NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Bryan Z

Description de l’expérience:

J'avais eu vingt et un ans environ un mois auparavant. C'était la Saint Valentin, 1998. J'étais à six heures de distance de la maison, à l'université. Ce matin de Février, je me suis réveillé par un ciel d'hiver nuageux. L'obscurité littérale de jour comme de nuit pendant ces hivers était difficile, pour moins dire. Et, c'était la Saint Valentin. Pour un jeune homme seul et singulièrement confus, l'obscurité avait simplement ajouté à la dépression provoquée par la solitude affective et spirituelle qui semblaient me poignarder comme un couteau en dents de scie.

Je faisais une licence en philosophie à l'époque. Ayant renoncé au catholicisme deux ans plus tôt, je passais beaucoup de temps à discuter avec des chrétiens sur les fondements de leur foi, et l'absence de logique dont on faisait preuve. J'étais séduit par le rationalisme, séduit par l'ordre et la nécessité.

J'avais un appartement à l'époque et un colocataire. Nous avons eu une violente dispute ce soir là, et je suis allé chez des amis qui étaient plus jeunes et vivaient dans un dortoir. Ils écoutaient de la musique et buvaient, et je les ai rejoints. J'avais eu des batailles exhaustives avec la dépression, alimentées par des relations amoureuses difficiles. Je décidais de noyer la dépression de la journée. J'ai pourchassé un de mes amis dans le couloir de l'étage supérieur. Chaque étage avait deux portes au bout, qui ouvraient à partir du milieu et toujours en direction de l'extérieur. Le dernier étage avait une cage d'escalier avec une rambarde sur un côté, tandis que de l'autre, les escaliers entamaient leur descente vers le bas.

Je courais à pleine vitesse quand j'ai traversé la porte de droite des escaliers. Je croyais que j'allais descendre l'escalier. Lorsque mon corps a frappé la porte, j'ai trébuché, et, à ma grande surprise, j'étais sur le mauvais côté. Les escaliers descendaient sur le côté gauche, donc j'ai trébuché et suis tombé contre la balustrade. Mon corps a frappé la balustrade près de ma taille, juste à l'endroit nécessaire pour permettre à mon torse d'être catapulté par-dessus la balustrade vers les escaliers en béton, 2.5 mètres en-dessous. Mon corps a effectué une révolution complète en tombant avant que mon front heurte le bord de l'une des marches à une vitesse centripète accrue et avec une grande force. J'ai perdu conscience quand j'ai frappé la balustrade. C'est là qu'a commencé mon EMI.

Il faisait sombre et froid, mais sans douleur. La seule chose que je savais, c'est que j'étais conscient. Ce que je veux dire, c'est que j'avais une sensation intense de sensibilisation, mais plus qu'une sensation. Aucune pensée n'était impliquée dans ma conscience, je savais juste que je l'étais. Rien à propos de cette expérience n'était cartésien. Je n'avais pas besoin de justifier le fait que je savais. L'obscurité était omniprésente, épaisse et lourde comme un grand manteau noir.

Ce dont je me souviens ensuite, c'est d'avoir été dans l'unité de soins intensifs de l'hôpital. Je me souviens avoir vu beaucoup de gens autour de mon lit à ce moment là. J'étais dans une petite université, donc il y avait beaucoup de gens qui me connaissaient, et pour qui je comptais. Ma sœur était là. Le Pasteur de la chapelle de l'université était là. Quelques uns de mes amis proches étaient là. Ma tante et mon oncle étaient là. J’ai eu des conversations face à face avec eux. J'ai vu l'angoisse dans leurs visages, et cela m'a troublé car je ne souffrais pas. Je me souviens très  bien d'avoir tenté de leur parler, pour leur dire que je ne souffrais pas, que je me sentais mieux que jamais auparavant.

Le sentiment qui m'a submergé à ce moment là est indescriptible. Toutes les inquiétudes et le bagage émotionnel que j'avais porté en moi toute ma vie, toute la douleur et la frustration des mondes physique et humain m'ont quitté. Je me sentais complètement et infiniment libre. Je sentais que je pouvais me déplacer à la vitesse de la lumière. Ce ne fut d'aucune façon un mouvement au sens physique, pas en trois dimensions. C'était comme si j'avais été propulsé par la pensée, plutôt que par mon corps. Seule la volonté pure existait.

Les autres différences de cette nouvelle réalité étaient plus profonde. Je me sentais comme si je comprenais le but de la vie humaine d'une manière différente. Je comprenais que les différences mesquines entre les gens, et les petites rancunes qui s'ensuivent, sont le côté horrible de la vie humaine, un aspect complètement inutile et complètement irrationnel. Un attachement extrême au monde matériel est préjudiciable et dommageable pour l'âme. En fait, la vie humaine est belle à couper le souffle. Si d'autres personnes ressentaient (prennaient conscience) de cette beauté, alors ils n'adopteraient pas un mode de vie destructeur pour les autres, pour les animaux ou leurs environnements locaux et mondiaux. Je ressentais l'amour intense qui entourait mon âme à ce moment là. Cet amour émanait de mes amis et des membres de ma famille autour de moi. Je ressentais l'intensité de l'amour humain qui m'enveloppait, et me renouvelait. Il y avait de la lumière impliquée dans tout cela, mais pas une lumière obéissant aux lois traditionnelles de la physique. En fait, je veux dire que la lumière émanait des gens, sans aucune source claire. Rappelez-vous, je voyais ces gens autour de moi, leurs visages, leur chagrin, et pourtant je continuais à essayer de les consoler, en leur disant que je me portais mieux que jamais.

Il y avait un poignard dans mon cœur, cependant. J'étais convaincu que je n'avais vraiment jamais rencontré une âme sœur pendant que j'avais une forme humaine. C’était comme un vide dans ma personne. Cet aspect rendait ma vie humaine incomplète. Je savais que je m'étais menti à moi-même en ce qui concernait ce qui me ferait vraiment plaisir dans le cadre d'une relation romantique profonde pendant longtemps. J'ai regretté n'avoir jamais eu le courage d'ouvrir mon âme entièrement à une autre.

Entre-temps dans le monde terrestre, les choses allaient au plus mal. Lorsque ma tête a heurté le bord de la marche en ciment, je me suis fracturé plusieurs os du visage, depuis la mâchoire supérieure jusqu'au haut. Mes orbites et sinus ont été brisés. J'ai fracturé le front de mon crâne. J'ai déchiré la couche dure entre mon crâne et mon cerveau, qui protège des bactéries. Mon père a dit que mes orbites étaient exorbités, presque de la taille de balles de baseball. J'avais perdu quatre pintes de sang. Un gonflement intense pressait et bloquait mes nerfs optiques. J'étais aveugle. Mais cela, bien sûr, était le moindre souci de ma réalité humaine.

Impossible d'expliquer le fait que je me souviens avoir vu le visage de chaque personne à mon chevet. Ou encore mon désir d'assumer la douleur que je voyais et ressentais de chacune de ces personnes. Pour absorber la douleur comme si c'était une éponge. Pour internaliser cette douleur - et l'avaler pour ceux qui souffraient. C'était difficile pour moi, parce que je sentais que je comprenais mieux, et que j'étais enfin réellement libre de la vie physique, ce qui se traduisait par l'expérience la plus agréable de ma vie à ce jour Pourtant, dans le même temps, c'était l'expérience la plus horrible pour les personnes autour de moi. Ceci est l'un des paradoxes les plus intenses de l'univers.

Je me souviens avoir vu le Leerjet dans lequel mon corps a été embarqué, puis transporté de Valparaiso  à Cleveland. Je me souviens avoir été déchargé à l'aéroport Burke Lakefront et emmené rapidement à la Cleveland Clinic. Je me souviens des lumières de l'unité de soins intensifs de la clinique, après y être arrivé. Je me souviens avoir vu mes parents; ils semblaient quelque peu angoissés et échevelés.

C'est dans cet endroit où je me suis senti comme si j'étais dans une très grande salle de cinéma. L'écran était d'une meilleure qualité que ceux à résolution numérique. J'ai commencé à voir le monde des hommes à travers cet écran. Je me trouvais seul dans le théâtre. Mais j'étais confortable. Il faisait chaud, c'était intéressant, et je me sentais en toute sécurité. Je me souviens avoir vu ma mère laver à la main le T-shirt et les jeans souillés de sang que je portais quand je suis tombé. J'ai vu la réalité de la terre en temps réel du monde humain, mais j'ai aussi revu l'intégralité de ma vie d'une manière enchevêtrée. C'était comme si j'étais conscient au même moment de chacune des expériences de ma vie. La durée linéaire de ma vie s'est intensifiée dans éclat brillant qui pouvait exister en transcendant le temps. Ma notion traditionnelle de temps avait volé en éclats. En fait, ce concept n'avait plus aucun sens du tout, car je sentais que tous  les moments s'étaient produits en même temps à la fois. 

Je me souviens avoir subi une intervention chirurgicale au troisième jour du début de mon épopée. J'ai dit au revoir à mes parents, vraiment convaincu de ne jamais les revoir. Alors qu'on m'emmenait pour la chirurgie et qu'on me placait sur la table d'opération, pour la première fois j'ai commencé à voir la lumière tout autour de moi. Il n'y avait pas de chiffres ou de formes. Juste une intense lumière blanche et chaude. À ce moment là, je me suis reconcilié à l'idée que j'allais laisser derrière mon corps terrestre.

Je ne craignais pas de quitter mon corps terrestre. Par exemple, j'avais un puissant sentiment d'anticipation, de savoir enfin ce qui allait arriver. Une fois que j'ai abandonné mon corps, j'ai senti comme si j'étais entouré par un sentiment d'amour infini qui n'était pas qualifié ou restreint par le matérialisme, des conditions, ou par des jugements. Je me sentais comme si j'étais dans la paume d'une main très grande et protectrice, élevée loin de la douloureuse et débilitante finitude de mon corps sur terre.

La prochaine chose dont j'ai eu conscience, c'est d'être invité à un dîner dans ce qui m'a paru être la Grèce antique. Il y avait un homme âgé d'environ soixante ans, et j'étais son invité. J'ai réalisé qu'en fait ce dinner était en mon honneur. Nous étions dans une grande salle, construite en pierre blanche, avec de grands bols de fruits partout. Il y avait d'autres hommes aussi, la plupart ayant environ entre 25 ans et la fin de la trentaine. Nous étions tous vêtus de tuniques blanches, mais chacun des hommes avait une ceinture également qui était soit d'un bleu profond, d'or, ou violette. L'hôtesse, je me souviens précisément, avait un bleu profond. Il y avait des urnes remplies de vin dans lesquelles nous plongions tous nos tasses, profitant du nectar sucré et enivrant. Les hommes se prélassaient sur une estrade qui se trouvait près d'une entrée sur le côté de la salle; ils parlaient et riaient. L'air était très certainement jovial et Accueillant. Lorsque les bols de fruits se vidaient ou que le vin diminuait, les messieurs âgés appellaient des serviteurs, des adolescents, pour qu'ils viennent et les remplissent. Finalement, les serviteurs ont amené des plats d'agneau rôti, que nous avons tous partagé avec voracité. La fête a duré toute la soirée jusqu'au petit matin, et, lorsque la lumière du jour est apparue, je suis sorti de la salle par l'entrée latérale. Mon EMI s'est achevée à ce moment.

Je me suis réveillé dans ma chambre d'hôpital, deux jours après la reconstruction faciale et la chirurgie du cerveau frontal. J'ai quitté l'hôpital après n'être resté que deux semaines. Je n'ai pas pris de médicaments pour la douleur après cela. Après la dernière consultation avec le chirurgiens du cerveau, et le chirurgien plasticien, ils m'ont dit que j'avais surmonté cette épreuve contre toute attente. Les dégâts isolés à mon visage et au haut de ma tête et la vitesse avec laquelle je me suis retabli étaient, comme ils me l'ont dit séparément, des miracles. Ils ont tous deux suggéré qu'ils avaient jamais vu quelqu'un souffrir une chute comme la mienne, avec de telles blessures localisées, et guérir aussi rapidement que je l'avais fait. Seulement un à trois pour cent des patients parviennent à un rétablissement complet, m'ont-ils dit.

Renseignements généraux:

Genre:    

La date à laquelle l'EMI est survenue:     14 février 1998

Au moment de votre expérience, y avait-il un événement qui menaçait votre vie ?    Oui   Accident  Blessure directe à la tête        Blessure grave à la tête assortie d’un traumatisme frontal au cerveau. Multiples et larges fractures au visage.

Éléments de l’EMI:

Comment considérez-vous la teneur de votre expérience?     merveilleuse

L'expérience incluait:    une expérience hors du corps

Vous êtes vous senti séparé de votre corps?   Oui  

J'ai clairement quitté mon corps et j'existai en dehors

Quel était votre degré de conscience et de lucidité durant cette expérience comparativement à celui que vous avez au quotidien en temps normal?    Plus conscient et lucide que d’habitude   Voir la description ci-dessus

Durant votre expérience, à quel moment étiez-vous au maximum de votre conscience et lucidité?   Environ une heure après qu’elle soit survenue. Cependant, durant tous les épisodes décrits, je me sentais extrêmement lucide.

Est-ce que vos pensées allaient rapidement?     Incroyablement vite

Est-ce que le temps vous a paru s'accélérer ou ralentir?     Tout semblait se passer à la fois; ou le temps s'arrêtait ou perdait toute signification     Le temps, dans le sens linéaire traditionnel, n'existait pas. En fait, cette notion de temps est une façon fausse et erronée de l'envisager.

Est-ce que vos sens étaient plus vifs que d'habitude?    Incroyablement plus vifs

Est-ce que votre vision était différente de ce qu’elle est en temps normal?     Oui   Je n'avais pas besoin de prothèses (c'est à dire de lunettes ou lentilles de contact) afin de voir. En outre, mes yeux ne renvoyaient pas d'images à mon cerveau à la suite d'un gonflement qui empêchait les signaux de parvenir au cerveau via le nerf optique.

Est-ce que votre ouïe était différente de ce qu’elle est en temps normal?  Non  

Avez-vous eu l'impression d'être conscient de choses se déroulant ailleurs?    Oui, et les faits ont été vérifiés    

Êtes vous passé à travers un tunnel?   Non 

Avez-vous rencontré ou été conscient de la présence d'êtres décédés ou encore vivants?     Oui, je ne les connaissais pas. Oui, j'ai dîné avec eux, mais je ne me souviens pas avoir eu des communications directes; c'était plutôt une présence et le fait d'être Accueilli avec une acceptation complète et un amour intense.

L'expérience incluait:  de l’obscurité

L'expérience incluait:   une lumière surnaturelle

Avez-vous vu ou vous êtes-vous senti entouré par une lumière brillante?     Non

Avez-vous vu une lumière qui ne vous semblait pas d'origine terrestre?     Oui  voir la description ci-dessus.

Avez-vous eu l'impression d'entrer dans un autre monde non terrestre?    Un endroit clairement mystique ou un domaine surnaturel

L'expérience incluait:    une tonalité émotionnelle intense

Quelles émotions avez-vous ressenties durant l'expérience?     Euphorie, joie, curiosité, empathie.

Avez-vous eu une sensation de paix ou de réconfort?      Paix ou bien-être incroyable

Avez-vous eu un sentiment de joie?     Une joie incroyable

Avez-vous eu l'impression d'être en harmonie ou d'être uni avec l'Univers?     Je me sentais uni au monde ou ne faisait qu'un avec le monde

L'expérience incluait:    de la connaissance ou un but particuliers

Avez-vous eu l'impression de soudainement tout comprendre?     Tout sur l'univers    

L'expérience incluait:   la conscience d’évènement passés de votre vie

Est-ce que des scènes de votre passé vous sont revenues?     Mon passé est apparu en un clin d'oeil,  hors de mon contrôle    J'ai appris des événements survenus à l'extérieur de l'hôpital pendant que je m'y trouvais. Apprentissage de choses qui ont aidé - oui et non.

Est-ce que des scènes de votre avenir vous sont apparues?     Des scènes de l’avenir du monde  

Avez-vous atteint une frontière ou une structure physique limite?     Non

Êtes-vous arrivé à une frontière ou à un point de non-retour?   J'ai atteint une barrière que l'on ne me permettait pas de dépasser; ou j'étais renvoyé contre ma volonté  

Dieu, Spiritualité et Religion:

Quelle était votre religion avant cette expérience?     Athée

Est-ce que vos pratiques religieuses ont changé depuis cette expérience?    Au moment de l'expérience, j'étais athée, et par conséquent, je ne pratiquais ni ne croyais à tous les types de religions traditionnelles ou organisées. Je ne crois toujours pas aux croyances traditionnelles des religions du monde mais me considère comme extrêmement spirituel. Je me tourne maintenant vers le mysticisme et encourage les autres à repenser leur croyances communes concernant la réalité.

Quelle est votre religion maintenant?   libéral spirituel

Est-ce que vos valeurs et croyances ont changé à la suite de cette expérience?     Au moment de l'expérience, j'étais athée, et par conséquent, je ne pratiquais ni ne croyais à tous les types de religions traditionnelles ou organisées. Je ne crois toujours pas aux croyances traditionnelles des religions du monde mais me considère comme extrêmement spirituel. Je me tourne maintenant vers le mysticisme et encourage les autres à repenser leur croyances communes concernant la réalité.

Avez-vous eu l'impression de rencontrer un être mystique ou une présence, ou d'entendre une voix non identifiable?     J'ai rencontré des êtres précis

Avez-vous rencontré des êtres durant votre expérience?   Je les ai vus vraiment

Concernant nos vies terrestres en dehors de la religion:

Durant votre expérience, avez-vous acquis une connaissance ou de l'information à propos de vos objectifs de vie?    Oui    Voir la description ci-dessus

Est-ce que vos relations ont changé précisément à cause de cette expérience?    Oui     J'aime plus intensément et profondément. J'ai constamment un sentiment immense d'empathie pour tous les êtres humains. Beaucoup d'entre eux décrivent le fait de me connaitre comme quelque chose de difficile, intense, et spirituellement solidaire.

Après l'EMI

Est-ce que l'expérience a été difficile à décrire en mots?     Oui     Il est difficile de transcender les limites traditionnelles (ou les descriptions acceptées) de la «réalité» terrestre.

À la suite de votre expérience, avez-vous acquis des habiletés médiumniques, hors de l'ordinaire ou d'autres dons spéciaux que vous n'aviez pas avant?    J'ai un sens beaucoup plus aigu de l'intuition. En outre, il me semble entendre des sons à des fréquences beaucoup plus élevées que celles autour de moi. Aussi, je suis beaucoup plus affecté par l'électricité statique. Je crains et évite d'être à l'extérieur lorsque la foudre menace, mais cependant, je n'en ai jamais été victime. Avant l'expérience, j'avais étudié la météorologie pendant deux ans durant ma licence, et j'avais cherché à observer les tempêtes.

Est-ce qu'il y a une ou plusieurs parties de l'expérience qui sont particulièrement significatives pour vous?      Pour moi, chaque partie de cette expérience est significative. C'est l'événement le plus profond et révélateur survenu dans ma vie.

Avez-vous déjà partagé cette expérience avec d'autres?     Oui     Sept ans. Beaucoup d'entre eux ont été effrayés par mon expérience, convaincus que j'avais subi des lésions cérébrales, ou bien,  ils ont cherché à l'expliquer en évoquant l'influence des médicaments. Quelques-uns ont bien Accueilli mon expérience et m'ont soutenu.

Aviez-vous quelque connaissance à propos des expériences de mort imminente (EMI) avant cette expérience?  Non  Je n'avais absolument aucune connaissance de ces expériences et pendant de nombreuses années, j'ai tenté de réprimer ces souvenirs. Avant l'expérience, j'aurais dit à quiconque aurait  affirmé les avoir eu qu'il était fou. Résultat: mon image de moi-même a souffert pendant ces années ou j'ai réprimé ces pensées. En outre, je me débattais grandement avec, et j'assimilais, ce que je sais être la vraie nature de la vie et de la réalité, face aux croyances traditionnelles qui sont actuellement détenues par la plupart des gens.

Qu'avez-vous pensé du réalisme de l'expérience que vous avez-vécue peu de temps (jours ou semaines) après qu'elle soit survenue?     L'expérience était définitivement réelle

Que pensez-vous du degré de réalisme de l'expérience maintenant?     L'expérience était définitivement réelle

Est-ce qu'une partie de cette expérience a déjà été reproduite dans votre vie?     Non  

Y a-t-il quelque chose que vous aimeriez ajouter à propos de votre expérience?     J'ai essayé d'oublier l'expérience et de continuer à vivre ma vie comme auparavant. Ce fut impossible. Elle a maintenant totalement façonné ma compréhension de la nature de la vie et je ne crains plus la mort (mais certainement ne souhaite pas prendre ma propre vie). Dénoncer le matérialisme et le consumérisme m'a été assez difficile surtout puisqu'ils sont deux principes de base sur lesquels se fondent la société des humains dans laquelle je vis.

Y a-t-il d'autres questions que nous pourrions poser pour vous aider à communiquer votre expérience?     Un questionnaire n'est jamais la même chose qu'un entretien entre un être humain et un autre. Il est important que l'EMI soit communiquée en personne.