NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Burke

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

L’expérience :  L’expérience ci-dessous a eu lieu en été 1988.

Quand j’ai été éjecté du bateau, j’ai heurté l’eau avec une force incroyable, mes oreilles sonnaient en échos de terreur tandis que les hélices des moteurs hors bord approchaient. J’ai été frappé par la quille du bateau quand celui-ci a heurté mon côté droit, me laissant inerte avec la respiration coupée. J’ai tourbillonné de manière incontrôlable tandis que le bateau me passait dessus, se frayant un chemin dans les eaux glacées. J’étais paralysé, incapable de bouger ou de respirer, ayant perdu la notion du haut et du bas, j’ai senti quelque chose de solide sur lequel je reposais, c’est alors que j’ai réalisé que j’étais descendu au fond du lac.

Mon cerveau a immédiatement été en surcharge, un indescriptible sentiment de terreur s’est installé. J’ai ouvert la bouche à la recherche d’air, ne faisant  que laisser entrer une énorme quantité d’eau. Je la sentais pénétrer dans mon corps, en prenant possession et réclamant son nouveau territoire. J’ai fermé les yeux et je me suis rendu compte que l’acceptation forcée de la situation avait permis le retrait total de mon ego (c’est mon interprétation de la sensation et de l’effet produit). Un sentiment de calme m’a alors envahi comme si j’avais surmonté l’état de toute une vie, qui m’avait dominé depuis si longtemps. J’étais impuissant et je l’acceptais. La situation était ainsi et je n’avais besoin de rien d’autre. J’ai ensuite fait une transition progressive vers un autre espace. Je me suis retrouvé dans un vide ; je ne peux le décrire que comme une plaine infinie de néant, comme l’espace sans les étoiles ni les planètes. Je n’avais pas de corps physique et je voyais par un moyen autre qu’une paire d’yeux, tout semblait provenir, ou exister à partir de la même source complète dont je paraissais faire partie maintenant. Je n’étais plus conscient (et je n’avais plus besoin d’être conscient) de la mécanique de ce qui se déroulait, car toute chose était acceptée pour ce qu’elle était ou pour la nature même de son existence. J’ai immédiatement été bombardé par de l’information qui provenait de toutes les directions et à travers de multiples dimensions (c’est ce qu’il m’a paru). Les informations se précipitaient en moi comme s’il s’agissait des dernières étapes d’un genre d’accomplissement, perfectionnant l’harmonie dont je faisais maintenant partie. C’était comme si mon être était devenu un vide qui, en s’ouvrant, permettait l’accès de tout ce qui avait existé et de tout ce qui allait exister. En ce qui a paru être un clin d’œil, le stockage de l’information a été terminé. A ce point, je ne peux que faire de mon mieux pour expliquer ce qui s’est produit, car les mots sont à des kilomètres du sentiment réel. Je vais l’expliquer au mieux ainsi : Je comprenais alors tout ce qui avait existé ou qui devait exister, il n’y avait donc plus besoin de pensées ni de questions. J’étais complet ; j’étais ce que j’estime être l’existence de la paix la plus élevée qui puisse être, car mon esprit était silencieux et j’étais, tout simplement, rien d’autre. Je faisais partie de tout ce qui avait été jamais, ainsi je n’avais ni attente ni pensée, j’existais en tout et n’avais pas de forme, seulement un état parfait et complet d’existence.

J’ai crevé la surface du lac, le murmure d’un souffle s’est à nouveau précipité en moi, mes yeux se sont ouverts, j’étais une autre personne.

Après cette expérience, je n’ai pas eu de sentiment « d’illumination » ou de changement. Toutefois, je me souvenais de l’expérience et pendant quelques temps, tout semblait « poli », le monde avait des couleurs bien plus énergétiques…Pendant les 3 années suivantes j’ai été obsédé par la recherche de la source du sentiment que j’avais éprouvé pendant cette expérience, j’ai bientôt sombré dans une dépression massive après n’avoir trouvé aucune réponse. A cette époque, j’avais décidé de me suicider à cause de l’énorme somme d’anxiété que je subissais. J’ai appelé mon père et je lui ai demandé pardon pour ce que j’étais sur le point de faire. Après avoir raccroché, je me suis effondré sur le sol et je me suis immédiatement vu en dessous de moi, j’ai alors été transporté vers un niveau, dans un endroit élevé avec une lumière qui n’avait pas d’effet sur la vue. Je ne possédais pas de forme physique et j’avais une vision à 360 degrés. Je suis entré (j’ai été déplacé, j’ai flotté) dans une forme en bois qui paraissait être un hall incroyablement grand, occupé par des centaines de personnes, elles ne m’ont pas remarqué tandis que je passais sur leur droite, le long du mur Est. J’ai vu un immense tableau représentant celui que nous considérons actuellement comme le Christ. J’ai immédiatement observé des petits cercles colorés rebondissant sur les parois directement en face et tout autour de moi. J’ai commencé à regarder autour de moi et je me suis aperçu que les gens s’étaient relevés, regardant vers le Nord. Les couleurs étaient maintenant incroyables, par millions, toutes dansant et zigzagant devenant une source unique et massive émettant une couleur blanc perle brillante, tandis que je commençais à regarder la source, ce qui semblait difficile à en juger par la vision de ces gens, j’ai été« délicatement »  stoppé par une force opposée. A cet instant, c’était comme si je savais que c’était mortellement réel. J’ai alors pu sentir l’angoisse pénétrer en moi, immédiatement, elle a été apaisée par une source qui semblait me caresser, comme si une main avait été placée sous mon existence, j’ai commencé à être tiré en arrière, toujours incapable de me retourner suffisamment pour voir la source, j’ai commencé à aller vers la source, rien ne comptait alors, sauf de parvenir à la source. On m’a ensuite informé, on m’a dit (non pas en mots, mais simplement communiqué directement au travers de mon subconscient) que ce n’était pas mon heure, que ce que je vivais n’avait pas d’importance, ce qui importait, c’est que je comprenne l’expérience, que je considère cela comme rien de plus qu’une expérience. Je l’explique au mieux ainsi. Je me trouvais sur une falaise de la vie, mes choix tels que je les ressentais, étaient de sauter ou de reculer et de réévaluer la situation. La source m’a simplement expliqué qu’aucune des deux options n’était la réponse, la réponse était de le comprendre uniquement en tant qu’expérience, rien de plus, ainsi le cycle serait bouclé. C’est alors que j’ai eu un hoquet en inspirant de l’air, je me suis assis, le retour à mon corps physique avait été immédiat. Mon angoisse était passée, dés lors, j’ai eu une immense estime pour la vie. De nouveau le monde brillait comme si les couleurs avaient été polies. Je pouvais sentir l’odeur de l’air et ressentir son existence, j’ai effleuré les plantes et les arbres, sentant leur être et ce que je pense être leurs émotions, ma compassion pour la vie et tout ce qui vit est montée en flèche. J’ai acquis une connaissance que j’ignorais et, jusqu’à aujourd’hui, j’ai été en mesure de percevoir la vie d’un point de vue totalement différent, ma perception est toujours bien plus large, ma capacité de mémorisation a été incroyable, apprenant la plupart des aspects des technologies actuelles sans aucune formation, il y a tant à dire, mais je ne peux qu’espérer que cela ait créé une inspiration pour tous ceux qui ont lu ces lignes. Je vis cette expérience depuis si longtemps et maintenant je souhaite la communiquer pour tous. Je ne crains pas la mort et je sais que la transition vers elle est progressive et sans douleur. J’ai pu comprendre beaucoup de choses concernant la vie et son fonctionnement profond. On sait que lorsque notre heure arrive, on est tout simplement plus « présent », par exemple, avant un accident, les choses ralentissent, s’arrêtent presque, comme dans un film au ralenti dont on ferait partie et que l’on serait en mesure de visionner image par image. A cet instant, on consulte un index, comme pour savoir si l’heure est venue, le corps sait, comme le sait tout l’être, si l’heure est venue, alors la mort à lieu progressivement pour le corps, si l’heure n’est pas venue, le corps traverse l’expérience et le film s’accélère. Avec de l’aide, j’espère être exact concernant les enseignements que j’ai acquis et j’espère les partager avec vous tous. J’espère trouver un être compatissant qui m’aidera sur ce chemin. 

Namaste, 

Burke 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

L’expérience était-elle difficile à exprimer avec des mots ? Oui

Qu’est-ce qui dans l’expérience la rend difficile à transmettre ? L’information reçue, la façon de la recevoir, la connaissance contenue pendant l’expérience et son résultat (j’ai été bombardé avec des paquets d’informations, tous arrivant par de multiples dimensions instantanément).

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui

Décrivez : j’ai été heurté par un bateau et j’ai coulé au fond du lac.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais « présent »

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? En aucune manière.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui

Décrivez votre apparence ou forme hors de votre corps : je ne possédais pas de forme physique et je pouvais voir à 360 degrés.

Quelles émotions avez-vous éprouvées pendant l’expérience ? Acceptation, puis simplement le fait d’« être ».

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? C’était silencieux, tout comme le bavardage permanent normal dans mes pensées.

Etes-vous passé(e) dans ou à travers un tunnel ou un espace fermé ? Non

Avez-vous vu une lumière ? Oui

Décrivez : oui, à la seconde expérience, j’ai vu de la lumière, mais par la projection de couleurs rebondissantes, se rassemblant toutes en une source unique, blanc perle et brillante.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Oui

Décrivez : seconde expérience, j’ai vu des gens innombrables.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui

Décrivez : oui, le passage en revue est venu à moi avec le bombardement d’informations que j’ai reçu lors de la première expérience, elles sont plutôt passées, me traversant, entrant en moi, me permettant de créer une fin, puis un commencement d’existence, me semble-t-il.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Non

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Oui

Décrivez : j’ai vécu la beauté en tout, le vide et le reste, comme dans la description de l’expérience plus haut.

Avez-vous vécu une modification de l’espace ou du temps ? Oui

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un but et / ou à un ordre de l’univers ? Oui

Décrivez : Veuillez lire le récit de l’expérience, il explique une petite partie des enseignements que j’ai reçus à propos de la vie.

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui

Décrivez : lors de la seconde expérience, je n’ai pas été « autorisé » à voir la source de l’énergie émettant la lumière.

Avez-vous eu conscience d’évènements à venir ? Incertain

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou conscient(e) d’une décision de retour au corps ? Oui

Décrivez : voir la seconde expérience.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui

Décrivez : capacité de Projection Astrale.

A la suite de l’expérience, votre attitude et vos croyances ont-elles changé ? Oui

Décrivez : lire plus haut.

L’expérience a-t-elle affecté vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? Lire plus haut.

Avez vous partagé cette expérience avec d’autres personnes ?

Décrivez : Je suis seulement maintenant capable de la raconter à de nombreuses personnes.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Compassion, amour et espérance.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ?  La meilleure était le sentiment d’être complet.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? J’espère pouvoir en dire plus bientôt.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui

Décrivez : je suis là pour aider.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui

Expliquez : j’ai fait de mon mieux pour expliquer une chose pratiquement inexplicable.