NDERF Page d’Accueil Témoignages d’EMI Partagez votre EMI

EMI de Brian L

DESCRIPTION DE L’EXPERIENCE :

J’avais neuf ans quand cet événement s’est produit pendant un cours de gym en extérieur. Nous portions des T-shirts et des pantalons, je pense donc que c’est arrivé aux environs de mai. Le prof de gym avait organisé une course d’obstacle en utilisant le mur d’escalade, la balançoire et le toboggan. Je suis tombé du toboggan haut de 2,5 mètres, j’ai eu la rate éclatée, quelques côtes gauches fracturées. J’ai perdu connaissance à l’impact. Ma sœur, présente lorsque c’est arrivé, a dit à mes parents que je suis resté inconscient entre 10 et 15 minutes.

Je me souviens avoir vu mon prof de gym, et ma sœur qui me parlaient. C’était comme s’ils m’avaient parlé à l’intérieur de la tête. Je ne les entendais pas par les oreilles comme c’est le cas lorsque l’on converse avec une personne, c’était comme s’ils avaient parlé à mon esprit. C’est difficile à expliquer, c’est semblable à cette voix à laquelle on parle quand on pense à ce qu’on doit écrire, c’est comme la conscience. Après avoir vu ma sœur et mon prof de gym, j’ai vu que je quittais mon corps en flottant vers le haut en direction du ciel, je voyais mais je ne sentais pas. J’ai vu les autres élèves alignés, la plupart riaient. J’ai continué à flotter de plus en plus haut. C’était comme si je me trouvais dans un avion ou dans une fusée. Je voyais que tout devenait de plus en plus petit, j’avais peur. J’ai traversé les nuages et j’ai continué à monter jusqu’à ce que je sois dans les nuages, dans une zone qui s’assombrissait.

J’ai continué à monter et j’ai commencé à entendre des chants et une musique joyeuse. Peu après, j’ai vu une petite lumière blanche devant moi. Je me suis mis à flotter en direction de cette petite lumière, elle s’intensifiait et grossissait à mesure que j’en approchais, j’ai commencé à distinguer une voix, je ne l’avais jamais entendue auparavant, elle était puissante mais douce. A cet instant, la forte lumière me donnait l’impression d’aller vers le soleil.

J’ai alors cessé de flotter. C’était comme si je m’étais trouvé au fond d’un puits, regardant en haut vers l’ouverture. Je me demandais ce qui se trouvait à l’extrémité de ce trou noir. C’est alors qu’une ombre est apparue, son apparence était celle d’un homme grand vêtu d’une longue robe, les cheveux jusqu’aux épaules, portant moustache et longue barbe. Il s’est penché et m’a tendu la main afin de m’aider à sortir du trou obscur. Ce faisant il m’a dit de le suivre. J’ai eu peur, je me suis souvenu de ce que mes parents me disaient au sujet des inconnus, j’ai répondu non, car je ne savais pas qui il était. Il m’a répliqué je suis l’alpha et l’oméga, le commencement et la fin. A ce moment là j’ai vu des personnes sombres, chantant et riant, se rassembler autour de l’ouverture du trou noir dans lequel je me trouvais, elles me disaient de venir, que j’allais bien aimer cet endroit. J’ai dit à la personne  sombre qui semblait alors être le porte-parole ou le responsable de ce joyeux groupe : « Ça paraît amusant, et vous avez l’air de prendre du bon temps. Je ne sais toujours pas qui vous êtes. ». Il m’a répondu : « Si, tu le sais, tu ne m’as jamais rencontré, mais je connais ta famille, il y a d’autres membres de ta famille qui aimeraient te voir, ils vous connaissent très bien toi et ta famille. ». A ce moment là d’autres personnes sont apparues, me disant leur nom, m’assurant que cette lumière brillante était un endroit agréable, que j’allais être heureux et en bonne santé pour toujours.

Lorsqu’ils eurent dit cela, je me suis rappelé de la description du paradis que j’avais apprise au catéchisme. La personne sombre et de haute taille apparue au début m’a répété : « Viens, suis-moi. ». J’ai répondu : « Je suis trop jeune pour mourir, je vais manquer à ma famille. Ça ne peut pas être mon heure. ». Il m’a dit des choses que je tiens pour vraies en mon cœur, que j’allais me séparer et ne plus faire qu’un. Il m’a dit des choses qui devaient se passer dans ma vie jusqu’à ce que je revienne là-bas. J’ai continué à lui dire que je voulais être avec ma famille.

N’ayant que neuf ans, à cet instant j’avais vraiment peur, je voulais juste retourner en sécurité chez moi avec ma famille. Lorsque je lui ai dit non pour la troisième fois, il a paru se mettre un peu en colère car cela s’est assombri tout à coup. Une voix colérique, qui m’effrayait encore plus, s’est mise à rire et m’a confirmé ce que l’autre voix avait dit au sujet des évènements qui allaient se produire quand j’allais revenir chez moi. Elle m’a aussi montré les évènements qui allaient y conduire. C’était comme regarder un film sur ma propre vie depuis l’instant d’alors jusqu’au moment où j’allais retourner dans le puits obscur avec la lumière brillante. Après avoir vu ce film sur ma vie, comme je l’appelle, je me suis réveillé de ce que j’ai cru être un rêve, comme lorsqu’on s’éveille après avoir dormi, Je ne savais ni où j’étais ni qui se trouvait autour de moi. J’avais encore peur de ce que je pensais être un cauchemar, je l’ai dit à mes parents qui étaient près de moi à l’hôpital.

J’étais tellement content de les voir que j’ai pleuré, eux aussi étaient heureux de me voir. Ils m’ont embrassé avant que je ne sois emmené d’urgence au bloc opératoire, ils m’ont assuré que tout allait bien se passer. C’est tout ce dont je me souviens de ce moment. Tandis qu’on m’opérait, c’est arrivé une autre fois, ce fut différent cependant, j’ai vu des périodes terribles qui vont advenir avec les évènements du monde à venir, autour de moi et dans d’autres pays. Les deux fois j’ai vu des évènements liés aux faits qui apparaîtront dans ma vie.

 

Médicaments ou substances liés à l’expérience, ayant potentiellement pu l’affecter ? Non

Ce type d’expérience était-il difficile à exprimer avec des mots ? Non

Au moment de l’expérience y avait-il une situation menaçant votre vie ? Oui. Il me restait deux minutes à vivre.

Quel était votre état de conscience et de lucidité au moment de l’expérience ? J’étais lucide et conscient de ce qui se passait autour de moi.

D’une certaine manière, l’expérience ressemblait-elle à un rêve ? Non. C’était comme si j’avais pu sentir ce qui se passait, cela avait l’air réel, c’était comme ces jeux de réalité virtuelle qui existent maintenant, on y a l’impression de faire partie du jeu, c’était tellement comme dans la vie.

Avez-vous vécu une séparation de votre conscience et de votre corps ? Oui. C’était comme si mon corps était resté sur le sol, que mon esprit et mes sens l’avaient quitté.

Avez-vous entendu des sons ou des bruits inhabituels ? Seulement des sons identifiables comme des chants, des rires, des bruits qui déclenchent une réaction normale, ceux auxquels on réagit.

Etes-vous passé(e) dans ou avez-vous traversé un tunnel ou un espace fermé ? Oui

Précisez : Lorsque j’ai traversé les nuages c’est devenu sombre, au début j’ai eu l’impression de me trouver dans un puits profond, ensuite la lumière l’a fait apparaître comme un tunnel.

Avez-vous vu une lumière ? Oui. Au début elle avait la taille d’une torche crayon, puis celle d’un très grand cercle, comme ceux que l’on voit à la télé quand un train entre dans un tunnel, jusqu’à ce qu’il semble vous percuter en sortant, puis défile latéralement.

Avez-vous rencontré ou vu d’autres êtres ? Au milieu de la lumière intense, j’ai vu une grande silhouette sombre qui me tendait la main. J’ai ensuite vu approcher d’autres petites silhouettes sombres qui ont entouré ce qui paraissait être l’ouverture d’un puits. Elles me connaissaient ainsi que ma famille. Elles ont affirmé être des membres de ma famille, elles voulaient que je vienne les rejoindre à l’extérieur de ce puits.

Avez-vous revu des évènements passés de votre vie ? Oui. Quand j’ai eu 21 ans, je me suis renseigné auprès de mes parents, dès que j’ai eu l’audace de leur en parler, j’avais peur qu’ils pensent que j’étais fou si je leur racontais. J’ai demandé à mon père le nom de mon grand-père, en effet je ne l’ai pas connu car il est mort avant ma naissance. Il me l’a dit, je ne m’en souviens plus maintenant, mais c’était le même nom que celui de la silhouette sombre qui me disait de les rejoindre. J’ai découvert que tous les gens qui m’avaient parlé étaient des membres de ma famille décédés avant ma naissance, je n’aurais pu ni les connaître, ni savoir leur apparence. Mes parents ont été surpris quand je leur ai dit les noms de ceux à qui j’avais parlé et que je les ai décrits. Ces personnes m’avaient même donné des indices ou des conseils pour m’aider à les identifier, pourtant je ne les connaissais pas, ni ce qui leur était arrivé. Quand j’ai révélé ces indices à mes parents, ils se sont mis à pleurer, ils m’ont dit de ne jamais le répéter à mes oncles et tantes. Lorsque nous mourrons, je crois que nous irons au paradis ou dans un endroit de ce genre.

Avez-vous observé ou entendu, pendant votre expérience, quoi que ce soit, concernant des personnes ou des évènements et qui a pu être vérifié par la suite ? Oui. Un exemple parmi tant d’autres, celui-ci peut maintenant être vérifié par quelqu’un d’extérieur à ma famille. Il s’agit de ma seconde ex-femme. Lorsque la grande silhouette sombre m’a dit et montré ce qui allait m’arriver, elle a dit que j’allais me marier trois fois, avec ma première femme je devais rester marier seulement pendant une année d’agressions à mon égard. Ma sœur aînée peut l’attester car je lui en ai parlé. Cela n’a duré qu’un an et j’ai été agressé. Ma femme a versé du thé chaud sur moi pendant que j’étais sous la douche, une autre fois elle m’a mis des œufs et du bacon chauds dans le dos parce qu’elle les avait brûlés. Il ne s’agit que de quelques incidents.

La silhouette m’a dit que j’allais avoir trois enfants de ma seconde épouse, que j’allais vivre en appartement puis déménager dans une maison, que nous allions divorcer après que j’aie perdu mon travail, que ma mère allait avoir des problèmes cardiaques, que mon père allait mourir. Je me suis marié pour la deuxième fois, nous avons déménagé dans notre appartement avant même le mariage. A l’époque mon épouse ne me croyait pas. J’ai tenté de lui exposer les raisons pour lesquelles je ne voulais pas me marier : à cause des expériences avérées dans le passé, je ne voulais plus subir de rejet, je ne voulais plus que cela se réalise. Finalement j’ai décidé de me marier, ma femme et son père sont venus pour chercher un logement. Quand ils sont revenus ma femme a voulu me tester, elle savait en effet selon mes dires que nous allions habiter en appartement puis en maison, elle m’a fait dessiner l’appartement de ma vision et l’a comparé à celui dans lequel nous allions emménager. C’est elle et son père qui avaient loué cet appartement, je n’avais donc pas vu à quoi il ressemblait, ni son emplacement, ni quoi que ce soit qui aurait pu m’aider à dessiner ce qu’ils avaient vu. J’ai dessiné tout en décrivant l’emplacement de chaque objet dans l’appartement, depuis les escaliers jusqu’à la lucarne au dessus du lit dans la chambre principale, tout correspondait jusqu’au plus petit détail.

Nous avons trois enfants. Avant que nous ne décidions d’avoir des enfants, je l’ai annoncé à mon ex-femme et je les ai décrits. La grande silhouette sombre me l’avait dit et m’avait montré ce que j’ai alors décrit à ma femme. Je lui ai dit que nous allions avoir deux filles et un garçon. Les deux plus jeunes allaient se ressembler comme des jumeaux. C’est le cas, en taille et en poids mon fils est pareil à ma fille cadette. La silhouette m’a aussi dit à quel moment nous allions nous séparer, j’ai effectivement perdu mon travail, j’ai été viré, environ un mois après ma mère a subi un pontage, environ trois mois plus tard mon père est décédé, le mois suivant notre divorce était prononcé. Tout cela dans la même année.

La silhouette sombre m’a dit que juste après notre séparation, ma seconde femme allait rencontrer quelqu’un de très grand, que tout allait bien se passer au début, puis qu’ils allaient avoir des problèmes de communication les conduisant à la rupture. C’est ce qui s’est produit, elle a rencontré une personne mesurant 2,05 m, elle a rompu parce qu’ils n’arrivaient pas à accorder leurs plannings ou quelque chose de ce genre. La silhouette a dit qu’il allait la rencontrer quelque part puis rompre à la dernière minute, ou inventer une histoire pour ne pas qu’ils se voient. Elle a donc rompu, ils ne sortent plus ensemble. Mon ex-femme pose des questions sur l’avenir, j’ai peur de tout lui dire.

Avez-vous vu ou visité des lieux, niveaux ou dimensions admirables ou particuliers ? Simplement les évènements qui ont eu lieu ou les choses qui vont se produire, l’endroit où je serai lorsque cela arrivera. Deux dimensions, l’une très sombre et l’autre où tout est lumineux ou brillant. La sombre paraissait très triste et déserte, elle fait ressentir beaucoup de souffrance, un endroit très triste émotionnellement. L’autre semblait très heureuse, joyeuse, un endroit où l’on souhaite aller, on s’y sent émotionnellement heureux comme si on n’avait aucun souci au monde.

Avez-vous ressenti une modification de l’espace ou du temps ? Indécis. Seulement à neuf ans au moment où je suis mort, ainsi que quand je flottais vers le haut et que j’allais dans différents endroits, le sombre et le clair. J’avais l’impression de deux endroits très différents, aucune notion de temps, une impression d’éternité. Traverser tous les évènements qui devaient se produire a paru durer longtemps, en réalité cela a pris très peu de temps.

Avez-vous eu le sentiment d’avoir accès à une connaissance particulière, à un sens et / ou à un ordre de l’univers ? Non

Avez-vous atteint une limite ou une structure physique de délimitation ? Oui. Ce que j’appelle un puits profond ou le bord d’une falaise, un endroit où j’avais besoin d’aide pour en sortir ou être élevé au dessus. Non, je n’ai pas traversé/je ne suis pas sorti du puits, j’ai eu le sentiment que ce serait ma destination finale, que j’allais mourir que c’était là où j’allais, ou demeurais. J’avais peur, je voulais être avec ma famille.

Avez-vous pris connaissance d’évènements à venir ? Oui. Pas au début, je n’y pensais pas, j’en avais tout oublié. C’est seulement lorsque des évènements étaient sur le point de se produire que je faisais des rêves à leur sujet, je me réveillais en sueur et tremblant. Cela m’arrive encore, les rêves, les tremblements, la sueur, je ne dors pas la nuit. J’ai toujours peur de ce qui va suivre, je me demande comment je pourrais briser la chaîne des évènements, mais je n’y parviens pas, ils se produisent quand même. Tout ce qu’on m’a prédit quand j’avais neuf ans est arrivé, même quand je l’avais oublié. Quand j’oublie, j’ai des frissons qui montent et descendent le long du corps, je fatigue beaucoup, je n’arrive pas à me concentrer, je tombe dans un profond sommeil, alors je me souviens ou on me montre à nouveau ce qui va se passer, généralement quelques semaines ou un mois plus tard cela arrive. 

Avez-vous été impliqué(e) dans, ou au courant d’une décision de retour au corps ? Oui. J’ai éprouvé le même sentiment que lorsque j’ai dit à la première ombre que je ne voulais pas la suivre. Emotionnellement, c’était comme si j’avais dit à un inconnu que je ne voulais pas aller avec lui.

Suite à votre expérience, avez-vous eu des dons spéciaux, paranormaux, de voyance ou autre, que vous n’aviez pas avant l’expérience ? Oui. J’ai pu dire à différentes personnes, de ma connaissance ou au travail parfois, ce qui allait se passer, où j’allais vivre, le type de logement, le nombre de mes enfants (que j’ai maintenant), le genre de travail et d’employeur, je peux tout décrire à partir d’un rêve que j’ai fait, tout cela après mon accident  de 1969, j’avais neuf ans, un enfant jeune, si quelqu’un m’avait alors dit que cela allait se passer, je ne l’aurais pas cru, je ne connaissais rien de tout cela à l’époque, j’avais seulement une grande foi dans les Ecritures.

A la suite de l’expérience, votre comportement ou vos croyances ont-ils changé ? Oui. Je me rappelle un peu comment c’était quand j’étais enfant, j’étais heureux, insouciant. A mesure que le temps passe, je deviens exactement l’inverse, effrayé, souhaitant changer ce qui se passe dans ma vie. Sachant que je ne le peux pas, je dois accepter ce qui arrive, car tout ce qu’on m’a prédit est arrivé et la perspective de ce qui reste à venir à complètement changé ma vie.

De quelle manière l’expérience a-t-elle influencé vos relations ? Votre vie quotidienne ? Vos pratiques religieuses ou assimilées ? Vos choix de carrière ? On m’a dit que j’allais me marier trois fois, que sur les trois j’allais divorcer deux fois. La troisième fois j’allais rencontrer une brune, etc. Ainsi que me l’a dit mon frère par boutade, en y réfléchissant, étant jeune et alors que je l’ignorais à l’époque, toutes les filles avec lesquelles je sortais étaient brunes, c’était ce que je recherchais.

Comme ma famille était chère à mon cœur et que je voulais la retrouver, l’expérience m’a montré qu’elle allait se diviser, chacun allant de son côté, ne me soutenant plus, se retournant contre moi. C’est ce qui s’est passé. Depuis je souffre de trouble bipolaire et de l’angoisse généralisé. On m’a dit que j’allais voler mon église ou être accusé du vol, que l’église allait se retourner contre moi lorsque j’allais être dans le besoin, que j’allais tomber du mauvais côté, comme la brebis égarée, cherchant mon chemin pour retourner chez moi, appelant mais sans personne qui me réponde. J’allais croire mais pas me souvenir. J’ai été accusé de voler de l’argent à un groupe de jeune, mais ce n’était pas moi.

Quand j’ai divorcé, que j’ai traversé ces évènements, mon père est mort du cancer, j’ai  essayé d’aider ma mère à s’occuper de lui, j’ai été viré de mon travail. Etant séparé de ma famille, traversant un divorce, j’ai cherché de l’aide dans mon église, on ne m’a pas cru, on ne savait pas comment m’aider. A ce moment là, le pasteur a pris le parti de mon ex-femme, il l’a aidée à devenir une personnalité prédominante dans l’église. Cela m’a rendu jaloux et depuis je ne suis pas retourné à l’église. Je lis toujours les Ecritures, j’ai suivi plusieurs cours bibliques, toutefois, avec mes pertes de mémoire à court terme je ne parviens pas à me souvenir de ce que j’ai appris. Je cherche de l’aide mais j’ignore où la trouver, exactement ainsi qu’on me l’a prédit.

En ce qui concerne mes emplois, c’est la même chose. L’expérience m’a montré où j’allais travailler, j’ai eu la vision d’un grand hangar aéroportuaire, un genre d’entrepôt, j’ai tout vu autour de ce bâtiment. On m’a dit que j’allais être là pendant quelque temps, puis aller dans un autre plus grand. Au début j’allais être heureux, mais ensuite j’allais subir un accident, ou autre chose m’empêchant de travailler et qui allait mener à la séparation de ma famille. J’ai été employé par une société de transport routier, le premier bâtiment où j’ai travaillé ressemblait exactement à celui qu’on m’avait montré. Je l’avais même décrit à ma femme et c’est elle qui m’a rappelé la vision, je l’avais en effet complètement oubliée.

Je me rappelle avoir pensé que cet endroit m’était familier, les collègues étaient surpris que je sache pratiquement où se trouvait chaque chose sans qu’on m’ait rien montré. La société a racheté un autre transporteur puis, 4 années après m’avoir embauché, elle a déménagé dans un bâtiment plus grand. En février, environ 4 mois plus tard, j’ai eu le pied gauche écrasé par une plaque de quai et un élévateur. Ce dernier reculait sur une petite rampe menant du quai aux portes arrières d’une remorque, cela permet d’entrer et sortir du camion. Quand l’élévateur est passé sur la rampe, celle-ci s’est soulevée et j’ai eu le pied coincé dessous. J’ai été en arrêt de travail pendant six mois pour que mon pied guérisse.

Je suis retourné travailler pendant environ une année, avant de découvrir que je souffrais de trouble bipolaire, je subissais des pertes de mémoire, je ne me souvenais plus à quelle porte je devais charger les marchandises. Il a fallu que je me mette en arrêt volontaire pour me faire soigner. C’est à  ce moment là qu’on m’a dit que je ne pouvais plus travailler, simultanément ma seconde femme est partie et a voulu divorcer, ma mère a subi un pontage et mon père est décédé.

Votre vie a-t-elle changé spécifiquement en conséquence de cette expérience ? Oui. Je suis passé du bonheur à la dépression chronique.

Avez-vous raconté cette expérience à d’autres personnes ? Oui. Au début elles ont pensé que j’inventais tout, ou bien elles ne me croyaient tout simplement pas. Certaines pensaient que j’étais fou, mais quand quelques unes on vu les évènements se produire, ou qu’elles m’ont testé comme mon ex-femme l’a fait avec son père, elles m’ont cru. Elles voulaient m’aider à briser ce cycle mais n’y sont pas parvenues. Des personnes croient que je peux prédire l’avenir et veulent que je leur dise ce qui va leur arriver. Pour certaines je le peux, pour d’autres non.

Quelles émotions avez-vous éprouvées suite à votre expérience ? Je me sentais différent, j’ai eu l’impression d’être revenu dans le corps de quelqu’un d’autre avec mes propres sens et émotions. C’était comme si je ne savais pas où je me trouvais ni qui j’étais. J’ai dû réapprendre toutes les fonctions psychomotrices. Je ne savais plus comment utiliser une fourchette, une cuillère, un couteau, ni ce que c’était. J’ai conservé mes mains, mais après l’accident on m’a appris comment utiliser la main droite. J’ai toujours des envies ou quelque chose qui me pousse à utiliser la main gauche. J’ai appris comment utiliser les deux mains. Je me demande toujours ce qui se serait passé si seulement j’avais dit oui.

Quelle a été la partie la meilleure et puis la pire de votre expérience ? Je le raconte aux gens et je vois leur réaction quand les évènements se réalise. Je ne les provoque pas intentionnellement, j’oublie tout à leur sujet, jusqu’à ce j’aie le sentiment d’être déjà venu quelque part alors que c’est la première fois, ou bien je fais des rêves récurrents sur un événement avant qu’il ne se produise. Le pire est de savoir que je ne peux pas changer les choses qui vont arriver, elles semblent se produire exactement telles qu’on me les a montrées en 1969. Je ne peux pas modifier ce qui est arrivé dans le passé, je m’y efforce pour l’avenir mais je n’y parviens pas.

Y a-t-il autre chose que vous souhaiteriez ajouter au sujet de l’expérience ? Existe-t-il une façon pour moi de stopper la chaîne des évènements. J’ai pratiquement tout essayé depuis l’hypnose, jusqu’à tenter d’arrêter les choses au moment où elles se produisent, mais je n’y arrive pas. C’est comme essayer d’arrêter le vent. On sait quand il souffle, on connaît la direction d’où il vient et où il va, ce qui le provoque, mais comment l’empêcher de souffler.

Après l’expérience, d’autres éléments dans votre vie, des médicaments ou des substances ont-ils reproduit une partie de l’expérience ? Non

Les questions posées et les informations que vous venez de fournir décrivent-elles complètement et avec exactitude votre expérience ? Oui. Plutôt bien, pour autant que je m’en souvienne.

Merci de proposer toute vos suggestions afin d’améliorer le questionnaire. Aucune pour l’instant.