable, même quand je n’ai pas grand-chose à manger, pas d’argent ou que je suis à la rue pour un temps. Maintenant je sais que je ne suis absolument jamais seul. Maintenant j’apprécie plus qu’avant la façon de faire des autres. Maintenant je pleure davantage, mais je me sens mieux à mon propre sujet et j’apprécie plus mon entourage. Maintenant je sais que Dieu et moi ne faisons qu’un. Maintenant je sais qu’il en est ainsi pour tout le monde. Maintenant je me rappelle mieux que tout et tout le monde est parfait en l’état, quel que soit le moment. Maintenant je suis beaucoup plus humble et désintéressé que je ne l’ai jamais été.

Après votre expérience, possédiez-vous des facultés paranormales, sortant de l’ordinaire ou autres que vous n’aviez pas avant l’expérience ?    Indécis

Avez-vous raconté cette expérience à quelqu’un ?   Indécis 

Avant votre expérience, connaissiez-vous les expériences de mort imminente (EMI) ?     Indécis

Peu après avoir vécu votre expérience (quelques jours ou semaines), comment considériez-vous sa réalité : L’expérience était tout à fait réelle  

Comment considérez-vous actuellement la réalité de votre expérience :    L’expérience était tout à fait réelle  

Vos relations ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Indécis

Vos croyances/pratiques religieuses ont-elles changé directement à cause de votre expérience ?    Indécis

Au cours de votre vie, est-ce que quoi que ce soit, à un moment quelconque, aurait reproduit une partie de l’expérience ?    Indécis

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles votre expérience complètement et avec exactitude ?    Indécis